Pop-Rock.com



Septic Flesh : "Communion"
A la recherche du temps perdu

dimanche 7 septembre 2008, par Marc Lenglet

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Children Of Bodom : "Are you dead yet ?"
Pleymo : "Alphabet prison"
System Of A Down : "Steal this album !"
Tobias Sammet’s Avantasia : "The scarecrow"
Saxon : "The inner sanctum"
Kreator : "Hordes of chaos"
Adagio : "Archangels in black"
Fantômas : "The director’s cut"
Paradise Lost : "Faith divides us - Death unites us"
Hatebreed : "Supremacy"


Septic Flesh et moi, c’est une longue histoire d’amour et de trahison. Cette formation grecque, injustement sous-estimée par le public et la critique, fut mon initiatrice en matière de musique extrême, plus précisément avec les albums Esoptron en 1995 et Ophidian wheel deux ans plus tard. C’était la première fois que j’entendais quelque chose d’aussi déstabilisant, aussi brutal qu’envoûtant, où aux grognements barbares répondaient des nappes de claviers évoquant quelque sombre récit de temples enfouis et de dieux oubliés.

Les premières conquêtes ayant eu de toute éternité le rôle d’essuyer les plâtres, on les largue bien vite pour se jeter dans les bras de pouffiasses superficielles plus aguicheuses (Cradle of Filth, pour ne pas les citer). Treize ans après cette révélation, voilà que Septic Flesh, que je croyais mort et enterré depuis bien des années, se prépare à livrer un nouvel album. Il n’était que temps de rattraper le temps perdu.

Septic Flesh n’a pas changé, que les éfrits et autres esprits du désert en soient remerciés. Voilà une formation qui, avec une économie de moyens remarquable, parvient à proposer quelque chose de très évocateur, sans devoir (et sans doute sans pouvoir) sacrifier à la mode actuelle des productions léchées et des artifices de studios. Au niveau des orchestrations symphoniques par exemple, il est évident que Septic Flesh ne joue pas dans la même cour qu’un Dimmu Borgir ou un Therion. A défaut d’orchestre symphonique au grand complet, les simples nappes de claviers utilisées offrent un rendu très convaincant. Malgré l’apparition de quelques séquences en chant clair, la majorité des vocaux s’inscrivent toujours dans le mode rauque. Mais attention : pas de ces feulements de chat sauvage vaguement audibles pour autant qu’on les suive livret en main. Non, monsieur Sotiris fait dans le Grunt moulé à la louche. Dommage simplement que la production soit aussi terne et étouffée : on perd tout de même de nombreuses nuances musicales de ce groupe pas aussi barbare qu’il n’y paraît. D’un autre côté, on se croirait revenu dans les années 90, ce qui plaira sans nul doute à certains réactionnaires. Bref, malgré son côté « hardos en situation de précarité », Septic Flesh s’impose toujours aujourd’hui, aux côtés de Moonspell, comme l’une des références en matière de gothique tendance extrême.



Répondre à cet article

Marc Lenglet





Il y a 3 contribution(s) au forum.

lo siento si using cx30s
(1/3) 19 avril 2009, par Peksraluale
Septic Flesh : "Communion"
(2/3) 8 septembre 2008, par Rico
Septic Flesh : "Communion"
(3/3) 7 septembre 2008, par HB




lo siento si using cx30s

19 avril 2009, par Peksraluale [retour au début des forums]

Best grils gone wild pictures enlarge picture of virgin indian girl vagina and tiny pics amateur like hot fuking girls exploited black teans and up link female etc. See free fisting vidieos free pictures lingerae freewet pussy cuckold interatial creampie with cum image photos such as men spanked by their wifes long erect niples and more.

[Répondre à ce message]

Septic Flesh : "Communion"

8 septembre 2008, par Rico [retour au début des forums]

Death métal assez atypique finalement... c’est tout bon, surtout quand on n’en écoute pas souvent. Sumerian demon n’avait pas une prod aussi pourrie que ça, le dernier je sais pas, mais je ferais bien un ptit tour moi aussi.

[Répondre à ce message]

Septic Flesh : "Communion"

7 septembre 2008, par HB [retour au début des forums]

Waoh (et ’tain) ça faisait longtemps que je n’avais pas lu qqchose d’aussi excitant et d’aussi bien écrit par ici. Super c’est la forme c’est la rentrée !!! Vous serez donc mon initiateur en matière de musique extrême, ça vous apprendra.

[Répondre à ce message]