Pop-Rock.com



Samael : "Reign of light"
Rejette le côté obscur !

samedi 15 janvier 2005, par Marc Lenglet

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Apocalyptica : "Reflections"
Deftones : "Deftones"
Arch Enemy : "Doomsday machine"
Porcupine Tree : "Fear of a blank planet"
John 5 : "Remixploitation"
Pantera : "Reinventing Hell - The Best Of Pantera"
Soulfly : "3"
Pain of Salvation : "Scarsick"
Rammstein : "Reise, Reise"
Hardcore Superstar : "Hardcore Superstar"


Depuis ses origines, où il creusait alors dans une veine Black metal morbide et cryptique, Samael n’a jamais cessé d’évoluer vers un style toujours plus personnel et reconnaissable entre mille. Après un long silence de près de 5 ans, la formation Suisse revient aujourd’hui avec un Reign of light qui se hisse sans difficultés au rang des meilleurs albums metal de l’année 2004.

A présent que l’electro dispute au rock la direction des opérations, Samael a une fois de plus fait un pas en avant dans la personnification de sa musique. Avec ses arrangements orientaux, son rythme torride et la voix souvent envoûtante et mystique de Vorph, Reign of light aurait-il permis au groupe suisse d’achever son voyage vers la lumière ? On n’en éprouve guère de doutes, tant le son de Samael semble aujourd’hui éloigné de la brutalité sadique des débuts.

Dès les premières secondes, une référence vient immédiatement à l’esprit : rien de moins que le formidable Pandemonium de Killing Joke, dont Samael reprend les principaux éléments constitutifs. Les Suisses disposent néanmoins d’une personnalité suffisamment affirmée pour qu’on ne puisse, en aucun cas, les soupçonner de plagiat. L’esprit général, de puissance et de raffinement mêlés, se contente simplement de remettre à l’esprit le sentiment de chaos brûlant qu’insufflait le chef-d’œuvre de Jaz Coleman.

Un très bon travail a été effectué sur les voix, avec la participation de Waldemar Sorychta (Grip Inc.). Bien qu’oeuvrant dans un registre globalement caverneux, les multiples variations, des murmures félins de Further au rythme scandé de As the sun en passant par le simili-vocoder utilisé en début de On earth, apportent un foisonnement d’ambiances bienvenu. On peut également mettre en exergue l’efficacité sans failles du premier single, Telepath, ainsi qu’Heliopolis, le plus orientalisant des morceaux de l’album.

On éprouve l’impression de loin en loin que Samael emprunte, sans doute inconsciemment, la voie tracée par Rammstein. La tendance à affectionner les pistes martiales, rythmées, presque dansantes par moments, les vocaux rauques et ironiques, ainsi que l’utilisation d’arrangements ténébreusement exotiques sont en effet communs aux deux groupes. Le rapprochement ne s’arrête pas là car, même si Samael demeure à la fois plus électronique, moins industriel et plus chaleureux que le quintette berlinois, on remarque la même propension à composer des morceaux mondialisateurs et foutrement addictifs, tout en recouvrant le tout d’une couche de gros son.

Comme pour Anathema, il est regrettable que Samael soit encore aujourd’hui considéré par beaucoup comme un groupe de metal extrême réservé aux amateurs de hurlements et de fracas apocalyptique. Bon d’accord, on n’évolue pas dans le registre de la musique de chambre non plus. Mais à tous points de vue, Reign of light se montre varié, riche, fouillé et conquérant, et propose des titres suffisamment faciles d’accès pour accrocher l’oreille de n’importe quel amateur de musique. Voilà qui devrait achever de convaincre les incrédules que Samael, quel que soit son lointain passé, est aujourd’hui tout sauf un simple groupe de brutes épaisses obsédées par les ténèbres. De quoi attendre avec impatience leur prochaine réalisation qui, sauf accident incompréhensible, devrait à nouveau surprendre.



Répondre à cet article

Marc Lenglet





Il y a 2 contribution(s) au forum.

Samael : "Reign of light"
(1/2) 29 novembre 2016
> Samael : "Reign of light"
(2/2) 17 mai 2005, par firlonne




Samael : "Reign of light"

29 novembre 2016 [retour au début des forums]

An impressive work. This album is one of the best work of the group. - Dr. Thomas Devlin

[Répondre à ce message]

> Samael : "Reign of light"

17 mai 2005, par firlonne [retour au début des forums]

Je trouve cet article tout à fait juste et voulais écrire pour féliciter son auteur....Bravo
Les rapprochement avec Ram et ana sont parfaitement congru, ainsi que l’étude de l’évolution du groupe...bravo encore une fois
(j’écoute d’ailleur Reign of Light à cet instant ! lol)

[Répondre à ce message]