Pop-Rock.com



Hatebreed : "Supremacy"
Bis repetitae

lundi 16 octobre 2006, par Marc Lenglet

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Watcha : "Phenix"
Epica : "The Classical Conspiracy"
Megadeth : "Endgame"
Alice in Chains : "Black gives way to blue"
Halford : "Crucible"
Scorpions : "Humanity hour I"
Motörhead : "Inferno"
Dream Theater : "Octavarium"
Gojira : "The way of all flesh"
Venom : "Metal black"


Jamey Jasta est un homme heureux. Il est à la tête de son propre label, présente l’émission culte « Headbangers Ball » sur MTV et ressort le même album depuis dix ans sans que personne ne trouve à s’en plaindre. Elle est pas belle la vie ?

On en arrive même à se demander l’utilité réelle de vous parler de ce nouvel album d’Hatebreed ? Si nous avions déjà traité d’un précédent album de ces coreux sur ce site, nous nous serions bien contentés d’un lien vous redirigeant vers la chronique concernée. Jamey Jasta affirme qu’il s’agit là de la meilleure livraison du groupe, et l’a d’ailleurs modestement baptisé Supremacy. Peut-être... Pourquoi pas, après tout ? On note - grâce au livret - la présence d’une seconde guitare dans la mixture. Ce n’est pas qu’on ne l’entend pas, mais la finesse des arpèges n’a jamais constitué un phénomène particulièrement visible dans la vision musicale d’Hatebreed. Disons simplement qu’elle rend le son plus compact qu’il ne l’était déjà. Et les textes, dont Wikipedia affirme sans rire qu’ils constituent l’un des grands points forts du groupe ? Les philosophes et les poètes qui constituent le gros de la fan-base d’Hatebreed retrouveront avec un plaisir de fin gourmet une dizaine de manifestes intellos tels que Destroy everything, Give wings to my triumph ou Never let it die... Tout un programme ! De la grosse bourée urbaine, des injonctions coléreuses pondues sur un coin de brasero et un rapport complexité/impact savamment maximisé.

En fait, c’est facile à comprendre, le hardcore d’aujourd’hui. Il y a les vieux briscards avec Sick Of It All à la proue, et il y a les jeunes excités avec Hatebreed à la poupe. Aucun ne fait dans la dentelle, très peu font dans l’originalité. A partir du moment où on a pigé que le hardcore ne rêve ni de finesse ni d’avant-garde, la réputation de référence du genre d’Hatebreed s’impose d’elle-même. Une fois de plus, tout y est court, foutrement enragé et pathologiquement brutal, aussi libérateur qu’une bagarre avec des Hells Angels avinés dans un bar sous Brooklyn Bridge. C’était comme ça aussi l’album précédent. C’est comme ça depuis le début en fait, sans aucune baisse de régime.

Si ça peut faire plaisir à Jamey Jasta, Supremacy est donc le meilleur album d’Hatebreed. Plus prosaïquement, il s’agit d’un album d’Hatebreeed, avec les mêmes qualités que tous les autres pour ceux qui aiment le genre et les mêmes défauts pour ceux qui n’aiment pas, point barre.



Répondre à cet article

Marc Lenglet





Il y a 5 contribution(s) au forum.

Hatebreed : "Supremacy"
(1/4) 2 décembre 2016
Hatebreed : "Supremacy"
(2/4) 5 juin 2007, par Mr Tranbhxc
Hatebreed : "Supremacy"
(3/4) 31 mars 2007, par madballnyhc
Hatebreed : "Supremacy"
(4/4) 16 octobre 2006, par Tommy




Hatebreed : "Supremacy"

2 décembre 2016 [retour au début des forums]

Nice review of the album. I couldn’t agree more. Such a nice work, indeed. - Mark Zokle

[Répondre à ce message]

Hatebreed : "Supremacy"

5 juin 2007, par Mr Tranbhxc [retour au début des forums]

moi je trouve que c’est un excellent article !

[Répondre à ce message]

Hatebreed : "Supremacy"

31 mars 2007, par madballnyhc [retour au début des forums]
Chronique du niveau du chroniqueur je suppose...

C’est la chronique la plus minable sur le hardcore que j’ai pu avoir a lire...Autant de saloperies ditent envers Jamey Jasta...le HARDCORE moderne est incarné par hatebreed, meme si on est loin du cliché old school des années 80, ce groupe reste le leader d’un hardcore accrocheur. Les paroles de hatebreed ont un sens contrairement a toutes les merdes metal que tout le monde ecoute aujourd’hui. De plus le son de ce dernier opus est bien different des 2 précédents, un retour a un son plus hardcore moins propre. voila pour ce que j’avais a dire... Si ya besoin de veritable connaisseur du hardcore sur ce site ( ce qui est certains ) trouvez en des bons....

[Répondre à ce message]

Hatebreed : "Supremacy"

16 octobre 2006, par Tommy [retour au début des forums]

A part le plaisir de se défouler dans les mêlées lors de concerts furieux, c’est vrai que le hardcore des années 90 et 00 n’a que rarement été vraiment intéressant, si ce n’est par des Refused, Morning Again ... Par contre le début (Black Flag, Bad Brains, Verbal Abuse etc) devait être génial, même si un jeune hardcoreux d’aujourd’hui renierait ça en bloc j’imagine.

[Répondre à ce message]