Pop-Rock.com



Mötley Crüe : "Saints of Los Angeles"
C’est triste de vieillir

jeudi 25 septembre 2008, par Marc Lenglet

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Septic Flesh : "Communion"
Sick of It All : "Death to tyrants"
Paradise Lost : "Symbol of life"
System of a Down : "Toxicity"
Limp Bizkit : "Results may vary"
Saxon : "Heavy metal thunder" (compilation)
Evanescence : "The open door"
Watcha : "Phenix"
Cradle Of Filth : "Godspeed on the Devil’s thunder"
Eclipse Hunter : "One"


Certains s’en rejouiront, d’autres secoueront la tête d’un air navré. En tout cas, dans la foulée de son autobiographie à succès (Dirt) et de tournées non moins triomphales, Mötley Crüe, l’un des plus grands succès commerciaux de toute l’histoire du hard (et accessoirement l’une des formations les plus haïes par les tenants du bon goût), est de retour avec son line-up d’origine. Considérant la présence de Vince Neil et le retour de Tommy Lee, il s’agirait donc du premier album depuis Generation swine en 97 réunissant l’intégralité du gang ; le New tatoo de 2000 n’ayant de toute façon pas convaincu grand monde. Bref, quand on fait du mauvais goût passéiste un art de vivre, c’est une légitime excitation qui préfigure l’écoute du nouvel album de Mötley.

Malheureusement, c’est la déception qui s’installera assez rapidement et qui, à de rares exceptions près, perdurera tout au long de l’album. Celui-ci commence plutôt mal : sur les trois ou quatre premiers morceaux, on ne retrouve ni l’incroyable énergie ni la racaille-attitude du Mötley Crüe de la fin des années 80. Evidemment, cette période faste se déroulait il y a plus de quinze ans. Depuis lors, Nikki Sixx s’est éparpillé dans une tonne de projets marqués du sceau de son groupe principal (Brides of Destruction, Sixx A.M.), Tommy Lee est devenu une star du rap, de la TV-réalité et des tabloïds et Vince Neil a tranquillement fait du lard en cuvant sa gnole. Aujourd’hui, ces évocations complaisantes du quotidien de la rock-star californienne et ces textes dignes d’un puceau lâché au beau milieu du Red light district de L.A. résonnent de façon plutôt pathétique.

Heureusement, le premier single (Saints of Los Angeles) renoue avec un certaine efficacité et le niveau remonte légèrement dès que le guitariste Mick Mars est convié à l’écriture des morceaux. Les quelques titres où il impose sa marque (White trash circus, The animal in me,...) figurent parmi ce que l’album a de mieux à offrir dans le registre du rock efficace et bas du front. Cette relative bonne tenue ne concerne toutefois qu’une minorité de morceaux. Pourtant, on ne peut pas parler de cuisant échec. Saints of Los Angeles n’est pas mauvais, pas du tout même. Il s’agit sans doute de leur meilleur album depuis Dr. Feelgood et, pour vous situer le niveau, il atteint assez facilement le niveau du premier Brides of Destruction, qui n’était pas exactement une daube.

Mais envers et contre tout, on ne pouvait pas s’empêcher d’attendre quelque chose de spécial de Mötley Crûe, quelque chose qui sentirait la cocaïne et le foutre à vingt mètres, quelque chose de moins « impersonnel » que ce petit album sans grande envergure. C’était un peu con comme attente à vrai dire. Mötley Crüe n’a jamais été composé de lumières ou d’orfèvres du rock. Mais il fut un temps où leur rock énervé et salace était en totale concordance avec un mode de vie à même de faire passer les Guns’n Roses pour des enfants de chœur. Quitte à ressusciter un légende dont l’existence ne se justifie que par une vague de nostalgie pour un rock vulgaire et décomplexé, il fallait jouer la carte de l’hypocrisie jusqu’au bout. Mötley Crüe est aujourd’hui une formation vieillissante qui tente de ranimer l’esprit d’antan, et déploie d’ailleurs une étonnante énergie pour y parvenir... En vain. Quelque chose, probablement un état d’esprit, manque. Il y a des formations qui ne peuvent pas se permettre de vieillir, c’est comme ça.



Répondre à cet article

Marc Lenglet





Il y a 46 contribution(s) au forum.

Mötley Crüe : "Saints of Los Angeles"
(1/8) 18 avril 2009, par modesto
Mötley Crüe : "Saints of Los Angeles"
(2/8) 27 décembre 2008, par Lemmyke
Mötley Crüe : "Saints of Los Angeles"
(3/8) 2 octobre 2008, par Mary
Mötley Crüe : "Saints of Los Angeles"
(4/8) 28 septembre 2008, par Vehau
Mötley Crüe : "Saints of Los Angeles"
(5/8) 25 septembre 2008, par Rico
Mötley Crüe : "Saints of Los Angeles"
(6/8) 25 septembre 2008, par HB
Mötley Crüe : "Saints of Los Angeles"
(7/8) 25 septembre 2008, par Big Bill Broonzy
Mötley Crüe : "Saints of Los Angeles"
(8/8) 25 septembre 2008, par blast




Mötley Crüe : "Saints of Los Angeles"

18 avril 2009, par modesto [retour au début des forums]

En lisant tout les commentaires,je ne peux m’empécher de constater que certains critiquent mais n’ont pas t’autre titre de comparaison que Led zeppelin,bah effectivement à ce niveau là chaque album de pop je le compare à un thriller ou un dangerous et je peux dire que c’est nul.
Le rock n’a pas besoin d’etre sans cesse inventé pour etre considéré comme bon.Il faut cesser de comparer certains artistes à vos dieux du rock car chacun à ces propres dieux du rock car il n’existe pas un seul rock mais plusieurs.Motley crue a certes selon vous rien inventé mais est-ce qu’on leur demande cela.Au bout d’un moment je vais pas écouter un disque et faire"woa !!! il a inventé un nouveaux genres."Faut arréter avec cette démarche de musicologue à deux balles qui consiste à analyser l’oeuvre et voir ce qui a été inventé si l’oeuvre est complexe ou pas.Le rock tu l’écoutes du danse ou pas c’est un ressenti mais tu vas pas te mettre à l’analyser par tout les angles pour sortir un avis pédantesque sans importance sur l’oeuvre.
Certains titres de leur nouvel album sont trés bon "just another psycho","the animal in me","mutherfucker of the year" voir modernes.
J’ai par ailleurs trouvé leur album bien meilleur que celui de ac/dc.

[Répondre à ce message]

Mötley Crüe : "Saints of Los Angeles"

27 décembre 2008, par Lemmyke [retour au début des forums]

Bon disque en fait.

[Répondre à ce message]

Mötley Crüe : "Saints of Los Angeles"

2 octobre 2008, par Mary [retour au début des forums]

Cela ne m’interesse absolument plus d’écouter un nouvel album de Motley crue, mais quand Shout at the devil est sorti en 83, c’était très bien. Nombre de mes contemporains ont pris leur pied avec cet album, et je peux vous assurer que ce ne sont pas tous des cons.
Trop cons pour comprendre ? Petite comparaison...une Bmw 2002 ti, c’est aujourd’hui désuet mais ça n’empêche qu’un jour ce fut bon et que des gens ont pris leur pied avec. Trop con de tout sortir de son contexte.

[Répondre à ce message]

Mötley Crüe : "Saints of Los Angeles"

28 septembre 2008, par Vehau [retour au début des forums]

Hoho, j’arrive un peu tard dans ce fougueux débat. Permettez que je place mon petit commentaire de...soutien à l’omelette crue.
Parce que l’omelette crue, bah oui messieurs, c’est une recette des plus simples, prenez quelques œufs, battez-les frénétiquement, un peu de sel, du poivre pour les quelques clients plus exigeants, et servez.

Mötley Crüe fait du Hard Rock, c’est bas de plafond, c’est des textes profonds comme un bac à sable, la zique ne brille pas forcément non plus par ses éclairs de génie, mais on ne demande rien de plus, on reste au stade des Twisted Sister, voire Poison, même si je pense cependant que Nikki Sixx est tout de même un poil plus finaud que ces groupes cités.
Moi qui pourtant ne suis franchement pas fanatique de Mötley, ce disque m’a bien botté, c’est frais, ça ne cherche pas à se la péter, c’est sympa à écouter, sorti durant l’été, il était le compagnon idéal de ces fins de soirées chaudes et humides, où, accompagné de mes nombreuses groupies du Night Club lesbien de Cannes, je rentrais sereinement dans mon palace deux pièces du bord de la décharge municipale. Ce disque a du tube à revendre, on retrouve un groupe très proche de ses belles heures des eighties, visiblement heureux de jouer.

Encore une fois, je suis très loin d’être un die hard fan de l’omelette crue, mais il n’est jamais inutile de se vider un peu la tête avec ce petit disque, efficace, tout con, à la hauteur des capacités de ce groupe à qui on ne demande vraiment rien de plus, et qui ne cherche pas de toute manière à lorgner ni vers du prog’, ni vers les écrits d’Antonin Artaud.

Bref, de la bonne came. L’omelette n’est pas encore cuite après toutes ces années, pas mal.

[Répondre à ce message]

    Mötley Crüe : "Saints of Los Angeles"

    28 septembre 2008, par cartman [retour au début des forums]


    ça résume a peu pret ce que je pense de ce disque.

    [Répondre à ce message]

      Mötley Crüe : "Saints of Los Angeles"

      29 septembre 2008, par Vehau [retour au début des forums]


      Héhé oui cher Cartman, j’avais lu ton commentaire avant d’écrire le mien, un type qui écoute du Mötley Crüe (ouaaaais on sait, c’est pas Led Zeppelin, merci pour la news !) et qui de plus s’appelle Cartman, ce mec troue le cul !

      Alors si y’en a qui sont pas contents, je citerai ledit Cartman original, et vous dirais ceci : "Je vous emmerde, et je rentre à ma maison"

      Et je rappelle de plus la fameuse maxime "Sex, dugs and Rock N’ Roll", je n’y vois curieusement pas mention ni de Marcel Proust, ni de Jean Sébastien Bach, curieux autant qu’étrange....

      [Répondre à ce message]

        Mötley Crüe : "Saints of Los Angeles"

        29 septembre 2008 [retour au début des forums]


        C’est étrange je croyais qu’on parlait musique ici ?!

        [Répondre à ce message]

          Mötley Crüe : "Saints of Los Angeles"

          29 septembre 2008, par cartman [retour au début des forums]


          Erreur, on parle rock’n’roll !

          [Répondre à ce message]

            Mötley Crüe : "Saints of Los Angeles"

            29 septembre 2008, par Boniface de Mite [retour au début des forums]


            Le rock n’ roll c’est de la musique non ? Comme Front 242 c’est de la musique sans être du rock n’ roll ! C’est de l’electro body music mais de la musique quand même !! T’es bizarre parfois mais ton fond est bon y’a du rock n’ roll en toi !

            [Répondre à ce message]

              Mötley Crüe : "Saints of Los Angeles"

              29 septembre 2008, par cartman [retour au début des forums]


              Musique ET attitude, très important aussi dans le rock !

              [Répondre à ce message]

                Mötley Crüe : "Saints of Los Angeles"

                29 septembre 2008, par debbie pinson [retour au début des forums]


                Je ne comprends pas que, sorti de l’adolescence, on puisse encore tirer une quelconque fierté d’être un junkie ? Je les trouve pathétiques dans leur trip narcissique de surconsommation de came, sexe et star système. Et la musique est à l’avenant.

                Maintenant qu’on vienne me dire que j’ai rien compris au rock, qu’il faut voir le plaisir qu’ils procurent aux gens en concert...oui, bof... Mika aussi remplit des salles où tout le monde s’éclate avec un grand sourire, ça n’en reste pas moins de la musique de blaireaux pour les blaireaux.

                [Répondre à ce message]

                  Mötley Crüe : "Saints of Los Angeles"

                  29 septembre 2008, par cartman [retour au début des forums]


                  Comme front 242 ? Un groupe tout aussi débile, qui ne sait en plus pas jouer d’un instrument, et qui rend heureux des milliers d’idiots drogués lors de concert en play-back digne des 2b3 ? Bon, si on commence a vulgariser mon pinson, on a pas fini hein ! On peut tourner en ridicule tous les groupes de la terre si on va par là, non ? Tu m’avais habitué a mieux coté arguments. Fiers d’etre junkies ? Relis la bio ou alors le livre de Nikki sixx, tu risques d’être surpris.

                  [Répondre à ce message]

                    Mötley Crüe : "Saints of Los Angeles"

                    29 septembre 2008, par debbie pinson [retour au début des forums]


                    Cartman tu deviens antisocial quand tu perds ton sang froid. Comparer avec front 242 n’est pas un contre argument. On parle de Mötley Crüe ici, et c’est toi qui parle d’attitude. Alors je me demande sincèrement ce qu’on peut trouver de cool ou de glam dans l’attitude de tous les groupes comme Mötley Crüe qui passent leur vie à consommer frénétiquement tout ce qui leur passe à portée du portefeuille, des narines ou du gland, et qui ont l’égo tellement enflé qu’ils laissent leur entourage pro capitaliser sur cette image de junkytude pour faire du bizness. Je me demande aussi comment on peut tomber dans le panneau de cette idolatrie people que je croyais réservée aux lecteurs de journaux pour madames pipis. Parce qu’il faut reconnaître que, si ce n’est peut-être pas intellectuel, c’est quand-même bien un truc de branleurs.

                    Concernant la musique, je n’ai jamais vraiment supporté ces effets de manches et ce lyrisme de castafiore toujours présent dans le hard rock, tout comme toi tu n’aimes pas vraiment l’électro. Question de goûts, on ne se refait pas.

                    [Répondre à ce message]

                      Mötley Crüe : "Saints of Los Angeles"

                      30 septembre 2008, par cartman [retour au début des forums]


                      Je te conseille alors de lire le chapitre "des engrenages" dans leur biographie "the dirt". Ils expliquent justement comment ils se sont fait avoir par tout ce cirque, comment ils sont passé du statu de groupe de clubs a celui de cirque ambulant dans les stades, puis sont devenus des ringards du jour au lendemain. C’est très lucide et ça permet de comprendre ce qui est arrivé a beaucoup de groupes devenus stars sans avoir le temps de vraiment comprendre ce qu’il se passait.

                      [Répondre à ce message]

                      Mötley Crüe : "Saints of Los Angeles"

                      30 septembre 2008, par Marc Lenglet [retour au début des forums]


                      Euh...juste une question là : on parle bien du même groupe ? Parce que le lyrisme de castafiore et les effets de manche, je ne vois pas bien où ils se trouvent dans Motley Crue. C’est pas Manowar, Led Zeppelin ou Dio, hein ! Leur musique est à peu près aussi primaire que celle des Ramones ou de Status Quo, en plus bruyant Il y a Hard rock et Hard rock aussi...et le côté épique, grandiloquent, même le côté romantique à deux balles allez...je ne crois pas que ce soit le Crue qui les incarne le mieux.

                      [Répondre à ce message]

                        Mötley Crüe : "Saints of Los Angeles"

                        30 septembre 2008, par debbie pinson [retour au début des forums]


                        Oui bah, t’as sans doute raison, Cartman, mais je ne comprends toujours pas ce qu’on peut bien y trouver à cette attitude, surtout passé un certain âge.

                        Pour le "lyrisme" (de castafiore) je parle d’une caractéristique majeure de presque tout le hard et même du metal, Marc. Je viens de m’y faire une plongée express, de Morbid Angel à Deep Purple en passant par Mötley Crüe, on retrouve toujours, au détour d’un break, un de ces longs points d’orgues à l’harmonie dramatique, soutenu par un gros coup de crash cymbal sur lequel le vocaliseur en chef ne se prive pas de faire trainer ses syllabes afin de travailler son vibrato. C’est vraiment typique du genre. Dommage qu’il n’y ait plus de place pour mieux développer ma pensée.

                        Pour les effets de manches par contre, ya pas mieux que les Crüe pour illustrer mon propos. T’as déjà vu comment ils tiennent leurs instruments et les moulinets qu’ils font ?!? Mouarf ! C’est sans doute à force d’avoir vu trop de kitscheries du genre sur MTV au début des 80’s que je me suis résolument tourné vers la musique sans visage.

                        [Répondre à ce message]

    Möches & Crüches

    30 septembre 2008, par HB [retour au début des forums]


    Ouais... n’empêche, une fois qu’on a goûté à l’omelette norvégienne (Dimmu & TOT) et pris enfin sa 1ère cuite, faut être en plein syndrome régressif pour revenir au pain perdu et au Champony. Mais ça nous arrive à tous.

    [Répondre à ce message]

Mötley Crüe : "Saints of Los Angeles"

25 septembre 2008, par Rico [retour au début des forums]

Je n’ai rien contre le côté sex, dope et glam and roll de ces épouvantails, mais pour avoir acheté une compile double CD, de longues années après qu’un Girls girls girls en clip m’ait accroché lors d’une poussée hormonale, je l’ai quand même bien regretté. Hormis quelques riffs cinglants de Mick Mars, l’ensemble est une catastrophe. Vince nous épuise de son "chant" geignard, à la tessiture ne dépassant pas l’octave incertaine et la session rythmique dégage une puissance d’une rare anémie, le tout porté par une production évidemment variable sur une compilation, mais globalement pourrie.
Quantité d’autres groupes du genre valent au moins autant, sans faire de bruit (XYZ, Pretty maids...)
Alors le nouvel album...

[Répondre à ce message]

Mötley Crüe : "Saints of Los Angeles"

25 septembre 2008, par HB [retour au début des forums]

L’eût-ce tu cru ? avait titré Libé sur 2 méchantes pages à la "faveur" de la commercialisation de l’un de leurs albums dans les années 80. L’aigreur du papelard m’avait éloigné connement du genre pendant 10 ans alors qu’on aurait pu tout me vendre à cette époque. Depuis je me suis assuré bien-sûr que c’était bien de la daube et que le genre en question se serait porté à merveille sans eux.

[Répondre à ce message]

Mötley Crüe : "Saints of Los Angeles"

25 septembre 2008, par Big Bill Broonzy [retour au début des forums]

Cette bande de lopettes à rallonges capillaires n’a jamais rien produit de 1)bon 2) réellement "énervé" 3) inspiré 4) exempt de surproduction et retouches masquant leur inaptitude musicale 5) qui ne soit pas un produit calibré minus et minettes.
Ces tocards n’impressionnent que la génération mtv, comme Lenglet qui les a découvert en clip sur Headbanger’s ball et consorts, ou pire par les frasques de son batteur avec une bimbo. C’est un des innombrables groupes à crinières préfabriqués et mauvais interprète de mauvais morceaux adaptés à un public d’aliborons qui n’a aucune oreille ni culture musicale, hard, heavy ou autre.

Bref de la bouillie pour les chats qui miaulent leur nostalgie alors qu’ils ont un goût de chiotte faconné par leur méconnaissance. Mötley Crüe : rebelle et énervé, marginal tant que tu y es, j’en pouffe encore. Encore du grand journalisme, le Pulitzer du Rock à l’écurier Jédrôle Delveau.

[Répondre à ce message]

    Mötley Crüe : "Saints of Los Angeles"

    25 septembre 2008, par cartman [retour au début des forums]


    "tocards", par rapport a qui et a quoi s’il te plait ? Pourrais-tu préciser un peu car tu ne te mouilles pas trop là.

    [Répondre à ce message]

    Mötley Crüe : "Saints of Los Angeles"

    25 septembre 2008, par Le Tsar [retour au début des forums]


    Les coms comme celui la me rappellent pourquoi j’ai largué le rock et ses amateurs il y a un paquet d’années : c’est devenu la musique des pisse-froids Tu dis que les Motley crue ne sont pas des génies ? T’en as d’autres en rayon des révélations comme celle la ? Ils n’ont jamais rien fait d’autre que du rock vite avalé, con, simple et efficace c’est certain, et c’est tout ce qu’on attendait de ce style de rock finalement, avant qu’il ne soit pris en otage par cette clique de pseudo intellos, qui voudraient nous faire passer des vessies pour des lanternes et les punks et autres manchots pour des symboles historiques et culturels, alors qu’il s’agit juste de rock vite avalé, con, simple et efficace...mais dans un autre registre.

    Je ne prétends pas que le rock doit forcément se limiter à trois accords, un lâcher de salopes et de la dope, mais bordel, quitte à occuper le créneau, des mecs comme les Motley, formatés ou pas, puaient moins la naphtaline que ces gamins proprets et tendance d’aujourd’hui, aussi mou et fades que l’époque où ils opèrent. Le jour ou on ne discutera plus de rock qu’entre "amateurs éclairés" et "gens de bon goût" (voire aussi journaleux professionnels et bien-pensants de la musique), le rock aura définitivement mérité de crever.

    [Répondre à ce message]

    Mötley Crüe : "Saints of Los Angeles"

    25 septembre 2008, par Marc Lenglet [retour au début des forums]


    Pour être franc, j’ai découvert Mötley Crüe en 2001, avec New Tattoo, pas avant puisque ce groupe avait toujours eu une réputation exécrable, et que ça ne se fait pas d’écouter des trucs à la réputation exécrable quand on est jeune et soucieux d’être perçu comme amateur de "bon rock".

    Mais après des années à s’imaginer être au sommet de la chaîne alimentaire parce qu’on écoute du "véritable rock", sincère, révolté, honnête, composé avec les tripes et un fatras d’autres conneries, on en vient à penser que ce type de bouillie pour chats éminemment ludique a au moins l’immense mérite de ne pas prétendre être chose, ce qui me rendra toujours la bouillie de Mötley crüe ou de WASP plus sympathique que bien d’autres bouillies.

    Ceci, sans renier que cet album est quand même bien naze, mais que je prendrai toujours bien davantage de plaisir à discuter avec un amateur de toutes ces épouvantables vieilleries qu’avec quelqu’un qui me présentera d’un air pincé les dernières révélations formidââââbles qui agitent le microcosme rock.

    [Répondre à ce message]

      Mötley Crüe : "Saints of Los Angeles"

      25 septembre 2008 [retour au début des forums]


      Les vieilles pointures tendent à disparaître les unes après les autres et je ne fais pas référence à la grosse daube citée plus haut mais à des groupes qui ont inventé et perpetué les différents genres musicaux et qui ont contribué au fait que nous aimions la vraie musique et je puis vous assurer que le band en question n’y est pour rien, on pourrait même parler de désévolution musicale dans le chef de Motley Crue.

      [Répondre à ce message]

        Mötley Crüe : "Saints of Los Angeles"

        25 septembre 2008, par cartman [retour au début des forums]


        Franchement les mecs, il faudrait se retirer les doigts du cul là quand même ! On parle de rock’n’roll, de Motley crue, pas de la dernière couverture des inrocks ! Faut prendre ce groupe pour ce qu’il est : l’équivalent d’une bonne BD ou d’un bon porno, d’une bonne cuite ou d’une belle photo de pin-up. On va pas philosopher, cet album est (malgré sa production exagérée et sur-compressée) très bon. La frappe de Tommy Lee est jouissive, la guitare de Mick puissante et inspirée, et même la voix de Mr Neil est débarrassée de certains tics chiants pour aller droit au but. Quand a Nikki Sixx, si c’est ça mal vieillir, je veux bien etre comme lui d’ici quelques années ! un grand monsieur, tout simplement, et un bon compositeur (par contre, niveau textes, c’est pas du Dylan c’est sur !). Face down in the dirt et going out swinging sont des tueries dans un style de rock certes ringardisé par des gens qui au final n’aiment pas tant que ça le rock, mais particulièrement jouissif pour les autres ! Dont je fait partie...

        [Répondre à ce message]

        Mötley Crüe : "Saints of Los Angeles"

        25 septembre 2008, par Marc Lenglet [retour au début des forums]


        Oui, mais est-ce forcément l’objectif de chaque groupe de rock d’entrer dans la légende ? Mötley Crüe n’a rien inventé, c’est un fait. Il a simplement adapté et maximisé les potentialité commerciales d’un genre existant depuis une grosse dizaine d’années. C’était quoi T-Rex, Slade, Sweet ou même le Bowie de Ziggy Stardust ? Juste du rock 1.0, avec des refrains accrocheurs pour vendre, du rimmel et des fringues voyantes. Motley n’est finalement pas autre chose, si ce n’est quelques décibels en plus. En attendant, si le rock n’était que sérieux et potentiellement mythique, si on n’y trouvait que les textes de Dylan, les riffs du Zep, le côté pionnier d’un Kraftwerk, la classe de Brian Ferry (là, je ne fais que citer, hein...)le raffinement du prog’ et le génie de l’impro du Kraut-rock, on se ferait tout de même un peu chier. Et si l’évolution était une telle nécessité, tout le monde écouterait de la musique expérimentale, et 99,9% de l’art actuel, tous médias confondus, ne mériterait même pas d’exister.

        La comparaison de Cartman plus bas me semble parfaitement adéquate : Mötley Crüe est l’équivalent d’un bon porno ou d’une bonne cuite. Personne n’aura certes progressé après. Mais je ne me vois franchement pas mater du cinéma social ou boire de l’eau minérale tous les jours.

        [Répondre à ce message]

          Mötley Crüe : "Saints of Los Angeles"

          26 septembre 2008 [retour au début des forums]


          Puisqu’on parle de comparaison ! justement, moi je préfère la fornication à deux (ou plus !) que de me taper une queue devant un "bon porno" comme tu dis ! et une bonne cuite ? aucun intérêt ! autant boire de l’eau minérale quotidiennement et savoir apprécier un bon cru de temps en temps que de me vinasser la gueule au gros rouge tous les jours !
          Mötley Crüe ça n’est rien d’autre que de la vinasse !

          [Répondre à ce message]

            Mötley Crüe : "Saints of Los Angeles"

            26 septembre 2008, par cartman [retour au début des forums]


            Et c’est quoi la définition d’un grand cru en rock pour toi ? Allez, on se mouille un peu là !

            [Répondre à ce message]

              Mötley Crüe : "Saints of Los Angeles"

              26 septembre 2008, par Jimbo [retour au début des forums]


              Cartman est chaud là !

              [Répondre à ce message]

              Mötley Crüe : "Saints of Los Angeles"

              27 septembre 2008 [retour au début des forums]


              Peut-être de vrais musicens et qui vont tous dans la même direction et sans oublier l’inspiration qui fait cruellement défaut à ce genre de boys band !!!

              [Répondre à ce message]

              Mötley Crüe : "Saints of Los Angeles"

              27 septembre 2008 [retour au début des forums]


              Un grand cru en rock (et là, le mot "rock", je le prends au sens large !), c’est un artiste ou un groupe qui va sortir des albums qui se tiennent tout seul sans grosses ficelles et qui n’ont pas besoin d’être racoleurs pour fonctionner (peu importe si la discographie n’est pas toujours à la hauteur, mais il y a une vision d’ensemble à "l’oeuvre"). Mötley Crüe, ça n’a jamais été ça ! c’est du vide, c’est vulgaire et plât, c’est tout !
              Kiss, Alice cooper, les Ramones et Motörhead à côté, c’est Byzance ! eux au moins, ils ont sû se forger une identité auditive et visuelle !

              [Répondre à ce message]

            Mötley Crüe : "Saints of Los Angeles"

            27 septembre 2008, par Marc Lenglet [retour au début des forums]


            Vous savez, apprécier le Pétrus ou le Saint-Emilion n’empêche absolument pas de se pochtronner à la Cara ou à la Kro. Même pas de complémentarité à rechercher là dedans, simplement optique et plaisirs différents, selon l’humeur.

            [Répondre à ce message]

              Mötley Crüe : "Saints of Los Angeles"

              27 septembre 2008, par HB [retour au début des forums]


              Bien dit et aussi selon la thune.

              [Répondre à ce message]

                Mötley Crüe : "Saints of Los Angeles"

                27 septembre 2008, par cartman [retour au début des forums]


                Plat ? J’avoue que la production de leurs vieux albums a mal vieilli. mais en live, les chansons sont intactes et la folie aussi. Wild side, dr feelgood, live wire, primal scream, knock ’em dead kid, louder than hell ect... plat ? Nous n’avons pas les mêmes valeurs ! Ils ont contribué a faire évoluer le style, comme kiss et cooper dans les 70’s (qui eux aussi avaient pris beaucoup aux doors et aux new york dolls, on ne les a pas pendus pour autant). Donc, les petites remarques haineuses et bien franchouillardes, au moment de parler rock’n’roll, elles parraissent tout a coup bien dérisoires !

                [Répondre à ce message]

                  Mötley Crüe : "Saints of Los Angeles"

                  27 septembre 2008, par HB [retour au début des forums]


                  Plaît-il ?

                  [Répondre à ce message]

                  Mötley Crüe : "Saints of Los Angeles"

                  28 septembre 2008 [retour au début des forums]


                  Faire évoluer leur style ? mais ces gars là n’ont aucun style, sinon celui du mauvais goût ! ils ne pouvaient que franchir un pat de plus dans la médiocrité et la vulgarité ! quand à l’aspect musical, pemettez-moi d’en rire ! si Mötley Crüe incarnait le rock’n’roll, ça se saurait depuis des lustres !!!!

                  [Répondre à ce message]

                    Mötley Crüe : "Saints of Los Angeles"

                    28 septembre 2008, par cartman [retour au début des forums]


                    Ben ça se sait, depuis des décennies, tu es juste passé a coté du truc ! Pas grave hein ! Un grand groupe tout simplement, mais qui fait le ménage parmi les pisse-froid et les bande-mous, pour ne garder que l’essence même du rock’n’roll ! Tellement cliché, mais tellement imparable.

                    [Répondre à ce message]

                      Mötley Crüe : "Saints of Los Angeles"

                      29 septembre 2008 [retour au début des forums]


                      Mötley Crüe, le groupe alibi pour ceux qui croient connaître le rock’n’roll, mais qui n’entravent que dalle !
                      c’est de la daube, c’est tout. pas besoin de chercher midi à quatorze heures !

                      [Répondre à ce message]

                        Mötley Crüe : "Saints of Los Angeles"

                        29 septembre 2008, par cartman [retour au début des forums]


                        Ben j’écoute pas que ça non plus hein ! En quoi le fait d’aimer ce groupe fait de moi un inculte ? Tu ne vite d’ailleur toujours pas de point de comparaison pour justifier ton point de vue. Et ça c’est louche ! Peur d’étaler ta méconnaissance du sujet au grand jour ? Allez, vas-y qu’on rigole !

                        [Répondre à ce message]

                          Mötley Crüe : "Saints of Los Angeles"

                          29 septembre 2008 [retour au début des forums]


                          J’ai déjà répondu à ça plus avant ! mais si tu veux, je répète puisque tu es miro (et certainement sourd aussi !) :
                          rock’n’roll = Motörhead, Ramones, The Clash, The Pirates, Dr. Feelgood, Jerry Lee Lewis, Presley.....
                          j’en cite encore ? enfin, des tas de groupes mais pas cette merde de Mötley Crüe quoi !

                          [Répondre à ce message]

                            Mötley Crüe : "Saints of Los Angeles"

                            29 septembre 2008, par cartman [retour au début des forums]


                            Des groupes que j’écoute également ! Arrête donc de te croire le roi du pétrole coco, les gens qui apprécient Motley Crue n’ont pas tous des futals en spandex moule gland et des permanentes blond platine ! Apprends a regarder au delà de ce qu’on t’as expliqué, et ouvre tes oreilles, tu seras surpris. va a un de leurs concerts et observe bien le sourire des gens et leur diversité. Maintenant, il est vrai qu’il existe meilleur sur le plan musical et mélodique que ce groupe, je n’ait jamais dit le contraire ! Bon, allez, je me tait ! Bonne soirée.

                            [Répondre à ce message]

                              Mötley Crüe : "Saints of Los Angeles"

                              30 septembre 2008 [retour au début des forums]


                              j’ai ouvert tout grand mes oreilles (pas comme toi apparement !) et j’ai rien entendu de probant !
                              perso, je m’en balance que tu aies ou non la panoplie du parfait headbanger. tu t’habilles comme tu veux, je m’en moque ! je te parlais de Mötley Crüe ! OK ? je connais très bien leurs 4 premiers albums, et ça me suffit largement comme ça pour savoir que ce qu’ils font, c’est pas du rock’n’roll et encore moins de la bonne zique, quelque soit le genre !!! ce qui m’ennuie vois-tu, c’est la médiocrité de ces gars là ! (et encore.... quand je dis médiocre, je suis gentil !). ils pondent du néant ! mais bon, si tu aimes le vide, c’est ton affaire ! pas besoin d’aller plus loin.

                              [Répondre à ce message]

Mötley Crüe : "Saints of Los Angeles"

25 septembre 2008, par blast [retour au début des forums]

...attendre quoi de mötley crüe ? je ne vois pas ! cette formation n’a jamais été intéressante pour 2 sous, ça n’est donc pas maintenant qu’ils vont nous pondre un chef d’oeuvre ! faut pas rêver, même un sourd pourrait le constater !

[Répondre à ce message]