Pop-Rock.com



Opeth : "Ghost reveries"
C’est génial... mais je ne supporte pas !

mardi 4 octobre 2005, par Geoffroy Bodart

DANS LA MEME RUBRIQUE :
In Extremo : "Sängerkrieg"
Megadeth : "The world needs a hero"
Strapping Young Lad : "Alien"
Motörhead : "Inferno"
Rammstein : "Rosenrot"
Iced Earth : "The glorious burden"
Artillery : "When death comes"
Sepultura : "Dante XXI"
Fear Factory : "Digimortal"
Adagio : "Archangels in black"


Parfois, on est obligé de reconnaître la qualité intrinsèque d’une œuvre, même quand on ne l’aime pas. Ce n’est absolument pas une question de respect à l’égard des artistes (il y a d’autres sites pour ça), encore moins de professionnalisme ni d’intégrité intellectuelle (peut-être nous manque-t-il un quart d’heure de cuisson, mais je n’ai jamais entendu parler de ces notions sur Pop-Rock.com), mais simplement le constat brut et péremptoire qu’on tient là un grand album dont on ne sait malheureusement pas profiter. Dans le cas d’Opeth, l’avantage, c’est que je sais expliquer pourquoi j’aime, et pourquoi je n’aime pas.

Pourquoi je n’aime pas ? Parce qu’il y a du chant death, et que je ne supporte pas le chant death ! Pourquoi écouter et chroniquer un album d’Opeth, alors ? Tout simplement par curiosité, par intérêt, parce que j’avais envie de découvrir l’univers si souvent vanté de ces Suédois. Un univers glauque, qui a évolué du death pur vers un metal progressif et ambiant qui semblait avoir tout pour me plaire. Je me disais aussi que l’alternance de vocaux clairs et grognés pourrait me convaincre. De ce point de vue là, je dois bien avouer qu’il est sidérant d’entendre Mikael Akerfeldt alterner douces harmonies et hurlements inaudibles. Comment est-il possible que les envolées lyriques d’Isolation years sortent de la même bouche que cette espèce de gros rôt dopé à la mauvaise bière qui ouvre Ghost of perdition ? Cette schizophrénie est un véritable atout pour Opeth, car si l’objectif est de secouer l’auditeur, de le faire passer par tous les états, de la torpeur à la tremblote épileptique, je ne peux que tirer mon chapeau. Mais ce n’est pas pour ça que j’arriverai à écouter ce chant sans soupirer de dépit ni grincer des dents.

Pourquoi j’aime ? Parce qu’il y a une véritable volonté progressive dans cet album, ainsi qu’un sens inné de la mélodie et de l’ambiance. Parce que les musiciens sont virtuoses mais ne rentrent pas dans une compétition débile avec les « Dream T-like » pour savoir qui jouera le plus de notes à la seconde (avec une guitare à double manche dans chaque main), qui aura le plus de grosses caisses à sa batterie (record à battre : 73, avec un tabouret monté sur un rail activé par frémissement des narines pour passer de l’une à l’autre), et qui parviendra le mieux à retranscrire un son trash-progressif au travers d’un quintuple album conceptuel contant l’histoire d’un albinos chauve qui rêvait de faire du hair-metal. Et aussi parce que Steven Wilson, leader adulé (par votre serviteur en tout cas) de Porcupine Tree a produit les précédents albums d’Opeth, contribuant ainsi à l’élaboration de leur nouveau son. Et même si Wilson a lâché la main des Suédois sur cet album, on ne peut pas passer à côté de cette influence énorme. Enfin et surtout parce que les compositions sont de toute beauté. Cet enchaînement continuel et toujours imprévisible de cavalcades brutales et de lyrisme, de riffs tranchants et d’arpèges délicats a quelque chose de fascinant, parfait écho à la dualité de la voix d’Akerfeldt, mais aussi d’éreintant. Difficile de mettre en avant un titre en particulier, tant les différentes phases dont ils sont (presque) tous composés sont nombreuses et variées. On retiendra entre autres l’intro et le solo final de Beneath the mire, le spleen et le final hallucinant de Reverie/Harlequin forest.

Voilà donc que, pour la première fois, je me dois de vous conseiller un album que j’ai le plus grand mal à écouter. Pour peu que vous n’ayez pas développé comme moi une allergie aux cris des vikings débarquant en terre normande pour piller les monastères et trousser les villageoises, vous serez conquis par cette puissance, ces thèmes, ces mélodies et cette noirceur sans équivoque.



Répondre à cet article

Geoffroy Bodart





Il y a 24 contribution(s) au forum.

Opeth : "Ghost reveries"
(1/8) 6 novembre 2005, par gilles_78
Opeth : "Ghost reveries"
(2/8) 13 octobre 2005, par yoda
Opeth : "Ghost reveries"
(3/8) 6 octobre 2005, par Reivoli
Opeth : "Ghost reveries"
(4/8) 4 octobre 2005
Opeth : "Ghost reveries"
(5/8) 4 octobre 2005, par Youki Smayas
Opeth : "Ghost reveries"
(6/8) 4 octobre 2005, par jp
Opeth : "Ghost reveries"
(7/8) 4 octobre 2005, par Anorivrin
Opeth : "Ghost reveries"
(8/8) 4 octobre 2005




Opeth : "Ghost reveries"

6 novembre 2005, par gilles_78 [retour au début des forums]

Avant Opeth je n’aimais pas les voix de viking en ruts. Et finalement apres avoir goute a blackwaterpark j’ai vraiment accroche’. Et donc pour ceux qui ne connaisse pas Opeth, il me semble que Ghost reveries est un peu moins accessible que Blackwater-park ou Damnation bien que cela soit quand meme un excellent album.

Et finalement le melange grosse voix / voix melodique permet de souligner/accompagner la douceur ou la violence de la trame rythmique. Et Opeth fait ca de maniere superbe.

[Répondre à ce message]

Opeth : "Ghost reveries"

13 octobre 2005, par yoda [retour au début des forums]

je suis particulierement content qu un non fan de metal puisse ecouter ce style et en donner un avis different du "bouh j aime pas c est de la musique pour ados en crise et ca fait du bruit ".
je suis personnellement fan de metal -meme si je n ai pas ecoute cet album, ce qui sera bientot comble car la chronique m a donne envie- sans pour autant aimer de facon immoderee le chant death (celui de Children f bottom me plait, celui de Dimmu borgir me saoule), et je comprends donc tout a fait que quelqu’un fasse une chronique de ce style de facon plus que correcte sans pour autant aimer ce type de chant !

En fait j ai simplement eu l impression d avoir affaire a un vrai fan de metal, intelligent et suffisament objectif pour chroniquer ce qui n lui plait pas forcement sans tomber dans de la destruction gratuite ! merci ! si mes amis qui n aiment pas le metal etaient comme toi, je pourrais enfin passer du Nightwish ou du Sepultura sans me cacher ou sans me mettre des ecouteurs ( et je laisserais les autres ecouter du coldplay, alors que je les spolie gratuitement parceque je n aime pas la voix de chris martin !)

[Répondre à ce message]

Opeth : "Ghost reveries"

6 octobre 2005, par Reivoli [retour au début des forums]

Bonne critique audacieuse qui ne tombe pas dans la facilité, et qui n’adopte pas cette condescendance face au grand public comme la plupart des métalleux. Sinon, la voix death... On fini par s’y faire et même l’apprécier (et pourtant, Dieu sait si je ne la supportais pas !)... Opeth est quand même un groupe d’une sacré qualité musicale et ce serait bête de passer à côté, simplement parce qu’on ne supporte pas le beuglement guttural d’un ours en rut.
Je pense qu’une chronique de Damnation serait la bienvenue : c’est leur album le plus accessible et je ne conçoit pas quelqu’un qui aime le rock et puisse ne pas aimer Damnation. Il faut en parler !

[Répondre à ce message]

Opeth : "Ghost reveries"

4 octobre 2005 [retour au début des forums]

Personne ici a parlé de Q.I minimum. Ce qui a eté dit c’est tout simplement que quelqun qui n’aime pas le chant death est-il le mieux approprié pour une chronique d’album au chant death ? Ne pas être specialiste dans un style et vouloir en parler c’est différent que de ne pas aimer un style et vouloir en parler. "C’est genial mais je ne supporte pas", joli titre mais va - t - il donner envie a quelqun d’écouter Opeth alors qu’il n’aime pas le metal comme vous le laissez entendre, hé ben moi, désolé mais j’en doute un peu. Ceci dit je suis content qu’on parle Opeth sur pop-rock et c’est la raison pour laquel je me suis permis un commentaire et le but etait pas de desendre l’article ni de douter de vos conaisances musicales comme vous semblez le croire.

[Répondre à ce message]

    Opeth : "Ghost reveries"

    4 octobre 2005, par Geoffroy Bodart [retour au début des forums]


    Ca va peut-être vous étonner, mais c’est moi-même qui ai demandé à chroniquer cet album, alors que je savais pertinemment qu’il y avait du chant death dessus. L’objectif n’était certainement pas de le descendre. Au contraire, j’avais un a priori assez positif de par leur réputation et de par leur collaboration avec Steven Wilson. Je pensais que je pourrais faire abstraction de ce foutu chant death pour profiter de l’album. Bien mal m’en a pris...

    Et la chronique étant loin d’être négative, j’espère sincèrement qu’elle donnera l’envie à certaines personnes qui ne sont pas rebutées par ce style de chant de se pencher sur le groupe.

    [Répondre à ce message]

    Opeth : "Ghost reveries"

    4 octobre 2005, par Youki Smayas [retour au début des forums]


    Si, si, cher anonyme, j’ai introduit la notion de Q.I. minimum et, à priori, je ne suis pas personne. Pourquoi ? Parce que refuser une legitimité à cette critique sous pretexte que son auteur n’est pas un fan de death est absurde.

    - Premierement parce que ce site s’adresse à un public rock "généraliste", et que leur réaction face à ce disque sera majoritairement celle d’un non-fan de death.

    - Deuxiemement, ton raisonnement qui ne laisse le droit qu’aux seuls "spécialistes" la légitimité de publier leur avis n’a pas de limite (dans l’absurdité) : Imagine un fan de death qui n’aimerait pas Opeth et qui donnerait un avis négatif sur cet album. Un pinailleur qui utiliserait le même procedé que toi, pourrait écrire : "C’est pas normal de laisser un type qui n’aime pas Opeth chroniquer un album d’Opeth, blah blah blah...."...En fin de compte il n’y aurait plus que des fans qui ne chroniqueraient que les albums de leur groupe preferé. Et tout serait pour le mieux dans le meilleur des mondes. Ca te parait peut etre excessif, mais c’est tout à fait dans la logique de ton intervention.

    - Troisiemement, est ce que ça te choque particulièrement de lire des articles négatifs sur la starac’, les lolitas chantantes, ou la soupe en général, alors que les rédacteurs ne sont visiblement ni fan de Starac’ ni de variété ?

    [Répondre à ce message]

Opeth : "Ghost reveries"

4 octobre 2005, par Youki Smayas [retour au début des forums]

On aura vraiment tout lu...Maintenant pour chroniquer un disque de Death Metal il faudrait être un "spécialiste" du Death, diplôme de la napalm death university of Carcass et tout et tout...C’est vrai que c’est un genre tellement pointu large et varié que tout le monde, même et surtout un modeste passionné de musique au sens général du terme, ne peut pas avoir ne serait-ce qu’une opinion sur le sujet. J’imagine que, logiquement, c’est pareil pour le zouk, le rap, le reggae et le folklore croate...

Dans le même ordre d’idée, tant qu’à instaurer des pré-requis au droit d’expression, pourquoi ne pas exiger un Q.I. minimum à ceux qui répondent ?

[Répondre à ce message]

Opeth : "Ghost reveries"

4 octobre 2005, par jp [retour au début des forums]

Ghost Reveries était attendu depuis si longtemps que je comprends bien la frustration des amateurs inconditionnels du genre. Je suppose que la plupart connait quand même Métal-Immortel.com, ou les chroniques sont encore plus longues qu’ici et souvent très bien rédigées.

Pour ma part, j’ai trouvé très intéressant cet article rédigé par un non-spécialiste du genre et honnêtement, ca pourrait devenir un concept, pour autant que les albums ne soient pas bêtement et systématiquement descendus.

J’ai particulièrement apprécié la présentation de Geoffroy : Pourquoi j’aime-Pourquoi j’aime pas.

[Répondre à ce message]

Opeth : "Ghost reveries"

4 octobre 2005, par Anorivrin [retour au début des forums]

C’est quand même un comble de faire chroniquer un album de death progressif à une personne qui n’y connait pas grand chose en metal...

Pourquoi c’est pas Marc Lenglet qui à chroniqué cette album ? On aurait eu droit à une chronique bien plus intéressante...

[Répondre à ce message]

    Opeth : "Ghost reveries"

    4 octobre 2005, par Geoffroy Bodart [retour au début des forums]


    Ca vous pose vraiment un problème que les gens fassent des découvertes et s’ouvrent à des genres ou des groupes nouveaux ? Discuter avec vous doit être passionnant...

    [Répondre à ce message]

      Opeth : "Ghost reveries"

      4 octobre 2005, par anorivrin [retour au début des forums]


      @Geoffroy Bodart :

      Je trouve que c’est très bien de ta part de t’ouvrir à d’autres horizons musicaux que les tiens.

      Mais faire 1 paragraphe (sur deux) sur le chant guturral (j’aime pas parce que le monsieur il hurle dans son micro) c’est un peu limite

      Une mise en perspective de cet album avec le reste de la discographie d’Opeth aurait par exemple été plus intéressant (D’ailleurs je te conseille l’album "Damnation" dénué de chant Death et de guitares saturées)

      [Répondre à ce message]

        Opeth : "Ghost reveries"

        4 octobre 2005, par Geoffroy Bodart [retour au début des forums]


        C’est un peu réducteur de dire que je me suis borné à rejeter en bloc l’album sous prétexte du chant gutural. Je n’ai d’ailleurs pas manqué de relever que l’alternance entre chant clair et death était percutante et participait à l’ambiance que développait le groupe. Mais je ne peux pas passer sous silence cet aspect de l’album que je trouve rédhibitoire.

        Pour la mise en perspective de l’album avec le reste de la discographie, il est hors de question que j’aille passer mon temps à écouter leurs autres albums. Comme je l’ai écrit plus bas, la chronique purement informative ne m’intéresse pas, et je me sens libre d’avoir un avis sur tout et de l’exprimer. A quoi cela servirait à quelqu’un qui ne connaît pas le groupe de savoir que le groupe exprime dans cet album toutes les contradictions contenues dans le dyptique Damnation/Delivrance et qu’il est de ce fait plus proche de Blackwater Park ? Comme vous le constatez, j’ai bien retenu la leçon des sites spécialisés, mais ça ne m’avance en rien. Ce n’est pas avec ça qu’un néophyte (moi y compris) saura quoi penser du groupe (même s’il m’arrive de me prêter à ce petit jeu pour les groupes que je connais bien).

        Je ne connaissais pas Opeth (sauf de réputation), et j’ai écrit cette chronique pour ceux qui ne connaissaient pas non plus (il y en a beaucoup, croyez-moi). Et je crois que j’ai pu donner un aperçu assez fidèle de ce qu’est leur musique : ambiance glauque et musicalité excellente, alternance entre chant clair et gutural ébouriffante. Mais de mon point de vue, le chant death ne passe pas. Je le conseille donc franchement à ceux qui supportent ce chant.

        Merci pour Damnation. Comme je l’ai écrit dans ma chronique, j’ai bien l’intention d’y jeter une oreille. Mais n’allez tout de même pas croire, que je vais bruler un cierge et me confesser à chaque fois que j’entend des grosses guitares. Je suis un acharné de Maiden, Priest et consorts, et un de mes coups de coeur de l’année est le dernier Spiritual Beggars. C’est le chant death et uniquement cet aspect qui me bloque.

        [Répondre à ce message]

          Opeth : "Ghost reveries"

          4 octobre 2005, par anorivrin [retour au début des forums]


          En tout cas, il y a quelque chose à souligner c’est l’intéractivité que permet PopRock.com aux internautes

          Et surtout le dialogue qui s’ensuit entre les lecteurs et les rédacteurs même si on n’est pas toujours d’accord :)

          [Répondre à ce message]

    Opeth : "Ghost reveries"

    4 octobre 2005, par Jérôme Delvaux [retour au début des forums]


    Demain je ferai chroniquer du trash-metal grind-core médiéval par Albin Wagener. Ca vous va ?

    [Répondre à ce message]

    Opeth : "Ghost reveries"

    4 octobre 2005 [retour au début des forums]


    Essaie de te placer du côté des gens qui justement, n’ont jamais écouté Opeth. Là, plutôt que de se dire "oh, encore un disque de métal dur, bof", ils vont peut-être être tentés par l’approche de l’article, et se dire qu’ils pourront trouver un intérêt à cet album. Si seul un spécialiste du métal parle d’albums métal, les non métalleux risqueront de laisser les albums en question de côté... Moi là, je dois dire, Geoffroy a éveillé ma curiosité.

    [Répondre à ce message]

    Opeth : "Ghost reveries"

    4 octobre 2005, par Marc Lenglet [retour au début des forums]


    Au contraire, cette chronique est d’autant plus intéressante que ce n’est pas moi qui l’ai réalisée. Tout d’abord, je dois dire qu’Opeth n’est pas un des groupes que je connais le mieux ; à ce niveau, je ne pense pas nécessairement avoir une plus grande pratique que Geoffroy dans ce domaine.

    J’ai beaucoup apprécié cet album d’Opeth, c’est un fait. Mais, en admettant que je maîtrise la discographie de ce groupe au niveau de celle, mettons, d’Iron Maiden, vous auriez eu droit à une chronique admirative de la part d’un admirateur convaincu, chronique qui aurait confirmé ce que pensent déjà la majeure partie des admirateurs d’Opeth. Je suis fan de metal, j’aime tout autant les trucs binaires que les oeuvres plus complexes, et les voix death ne me perturbent pas outre mesure. Avec un tel prérequis, l’opinion véhiculée par la chronique était assez prévisible.

    Alors, il est certain que la chronique de Geoffroy peut paraître légère pour un fan de metal ou d’Opeth. En attendant, pour la grande majorité de ceux qui vistent ce site, elle est nettement plus intéressante que si elle avait été de mon fait. Elle démontre que même pour ceux qui sont hermétiques à un certain type de chant, ou ceux qui ont un à priori peu engageant vis à vis d’un certain style, il est possible d’apprécier, voire d’admirer un groupe tel qu’Opeth. Geoffroy qui chronique un album d’Opeth à ma place, c’est un peu comme si je chroniquais un album de Depeche Mode à la place de Jérôme, cela permet d’avoir plusieurs sons de cloches de personnes d’horizons différents.

    ...et finalement, je déplore d’être en fin de compte le seul rédacteur à réaliser 99% des chroniques metal de ce site. Un peu d’aide n’est pas de refus... ;-)

    [Répondre à ce message]

Opeth : "Ghost reveries"

4 octobre 2005 [retour au début des forums]

Merci Geoffroy, ça change un peu de depeche mode et editors. Sympa mais on sent que tu sais pas toujours de quoi tu parle dans cet article, dommage. Il vous faudra malheureusement laisser ça aux specialistes du metal à l’avenir

[Répondre à ce message]

    Opeth : "Ghost reveries"

    4 octobre 2005, par Geoffroy Bodart [retour au début des forums]


    Cher(e) anonyme,

    En effet, je confesse humblement ne pas être un spécialiste en metal, et en particulier en death. En y réfléchissant, je ne vois pas du tout dans quel domaine je pourrais me considérer comme un spécialiste... Je me considère tout au plus comme un amateur de musique au sens large, très curieux de surcroît. Et à manger dans tous les rateliers comme je le fais, je n’ai pas le temps de devenir incollable sur tout.

    Cela ne veut toutefois pas dire que je ne sais pas de quoi je parle. Ici, je parle du dernier album d’Opeth. J’ai écouté et encore réécouté cet album. Je sais quelle impression il m’a donné. Je sais où situer cet album par rapport à mes goûts et dégoûts. Je me sens donc tout à fait capable d’en parler.

    Je n’ai pas à avoir honte de ne pas connaître la discographie d’Opeth et je ne pense pas que ce soit un prérequis indispensable pour m’exprimer correctement sur cet album en particulier. Je n’ai pas la prétention de décortiquer l’oeuvre d’Ackerfeldt et sa bande, seulement de la présenter et d’exprimer ce qu’elle m’a fait ressentir. Je ne m’adresse pas à des inconditionnels d’un style ou d’un groupe, mais à l’ensemble des visiteurs de ce site (qui est un tout très hétéroclyte).

    J’espère, très cher(e) anonyme, que vous pardonnerez mon inculture notoire, mon manque d’ambition assumé et que vous comprendrez l’objectif modeste que poursuit ce site.

    [Répondre à ce message]

      Opeth : "Ghost reveries"

      4 octobre 2005 [retour au début des forums]


      "Je n’ai pas à avoir honte de ne pas connaître la discographie d’Opeth"
      Hé ben si tu devrais en connaitre un peu plus sur ce groupe avant de chroniquer un album, c’est la moindre des choses.

      "L’objectif modeste que poursuit ce site"
      Tu veux faire croire a qui que vous êtes modestes ?

      Personne na rien contre le fait que tu essaye a chroniquer du metal, bien au contraire mais personne ne ta demander de publier ces essais sur un site visité par des tas de personnes. Rien ne t’interdit de faire quelques essais avant de te lancer dans la publication de ce genre d’article. Comme le dit Serge C, un jour vous arriverez a quelque chose les gars.

      [Répondre à ce message]

        Opeth : "Ghost reveries"

        4 octobre 2005, par Jérôme Delvaux [retour au début des forums]


        Je ne suis pas d’accord avec vous. Plusieurs points de vue peuvent être intéressants. Tant celui de l’expert que du néophyte.

        [Répondre à ce message]

        Opeth : "Ghost reveries"

        4 octobre 2005, par Geoffroy Bodart [retour au début des forums]


        C’est la chronique d’un disque, pas la biographie du groupe. Même si j’admets qu’il est souvent utile de connaître un minimum le groupe dont on parle, ça ne m’a pas semblé nécessaire dans ce cas. Leur musique pourrait être aussi bonne voire meilleure qu’elle ne l’est sur cet album, je ne me ferai pas à ce chant death. Si j’étais payé, que je n’avais que ça à faire de ma journée, et que mon Rédac’chef me demandait d’être plus objectif dans mes articles, alors peut-être que j’irais écouter le reste des albums d’Opeth (chaque job a ses corvées). Mais c’est loin d’être le cas, alors je ne vais quand même pas me casser le derrière et les oreilles à écouter quelque chose que je n’aimerai pas, juste pour vous faire plaisir ? Et, (je sais que je me répète mais ça semble nécessaire), j’ai quand même bien le droit d’écouter un nouveau groupe et d’en parler. Vous me rappelez ce type qui ne veut fréquenter personne sauf les gens qu’il connaît déjà.

        Pour ce qui est de la modestie des rédacteurs de ce site, ça ne regarde que nous. Je parle de l’objectif du site. Car oui, je considère que l’objectif de ce site est modeste. Nous ne prêchons pas l’Evangile. Nous donnons notre avis. C’est vous qui nous donnez plus d’importance que nous n’en avons et que nous prétendons en avoir. Tout les visiteurs de ce site savent (ou devraient savoir) que nous ne sommes que des amateurs de musique qui avons l’envie de dire ce que nous pensons des CD’s qui atterrissent sur notre platine.

        Quant à mes essais de chronique (j’adore votre ton condescendant), rien ne m’empêche non plus de les proposer à la publication. Et rien ne vous empêche non plus de ne pas les lire.

        Vous savez, si j’avais voulu me la ramener et faire le pro du metal pour la chronique de cet album, rien n’aurait été plus simple. Je me serais attardé sur les mélodies et l’ambiance. J’aurais souligné la pertinence du genre (death progressif). J’aurais vanté l’extraordinaire capacité du chanteur à passer d’un registre à l’autre, donnant véritablement une identité au groupe. Et j’aurais pu resituer l’album dans la discographie du groupe en expliquant qu’après les ovnis Delivrance et Damnation (qui présentaient chacun une facette du groupe), Opeth revient à un style plus proche de Blackwater Park (avec plus d’acoustique tout de même), faisant fusionner ses deux approches musicales. Vous voyez, c’est facile de faire une chronique hypocrite et impersonnelle. Mais on ne mange pas de ce pain là sur ce site.

        [Répondre à ce message]

    Opeth : "Ghost reveries"

    4 octobre 2005, par Richie [retour au début des forums]


    OK, l’éditorial est consacré à Depeche Mode, mais je vois aussi sur cette page des chroniques de Stratovarius, Apoptygma Berzerk, Didier Super, The Warlocks,The Rakes, Echo & The Bunnymen et des photos de Mick Harvey... Soit un peu de tout.

    Peut-être avez-vous un problème de vue ?

    [Répondre à ce message]