Pop-Rock.com



Yngwie Malmsteen’s Rising Force : "Perpetual flame"
Du néoclassique au néant soporifique

vendredi 24 octobre 2008, par Vincent Ouslati

DANS LA MEME RUBRIQUE :
The Answer : "Everyday demons"
Lordi : "The Arockalypse"
System Of A Down : "Steal this album !"
Versailles : "Noble"
(Həd)p.e. : "New world orphans "
Ultra Vomit : "Objectif : Thunes"
U.F.O. : "You are here"
Soulfly : "Conquer"
Queensrÿche : "American soldier"
UFO : "The visitor"


En l’an de grâce 2008, le dieu du riff supersonique daigne de nouveau communiquer avec le peuple d’en bas aux petites chevilles, Yngwie « Je-suis-génial-et-pas-vous » Malmsteen, le pape de la gratte suédois descend de son Olympe pour nous remettre une couche de métal néoclassique dans les esgourdes.

Malmsteen me fascine à plus d’un titre, moins par ses talents de guitariste évidents que par sa prétention sans bornes, cet égo surdimensionné inhérent aux génies. Avant toute chose, je ne peux m’empêcher de dire un mot sur l’artwork qui ne décevra pas les habitués du genre. Jamais Malmsteen n’a réussi à sortir un disque avec une pochette un tant soit peu potable. Vous me direz que la finesse dans le métal, ça ne fait pas vraiment partie des meubles, certes... Mais cette fois-ci, il a fait fort, notre petit Krisprolls chevelu. Parce que Yngwie Malmsteen’s Rising Force, c’est avant tout Yngwie, alors on fait une belle photo de Dieu, le poitrail velu mais pas trop que laisse entrevoir la chemise déboutonnée, le regard de prédateur (euh...), la moue malmsteenienne ridicule de rigueur et, comme de bien entendu, la guitare en flammes parce que Yngwie, bah il fait des flammes avec sa guitare, c’est pas possible dites-vous, hérétiques que vous êtes ! On notera aussi que Dieu a subi un sacré coup de Photoshop pour conserver son éternelle jeunesse et sa beauté virginale.

Pour cette nouvelle cuvée, on trouve aux côtés de sa Majesté, Tim Ripper Owens en guise de chanteur de louanges. Tim Owens, ex-Judas Priest, ex-Iced Earth, ex-Beyond Fear (son propre groupe, qui, après un seul album vivote bon gré mal gré). Ledit Ripper, je l’apprécie bien, voix Halfordienne incroyable de mimétisme parfois, plus puissante, mais un poil moins nuancée. Il a toujours eu la mauvaise habitude de tomber dans des groupes qui le viraient au bout de deux albums. La maison de disques finissant par rappeler à grands renforts de biftons le chanteur originel de la bande, plus bankable que le discret petit Timmy... On ne donne pas cher de la peau du Ripper chez Yngwie, vu que le Sieur vous évacue aisément tout son line-up au gré de son humeur changeante.

Pour cette nouvelle offrande divine, j’aurai bien du mal à parler d’originalité, Yngwie poursuit sur la voie qu’il a lui-même creusé à grands renforts de lignes de grattes hyper rapides, de claviers néoclassiques frôlant le cucul jusqu’à parfois carrément tomber dans la guimauve, et bien sur, d’instrumentaux bien pesants. Perpetual flame démarre pourtant de façon bien efficace avec Death dealer, un Ripper qui nous offre quelques cris à la Halford, d’où l’étrange impression d’entendre parfois Judas Priest avec Malmsteen à la place de la paire de gratteux Downing/Tipton. Mais on s’ennuie vite, cherchant à différencier chaque titre du précédent. Le plus rageant est la production, plutôt minable, qui ne fait pas honneur à Notre Créateur. C’est un peu brouillon, ça manque de pêche, et la guitare a bien entendu été mise plus en avant que la voix de Owens, ce qui est assez pénible par moments.

On a droit durant les douze titres de ce Perpetual flame à un heavy-speed pompeux, à l’image de son géniteur. J’ai bien du mal à supporter tout ce gloubiboulga néoclassique d’une traite, pour tout dire, on ne retient rien, Malmsteen a mis depuis longtemps sa guitare en boîte automatique et les changements de line-up n’y changent pas grand-chose. Il y a tout de même quelques petites choses plutôt agréables. Four horsemen (Of the apocalypse) a un riff bien sympathique. L’intro au clavier de Priest of the unholy, aussi facile soit-elle n’est pas mal torchée. De même, l’instrumental Caprici Di Diablo avec une guitare encore une fois épatante de virtuosité se laisse écouter dans sa majeure partie sans bailler. Et allez, je suis dans un bon jour, Eleventh hour, mid tempo, qui aurait très bien collé au dernier Nostradamus de Judas Priest, me botte bien, surtout grâce à Owens. Par contre, le rythme oriental est des plus convenus, il faudrait un jour qu’on mette la pédale douce sur ce genre de pompages inutiles, qui sont plus là pour dire qu’on est ouverts sur le monde que pour une quelconque innovation musicale.

Mais peu importe ces basses critiques de nains jaloux de son talent. Dieu s’en est allé, convaincu que sa dernière offrande aura contenté ses adeptes, il reprit le chemin des cieux dans son carrosse d’or et d’argent, satisfait de son œuvre. J’oserai toutefois demander à sa Majesté de se bouger un peu plus l’arrière-train pour sa prochaine descente parmi nous, ça commence à sentir le réchauffé, Monseigneur.



Répondre à cet article

Vincent Ouslati





Il y a 9 contribution(s) au forum.

lo siento si using ax58u
(1/5) 19 avril 2009, par Peksraluale
Yngwie Malmsteen’s Rising Force : "Perpetual flames"
(2/5) 28 octobre 2008, par Phil Danstachambre
Yngwie Malmsteen’s Rising Force : "Perpetual flames"
(3/5) 24 octobre 2008, par Jacques
Yngwie Malmsteen’s Rising Force : "Perpetual flames"
(4/5) 24 octobre 2008, par Red Cloud
Yngwie Malmsteen’s Rising Force : "Perpetual flames"
(5/5) 24 octobre 2008




lo siento si using ax58u

19 avril 2009, par Peksraluale [retour au début des forums]

Best bored housewife phone contacts schoolgirl uniform escorts and amatuer black breasts like chicks with dicks biggestcocks and spring abnormal screwing etc. See older mature women in pantyhoses with sample mpegs masturbating such as bigs vids huge free porn and more.

[Répondre à ce message]

Yngwie Malmsteen’s Rising Force : "Perpetual flames"

28 octobre 2008, par Phil Danstachambre [retour au début des forums]

Mais il est inoui Malmsteen !
Il joue tellement vite que les cordes prennent feu, et le feu ça brûle. D’ou la moue "même pas mal, mais quand même...".
Cette pochette CRAINT !

[Répondre à ce message]

Yngwie Malmsteen’s Rising Force : "Perpetual flames"

24 octobre 2008, par Jacques [retour au début des forums]

Magnifique... Enfin une chronique constructive... Critique sans être acerbe, bien écrite sans pour autant pompeuse... Ca fait du bien d’entendre parler musique sur ce site. Après les délires débiles et l’infect édito bouffi de prétention de Mr Yu, voilà une bouffée d’air frais fort bienvenue.

[Répondre à ce message]

    Yngwie Malmsteen’s Rising Force : "Perpetual flames"

    24 octobre 2008, par Vincent Ouslati [retour au début des forums]


    Un grand merci pour votre sympathique commentaire.
    Mais je me permets d’ajouter si cela était nécessaire que chaque chroniqueur a sa propre manière de parler de musique, on peut y être plus ou moins réceptif, cela ne se discute pas.

    C’est la richesse d’un site tel que Pop-Rock de proposer à ses lecteurs des chroniques très différentes les unes des autres.
    A vous ensuite d’y piocher ce qui vous botte ou non, les dégoûts et les couleuvres de chacun en somme...

    [Répondre à ce message]

      Yngwie Malmsteen’s Rising Force : "Perpetual flames"

      24 octobre 2008, par Jacques [retour au début des forums]


      Nous sommes d’accord, les goûts et les couleurs ne se discutent pas... En ce qui me concerne (et c’est sûr, cela n’engage que moi), face à un album jugé mauvais ou moyen, mieux vaux une chronique argumentée et teintée d’humour, qu’un prétentieux "C’est une putain de merde"... Mais vous l’avez dit, chacun parle de la musique comme il le sent. Bon, par contre, en ce qui concerne la contribution à la richesse du site, heu...

      [Répondre à ce message]

        Yngwie Malmsteen’s Rising Force : "Perpetual flames"

        25 octobre 2008, par Vehau [retour au début des forums]


        Ne parlons pas de richesse en effet, plutôt de diversité nécessaire à la saine entreprise qu’est ce site et ses estimables visiteurs.

        [Répondre à ce message]

Yngwie Malmsteen’s Rising Force : "Perpetual flames"

24 octobre 2008, par Red Cloud [retour au début des forums]

Et un album superflu de plus ! Si il fallait en conseiller quelques un dans son abondante discographie, je dirais les quatre premiers, Alchemy et Concerto Suite. Avec çà, on a largement fait le tour de la question.

[Répondre à ce message]

Yngwie Malmsteen’s Rising Force : "Perpetual flames"

24 octobre 2008 [retour au début des forums]

Très belle pochette au passage.

[Répondre à ce message]