Pop-Rock.com



The Company Band : "The Company Band"
Le Them Crooked Vultures du pauvre...

mardi 20 juillet 2010, par Vincent Ouslati

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Mastodon : "Blood mountain"
Arch Enemy : "The root of all evil"
Dimmu Borgir : "In sorte diaboli"
Alice in Chains : "Black gives way to blue"
Orphaned Land : "Mabool : The story of the three sons of seven"
Sonata Arctica : "The days of grays"
AC/DC : "Black ice"
Marduk : "Rom 5:12"
Trepalium : "XIII"
Anthrax : "We’ve come for you all"


The Company Band réunit de grands et petits talents de la scène rock/stoner américaine, Brad Davis de Fu Manchu, Neil Fallon de Clutch, Jesse Margera de Cky, James Rota de Fireball Ministry, et Dave Bone de... Dave Bone & The Troublemaker. En soi une belle équipe, tous plus ou moins fameux, mais surtout doués, et la carcasse ayant déjà quelques kilomètres au compteur. Cette association a donné un EP, puis l’album que voici, ayant oublié l’idée de se limiter à l’instrumental après une tentative d’avec le fort bon chanteur qu’est Neil Fallon. De fait, cet album de hard-rock moderne et bien foutu aurait dû m’exciter grandement mais ce n’est toujours pas le cas au bout de quelques mois. Keskispass ?

Effectivement, Neil Fallon a une voix chaude et puissante qui porte, mais l’entendre chanter Zombie barricades - premier titre de ce disque - ne me provoque que des mouvements des zygomatiques. Le riff de guitare est certes bien balancé mais ne décoiffe vraiment pas. Bref, dès le premier morceau, je sens en moi une féroce incrédulité et je fais ma moue de mécontentement, du moins d’insatisfaction. L’emmerdant, c’est que je me trouve toujours avec mon balai dans le derrière lorsque la suite surgit, toujours cette impression que c’est bien, mais que je n’y entre pas, dans ce disque. Que ce soit avec des pincettes ou au marteau-pilon, en me forçant comme lorsque je dus mettre le maillot de bain de mon petit frère car j’avais oublié le mien et que, bon, on s’en fout de ma vie. N’empêche que j’ai pu enfiler ce putain de calbut’ de trois tailles en dessous alors que ce skeud, la vache...

Je suis plus réceptif lorsque le son se rapproche du stoner, comme sur Inline six, mais sans franchement adhérer non plus. Disons que c’est bien mais mou, trop commun aux oreilles. Ah mais j’en avais bavé pour mettre le caleçon du frangin, je dus me contorsionner à m’en exploser les b... pardon.

Hot topic woman a un refrain bien sympathique aussi et le sujet devrait me passionner. Pourtant, hormis le gentil solo de gratte de James Rota, je m’ennuie, il était bleu ciel, le maillot. All’s well in Milton Keynes débute avec une forte présence de la basse, mêlant ensuite blues et fond stoner ce qui me fait un peu oublier mon histoire de slip, j’accroche en fait nettement plus lorsque nos compères oublient de se prendre pour Led Zeppelin ou Creedence Clearwater Revival. Lancinant et vaporeux, ce titre me fait enfin de l’effet, con que l’on en soit à la sixième plage et con que la suite me refixe sur cette journée à la plage dans un moule-bites trop petit...

Bon, y’aurait bien Lethe Waters qui sort aussi du lot, cette alliance guitare/basse et le rythme plus lent que la moyenne pour ne pas me faire oublier totalement ce disque dans les prochains mois. Au risque de me répéter, cette chronique a bien pour but de vous causer de The Company Band, et non pas de blablater sur une histoire de caleçon enfilé à la va-vite derrière un buisson pour tenter de choper une copine hyper canon qui finalement préfère les ’Ricains et les guitaristes musclés/bronzés, donc pas moi. Le genre de mec comme cet enfoiré de Dave Bone qui paie aujourd’hui ma frustration et mes marques de calbut’ sur le cul.



Répondre à cet article

Vincent Ouslati





Il y a 2 contribution(s) au forum.

The Company Band : "The Company Band"
(1/1) 20 juillet 2010, par Ken le survivant




The Company Band : "The Company Band"

20 juillet 2010, par Ken le survivant [retour au début des forums]

Mais c’est du metal ou c’est du rock ?

[Répondre à ce message]