Pop-Rock.com



Kamelot : "Epica"
"Peuh.. ! C’est rien qu’une maquette !"

mercredi 30 avril 2003, par Marc Lenglet

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Saxon : "Heavy metal thunder" (compilation)
Mastodon : "Blood mountain"
Metallica : "Death magnetic"
Therion : "Gothic Kabbalah"
Chrome Division : "Booze, broads and Beelzebub"
Megadeth : "United abominations"
Ultra Vomit : "Objectif : Thunes"
Tim "Ripper" Owens : "Play my game"
Ahab : "The divinity of oceans"
Paradise Lost : "Faith divides us - Death unites us"


Au fil des albums, Kamelot n’est jamais parvenu à nous convaincre totalement qu’il faisait bien partie des grands du Power-metal. En cause, des albums où sans cesse, le très bon côtoyait le très faible. Malheureusement, Epica est une nouvelle tentative avortée de prendre de la carrure pour le groupe.

Sans conteste, un gros travail a pourtant été réalisé sur Epica. Petits interludes symphoniques toutes les deux ou trois chansons, compositions globalement plus complexes, presque progressives par moment, thèmes parsemés d’orchestrations diverses et, surtout, un Roy Khan qui, s’il est encore loin d’être parfait, travaille visiblement comme un forcené pour améliorer sa voix. Kamelot n’a cependant pas viré au prog’ pur et dur, et les compositions restent dans le registre du bon vieux heavy metal des familles, au style guerrier et enlevé et aux ambiances légèrement orientales. Sur le titre "Feast for the vain", on bénéficie même d’une intro à l’accordéon (malgré une première impression "Fête du pinard à Saint-Locdu-le-Vieux", cette expérience originale n’est pas déplaisante.. !)

Et pourtant, cet album contient encore trop d’insuffisances pour devenir incontournable. C’est assez difficile à expliquer, mais on dirait que Kamelot n’ose pas aller au bout de son propos. Qu’il hésite à composer des thèmes trop complexes, ou trop agressifs, ou trop épiques...L’album possède de bonnes bases, mais manque de ce petit quelque chose en plus qui rend le travail d’un groupe fascinant. Les balades, assez ternes, ne rehaussent pas le niveau. L’inspiration du groupe et le fait qu’il paraissait savoir où il allait, semblent avoir subi une légère baisse de régime depuis Karma et son style power-mélodique affirmé ; et Roy Khan n’en impose pas encore assez pour rattraper la sauce. Epica n’est pas à proprement parler mauvais, mais ce n’est pas encore le Keeper of the seven keys de Kamelot. Le groupe americano-norvégien se retrouve une fois de plus dans la position inconfortable où il végète depuis ses débuts : trop talentueux pour sombrer dans la masse, pas assez pour se propulser sur le devant de la scène.



Répondre à cet article

Marc Lenglet





Il y a 9 contribution(s) au forum.

> Kamelot : "Epica"
(1/4) 2 août 2005, par lkj
> Kamelot : "Epica"
(2/4) 18 avril 2004
> Kamelot : "Epica"
(3/4) 22 février 2004
> Epica
(4/4) 9 décembre 2003




> Kamelot : "Epica"

2 août 2005, par lkj [retour au début des forums]

On m’a passé un truc d’eux il n’y pas longtemps.Je ne sais pas si c’était celui-ci.
C’est du metal donjon et dragon ? Comment on appelle cela ?

Eh bé c’est duraille à écouter sans pouffer de rire.Vous énervez pas !
J’ai essayé en mettant de côté mes apprioris.Rien à faire.

Marc Lenglet tu es étonnant, sincèrement.
J’ai rarement vu quelqu’un capable d’apprécier autant de choses qui n’ont rien à voir les unes avec les autres.
Etre capable de passer de Beck, The Doors ou les White Stripes à Kamelot, Enigma, Europe et j’en passe.......respect.

Bonne continuation.

Amicalement.

[Répondre à ce message]

    > Kamelot : "Epica"

    2 août 2005, par Marc Lenglet [retour au début des forums]


    Oui, on pourrait ranger Kamelot dans ce rayon-là. Même s’ils sont très loin d’être les représentants les plus marquants du genre. Rhapsody pousse le bouchon bien plus loin avec une débauche de moyens invraisemblables, de même que Blind Guardian, avec moins de moyens mais bien davantage de goût et de talent.

    C’est vrai que cette mouvance du metal a de quoi faire rire, d’un certain point de vue. Mais quand on passe tous ses moments vidéoludiques à traquer l’orque et le dragon sur Pc et sur console, et qu’on ne se déplace au cinéma que pour des films du même acabit, on y prend un plaisir absolument surréaliste... !

    [Répondre à ce message]

      > Kamelot : "Epica"

      2 août 2005, par Marc Lenglet [retour au début des forums]


      En déhors de Rhapsody, l’Italie produit beaucoup de groupes de ce style, le "Dragon-metal". A noter tout de même que contrairement à Epica, les thématiques ne sont QUE Heroic-Fantasy bas de gamme, sous forme de metal basique et ultra-rapide à l’allemande.

      [Répondre à ce message]

        > Kamelot : "Epica"

        2 août 2005, par lkj [retour au début des forums]


        Tiens ça me rappelle deux groupes : Angra et Mekong Delta.
        Le mariage du classique et du heavy-metal qu’ils disaient pour les premiers.
        Ils ont quelque chose à voir avec ce courant ?

        [Répondre à ce message]

          > Kamelot : "Epica"

          2 août 2005, par Marc Lenglet [retour au début des forums]


          Pas exactement à mon sens, même si on retrouve un certain esprit épique (mais bon, à ce compte là, chez Iron Maiden aussi). Angra, je les ai déjà vu rangé dans pas mal de tiroirs : power-metal, speed metal, metal progressif...généralement, dans les deux premiers cas, on y accolait l’adjectif "mélodique", histoire de marquer la différence avec Machine Head ou Exodus (qu’on considère aussi comme du trash-metal, comme quoi les chapelles dans le metal, ça ne repose souvent pas sur grand chose).

          Pour ma part, je considère que si Angra et Rhapsody n’ont pas grand chose à voir au niveau des thématiques, le fond musical est relativement similaire (très rapide, chant plutôt aiguë, rythmique très puissante, forte présence de balades). Ce sont les orchestrations et les ambiances qui les séparent : très médiévales-hollywoodiennes pour Rhapsody, plus discrètes et parfois exotiques chez Angra.

          Enfin, globalement, si tu n’aime pas Kamelot, tu n’aimeras certainement pas Rhapsody, et probablement pas Angra.. !

          [Répondre à ce message]

> Kamelot : "Epica"

18 avril 2004 [retour au début des forums]

T’as bien écouté ? C’est superbe ! Les compositions sont géniales , l’éxécution parfaite et la production à faire pâlir ! Il y a longtemps que je n’avais pas entendu un aussi "bel" album . La classe !

[Répondre à ce message]

> Kamelot : "Epica"

22 février 2004 [retour au début des forums]

jadore cet album , c’est le kiff total et la femme chante super bien

[Répondre à ce message]

> Epica

9 décembre 2003 [retour au début des forums]

Je ne peux qu’être d’accord avec cet avis .
Un bon album de Kamelot après-tout ,c’est tout juste au niveau d’un mauvais album de rhapsody...

Je crois que là, tout est dit : trop bons pour ne pas sombrer dans la masse ,ok, mais bien entendu trop mauvais pour se hisser au sommet...
tsss...en plus cette volonté d’interpréter du goethe ..le pauvre doit se retourner dans sa tombe

[Répondre à ce message]