Pop-Rock.com



Hellyeah : "Hellyeah"
P... d’album !

lundi 16 juillet 2007, par Marc Lenglet

DANS LA MEME RUBRIQUE :
W.A.S.P. : "Babylon"
Queensrÿche : "Operation : Mindcrime II"
Mastodon : "Crack the skye"
Symphony X : "Paradise lost"
Devin Townsend : "Ziltoid the omniscient"
Stratovarius : "Stratovarius"
Velvet Revolver : "Libertad"
Hardcore Superstar : "Hardcore Superstar"
Saxon : "Killing ground"
Type O Negative : "Life is killing me"


On en parlait depuis plusieurs mois comme de la nouvelle sensation en matière de metal américain - qui a ceci de commun avec le rock britannique qu’il est quasi exclusivement constitué de sensations passées, présentes ou à venir. Hellyeah, dont le patronyme indique déjà qu’il ne va pas faire dans la dentelle de Bruges, marque surtout le grand retour sous les projecteurs de Vinnie Paul, l’un des plus foudroyants batteurs des années 90.

Dans la grande tradition des SuperGroupes, Hellyeah se compose donc de Vinnie Paul Abbott (batteur de Pantera et Damageplan), du bassiste Bob Zilla, lui aussi venu de Damageplan, de Chad Gray et Greg Tribett, respectivement chanteur et guitariste dans Mudvayne et du guitariste Tom Maxwell de NothingFace. Envisagé dès 2003, ce nouveau All-Star Band dut néanmoins attendre la fin de l’année 2006 pour se mettre réellement en branle, Vinnie Paul éprouvant quelques difficultés à remonter sur scène après le meurtre brutal de son frère Dimebag Darrell.

Ce premier album ne perd pas de temps en civilités et taille directement dans le gras du sujet avec des explosions de testostérone à la You wouldn’t know ou Matter of time. Bien que les morceaux soient capables de marquer leur différence l’un avec l’autre, la recette de base reste sensiblement identique tout au long de l’album : un son tout bonnement monumental, une agressivité de tous les instants, un martèlement rythmique impressionnant (encore que Vinnie semble avoir un je-ne-sais-quoi d’un peu rigide en comparaison de l’époque où il officiait dans Pantera), un chant écorché et des refrains en béton armé. Parfois un poil plus extrêmes - à la Pantera, quoi (Waging war) -, l’écrasante majorité des morceaux s’en tiennent fidèlement à cette définition du metal qui en a dans le calebard, et l’esprit sudiste (les trois-quarts du line-up n’en sont pas issus) ne se manifeste en fin de compte que dans les quelques balades viriles présentes sur l’album (Alcohaulin’ass, Thank you). Hellyeah semble en fait plus attaché à occuper le terrain et à imposer son style qu’à chercher l’audace à tout prix.

Le groupe utilise sans se gêner toutes les ficelles habituelles et livre un pur album de metal U.S. dans toute sa splendeur. Evidemment, ce premier essai ne marquera sans doute pas son époque et on a peut-être trop vite consacré le groupe comme une sorte de nouveau Pantera, un truc tellement jouissif et abrasif qu’il allait tout flinguer au sein de la scène metal. Hellyeah n’est ni vraiment révolutionnaire, ni franchement supérieur à ce que produisaient Damageplan et Mudvayne. Il n’en reste pas moins qu’il s’agit d’un excellent moment de metal bien groovy, dont il serait particulièrement dommage de se priver.



Répondre à cet article

Marc Lenglet





Il y a 13 contribution(s) au forum.

Hellyeah : "Hellyeah"
(1/3) 26 juillet 2007, par nericj
Hellyeah : "Hellyeah"
(2/3) 17 juillet 2007
Hellyeah : "Hellyeah"
(3/3) 17 juillet 2007, par Tobeluscu




Hellyeah : "Hellyeah"

26 juillet 2007, par nericj [retour au début des forums]

Du métal basique : comme dit dans le commentaire : on est loin d’une révolution. Des guitares bien bourrins : du pur US, sans complaisance, sans originalité non plus.

[Répondre à ce message]

    Hellyeah : "Hellyeah"

    7 octobre 2007, par nericj [retour au début des forums]


    Réponse à moi-même parce que je me trouve rétroactivement trop sévère. Comme tout, selon l’humeur les goûts changent, plusieurs écoutes affinent le commentaires :

    M’enfin, ya des moments ou ça fait du bien d’écouter ces trucs là, surtout quand ils sont bien faits, comme ici ! Des riffs bien bourrins mais pas de lassitude, de bons renouvellements.

    [Répondre à ce message]

Hellyeah : "Hellyeah"

17 juillet 2007 [retour au début des forums]

Et Dour dans tout ça ? C’était bien, Pop-Rock ?

[Répondre à ce message]

Hellyeah : "Hellyeah"

17 juillet 2007, par Tobeluscu [retour au début des forums]

Marc est le seul à aimer ce truc, il en parle avec passion tout comme Villeret parle avec passion de ses allumettes dans le diner de con.
C’est sympa il se fait plaisir Marc !!

[Répondre à ce message]