Pop-Rock.com



Mass Hysteria : "Failles"
Plus massif, moins hystérique

samedi 9 janvier 2010, par Vincent Ouslati

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Gronibard : "We are French fukk you"
Nightwish : "Once"
L.A. Guns : "Tales from the Strip"
Limp Bizkit : "Chocolate starfish & the hot-dog flavoured water"
The Gathering : "Souvenirs"
Celtic Frost : "Monotheist"
Metallica : "Death magnetic"
Whitesnake : "Good to be bad"
Cavalera Conspiracy : "Inflikted"
Porcupine Tree : "Fear of a blank planet"


Nous vous parlons parfois de la Team Nowhere, le niveau zéro de la musique lourde made in France. Merci de ne pas y inclure Mass Hysteria qui fait figure d’esthète à coté de ces guignols pathétiques. Bien qu’ayant connu un coup de mou suite à une relation non protégée avec Miossec (voir ici), ils sont très vite revenus à leur électro/métal de fonction en faisant ce qu’il convenait d’appeler un virage sec. Après ce retour si brutal, on espérait surtout qu’ils maintiennent le cap. Ils le maintiennent, certes, mais plus à la façon d’un chauffeur de poids-lourd que du fin pilote de petite anglaise.

J’avais adoré et j’adore toujours Une somme de détails. Du riff de furieux en pagaille, des textes pas trop débiles (pour des métalleux français s’entend), et un mélange d’électro et de grosse batterie simplement génial. Du métal qui donne envie de sauter partout comme un malade, de s’agiter en tous sens comme pris d’une frénésie dansante incontrôlable. Il avait tout ce disque, l’inspiration, la furie, l’envie, carton plein dans mon top 10.

Inutile de dire que je ne voulais pas réentendre les tristes complaintes miossesques après telle mandale. Et d’une certaine manière, Mass Hysteria ne me déçoit point. Le rythme n’a pas faibli, bien au contraire, le son est encore plus lourd qu’en 2007, plus lent aussi, plus massif oui, comme une pluie de briques qui vous écraserait la tronche (notez l’artwork très explicite). Le massif a du bon, mais Mouss et ses compères ont (un peu) délaissé ce qui faisait d’eux un groupe si singulier dans le paysage métallique hexagonal, leur diversité. Failles porte mal son nom, car c’est un bloc qui n’en comporte justement aucunes, aucun élément saillant, aucune aspérité curieuse. Un disque qui aux premières écoutes semble constitué d’un seul et unique titre, variant à peine ses rythmes de temps à autre.

Après plusieurs écoutes, le constat se veut moins négatif, et peu à peu se font jour les réussites de cet album et la confirmation que Mass Hysteria est clairement dans sa bonne époque. C’est même un excellent foutu disque, pour qui aime le martelage insensé et les riffs basiquement jouissifs.

Costaud donc, et la suite est à l’avenant, au point que le rapprochement d’avec le Rammstein martial d’antan est plus qu’une certitude, Mass Hysteria n’est jamais allé aussi loin dans la brutalité crasse, dans une puissance ahurissante plus teutonne que jamais (Plus qu’aucune mer). Archipel des pensées démontre leurs capacités a dégainer sans prévenir de gros bons moments, qui nous renvoient les larmes aux yeux à Contraddiction ou au précédent, les meilleures références possibles de leur carrière. Dans le même registre, Dysphoria, ou le très électronique Magnétisme des sentiments qui rappelle le monstrueux Killing the hype de la somme de détails passés sont des crus corrects, convaincants, pas géniaux franchement, mais efficaces certainement. Par les textes, l’on peut aussi se rendre compte de plus de mordant, moins positif, plus inquiet. Les thèmes sont les mêmes, critique du fameux système, de la liberté de penser et autres classiques refrains pour jeunes révoltés. Attention, il en faut de ces petites piques, n’allez pas croire que je critique ces vues d’autant que Mouss les développe de manière suffisamment vague pour ne pas gonfler l’auditeur.

Carré, furieux, en somme bon, Failles est un nouveau et salutaire coup de pied au cul. J’oserai relever cependant un manque cruel de nuances qui faisait tout le charme de Mass Hysteria et qui ne se retrouve plus autant ici. Après, à choisir entre de la minauderie avec Miossec et ce parpaing, le choix est vite fait...



Répondre à cet article

Vincent Ouslati





Il y a 1 contribution(s) au forum.

Mass Hysteria : "Failles"
(1/1) 11 décembre 2015




Mass Hysteria : "Failles"

11 décembre 2015 [retour au début des forums]

Nice review. They really never failed to surprise and impress their fans with their songs. - Edmond Dentist

[Répondre à ce message]