Pop-Rock.com



Scorpions : "Humanity hour I"
Piqûre de rappel

lundi 30 juillet 2007, par Geoffroy Bodart

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Dream Theater : "Train of thought"
The Elderberries : "Nothing ventured, nothing gained"
System Of A Down : "Mesmerize"
Baroness : "The blue record"
Blaze Bayley : "Blood & belief"
Black Label Society : "Shot to Hell"
Jesu : "Conqueror"
Motörhead : "Inferno"
Epica : "The Classical Conspiracy"
Mastodon : "Blood mountain"


On les croyait morts, enterrés, ringardisés jusqu’au point de non-retour. Le timide come-back opéré sur Unbreakable, s’il faisait du bien au moral, n’avait pourtant pas de quoi pleinement nous rassurer quant à l’avenir du groupe. Et pourtant, ces quinqua- et sexagénaires, princes du hard-rock pour les uns (ceux qui se démettent encore une épaule sur Rock you like a hurricane), vils profanateurs de la musique noble pour les autres (ceux qui se sont sentis obligés d’inviter une p’tite blondinette à danser sur Still loving you pour pouvoir l’emballer) sont de retour. Et pour se donner une chance de retrouver le niveau qui fut le leur, ils se sont adjoints la complicité d’un autre grand ringard en chef, un mythe de la beaufitude, le dieu du hard décérébré...

... non, il ne s’agit pas de Joey Tempest, mais bien de Desmond Child. Et qui est ce brave monsieur ? Il s’agit du compositeur le plus controversé du monde du rock, honni par les uns (dont certains membres de la Rédaction), adulé par les autres (dont d’autres membres de la Rédaction, incluant votre serviteur). Les raisons de ces « divergences d’opinion » ? Des chansons comme I was made for loving you, Let’s put the X in sex, You make me rock hard, pour Kiss ; You give love a bad name, Living on a prayer, Keep the faith pour Bon Jovi ; Dude looks like a lady pour Aerosmith ; Thrash, Poison, pour Alice Cooper, etc. Ajoutez à cela qu’il a également composé pour Robbie Williams, Christina Aguilera, Ricky Martin et Dream Theater (cherchez l’erreur), et vous aurez une vague idée du personnage (un génie... dans son genre). De manière générale, si vous entendez les mots « Love » et « Gun » (ou « Shot ») dans une chanson, il y a de fortes probabilités qu’elle soit l’œuvre du bonhomme. Le plus beau reste quand même la définition que ce rejeton démoniaque donne de son boulot : « making music that helps others to get in touch with their feelings ».

Est-il dès lors besoin d’aller plus loin pour vous donner une idée de comment peut sonner ce nouvel album ? Oui ? Vraiment ? Bon alors, d’un côté, vous avez le bon gros rock qui tache, avec des bons gros riffs qui débordent de poils et des bons gros soli à jouer en haut de la falaise, la tignasse au vent. Ce rock-là fait un bien fou et on n’imaginait plus les Scorpions capables d’encore en jouer. Le retour sur le bon chemin amorcé avec Unbreakable est ici pleinement confirmé et cette niaque qui semblait leur faire défaut semble à nouveau suinter de chaque coup d’aiguillon sur la gratte (mention spéciale pour The cross, avec la participation de Billy Corgan). Et de l’autre côté, forcément, vous avez les ballades. Et celles présentes sur ce Humanity Hour I sont de haute volée. C’est larmoyant (mettez-vous au garde à vous), c’est beau (maintenant la main sur le cœur), c’est prenant (accroupissez-vous et prenez-vous la tête dans les mains). L’album ne faiblit pas de tout le long, on s’amuse bien, on tape du pied, on attrape la p’tite demoiselle pour un slow et on finit par l’écraser contre le mur parce que les Scorpions finissent toujours par durcir un peu le ton en cours de route.

Par ailleurs, sans être un véritable album-concept, Humanity hour I est un disque dont toutes les chansons gravitent autour du même sujet. Imaginez : dans un avenir plus ou moins proche et plus ou moins apocalyptique, l’Homme est dans une impasse, confronté à sa prochaine disparition, la faute à la dissolution des rapports humains et à l’importance croissante prise par les machines dans notre vie. Mais l’humanité ne se rendra pas sans combattre, poussant les machines à envoyer deux robots dans le passé. Leur mission : détruire le chef de la résistance humaine, John Connor, mon fils... euh... attendez une seconde... petite erreur de script, on est dans le monde de Scorpions, donc la rédemption et le salut passeront par l’Amour, le grand, le beau, celui avec un « A » majuscule.

Seul petit bémol qu’on émettra à l’encontre de ce disque, c’est son absence de hit. Pas d’équivalent d’un Loving you Sunday morning ou d’un Rock you like a hurricane du côté des titres rock. Pas d’équivalent d’un Wind of change ou d’un Still loving you du côté des ballades. C’est l’absence d’un tube de cette envergure qui empêche cet album de passer du stade de « meilleur album depuis au moins dix ans » à celui de « album digne de ceux des années 80’s ». On ne tirera toutefois pas plus fort sur les Scorpions que sur d’autres formations rock à cause de cette lacune. Quel que soit le style pratiqué, l’écueil est à peu près le même depuis maintenant fort longtemps. Qu’il s’agisse de Pearl Jam, Europe, Iron Maiden ou des tas d’autres, on a désormais l’impression que les formations qui commencent à accumuler les kilomètres au compteur sont d’autant plus à même d’accoucher de bons albums dans leur intégralité qu’elles semblent incapables de pondre des hits de la trempe des Alive, Final countdown ou Run to the hills qui ont forgé leur légende. On ne va pas prier pour avoir des albums qui ne contiennent qu’une seule bombe et dix titres de remplissage, mais ça ferait plaisir d’entendre de leur part, juste une fois, une chanson dont on sait qu’on l’écoutera encore dans quinze ans.



Répondre à cet article

Geoffroy Bodart





Il y a 25 contribution(s) au forum.

The Scorpions : "Humanity hour I"
(1/9) 2 janvier 2010, par Alex
The Scorpions : "Humanity hour I"
(2/9) 17 août 2007, par RICOEP
The Scorpions : "Humanity hour I"
(3/9) 8 août 2007
The Scorpions : "Humanity hour I"
(4/9) 5 août 2007, par nericj
The Scorpions : "Humanity hour I"
(5/9) 2 août 2007, par kozmik
The Scorpions : "Humanity hour I"
(6/9) 1er août 2007, par yolatangopresident
The Scorpions : "Humanity hour I"
(7/9) 31 juillet 2007
The Scorpions : "Humanity hour I"
(8/9) 30 juillet 2007, par Jarod
The Scorpions : "Humanity hour I"
(9/9) 30 juillet 2007




The Scorpions : "Humanity hour I"

2 janvier 2010, par Alex [retour au début des forums]

En ce qui me concerne, je viens de l’écouter cet album. Et je le trouve très bien.
Ça m’étonne qu’on puisse insulter de "Merde" un tel groupe culte quand même. Pourquoi pas aller insulter Led Zeppelin ou Pink Floyd tant que vous y êtes ? Ça revient presque au même !
Enfin, bref, après 35 ans de longévité, je m’incline perso.

[Répondre à ce message]

The Scorpions : "Humanity hour I"

17 août 2007, par RICOEP [retour au début des forums]

Désolé pour les frustrés le dernier album de scorpions est tout à fait correct voir pour certain morceau excellent. Klaus Meine toujours une excellente voix. Je les ai vu 7 fois en concert depuis 82 et je ne m’en lasse pas. Par contre les nouveaux petits grands groupes dans 30 20 10 5 ans voir même avant on les auras déja oublié.

Respect.

[Répondre à ce message]

The Scorpions : "Humanity hour I"

8 août 2007 [retour au début des forums]

Hallucinant de ringardise, ce site. Comment peut-on passer autant de temps à écrire sur des disques pareils ?

[Répondre à ce message]

    The Scorpions : "Humanity hour I"

    8 août 2007 [retour au début des forums]


    Pour la même raison que certains passent des heures à gratter sur les Strokes, Bloc party, Art brt, Libertines et autres brit pas doués et pas originaux en criant au génie alors qu’ils seront oubliés dans 5 ans.

    [Répondre à ce message]

    The Scorpions : "Humanity hour I"

    14 décembre 2007, par hendrixman [retour au début des forums]


    Quand il y a trois riff et que le groupe est a la mode on cri au geni. Mon cher tu doit etre du genre a ecouter des trucs pseudo intelectuel en te disan que le hard c’est ringuard, mais peut être que je trouverais les trucs que tu écoute aussi ringuard retourne sur ton album de white stripe de merde et fait pas chier le peuple avec tes commentaire inutiles. Hey bien justement pour ce qui est des scorpions il ont deja fait de la musique plus artistique. scorpions art heeeee... oui oui leur ancien guitariste qui etait present sur les album des 70s avait des influences hendrixienne et clasique. Il a meme reprit le 4 saison au complet avec une guitare a 38 fret sur un recent album.C’est pas les petit groupe rock minable quon idolise aujourdui qui serai capable du meme exploi.

    [Répondre à ce message]

The Scorpions : "Humanity hour I"

5 août 2007, par nericj [retour au début des forums]

rhaaaouou !! Scorpions !!Qu’est-ce j’ai pu les écouter et ré-écouter adolescent !!

Puis, sur un retour de la quarantaine, je me suis refait le live au japon ("he is a woman, she is a man", ...) blackout, ...
Bon, ya des souvenirs qui ne traverseront pas les années sans subir les outrages du temps. Si je comprend bien cette chronique, leur retour est à l’identique,.. .. J’attendrai les promo à 6.00 euros pour l’acheter alors !

[Répondre à ce message]

The Scorpions : "Humanity hour I"

2 août 2007, par kozmik [retour au début des forums]

Ca me désole qu’on puisse encore écouter des niaiseries pareilles en 2007.

[Répondre à ce message]

The Scorpions : "Humanity hour I"

1er août 2007, par yolatangopresident [retour au début des forums]

tout simplement de la musique de sales types pour des sales types. 99 pourcents des adorateurs de cela sont pédophiles, le reste c’est des fous. veridique ! bon soit ok c’est nul je sors

[Répondre à ce message]

The Scorpions : "Humanity hour I"

31 juillet 2007 [retour au début des forums]

Allez, vite un article par Marc Lenglet, qu’on rigole !

C’est incroyable comme ce type peut pondre des tartines interminables sur des albums de merde que n’importe qui de sensé revendrait illico chez Pêle-Mêle.

[Répondre à ce message]

The Scorpions : "Humanity hour I"

30 juillet 2007, par Jarod [retour au début des forums]

Humanity Hour I, ça veut dire qu’ils vont en sortir une deuxième de merde pareille ??

La deuxième question que je me pose, c’est est comment votre rédac’ chef qui est quelqu’un de bon goût (Depeche Mode, Morrissey) accepte que vous chroniquiez des disques pareils ?!

[Répondre à ce message]

    The Scorpions : "Humanity hour I"

    30 juillet 2007 [retour au début des forums]


    Parce qu’il n’y a pas que des metrosexuels prénommés Jarod parmi les visiteurs.

    [Répondre à ce message]

      The Scorpions : "Humanity hour I"

      31 juillet 2007 [retour au début des forums]


      C’est pas une question d’être un métrosexuel, c’est juste qu’il y avait assez avec Lenglet aux échalottes comme ringard pour écrire ici.. pas besoin d’un deuxième avec un nom de gardien de but.

      [Répondre à ce message]

        The Scorpions : "Humanity hour I"

        31 juillet 2007 [retour au début des forums]


        Ah ah ah ah opposer ringard et Morrissey-depeche motte fallait oser !!
        dans le genre tout juste rescapé des année 80, ca vaut bien motley crue !!

        [Répondre à ce message]

        The Scorpions : "Humanity hour I"

        31 juillet 2007, par Marc Lenglet [retour au début des forums]


        Hé bien, c’est une coïncidence extraordinaire figurez-vous, parce que j’adore l’onglet aux échalottes justement, et encore plus les imitateurs de Roland Magdane, même les plus humbles d’entre eux.
        Maintenant que vous n’aimiez pas les Scorpions, c’est votre droit le plus absolu. Mais ce site ne s’adresse pas exclusivement aux fans de Morrissey et de Depeche mode. J’ai moi même chroniqué un Morrissey quelque part sur le site. Mais méfiez vous en utilisant le terme ringard : pour nombre d’intégristes versés dans le dernier truc post-rock-punk-free jazz en vogue, Morrissey et DM sont au coude à coude avec les groupes de hard-FM sur l’échelle de la ringardise.

        [Répondre à ce message]

        The Scorpions : "Humanity hour I"

        1er août 2007, par fan de Geoffroy [retour au début des forums]


        Vas y toi comment tu parles à mon poto ? Il a pas un nom de gardien de but, il s’appelle pas Gérard Schivardi. Vas y je vais te rahkaaa, nardine 404 pigeot

        [Répondre à ce message]

    The Scorpions : "Humanity hour I"

    31 juillet 2007, par N [retour au début des forums]


    "La deuxième question que je me pose, c’est est comment votre rédac’ chef qui est quelqu’un de bon goût (Depeche Mode, Morrissey) accepte que vous chroniquiez des disques pareils ?!"

    Peut-metre pour éviter que nous, lecteurs, fassions une erreur en achetant ces daubes...

    [Répondre à ce message]

      The Scorpions : "Humanity hour I"

      31 juillet 2007 [retour au début des forums]


      La différence c’est que les Scorpions étaient déjà ringards du temps de leur succès. :))

      Quant à Depeche Mode, ils évoluent avec leur époque et continuent de sortir de bons disques. Sur le dernier, il y avait plein de bonnes idées, il faut le reconnaître. J’ai téléchargé le dernier Scorpions par curiosité, et c’est vraiment un truc de couillons.

      [Répondre à ce message]

        The Scorpions : "Humanity hour I"

        31 juillet 2007 [retour au début des forums]


        La plus grande qualité du dernier DM est d’être moins chiant qu’Exciter ça c’est certain ! Maintenant, clair que Scorpions ne propose rien de différent par rapport à ce qu’ils faisaient il y a 20 ans (On ne le leur demande pas faut dire) Menfin bon, pour ceux qui voient le rock uniquement comme une fuite en avant, je comprends que ça coince. Moi, les petits bip-bip-piout-piout de Depeche motte ou le pathos larmoyant de Mauricet, ça me gonfle sévère aussi depuis la meme époque !

        [Répondre à ce message]

The Scorpions : "Humanity hour I"

30 juillet 2007 [retour au début des forums]

rectification : "rock you like a hurricane" et pas "love you..."

[Répondre à ce message]

    The Scorpions : "Humanity hour I"

    20 août 2007, par Tony [retour au début des forums]


    Même si je ne trouve pas l’allusion à Joey Tempest pertinente (c’était de l’humour ? Coté look on a vu pire côté musique également il n’y a qu’à regarder Mötley Crue et Bon Jovi même si se sont de grands groupes sur le déclin enfin le dernier du moins), je suis d’accord sur le fait que le dernier album de Scorpions est une réussité à défaut de contenir des tubes en puissance. N’oublions pas que nous sommes en 2007 et plus en 1984 (Still loving you) ni même en 1990 (Wind of change). Les titres de "Humanity Hour I" aurait très bien pu devenir des tubes à une autre époque mais aujourd’hui les tubes estampillés "hard rock vintage" se font rares (les normes FM ont changé et tant de recettes sont éculées). Moi je dis chapeau bas, pour un 16ème album studio c’est remarquable ! Vous auriez également pu préciser l’apparition du guitariste John5 (ex Manson) sur le titre "Hour I" mais je chipote un peu. Je ne suis pas toujours d’accord avec vos critiques (allez on va dire une fois sur deux) néanmoins je salue le soin apporté à la rédaction, bonne continuation !

    PS : "Humanity Hour I" laisse en effet penser que l’album pourrait avoir une suite mais non seulement ça n’a pas encore été annoncé "officiellement" mais en plus l’album de 1984 s’appelait "Love at first sting" or il n’y a jamais eu de "Love at Second sting" :-) Méfiez vous des noms !

    [Répondre à ce message]