Pop-Rock.com



Pantera : "Reinventing Hell - The Best Of Pantera"
Le chant du cygne

mercredi 29 octobre 2003, par Rodrigo Sanchez

DANS LA MEME RUBRIQUE :
White Lion : "Return of the pride"
Waltari : "Below Zero"
Cannibal Corpse : "Evisceration Plague"
Iron Maiden : "A matter of life and death"
Deftones : "Deftones"
Slayer : "God hates us all"
Vanden Plas : "Christ O"
Cradle of Filth : "Thornography"
Steel Panther : "Feel the Steel"
Vanden Plas : "Beyond daylight"


C’est une grande tradition bien mercantile, quand un groupe splitte ou arrête sa carrière, il a droit à son best of, le genre de plan qui sent l’arnaque à 100 km à la ronde. Histoire de presser le citron jusqu’au bout, Pantera ne déroge pas à la règle. Alors cette compilation, vaste fumisterie ou démarche défendable ?

Pantera, c’est un peu les Schwarzenegger du métal, c’est du burné de chez burné, c’est pas pour les tapettes et ça fait mal par où ça passe ! Emmené par le démagogue, dépravé et héroïnomane Phil Anselmo, leader primate (et primaire) autoproclamé « Roi du Métal », Pantera a fait son petit bonhomme de chemin durant les années 90. Pas vraiment thrash, pas tout à fait heavy metal, Pantera faisait ce que l’on appelle du power métal. Leur marque de fabrique se caractérisait par des guitares (Dimebag Darrel) largement sous accordées, une précision chirurgicale dans le jeu de batterie (Vinnie Paul) et enfin et surtout la voix véritablement taillée dans le rock de Phil Anselmo.

Avant d’être un groupe de métal couillu, Pantera a été dans les années 80 une formation de poseurs qui n’avait rien à envier à des groupes comme Poison ou Mötley Crüe époque latex, cuir et cotillons. Les albums de cette époque ont été auto produits et sont introuvables. Malheureusement aucune trace de cette période trouble et peu avouable ne se trouve sur le disque, dommage... La compilation se focalise sur les albums sortis à partir de 1990. Elle fait d’ailleurs la part belle aux 3 meilleurs albums du groupe : Cowboy from Hell (3 titres), Vulgar Display of Power (4 titres) et Far Beyon Driven (4 titres).

Contrairement à beaucoup de formations pratiquant un métal violent, Pantera avait trouvé la formule musicale pour accrocher les oreilles des teenagers en mal de broyage de tympans. Pour votre information, Far Beyon Driven réussit à l’époque le tour de force d’atteindre la première place du Hit Parade Yankee, du jamais vu pour un groupe aussi bruitiste ! Pantera, tel un félin diabolique, pouvais se montrer très mélodique pour mieux nous poignarder par derrière avec des chansons comme "Cemetery Gates" ou le monumental "This Love". Le fauve pouvait aussi se montrer martial et surpuissant : "Walk", "I’m Broken", d’une vulgarité de bas étage "Fucking Hostile" ou encore hyper planant sur la reprise de Black Sabbath, "Planet Caravan".

Au rayon des curiosités, la compilation renferme un titre inédit, "Immortally Insane", lent, lourd et teinté d’influences blues. Celui ci avait été composé à l’origine pour la bande son du film Heavy Metal Thunder. Le best of se clôture par "The Badge", titre composé à l’origine par les punks de Poison Idea et repris par Pantera dans le cadre de la bande son du film The Crow.

Cerise sur le gâteau, la compil’ renferme un DVD bonus reprenant l’ensemble des vidéos réalisées par le groupe, plus 2 titres live enregistrés en 1991 lors des Monsters of Rock de Moscou. Certains clips sont tout à fait dispensables et sans intérêt, surtout ceux de Cowboy From Hell, qui montrent simplement le groupe en concert. D’autres sont assez fun, surtout I’m Broken ou l’on voit le groupe jammer dans un local de répétition. Il faut voir Anselmo se trémousser tel un pantin épileptique et je peux vous assurer qu’après 30 secondes vous vous lèverez de votre fauteuil pour vous mettre à jumper comme un taré dans votre salon en éructant I’M BROKEN !!!. Communicatif, le bourrin de service !

En conclusion, je ne pense pas qu’il faille se jeter sur ce CD. Cependant, force est de constater que la maison de disques a bien fait son boulot, le best of est attractif et donne en effet un excellent aperçu de ce qu’était Pantera. Si vous connaissez le groupe (mais sans plus) ou si vous êtes fan de métal et que vous voulez vous initier à la musique de sauvages que pratique Pantera, vous ne serez pas déçus. Pour les Die Hard fans, la principale curiosité est le DVD bonus. Mais grouillez vous, car la version Bonus DVD est bien évidemment en édition limitée...



Répondre à cet article

Rodrigo Sanchez