Pop-Rock.com



Venom : "Metal black"
Belzébuth, pourquoi m’as tu abandonné ?

samedi 29 avril 2006, par Marc Lenglet

DANS LA MEME RUBRIQUE :
In Flames : "A sense of purpose"
Evergrey : "Torn"
Oomph ! : "Wahrheit oder pflicht"
Saxon : "The inner sanctum"
Tarja : "My winter storm"
The Company Band : "The Company Band"
The Chant : "Ghostlines"
Tobias Sammet’s Avantasia : "The Metal opera I & II"
Limp Bizkit : "Results may vary"
Dream Theater : "Train of thought"


Cornes de bouc, l’enfer les a recrachés ! Les ambassadeurs du satanisme paillard ne semblent apparemment pas décidés à lâcher le morceau. Un quart de siècle après avoir inconsciemment contribué à la création de la mouvance la plus sulfureuse du metal, Venom remet le couvert et tente, comme beaucoup, d’invoquer l’esprit de leurs heures de gloire. Sauf que les forces des ténèbres semblent avoir ici mieux à faire que de soutenir leurs petits protégés.

Petit rappel de barème : malgré le titre-miroir évocateur de ce nouvel album, Venom n’est ni Black ni vraiment Metal. Musicalement, Venom creuse plutôt dans un heavy-rock épais et bruyant qui doit plus à Motörhead qu’à Mercyful Fate. Et thématiquement, il n’est question de démons mineurs, de pentacles et de cérémonies occultes que parce que c’est fendard et que ça fait peur à ses vieux de faire des conneries d’invocations, de jouer les satanistes de basse-cour et de gronder comme un routier émêché. N’empêche qu’à l’époque, il était difficile de trouver plus destructeur que ces Anglais tonitruants.

Le pseudo choisi par son leader aurait pourtant du suggérer à Venom que le temps finit par tout flétrir, et que ce n’est pas avec une petite inversion dans le titre de l’album que l’on va mordre à l’hameçon et se persuader qu’on est toujours à l’époque de Black Metal. Les cinq ou six premiers morceaux passent en force, sans que l’on ait le temps de les assimilier, leurs titres sont débiles et clichés à souhait (Burn in Hell, House of pain, Antechrist,... c’est encore pire que chez Judas Priest !), et on éprouve tout de même la vague satisfaction de retrouver le Venom crade, brutal et gueulard de la grande époque. C’est à ce moment que l’illusion s’estompe, que l’album se mord la queue, que tout intérêt s’évapore et qu’on commence à compter les minutes, à regarder avec intérêt les mouches faire l’amour sur la table du salon ou pire, à songer à se mater un DVD de Laurent Ruquier.

La musique brouillonne et terriblement old-school de Venom n’est pas de celles qu’on arrive à supporter pendant une heure d’affilée. Contre toute logique, Venom a voulu jouer les prolongations, et le résultat est franchement pathétique. Les trente et quelques minutes de Black metal ne posaient aucune difficultés et se savouraient comme un agréable défouloir pour homo sapiens de base, les trente dernières minutes de Metal black ne provoquent que des baillements en rafale, une envie d’en finir au plus vite et le sentiment que non, le retour des vieux groupes cultes n’est pas toujours une bonne chose... Sans oublier que les trente premières minutes du petit nouveau n’ont rien de bien excitant non plus.

Chronos se démène pourtant comme un beau diable - c’est le cas de le dire - pour assurer le spectacle et c’est peut-être la meilleure chose à retenir de ce disque plombé par l’ennui : que le grossier personnage beugle toujours à tort et à travers avec une diabolique énergie juvénile. Ce n’est en tout cas certainement pas pour cet album interminable constitué d’un nombre effrayant de morceaux faiblards et gavants que l’on souhaitera se souvenir de Venom. Allez, les affreux, il y a un temps pour tout, et on ne peut pas demeurer les Grands Méchants Diables du metal indéfinimment.



Répondre à cet article

Marc Lenglet





Il y a 6 contribution(s) au forum.

Venom : "Metal black"
(1/1) 1er mai 2006, par Youki Smayas




Venom : "Metal black"

1er mai 2006, par Youki Smayas [retour au début des forums]

A peu pres d’accord avec cette critique, dans les grandes lignes. Sinon que si l’on considere Venom commes un des precurseurs du Black Metal, ils n’ont pas tant changé que ça, c’est plutot les standards du genre qui ont évolué, avec ce chant systematiquement à la limite de la rupture (Qui me gonfle perso, mais bon...) Cet album de Venom n’est pas si different de leurs premiers opus, les fausses notes en moins et les delires tragico comiques qui ont fait leur temps. Les compos ne sont pas particulierement inspirées, et l’on peu regreter l’absence d’un equivalent de "Manitou" "Warhead" "Nightmare" ou "Stand up and be counted". Le premier titre (Antechrist) faisant quand meme son petit effet, le reste s’avale sans plaisir particulier, ni raison de jeter le cd par les fenetres.

Un petit bémol, la phrase de Marc "le retour des vieux groupes cultes n’est pas toujours une bonne chose... " s’applique, à mon avis à quasiment TOUS les groupes anciens, pratiquement aucun n’etant à la hauteur de sa legende, et certains etant nettement plus pitoyables, eut egard à leur glorieux passé, que Venom dont la musique n’a jamais eu la moindre pretention.

[Répondre à ce message]

    Venom : "Metal black"

    1er mai 2006, par Marc Lenglet [retour au début des forums]


    Pas faux, ça...j’attends d’ailleurs impatiemment les retours de Mötley Crüe et des Guns’n Roses, sans grand espoir d’ailleurs...

    [Répondre à ce message]

      Venom : "Metal black"

      1er mai 2006, par Red Cloud [retour au début des forums]


      Un retour des Guns ? Mouais, disons plutôt un retour de leur chanteur mégalo. Et vu les difficultés d’accouchement de l’album, je parlerais plus de curiosité un peu malsaine envers un gros plantage que d’impatience. Mais j’espère me tromper.

      [Répondre à ce message]

        Venom : "Metal black"

        1er mai 2006, par Youki Smayas [retour au début des forums]


        Actuellement les "vrais" guns and roses s’appellent Velvet Revolver. Sous le nom d’origine sortira eventuellement un album solo d’Axl Rose (Avec Buckethead à la guitare, association pour le moins aussi improbable que David Bowie et Stevie Ray Vaughan en son temps...)

        [Répondre à ce message]

    Venom : "Metal black"

    2 mai 2006 [retour au début des forums]


    Toutes les règles ont leur(s) exception(s). Je trouve pour ma part les dernières sorties de Killing Joke et Simple Minds tres au dessus de toutes les espérances. Je sais, ces groupes n’ont jamais arrêté, mais ils sont là depuis 30 ans quand même et ils sont encore à la hauteur de leur légende.

    [Répondre à ce message]