Pop-Rock.com



Pestilence : "Resurrection Macabre"
Une résurrection qui pue

samedi 24 juillet 2010, par Vincent Ouslati

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Europe : "Secret society"
Cavalera Conspiracy : "Inflikted"
Jesu : "Conqueror"
Andreas Kisser : "Hubris I & II"
Opeth : "Watershed"
Pelican : "What we all come to need"
Vanden Plas : "Beyond daylight"
Fear Factory : "Archetype"
Saxon : "Into the labyrinth"
Alice in Chains : "Black gives way to blue"


Même pour un fan métalleux moyen, Les années défilent et l’on se lasse des vieilles rengaines heavy, ça vire chiant, ça creuse le même trou avec les dents en s’y enterrant peu à peu, rébarbatif quoi. Alors on va voir ailleurs et l’on tend à explorer des univers un peu plus sombres. Je me suis mis au death pour voir, au black aussi, mais restons-en ici au death. Pestilence n’est d’ailleurs pas le groupe le plus inabordable dans la catégorie et peut se vanter de quelques années déjà au compteur. Exploration de facettes aussi surprenantes que l’adjonction des claviers ou du jazz à leur musique, le groupe néerlandais, bien que surestimé, a cependant proposé quelques petites choses originales, avant...

Si vous vous promenez de temps à autre sur ces blanches pages, vous avez peut-être noté que je ne suis pas un adepte forcené des musiques trop extrêmes, les cris de fond de latrines, les blasts à tout va, l’absence totale de mélodie, ça finit par lasser. Sans pour autant ne pas être parfois tout à fait recommandable. Que ce soit par exemple Napalm Death ou Cannibal Corpse, si la musique ne me fait que peu vibrer, je reconnais une foutue ferveur dans tout ça, tant des fans que des musiciens eux-mêmes d’ailleurs.

Dans le cas de Pestilence, on se retrouve avec un groupe qui a de la bouteille, une discographie intéressante dans son domaine d’activité, et un goût certain pour les expérimentations, chose pas si facile à déceler chez nombre de leurs collègues. Là ou le groupe dénote, c’est qu’il n’a rien produit depuis plus de onze ans, disparu je ne sais où, ça ne me passionne guère de toute façon. A voir maintenant ce qu’ils arrivent à fournir après une jachère aussi longue.

Ce groupe a été de tous les styles, de tous les sous-genres du death. En 1988, on est dans un death/black trashisant. En 1990, passage à du death pur et dur. 1991 et son death mélodique. Puis 1993, avec son drôle de thrash expérimental. Les Hollandais ont commencé très bas, pour parvenir à se faire une place au soleil on ne sait trop comment. On leur a même collé une étiquette de groupe “culte” que votre serviteur n’arrive toujours pas à saisir vu qu’il est encore capable de rigoler à l’écoute de l’ultra nul Consuming impulse, petite bouse de 1990.
Je vous sens impatients, je cesse de tergiverser, cette reformation est un échec, une basse envie de thunes a produit un disque d’une belle banalité, avec édulcoration des quelques volontés progressives des temps jadis. Comme pas mal de ses collègues, Pestilence a, semble-t-il, voulu revenir aux vieilles sources de ses origines death ; il en résulte un disque d’un classicisme que je qualifierai d’effrayant.

Allez, soyons honnêtes, quelques minces touches de jazz progressif se retrouvent parfois dans des soli, à l’instar de Devouring frenzy ou Hangman. Mais ça ne masque pas la linéarité de l’ensemble qui, bien qu’efficacement produit, ne donne rien, n’invente rien, n’a aucun intérêt. Resurrection Macabre est un disque qui n’a pas lieu d’être et confirme que le death a atteint les limites de son développement. Il ne fait plus que s’autoparodier pour survivre. Mêmes les légères notes expérimentales ne peuvent occulter la platitude du contenu. Le death est en train de crever, de par le boulot bâclé des successeurs, de par le sectarisme crétin de ses fans.

Je connais un mec qui s’appelle Chuck, il est en train d’attaquer les derniers lambeaux de son cercueil avec les dents. Conseil à Pestilence, arrêtez. Maintenant.



Répondre à cet article

Vincent Ouslati





Il y a 1 contribution(s) au forum.

Pestilence : "Resurrection Macabre"
(1/1) 9 décembre 2015




Pestilence : "Resurrection Macabre"

9 décembre 2015 [retour au début des forums]

The way they deliver every song in this album is just awesome. - Dennis Wong YOR Health

[Répondre à ce message]