Pop-Rock.com



System of a Down : "Toxicity"
Les lettres d’or du neo-metal

mercredi 18 décembre 2002, par Marc Lenglet

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Evanescence : "The open door"
Iron Maiden : "Dance of death"
Rhapsody : "Symphony of the enchanted lands II : The dark secret"
Biohazard : "Means to an end"
Moonspell : "Memorial"
Mötley Crüe : "Saints of Los Angeles"
Sixx A.M. : "The heroin diaries soundtrack"
Iron Maiden : "A matter of life and death"
The Mad Capsule Markets : "Osc-Dis"
Judas Priest : "Angel of retribution"


Annonçons la couleur d’emblée : je n’aime guère le neo-metal. Trop vite infiltré par des groupes sans grand talent comme Limp Bizkit, il me semblait qu’il n’y avait d’ores et déjà plus grand-chose à attendre d’un style qui n’avait pas oublié de copier le goût de l’esbrouffe et de la facilité des pires spécimens du rap formaté MTV. Toxicity m’a fait changer d’avis...

Au milieu de la médiocrité consensuelle qui caractérise une bonne part de ce qu’on nomme le neo-metal , « magnifiquement » symbolisée par les pitoyables poses djeunz de Fred Durst et les ritournelles commerciales faussement rebelles de Linkin Park, l’ovni System of a Down se pose là. Après un premier album qui avait déjà laissé augurer du meilleur, Toxicity enfonce le clou à pleine puissance, avec l’album le plus énervé et déjanté de l’année 2001.

La première chanson assomme directement avec un tempo infernal et toujours cette fabuleuse capacité de Serj Tankian de passer d’éructations de fauve à une voix douce et suave pour les refrains tout en finesse, un peu à l’instar d’un Burton C. Bell de Fear Factory. Souvent assisté du guitariste Daron Malakian au chant, Serj est d’ailleurs sans aucune doute un des meilleurs chanteurs metal actuels. Ce système, réutilisé pour la plupart des chansons de l’album, réussit le tour de force de ne jamais lasser l’auditeur ni de laisser une impression de déjà-vu.

Compact, Toxicity ne souffre d’aucune baisse de régime, allongeant sans faiblir des titres percutants et sans concessions, ne laissant à l’auditeur comme seul répit que les courts breaks impromptus et les refrains, qui sonnent souvent très orientaux, hommage aux origines arméniennes des membres du groupe. Hormis les imparables Chop-suey et Toxicity, il est difficile de trouver une chanson qui ne soit que moyenne sur cet album bien plus varié qu’il n’y paraît à première vue. En effet, malgré une première impression « brut de décoffrage », chaque titre a sa spécificité et ce n’est qu’au bout de plusieurs écoutes qu’on commencera à percevoir les innobrables richesses de Toxicity. Au niveau des thèmes, System of a Down alterne également chansons engagées et sujets plus triviaux. Par exemple, si la première chanson, Prison song est un brûlot contre le trafic de drogue et le système carcéral américain, que n’aurait pas renié Rage Against The Machine, la deuxième, l’hilarante Needles, vous explique tout simplement comment vous débarasser d’un ténia avec une aiguille ! N’oubliez pas non plus d’écouter jusqu’au bout après la dernière piste, pour profiter d’un petit morceau de musique du Caucase bien relaxant après les quarante-cinq minutes de déluge sonore que vous venez de vivre.

Aaah, si tous les disques de neo-metal pouvaient être de ce niveau, je revends tout de suite ma collection d’albums de Manowar !

Une merveille, à se procurer obligatoirement !



Répondre à cet article

Marc Lenglet





Il y a 4 contribution(s) au forum.

System of a Down : "Toxicity"
(1/3) 30 septembre 2016
System of a down : "Toxicity"
(2/3) 9 juillet 2007, par KWAK LE PLUS DINGUES DES CANARDS
> System of a down : "Toxicity"
(3/3) 14 avril 2004, par drums




System of a Down : "Toxicity"

30 septembre 2016 [retour au début des forums]

Perhaps, this is the best album that the group has ever released. - Mark Zokle

[Répondre à ce message]

System of a down : "Toxicity"

9 juillet 2007, par KWAK LE PLUS DINGUES DES CANARDS [retour au début des forums]

moi j’ai leur premiers cd qui lui aussi est exelent

kwak lpddc

[Répondre à ce message]

> System of a down : "Toxicity"

14 avril 2004, par drums [retour au début des forums]

Tout simplement une bombe ! Riffs transcendants, rythmique d’enfer et la voix... quelle putain de voix ! La plus belle voix que j’ai jamais entendu (okay, y’a Jeff Buckley aussi) avec une capacité incroyable autant à hurler qu’ à susurrer. Jamais le néo-métal n’a été et ne sera aussi excellent.

[Répondre à ce message]