Pop-Rock.com



W.A.S.P. : "Dominator"
I still wanna be somebody

mardi 19 juin 2007, par Marc Lenglet

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Soulfly : "Conquer"
AqME : "La fin des temps"
Mass Hysteria : "Failles"
Scorpions : "Unbreakable"
Apocalyptica : "Worlds collide"
Pain Of Salvation : "Remedy lane"
Scorpions : "Humanity hour I"
Katatonia : "The great cold distance"
Blaze Bayley : "Blood & belief"
Trepalium : "XIII"


Groupe culte des années 80, W.A.S.P. fait partie de ces formations qui, sans jamais avoir atteint un réel succès de masse, reprennent tout ce qui a fait de cette décennie maudite une période dorée pour les amateurs de rock burné et flamboyant. Provocateur, détonant et sauvage, W.A.S.P. possédait surtout un argument de choc en la personne de Blackie Lawless, colosse au look inimitable à qui il n’a jamais été nécessaire de répéter deux fois comment composer un grand morceau de hard.

Alors que le metal agonisait en silence, W.A.S.P. eut toujours le bon goût de ne jamais chercher à sauter dans le dernier wagon de la musique à la mode, livrant même ses meilleures compositions durant cette période (le monumental opera-metal The Crimson idol). La suite fut nettement moins rose. Après une escapade indus pas toujours bien digérée (K.F.D.) et plusieurs albums en demi-teinte, le groupe semblait avoir touché le fond avec sa dernière livraison, un ambitieux diptyque nommé The Neon God, malheureusement aussi confus qu’insipide. Alors que tout le monde s’apprêtait à les reléguer au cimetière des anciennes gloires des années 80, ne voilà-t-il pas que cette bande d’enragés vient de rendre caduc, preuves à l’appui, son permis d’inhumer. Il est vrai qu’avec un album de la trempe de Dominator, le cadavre paraît encore drôlement vivace.

Qu’on se le dise, Dominator ne va pas réinventer la roue, ni même le Metal. On n’y trouve pas le moindre concept pionnier, ni même quoi que ce soit qui s’apparenterait à un intense brainstorming sur l’état du monde ou l’évolution de la musique dure. W.A.S.P. est simplement revenu à ce qu’il savait faire de mieux, à savoir un hard-rock bruyant et endiablé servi par des musiciens hors pair et un chanteur/compositeur nettement au dessus de la norme, avec juste ce qu’il faut de commentaires acides à l’encontre de l’establishment pour ne pas paraître définitivement bas de plafond.

Cela faisait de nombreuses années qu’on n’avait plus entendu de leur part des titres du calibre de Long long way to go ou Burning man... D’accord, ce n’est pas tout à fait du niveau d’un I wanna be somebody ou d’un Wild child mais ça s’en approche tout de même pas mal. Même si on repère de temps à autre une idée ou un riff qui semblent tout droit pompés d’un des anciens albums, W.A.S.P. a réussi à gommer tout sentiment de redite et de copie peu inspirée. Même les ballades, parfois pourtant un peu mièvres, sont sauvées du naufrage par la voix toujours aussi inimitable de Lawless.

En se reconcentrant sur les fondations primitives de sa musique, W.A.S.P. livre un très bon album de hard, pas original pour deux sous mais efficace et défoulant à souhait. Le groupe clôture ici une longue décennie de vaches maigres et c’est un tel plaisir de les retrouver dans une forme aussi olympique qu’on patientera bien jusqu’à la prochaine livraison pour bénéficier d’un véritable chef-d’œuvre digne de l’ancien temps !



Répondre à cet article

Marc Lenglet





Il y a 11 contribution(s) au forum.

W.A.S.P. : "Dominator"
(1/3) 18 février 2012, par lloris
Why Again a Shameful Past ? - Lengletator
(2/3) 19 juin 2007, par Big Bill Broonzy
W.A.S.P. : "Dominator"
(3/3) 19 juin 2007




W.A.S.P. : "Dominator"

18 février 2012, par lloris [retour au début des forums]

+1 reblog

acheter votre pneu neige

[Répondre à ce message]

Why Again a Shameful Past ? - Lengletator

19 juin 2007, par Big Bill Broonzy [retour au début des forums]

ET on continue dans le recyclage de combos déjà tristement insignifiants, archétypiques du mauvais goût ou modèles de hold-up tiroir-caisse à leur époque de nuisance étendue.

On aura droit à quoi après à Poison, Cinderella, Dokken, Tesla, LA Guns, Warrant ?

Vous vous rendez compte que ces nazeries sont à peine équivalentes, artistiquement à Plasticines, les Naast ou, Blink 182 ou Insane clown posse.

Côté "moins méchant" J’attends aussi Hall&Oates, Nick Kamen, Eight Wonder, Bvsmp, Tiffanu et Taylor Dayne dans votre panthéon du lisier déversé en madeleine de Proust à destination de la rédaction.

Franchement, en dehors de réveiller le souvenir de vos premières montées de sève à l’écoute d’une gratte saturée et de hurlements qui impressionnaient les minettes de la cour de récré, vos choix semblent bien potestatifs et autosatisfaisant.

[Répondre à ce message]

    Why Again a Shameful Past ? - Lengletator

    19 juin 2007, par Marc Lenglet [retour au début des forums]


    LA Guns et Poison, y a déjà eu...mais Tesla et Cinderella, c’est un très bonne idée. Insane Clow Posse, j’aimerais beaucoup aussi mais on ne parle de rap ni même de sous-rap sur ce site. Malheureusement, à l’époque bénie où WASP tenait le haut du pavé, je n’écoutais guère de musique (allez, si, les Beatles et Dorothée...). Quand je me suis mis à écouter tout ce ramassis de rescapés des 80’, c’était déjà atrocement ringard ; ça n’impressionnait plus aucune minette dans la cour de récré et ça n’incitait personne à devenir votre ami, ce qui m’a incité à préserver ma quiétude en persévérant dans cette voie.

    Pas d’inquiétude, je suis sûr que vous trouverez quelques groupes très dignes sur ce site mais en ce qui me concerne, je crains que vous n’ayez à subir mon mauvais goût galopant à chaque nouvelle chronique ou presque. Pas faute d’avoir essayé autre chose, mais une grande partie du rock "convenable" m’endort à vitesse grand V.

    [Répondre à ce message]

      Why Again a Shameful Past ? - Lengletator

      19 juin 2007, par cartman "bad taste" [retour au début des forums]


      D’ailleur, quand ça devient "convenable", est-ce encore du rock ? Très bon article encore une fois mr lenglet. De wasp, je garde surtout la voix magnifique de blackie lawless, et quelques excellents morceaux composés par ce grand fan des who. A voir également l’interview culte de chris holmes dans le film "the decline of the western civilisation 2", de quoi faire réfléchir sur les méfaits du status de rock star !

      [Répondre à ce message]

      Why Again a Shameful Past ? - Lengletator

      21 juin 2007, par el_crapo [retour au début des forums]


      ouais Cinderella mais alors le "Long Cold Winter"
      et alors avec un peu de chance le nouveau Guns ’n ’ Roses lol

      [Répondre à ce message]

W.A.S.P. : "Dominator"

19 juin 2007 [retour au début des forums]

J’aimerais qu on m’éclaire sur l’origine du nom du groupe : "White Anglo Saxon Protestant" ?

Doit-on y voir une allusion éthiquement limite à l’opposition Wasps - minorités aux USA ou (je l’espère) est-ce plus poussé ?

Any answer ?

[Répondre à ce message]

    W.A.S.P. : "Dominator"

    19 juin 2007, par Marc Lenglet [retour au début des forums]


    Personne n’est vraiment sûr, et Blackie Lawless laisse planer le doute sur la question. Si c’est le cas, il s’agit plutôt d’une marque de mépris à l’encontre de l’establishment (Lawless est lui-même d’origine indienne d’ailleurs). Vu ses démélés avec quelques célèbres représentants WASP (Tipper Gore par exemple), c’est une théorie plausible. Mais on évoque aussi une explication beaucoup moins poussée : un simple acronyme de We Are Satan’s Preachers et de We Are Sexual Perverts (dont un sticker figurait sur le premier album)...

    [Répondre à ce message]