Pop-Rock.com



Yngwie J. Malmsteen : "Angels of love"
Il ne s’agit pas d’acharnement...

vendredi 23 juillet 2010, par Vincent Ouslati

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Chimaira : "The infection"
AC/DC : "Black ice"
Rhapsody : "Symphony of the enchanted lands II : The dark secret"
Rhapsody : "Power of the Dragonflame"
Porcupine Tree : "Fear of a blank planet"
Halford : "Resurrection"
Gamma Ray : "No world order !"
Eths : "Sôma"
Tarja : "My winter storm"
The Company Band : "The Company Band"


J’ai cru à une blague, un fake comme disent les geeks pas poilus, un énième saligaud qui allant se foutre de la gueule de Malmsteen avait sorti une compil’ pourrie de ballades et collé dessus l’illustre nom du Suédois, pour la déconne, pour rigoler un peu en attendant la fin de la crise (en 2012, la fin du monde quoi). Mais non, Angels of love est bien un album d’Yngwie Malmsteen, un an après le pas fabuleux Perpetual flame, le Krisprolls remet le couvert pour un disque d’un romantisme miteux. Si il y avait encore une légende à défendre, cette chose risque de foutre en l’air le moral des quelques suivistes béats du maître.

Alors c’est quoi ce truc ? C’est pas grand-chose, en vérité. Angels of love, jaquette à la "Best of ballads to make love", onze morceaux chiants comme la pluie un mois d’août, purement instrumental mis à part quelques samples douteux de chœurs masculins pour rendre profonde une musique qui a tout du four à couillons. Je dois avouer que si Owens, (vocaliste sur Perpetual flame) avait collaboré à cette tisane, ça m’aurait fait mal là où vous savez. Donc, c’est pas terrible, des morceaux qui se ressemblent, baroco-romantiques et larmoyants. Pas question ici d’envolées à Mach2 sur le manche, le clavier ici est roi, la guitare n’est qu’un bouffon qui nous inonde de notes toutes plus vieilles et clichesques les unes que les autres.

Si l’on tente d’écouter dans le contexte qui devrait le mieux lui convenir, soit en musique de fond durant votre sieste ou votre rencard avec la voisine, les conclusions seront celles-ci : dans le cas de la sieste, vous ne vous réveillerez plus et sombrerez dans un coma profond dont seul War ensemble de Slayer pourra vous sortir. Dans le cas du rencard, votre nana soupçonnera que vous êtes au mieux bisexuel depuis peu.

On écoute tout hein ! Une fois, deux fois, allez trois fois, mais en plusieurs étapes. Malmsteen abuse de petits arpèges jolis comme tout, mais à défourailler systématiquement le même, on s’en lasse. On le sait qu’il peut offrir de superbes mélodies, et on en trouve de fameuses. Mais si l’on se sort un peu le cérumen des oreilles, force est de constater que tout ça sonne franchement daté, attendu, et n’a au fond aucun intérêt. Angels of love est l’album d’un génie gâteux avant l’âge, convaincu que n’importe quelle merde vendue sous sons nom fera déplacer la masse de ses fidèles vers les bacs à disquaires. Mais la soupe cette fois (ou encore une fois devrais-je dire) est insipide et beaufissime à un degré rare. Ça aurait pu être un disque touchant, purement acoustique et mélancolique, une petite pause après les grands déluges sur les cordes dont Malmsteen est un habitué.

Mais c’est simplement une daube, comme le prédisait la pochette, comme le prédisait l’intitulé culcul. Malmsteen part en vrille, et ça sent sévère le sapin , ou le foutage de gueule.



Répondre à cet article

Vincent Ouslati





Il y a 5 contribution(s) au forum.

Yngwie J. Malmsteen : "Angels of love"
(1/3) 15 mars 2011
Yngwie J. Malmsteen : "Angels of love"
(2/3) 23 juillet 2010, par Carla Blondie
Yngwie J. Malmsteen : "Angels of love"
(3/3) 23 juillet 2010




Yngwie J. Malmsteen : "Angels of love"

15 mars 2011 [retour au début des forums]

Malmsteen est tout simplement un des trois meilleurs guitaristes métal au monde, son talent n’est plus à démontrer mais c’est dommage qu’il finisse sa carrière en pondant des disques comme "angels of love"

[Répondre à ce message]

Yngwie J. Malmsteen : "Angels of love"

23 juillet 2010, par Carla Blondie [retour au début des forums]

Album probablement aussi soporifique que le prétend l’article, mais tellement plus qu’un album de reprises de Brian Ferry en mode crooner ?

[Répondre à ce message]

Yngwie J. Malmsteen : "Angels of love"

23 juillet 2010 [retour au début des forums]

Malmsteen (guitariste bien trop verbeux pour être honnête, et surtout gerbeux) n’a jamais rien fait de bon dans sa carrière ! ça n’est même pas un sous-Blackmore, il ne lui arrive pas au p’tit orteil !!!

[Répondre à ce message]

    Yngwie J. Malmsteen : "Angels of love"

    23 juillet 2010, par Vincent Ouslati [retour au début des forums]


    Ses premiers albums étaient vraiment excellents, dégageaient un style personnel novateur puis les années 90 furent moins flamboyantes mais on peut sauver Magnum Opus, ou Alchemy.
    Quoiqu’on en dise, Malmsteen parvenait à donner beaucoup d’émotion à sa musique, mais c’est si vieux désormais...

    [Répondre à ce message]