Pop-Rock.com



System Of A Down : "Steal this album !"
Bien mal acquis profite à fond !

jeudi 20 février 2003, par Marc Lenglet

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Type O Negative : "Life is killing me"
Saxon : "Killing ground"
Kamelot : "Ghost opera"
Judas Priest : "Nostradamus"
Blind Guardian : "A Night at the Opera"
Therion : "Lemuria - Sirius B"
White Lion : "Return of the pride"
Thursday : "Common existence"
Hellyeah : "Hellyeah"
Heaven & Hell : "Live Radio City Music Hall"


En deux albums, System Of A Down est passé du statut de formation relativement underground à celui de porte-étendard du neo-metal, un courant qui, par le nombre important de groupes médiocres qu’il abrite, ne rend pas vraiment hommage à la valeur de la bande americano-arménienne qui a réussi jusqu’à présent à se tenir à l’écart du star-system. Confirmation avec ce troisième album, qui enfonce le clou définitivement chez ceux qui avaient encore des doutes sur leur valeur.

Tout d’abord un petit mot sur le titre assez particulier de cet album. Le groupe a tout simplement estimé que de toute façon, leurs chansons seraient largement diffusées et téléchargées via les logiciels de peer-to-peer bien avant que l’album ne soit dans les bacs. Donc, pas question d’en faire trop pour le design : un feuillet unique avec le titre sur fond blanc pour la pochette, et un disque qui ressemble comme deux gouttes d’eau à un CD-R vierge. Une manière humoristique de considérer le piratage, bien loin des vociférations hystériques d’un Lars Ulrich, terrorisé à l’idée de perdre quelques dollars dans l’histoire...

Ce Steal this album n’est pas à proprement parler une création nouvelle, puisqu’il est uniquement composé de titres datant des sessions d’enregistrement des deux premiers albums du groupe. Ce qui pouvait laissait présager une indigente compilation de fonds de tiroir ne s’applique heureusement pas à System Of A Down. Le niveau de Toxicity a largement été atteint, voire dépassé sur bien des plans. Evidemment, vu que les différents titres datent de la même époque que les deux premiers albums, il ne faut pas s’attendre à une révolution dans le son de System Of A Down. Tous les ingrédients du succès passé y sont réunis : la construction si particulière des chansons, l’alternance entre des passages ultra violents et des moments très mélodiques, au niveau des guitares comme à celui du chant, et les thématiques abordées, où textes engagés contre la société consumériste (A.D.D., Chic’n’Sty) voisinent avec des phases de délire, comme une recette de pizza au poulet (Chic’n Sty à nouveau !) ou une reprise de la chanson traditionnelle Old McDonald’s farm (I-E-A-I-A-I-O).

Les différentes pistes sont encore plus variées que sur Toxicity et l’album est plus immédiatement assimilable, sans rien perdre de sa profondeur. Les chansons les plus commerciales, comme le single Innervision sont déjà excellentes, mais que dire alors des percussions caucasiennes de Nüguns ou des chœurs orientaux de I-E-A-... ? Cette touche exotique, déjà légèrement présente sur le disque précédent, prend ici toute son ampleur, non seulement au niveau des quelques instruments atypiques utilisés, mais aussi dans la rythmique, les mélodies ou les chœurs exceptionnels dont nous gratifie le duo Tankian-Malakian. On découvre aussi, au hasard des pistes, de très belles balades, tout en retenue et en finesse (Roulette) et des chansons incendiaires imprégnées de bruits, onomatopées ou vocalises étranges, où Serj Tankian, toujours aussi grandiose et capable de prouesses vocales insoupçonnées, se lâche complètement (F**k the system).

La production, à nouveau confiée au tandem gagnant de Toxicity, Rick Rubin et Andy Wallace, est parfaite. Compact et concentré, Steal this album part dans toutes les directions, sans que cela ne nuise à la cohésion de l’ensemble. Aussi génial et imprévisible que son prédécesseur, il a l’avantage de proposer des chansons plus variées et souvent plus audacieuses que ce dernier, lui conférant un léger avantage. Album culte pour un groupe culte, il ne reste plus qu’à espérer qu’avec leur nouveau statut de superstar, ils ne se feront pas bouffer par le système. On a déjà un Limp Bizkit et c’est bien suffisant !



Répondre à cet article

Marc Lenglet





Il y a 1 contribution(s) au forum.

> Steal this album !
(1/1) 20 février 2003, par Cédric




> Steal this album !

20 février 2003, par Cédric [retour au début des forums]
Petit Dessin Animé marrant sur Metallica

Lars Ul riche à stock http://www.hekkuli.org/ hekkuli/fla...

Cela dit j’ai hâte d’écouter cet album... :-D

[Répondre à ce message]