Pop-Rock.com



Pain : "Dancing with the dead"
Gothic party

mardi 19 avril 2005, par Marc Lenglet

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Papa Roach : "Getting away with murder"
In Flames : "A sense of purpose"
Stratovarius : "Elements part.1"
Impaled Nazarene : "Manifest"
Halford : "Crucible"
Velvet Revolver : "Libertad"
Nile : "Those whom the gods detest"
Dream Theater : "Octavarium"
Stratovarius : "Elements part. 2"
Lunatica : "New Shores"


Pain, au départ simple récréation pour le prolifique Peter Tätgren, a connu depuis ses débuts un succès aussi mérité qu’imprévu. Le single de l’album précédent, Shut your mouth, dont l’irritante petite mélodie d’intro est devenue depuis lors une des sonneries de portable favorite des amateurs de metal, avait crevé le sommet des charts en Suède. Une performance qui, si elle n’est pas aussi impensable que dans nos contrées, n’en demeure pas moins peu fréquente pour un groupe « dur ».

Là où Hypocrisy, groupe principal du sieur Tätgren, s’était imposé comme une sérieuse référence du Death metal mélodique, Pain pourrait bien réussir le même exploit dans le registre de l’électro-metal. Boucles techno, riffs épais, rythmique très influencée par l’indus, Pain donne dans un registre immédiatement appréciable par tout amateur de musique qui bouge. Le mélange de guitares agressives et de rythmique martiale que propose Pain sous une surabondance d’effets gothiques et synthétiques a le potentiel pour rassembler sous une même bannière les afficionados de metal, de gothique et d’électronique. Loin des vociférations rauques d’Hypocrisy, Tätgren utilise ici presque systématiquement une voix claire, monocorde et un peu malsaine, qui rappelle Ozzy Osbourne de loin en loin. Et des morceaux aussi instantanément assimilables que Same old song pourraient même charmer les amateurs de pop avides de plaisirs immédiats.

Depuis Nothing remains the same, Pain semble avoir durci un chouïa la cadence, avec quelques belles explosions de violence (Bye/die), et des morceaux dans l’ensemble plus enlevés et énervés. L’évolution n’est cependant pas spécialement extraordinaire. A l’exception de Tear it up, dont l’étrange rythme hip-hop a de quoi laisser interloqué, Tätgren semble ici plus tenté de bien rôder la machine plutôt que de la faire évoluer. Les ficelles ne surprennent plus vraiment, le trait est un peu grossier, et l’auteur n’a pas eu la main légère sur les claviers, eux aussi bateau et prévisibles.

La production, assurée par Tätgren lui-même dans son célèbre studio Abyss, est au-dessus de tout reproche. Avec sa collection de tubes en puissance, Dancing with the dead vise l’efficacité avant tout, sans réellement se fouler ni chercher à faire progresser le style porteur de Pain. Bref, s’il est difficile de se montrer subjugué ou sincèrement surpris par cette déferlante de gros électro-metal qui tache, il faudrait être sérieusement rabat-joie pour râler devant 45 minutes de défouloir sans prise de tête. Les puristes du metal passeront leur chemin : la principale caractéristique de Pain est clairement de proposer des mélodies terriblement accrocheuses, des refrains à reprendre à tue-tête sous la douche, des chansons facile d’accès, mainstream, commerciales diront certains... Certes, et alors ? Des morceaux qui ne nécessitent pas des heures de décryptage, cela a aussi son charme, non ? Comme quoi, même sous 240 décibels de grosses guitares saturées, la Suède reste bien le pays d’Abba.



Répondre à cet article

Marc Lenglet





Il y a 3 contribution(s) au forum.

Pain : "Dancing with the dead"
(1/1) 28 octobre 2005, par Rodrigo




Pain : "Dancing with the dead"

28 octobre 2005, par Rodrigo [retour au début des forums]

Je viens de me procurer l’album. Mais c’est terrible ce groupe. Je connaissais pas du tout. Bien sur que c’est simple, accrocheur, facile d’écoute (j’irai pas jusqu’a dire grand public), mais putain qu’est ce que c’est bon comme musique !!!!!!!
T’as trouvé ca ou Marc ????????
J’arrive pas trop à classer leur musique. Ca parait un peu gothique en effet, avec des guitares martiales à la Rammstein, et une production en beton armé.
Imparrable !!!!

[Répondre à ce message]

    Pain : "Dancing with the dead"

    28 octobre 2005, par Marc Lenglet [retour au début des forums]


    Ce qui m’a fait découvrir Pain, c’est le clip, excellent au demeurant, de leur premier grand succès, Shut your mouth, sur l’album précédent. A écouter aussi, leur reprise d’Eleanor Rigby, tout simplement foudroyante.. !

    [Répondre à ce message]

      Pain : "Dancing with the dead"

      5 décembre 2005, par Elric. [retour au début des forums]


      Je connais Pain depuis 1996, à l’époque où le disque était distribué par Nuclear Blast. C’est le quatrième album et il est particulièrement bon. Avis aux déçus par le dernier Rammstein : essayer de dégotter "Pain" (1996) et "Rebirth" (1999).

      [Répondre à ce message]