Pop-Rock.com


Le flop du mois
KoRn : "Untitled"
Bâtard sans nom

mardi 27 novembre 2007, par Geoffroy Bodart

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Velvet Revolver : "Contraband"
Rosetta : "Wake/Lift"
Linkin Park : "Meteora"
White Lion : "Return of the pride"
Andreas Kisser : "Hubris I & II"
Blind Guardian : "A Night at the Opera"
Queensrÿche : "Operation : Mindcrime II"
Warrel Dane : "Praises to the war machine"
Theatre of Tragedy : "Storm"
Whitesnake : "Good to be bad"


Même si je n’ai jamais été grand fan de KoRn, j’ai toujours été impressionné par leur force de frappe, la rugosité de leur son et l’ambiance nauséeuse qui imprègne chacun de leurs albums. Mais cette fois-ci il y a quelque chose qui fait que la sauce ne prend pas. S’il a depuis longtemps quitté les sphères de l’underground, KoRn était toujours parvenu à conserver ce côté racé et non aseptisé... jusqu’ici.

Le dernier album de la troupe, le surproduit See you on the other side constituait une jolie évolution (encore une) dans l’approche du groupe. Celui-ci ne constituera malheureusement ni un nouveau pas en avant, ni même un retour aux sources, à la violence primale comme le fut le remuant Take a look in the mirror, mais bel et bien une stagnation. Se reposant sur les acquis de leur dernier effort (plus d’indus, moins de rap-metal), mais en l’amputant toutefois de ses errements électro, KoRn aurait fort bien pu sublimer son approche, et on n’aurait rien eu à redire.

Untitled souffre néanmoins d’un grave handicap, c’est qu’il est très sympa à l’écoute. L’intro symphonique glauque, sorte de perversion d’un conte pour enfants fait son effet et laisse la place à un Starting over qui fait la part belle au chant de Jon Davis. Tout s’enchaîne dès lors d’une manière parfaitement rôdée. Bitch we got a problem possède un groove parfait et un assaut final méchant comme il se doit. Evolution est ze perfect rock song à chanter sous la douche. Et ainsi de suite, de brûlots rageurs en ballades vénéneuses. Tout cela est solidement charpenté, bien exécuté, bien produit.

Mais bordel où est passé le côté abrasif du groupe ?

Car c’est là le seul et unique défaut de l’album, le groupe a perdu cette intensité malsaine et cette violence impossible à canaliser. Malheureusement, ce défaut est le seul que l’on ne peut pas pardonner... Le cœur n’y est plus, KoRn joue en roue libre et fait du KoRn. Et dès lors qu’il a perdu cette incandescence fondamentale, ce groupe n’a plus lieu d’être.

Comprenons-nous bien. Cet album est indéniablement réussi. Les chansons sont agréables, l’album s’écoute sans lasser (sans surprendre non plus) en cours de route et il y a de grands moments (le break de Ever be, Evolution, etc.). Mais ce qu’on attend de KoRn, n’est-ce pas plutôt d’être bousculé, agressé, oppressé ? Cette musique ne se doit-elle pas d’être le réceptacle des colères et frustrations de son auteur, et non de son public ? Cela n’empêche pas le groupe de proposer un disque largement au-dessus de ce que la scène néo-metal a à proposer, mais tout cela sonne tellement formaté que ça en finit par sonner faux et creux.



Répondre à cet article

Geoffroy Bodart





Il y a 2 contribution(s) au forum.

KoRn : "Untitled"
(1/2) 19 janvier 2008, par Eva
KoRn : "Untitled"
(2/2) 28 novembre 2007, par Riot_Boyzzz




KoRn : "Untitled"

19 janvier 2008, par Eva [retour au début des forums]

Tu as juste oublié de signaler les sonorités Indus de ce nouvel album. Qui d’ailleurs m’a fortement surprise puisqu’ils n’avaient jamais joué sur ce terrain là avant. Malgré tout, (j’adore la musique Indus) on pourrait se dire : "tiens, ils s’essayent à autre chose, écoutons !". Le résultat est très décevant car c’est du mauvais Nine Inch Nails. En général quand je resent l’influence de NIN dans une chanson je suis contente (oui il m’en faut peu je suis peu exigeante). Là c’est du son NIN mais façon Korn, c’està dire, formaté ! tout le contraire de NIN en faite !

En revanche, cet album passe bien pour moi, il est vrai que j’avais été déçue depuis (presque) Untouchables. Les sonorités Indus me font aimer cet album...

[Répondre à ce message]

KoRn : "Untitled"

28 novembre 2007, par Riot_Boyzzz [retour au début des forums]

KoRn, j’ai decroché apres avoir acheté l’album avec Got the Life (je ne sais même plus son nom !!!), Bref KoRn restra pour moi un grand Groupe, novateur, pleins de puissance le temps de ses 2 premiers albums....apres ca ressemble plus à rien...et cette description me parait logique, ils ont percé avec un son neuf....maintenant ils vivent dessus !

Enfin, je l’ecouterai...mais sans plus !

[Répondre à ce message]