Pop-Rock.com



In Flames : "Soundtrack to your escape"
Fuite en avant

mardi 11 mai 2004, par Marc Lenglet

DANS LA MEME RUBRIQUE :
AqME : "La fin des temps"
Fear Factory : "Archetype"
King Diamond : "Give me your soul... please"
Dream Theater : "Black clouds and silver linings"
Saxon : "Heavy metal thunder" (compilation)
Slayer : "God hates us all"
Neurosis : "Given to the rising"
Gronibard : "We are French fukk you"
Rhapsody : "Symphony of the enchanted lands II : The dark secret"
Saxon : "The inner sanctum"


On ne parle pas assez de death mélodique sur Pop-Rock, hors chroniques express, et c’est bien dommage. Car, malgré sa brutalité extrême, ce style regorge de formations de très haute qualité, capables d’évoluer sans jamais regarder en arrière. Vous vous êtes lassés du heavy metal classique, en avez soupé du neo-metal et n’avez pas peur d’être secoués sans ménagements ? Pas de problèmes, In Flames est fait pour vous.

Jusqu’à nouvel ordre, In Flames sévit toujours dans le milieu du death metal mélodique à la suédoise, c’est un fait certain : la brutalité sans limite, la voix qui sait se faire doucereuse tout comme plonger dans des hurlements de fureur traumatisants, et les lignes mélodiques puissantes et sombres s’imposent comme autant d’éléments de filiation à ce style musical. Pourtant, ce n’est plus vraiment la même chose. Difficile en effet de nier que le groupe suédois est en train de dégraisser à fond sa musique et de la transformer en arme fatale tournée vers le futur. Les pistes sont courtes, directes, tranchent dans le vif du sujet sans se perdre en soli démonstratifs. Restent les refrains : là, pas de problèmes, ils sont la marque de fabrique du groupe depuis bien longtemps et sont à nouveau imparables.

Pour synthétiser, les éléments trash et heavy qu’on trouvait sur leurs premières productions sont en cours d’évacuation, au profit d’une approche plus fortement influencée par le metal industriel et alternatif. Qu’on s’entende bien : In Flames ne s’est pas mis tout à coup à faire du Ministry. Mais le pilonnage rythmique, les nombreuses insertions électroniques, la prépondérance de l’efficacité au détriment de la pure technique témoignent d’un désir du groupe de s’éloigner de ses racines, et de jouer l’éclaireur pour une future scène extrême européenne, dont il serait le porte-drapeau (Et pourquoi pas ? Le groupe en a toujours eu les capacités après tout). Le fabuleux Reroute to remain faisait déjà montre de ces tendances. Soundtrack to your escape continue à creuser dans cette veine, avec l’avantage d’une production luxueuse derrière lui. Malgré sa hargne, le groupe n’en néglige pas pour autant les « balades », enfin... à supposer qu’un morceau aussi empreint de rancœur qu’Evil in the closet puisse être qualifié de la sorte. Plongez-vous plutôt dans l’intro trépidante de Dead alone ou dans la mélodie évocatrice de Superhero of the computer age si vous voulez retrouver du In Flames nouvelle mouture dans toute sa pureté.

Comme quoi, le metal du futur, ce n’est pas que le neo-metal et la fusion (il y en a encore qui y croient ?), c’est aussi une scène extrême bourgeonnante mais riche de promesses, dont In Flames est l’un des plus flamboyants représentants. Voilà un groupe qui montre, tout comme Mayhem, Paradise Lost et bien d’autres, que même dans le domaine du metal extrême, l’évolution et l’expérimentation s’avèrent souvent payantes. In Flames est mort, vive In Flames !



Répondre à cet article

Marc Lenglet





Il y a 4 contribution(s) au forum.

> In Flames : "Soundtrack to your escape"
(1/4) 21 juillet 2005
> In Flames : "Soundtrack to your escape"
(2/4) 7 mars 2005
> In Flames : "Soundtrack to your escape"
(3/4) 24 décembre 2004, par Bruno
> In Flames : "Soundtrack to your escape"
(4/4) 22 septembre 2004, par Philou, ex-fan d’In Flames




> In Flames : "Soundtrack to your escape"

21 juillet 2005 [retour au début des forums]

D une chose les gars, il faut faire preuve de plus de respect quand vous parlez d in flames, car meme si "a mon gout", l album whoracles etait l apogée du groupe au niveau des melodies, l album STYE est truffé de petits details et de vocaux excellents qui temoignent d un travail studio exemplaire.
De plus , meme si cela ne determine jamais la qualité d un cd, leur son est enorme et les riffs sont la parfaite synthese de la mythologie in flames.
Je suis au regret de vous apprendre les gars que soit vos oreilles ont trop ecouté de pop ou alors vous n etes pas vraiment constitué pour apprecier ce qu est le "métal".
Attention , mes propos sont certes radicaux mais je ne vous blame pas, votre interpretation de l album, témoigne je pense d un manque de patience à l écoute de ce cd ou de votre habitude d attendre toujours la meme chose d un groupe (qui il faut le rajouter a le droit d evoluer...)
Quand a la comparaison avec "St. Anger",..........,c est assez douteux, et pense que cette comparaison témoigne également d un manque de maturité musicale, car autant St.anger est un virage important par rapport aux rythmiques et a sa sonorité (bien que je pense qu’ avec une meilleure production, cest a dire plus métal, il auraient convaincu un peu plus, mais ce n etait pas leur intention sur cet album),STYE conserve l entité in flames et la voix de leur front man n a jamais ete aussi aboutie.
Voilà, c etait la reaction d un fan mais avant tout d un passionné de métal et autres styles musicaux qui ayant vu ces trois pauvres commantaires a pris peur,......, parce qu il y a de quoi.
D ailleurs je m en vais prestement communiquer l adresse de ce site a certains menbres du groupe qui seront ravis de remarquer l ouverture d esprit de certains de leurs soit disant fans
Hasta la vista......

[Répondre à ce message]

> In Flames : "Soundtrack to your escape"

7 mars 2005 [retour au début des forums]

C’est vachement inspiré du Neo-Metal... un ratage complet !

[Répondre à ce message]

> In Flames : "Soundtrack to your escape"

24 décembre 2004, par Bruno [retour au début des forums]

Effectivement tout à fait d’accord (sauf que je ne m’y connais pas en metal "electronique"). Moi j’ai adoré Clayman, un peu moins Reroute to Remain mais il passait assez bien tout de meme (mon style préferé c’est The Jester Race et Whoracle en fait, ils se sont vraiment éloigné a l’extreme de leur style d’origine !). Et comme tu le dis si bien, tout comme metallica, ils ont voulu se "mettre à la page" en simplifiant et en niant leurs origines... Et c’est raté !

[Répondre à ce message]

> In Flames : "Soundtrack to your escape"

22 septembre 2004, par Philou, ex-fan d’In Flames [retour au début des forums]

Personnellement j’ai été atrocement déçu par STYE, qui même après plusieurs écoutes me semblait toujours aussi nul. J’avais bien aimé Reroute to Remain, j’avais adoré Clayman, mais là c’est non ! Un ratage du même style que St Anger de Metallica, et pour les mêmes raisons à peu de choses près : ce qui a toujours fait la force d’In FRlames, ce sont les mélodies et le travail de guitare, totalement absents de STYE.
Quand aux éléments électroniques, Dark Tranquillity ou Soilwork les incorporent infiniment mieux.
Enfin, tout ceci n’engage que moi

[Répondre à ce message]