Pop-Rock.com



John 5 : "Remixploitation"
Remballez, c’est pesé.

lundi 12 juillet 2010, par Vincent Ouslati

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Caïna : "Mourner"
Therion : "Gothic Kabbalah"
Ancient Rites : "Dim Carcosa"
Madball : "Infiltrate the system"
Paradise Lost : "Symbol of life"
Strapping Young Lad : "Alien"
Septic Flesh : "Communion"
The Chant : "Ghostlines"
In Flames : "Soundtrack to your escape"
True Symphonic Rockestra : "Concerto In True Minor"


John 5 est un fameux baiseur doublé d’un fameux guitariste, ces deux faits sont de notoriété publique et cette pochette, hommage à un autre baiseur en la personne d’Hendrix himself le clame de manière très claire. Reconnu comme le créateur sonore de Marilyn Manson puis comme son souffre-douleur officiel, notre gratteux a depuis pris sa carrière solo en main et sorti quelques perles dont il peut largement se vanter. Avec ce Remixploitation, John 5 ne cache strictement rien des ambitions limitées de cet opus. Faire du neuf avec du vieux, exploiter sa vieille camelote et la remixer aux goûts actuels.

Ce n’est pas une nouveauté, remixer et réactualiser son travail pour en faire quelque chose d’autre est vieux comme les platines. Dans le cas de Remixploitation, on ne notera pas une grande innovation dans ce sens, le compère a utilisé des recettes que l’on qualifiera gentiment de bien rodées. Vous me sentez un brin perplexe, mais ce n’est pas le cas, j’ai bien apprécié cet album, bien que seulement constitué d’instrumentaux très bidouillés, chargés aux extraits de films et de pans de la sous-culture amerloque qu’affectionne notre lapin prodige. Ça pourrait être lourd et poussif, c’est plutôt sympa et agréable. La guitare reste reine, et profiter des envolées d’un John 5, même agrémentées de petites retouches reste l’occasion de passer un bon moment.

Chaque titre a fait les frais d’un gros travail sur le son, ça sonne puissant, (Dorsia) maîtrisé (Unbelievers) très proche de Rob Zombie sur un titre comme Say goodnight to your soul, mis à part le solo de guitare mettant un peu de finesse entre deux râles de plaisir. Les ambiances sont bien foutues, particulièrement sur Sin et son intro clavier/guitares angoissante à souhait. Et toujours ces folies à la guitare, impressionnantes et variées.

Nous ne sommes plus dans les tonalités rock précédentes, on est ici en face d’un metal indus un rien plus mélodique que la moyenne. Unbelievers est très proche de la pop sans pour autant y sombrer, et en fait un morceau des plus accrocheurs. Nous avons même droit à quelques petites dingueries fort sympathiques, prenez Shoot the dog et son refrain chanté par un handicapé du Tyrol, pas hilarant, mais ça fait son petit effet. Nous n’avons pas droit à quelque chose de bien neuf je le répète, c’est clairement des remixes et non de fraîches et nouvelles compositions. Écouter tout d’une traite peut s’avérer quelque peu rébarbatif, la même recette étant plus ou moins trouvable sur chaque titre.

Mais ça reste un bon petit album d’ambiance, avec la guitare de John 5 virevoltante et des samples bien dosés, ça sonne moderne, sympa, très bon par moments. Pas la claque de l’année, mais ça ne fera pas tâche dans la discographie perso de notre Casanova [1] au gros manche.


[1] Marilyn Manson avait indiqué dans une interview que son guitariste était un véritable drogué du sexe, capable d’avoir entre trois et quatre relations par jour avec des compagnes différentes. Rien de singulier, vu que notre éditorialiste maison souffre de la même maladie, mais à un degré plus élevé cependant.



Répondre à cet article

Vincent Ouslati





Il y a 2 contribution(s) au forum.

John 5 : "Remixploitation"
(1/2) 12 juillet 2010
John 5 : "Remixploitation"
(2/2) 12 juillet 2010, par Simon Le Beau




John 5 : "Remixploitation"

12 juillet 2010 [retour au début des forums]

ça aurait pu être une pochette d’album de Gene Simmons !

[Répondre à ce message]

John 5 : "Remixploitation"

12 juillet 2010, par Simon Le Beau [retour au début des forums]

A noter : John 5 est né dans un patelin du nom de Grosse Pointe, dans le Michigan. Ca ne s’invente pas !

[Répondre à ce message]