Pop-Rock.com



Lordi : "The Arockalypse"
Les nouvelles étoiles du P.A.F.

jeudi 17 août 2006, par Marc Lenglet

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Evanescence : "The open door"
Fantômas : "The director’s cut"
Slayer : "Christ illusion"
Megadeth : "United abominations"
KoRn : "Untitled"
AqME : "La fin des temps"
Cannibal Corpse : "Evisceration Plague"
Samael : "Reign of light"
Saga : "The Human condition"
Epica : "The Classical Conspiracy"


Qu’on les apprécie ou pas, qu’on les trouve grotesques ou amusants, depuis leur victoire surprise dans cette grand’messe du kitch où ils avaient toute leur place, Lordi symbolise le nouveau visage du metal pour l’immense majorité des profanes. Un camouflet sans doute, à l’égard de toutes ces formations plus « sérieuses » qui essaient courageusement de percer et de gagner quelques minutes de diffusion dans les médias sans se rendre plus allechants aux yeux du grand public. Mais dans le fond, tant que le hard-rock dans son ensemble y gagne en visibilité...

Ceci dit, Lordi n’est pas pour autant un groupe de vendus. Que l’on considère la situation d’aujourd’hui, alors qu’on parle d’eux dans toute la presse rock européenne, ou bien celle d’hier quand ils vivotaient dans l’anonymat de leur bled perdu dans le centre de la Finlande, leur musique est toujours restée fidèle à elle-même : du bon gros hard de stade pataud et efficace, totalement branché sur les années 80, et des thématiques horrifico-comiques que ne renierait pas un Wednesday 13. Lordi avait déjà tenté timidement de s’implanter sur le continent l’an dernier avec un pot-pourri de leurs succès locaux intitulé The monster show qui n’avait récolté que quelques vagues commentaires dans la presse spécialisée.

Et puis, on a beau jeu de hurler au massacre quand on évoque Lordi, étant entendu que le groupe finlandais n’a pas davantage d’ambitions artistiques que Kiss n’en avait, et pas davantage d’utilité qu’Alice Cooper au moment de son grand retour parrainé par Desmond Child. Lordi veut jouer la musique qui le branche, donner des concerts flamboyants et gagner de l’argent au passage, ce qui constitue une finalité parfaitement respectable dès lors qu’on considère le rock avec un autre regard que celui des Inrocks.

Les monstres contrefaits de Lordi ont également réussi à attirer dans leurs filets une autre variété de monstres, ceux qui, dans les années 80, symbolisaient le hard-rock dans toute sa « splendeur ». Et ils sont venus en masse, l’un tenir la guitare, l’autre la batterie, ou l’autre encore, déclamer quelques petits bouts de phrase dans cette plage d’intro digne d’un mauvais film catastrophe des années 50. Bruce Kulick (Kiss), Jay-Jay French et Dee Snider (Twisted Sisters) ou encore Udo Dirkschneider (Accept) : on a vu pire comme casting d’anciennes gloires.

Difficile de conseiller un morceau plutôt qu’un autre, tant tous évoluent dans un registre plus ou moins similaire, celui du hard-rock kitch et mélodique, des nappes de synthés bien voyantes, des refrains décapants pour stades de foot et des balades lugubres emmenées par la voix légèrement gargouillante de rigueur. On peut quand même pointer le désormais célèbre Hard Rock Hallelujah, dont Michel Drucker a juré sur la moumoute de Pascal Sevran que jamais il ne serait diffusé dans Vivement Dimanche, mais aussi de sympathiques comptines qui sentent bon le printemps et le trèfle fraîchement coupé, comme It snows in Hell, Night of the living dead ou Supermonstars.

En résumé, comme presque tous les groupes qui font leur fonds de commerce des zombies et autres monstres sylvestres, Lordi ne pète pas bien haut, mais personne ne lui demande non plus d’éblouir l’esprit sous la finesse du propos. The Arockalypse est un chouette petit album de hard très efficace, sans autre originalité que l’accoutrement de ses géniteurs mais franchement pas plus déplaisant qu’un autre. L’album idéal pour passer un bon moment de détente et pour se dire que finalement, le hard-rock n’a pas vraiment besoin d’être très recherché ou très intelligent pour faire du bien par où ça passe.



Répondre à cet article

Marc Lenglet





Il y a 7 contribution(s) au forum.

Lordi : "The Arockalypse"
(1/6) 23 décembre 2006
Lordi : "The Arockalypse"
(2/6) 17 décembre 2006, par Jailbreak
Lordi : "The Arockalypse"
(3/6) 18 août 2006, par Dirty old man
Lordi : "The Arockalypse"
(4/6) 17 août 2006, par Noni
Lordi : "The Arockalypse"
(5/6) 17 août 2006
Lordi : "The Arockalypse"
(6/6) 17 août 2006, par Mouarf




Lordi : "The Arockalypse"

23 décembre 2006 [retour au début des forums]

vraiment le genre d’album qu’on télécharge avec bonheur pour l’écouter en boucle pendant 2 jours avant de l’effacer aussi vite qu’il est arrivé.

Aucune chanson n’est vraiment bonne. Aucune n’est horrible. Toutes sont pourries, pourries par le kitsch, l’absence d’idée, les repompes... avec de meilleures perfs techniques, je l’aurai placé entre Final countdown et Still loving you.

[Répondre à ce message]

    Lordi : "The Arockalypse"

    18 février 2007 [retour au début des forums]


    Je ne suis absolument pas d’accord avec votre message !
    J’ai écouté cet album en boucle pendant 3 jours ! En 2 jours, on a pas le temps de répertorier à la fois toutes les repompes et d’apprécier le kitsch à sa juste valeur.
    Un peu comme un nanar cinématographique, cet album demande plusieurs écoutes pour révéler toute sa stupidité.

    Pour redevenir sérieux : il manque effectivment une maîtrise technique suffisante pour le classer dans le top des albums de Hard FM.

    [Répondre à ce message]

Lordi : "The Arockalypse"

17 décembre 2006, par Jailbreak [retour au début des forums]

C’est quand même bien dommage de se dire qu’il suffise de s’habiller en parodie de grotesque pour avoir du succès...

[Répondre à ce message]

Lordi : "The Arockalypse"

18 août 2006, par Dirty old man [retour au début des forums]

Bonjour je voulais vous demander quelque chose.
Je fais partie d’un groupe et nous avons l’ambition d’envoyer nos maquettes à des maisons de disques. Ca nous ne coutera pas grand chose de le faire, donc on sait jamais.
Et je voudrais savoir si vous pouviez recevoir des maquettes de groupes amateurs, simplement pour donner votre avis ?
Nous ne voulons pas nous faire pistonner, je sais que vous avez sûrement d’autres choses à faire, mais si ça ne vous dérange pas d’écouter simplement puis de nous dire ce que vous en pensez, vous nous serez d’une très grande aide.

Pour en venir à l’album, je ne les ai entendu qu’à l’Eurovision, et ça m’a fait plaisir de ne pas voir une minette chanteuse de variétés aux paroles niaises gagner. Mais bon, j’ai pas non plus trouver la révélation hard rock de l’année. Sympa mais je préfère un bon Iron maiden. ( Ah , ça n’a rien à voir ? )

[Répondre à ce message]

Lordi : "The Arockalypse"

17 août 2006, par Noni [retour au début des forums]

Vite, avant que ça dégénère en champ de bataille où chacun se vomit sur la gueule, comme d’habitude (et on dit que la musique adoucit les moeurs, hem ^^), je voudrais dire que je suis d’accord avec l’auteur de cet article. Voilà. Pas la peine d’essayer de me lapider pour "avis extravaguant", je ne suis pas sensible à la flatterie.

[Répondre à ce message]

Lordi : "The Arockalypse"

17 août 2006 [retour au début des forums]

bienvenue dans l’ère du fastfood musical... ils bouffent de la merde et ils sont contents

[Répondre à ce message]

Lordi : "The Arockalypse"

17 août 2006, par Mouarf [retour au début des forums]

Déjà que c’est pas par le score impressionnant du Q.I. de ses auteurs que se caractérise le rock en général, quand en plus on annonce d’emblée que "le rock n’a pas besoin d’être intelligent...", j’imagine que le niveau de cet album doit probablement décapiter les pâquerettes, voire labourer les champs (de navet, évidemment).

[Répondre à ce message]