Pop-Rock.com



Mastodon : "Leviathan"
La petite bête qui monte...

mercredi 29 décembre 2004, par Marc Lenglet

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Dream Theater : "Train of thought"
Element of Noise : "Unscared"
Molly Hatchet : "Warriors of the rainbow bridge"
Summoning : "Oath Bound"
Lacuna Coil : "Comalies"
W.A.S.P. : "Dominator"
Deftones : "Saturday night wrist"
The Chant : "Ghostlines"
Dirge : "Wings of lead over dormant seas"
Def Leppard : "X"


Avec leur nom faisant référence à un pachyderme préhistorique, et le titre de l’album évoquant la titanesque créature marine des légendes, il est clair que Mastodon ne va pas proposer de la musique fluette et intimiste. Que du contraire, quelque part justement entre une terrifiante tempête du Pacifique sud et la charge d’un troupeau de mammouth en pleine force de l’âge, Mastodon vient de lancer un fameux pavé sur une scène qu’on aurait fini par croire résolument tournée vers les valeurs du passé ou au contraire, engluée dans une optique fusion-metal généralement sans grand intérêt.

Comme beaucoup de groupes séminaux, Mastodon ne s’embarrasse pas de romantisme foireux ou de déclarations engagées pour donner un sens à ses compositions. Mastodon parle simplement de lui-même et de sa passion, le rock. Le rock, en tant qu’obsession ultime et fil conducteur de l’existence, qui se voit ici symbolisé au travers de l’histoire du capitaine Achab, le marin imaginé par Herman Melville, qui laissa tout derrière lui pour se lancer dans la traque du légendaire Moby Dick. A l’image de la folle poursuite de la baleine blanche et des péripéties maritimes du roman, la musique de Mastodon est brutale, chaotique, dense et déstabilisante. Une véritable lutte contre les éléments retranscrite avec un talent et une énergie surprenants.

Par rapport à leur premier album, Remission, passé plus inaperçu, les musiciens américains semblent avoir légèrement élagué les influences lugubres à la Neurosis qui parsemaient leurs compositions, et Leviathan n’en prend que d’autant plus de corps et de pesanteur. On retrouve de très nombreux éléments stoner au sein du tir de barrage sonore commandé par Mastodon. La lourdeur, la puissance, la rythmique écrasante et ce côté immédiatement accrocheur pour tout amateur de musique dure et consistante, c’est du stoner qu’ils ont été tirés, cela paraît établi. Pourtant, par rapport à un groupe comme les Queens Of The Stone Age, Mastodon est nettement plus brut et écrasant, sans pour autant verser dans la barbarie stérile. Ce regain de violence s’appuie sur de nombreux éléments clairement inspirés du hardcore, voire sur quelques légères touches Death metal absolument pas dérangeantes, même pour ceux qui éprouvent quelques appréhensions envers les sonorités stomacales.

Le plus important est que ce damné fond rock’n roll, ce petit truc qui fait qu’une dizaine de notes collées les unes aux autres donne irrépressiblement envie de s’extérioriser bruyamment, est particulièrement vivace sur Leviathan. Derrière une apparente uniformité électrique, primaire et sans compromissions, se tapit une œuvre à la richesse surprenante, singulièrement fouillée, aux variations subtiles et à la cohérence jamais prise en défaut, une roquette musicale capable d’aller au plus direct (I am Ahab) comme de se lancer dans d’interminables symphonies soniques (Heart alive).

Mastodon paraît bien parti pour devenir d’ici peu une nouvelle référence dans le petit monde du metal. Lors de leur dernière tournée, en compagnie des Queens Of The Stone Age et de Cannibal Corpse, nos musiciens avaient éprouvé quelques craintes à l’idée de paraître trop rudes pour les fans des Queens et trop délicats pour ceux de Cannibal Corpse. Mais, brutaux sans être binaires, mélodiques sans être maniérés, agressifs sans être psychotiques, ils récoltèrent à leur grande surprise les ovations des deux clans concernés.

Pour une fois qu’une jeune formation américaine en pleine chasse au succès ne creuse ni dans le Nu-metal éculé, ni dans le punk élevé au lait fraise, il y a de sérieuses raisons de se réjouir. Pour une fois que la dite formation est en plus d’une spécificité et d’une innovation peu fréquentes ces temps-ci, on va même sabrer le champagne, pour le coup ! Serait-ce les nouveaux Metallica, comme on commence parfois à les considérer ? Une comparaison peut-être hasardeuse mais qui n’est pas forcément dépourvue de sens, tant ces deux groupes possèdent tous deux, inpalpablement, quelque chose de plus que leurs coreligionnaires. Mastodon est la découverte de l’année, ni plus ni moins !



Répondre à cet article

Marc Lenglet





Il y a 4 contribution(s) au forum.

Mastodon : "Leviathan"
(1/4) 3 décembre 2016
Mastodon : "Leviathan"
(2/4) 29 mai 2009
Mastodon : "Leviathan"
(3/4) 13 novembre 2006, par vehau
> Mastodon : "Leviathan"
(4/4) 29 décembre 2004




Mastodon : "Leviathan"

3 décembre 2016 [retour au début des forums]

The group is one of the most popular bands and their music was a big hit. - Morgan Exteriors

[Répondre à ce message]

Mastodon : "Leviathan"

29 mai 2009 [retour au début des forums]

Mais non c’est pas vrai,c’est vraiment au dessus du produit normalement proposé en metal.C’est du trés lourd mais planant et surprenant.Voir les albums postérieurs,tout simplement miraculeux

[Répondre à ce message]

Mastodon : "Leviathan"

13 novembre 2006, par vehau [retour au début des forums]

Sacré Marc, je vais aller écouter quelques plages de ce disque, tu m’as donné sacrément envie d’aller y voir de plus près.

[Répondre à ce message]

> Mastodon : "Leviathan"

29 décembre 2004 [retour au début des forums]

si vous aimez les grosses guitares répétitives pendant 1h, ce disque est pour vous. les autres, passez votre chemin.

[Répondre à ce message]