Pop-Rock.com



Freak Kitchen : "Organic"
Les affres de la nouvelle cuisine

samedi 16 juillet 2005, par Marc Lenglet

DANS LA MEME RUBRIQUE :
KoRn : "Take a look in the mirror"
Behemoth : "Evangelion"
Linkin Park : "Meteora"
Paradise Lost : "Symbol of life"
Porcupine Tree : "Fear of a blank planet"
Saga : "The Human condition"
Mass Hysteria : "Une somme de détails"
Blaze Bayley : "Blood & belief"
System Of A Down : "Steal this album !"
Annihilator : "Schizo Deluxe"


Un groupe de metal qui ne se prend pas au sérieux, ça existe ? Oui, et c’est moins rare qu’on ne le croit. Mais un groupe avec un virtuose de la six-cordes à la barre qui agit sans souci du qu’en dira-t-on, est-ce vraiment possible ? Quant on a l’esprit les capacités d’autodérision toutes relatives d’un Yngwie Malmsteen, on serait tenté de répondre par la négative. Et pourtant, tout droit venu de Suède, Freak Kitchen prouve qu’impossible n’est pas metal !

Les principes fondateurs de cette folle cuisine sont simples : rester envers et contre tout un groupe sans prétention qui reprend à son compte tous les gimmick de la pop la plus efficace, et replâtre le tout sous une bonne couche de riffs alternativement plombés et cristallins. Et ces riffs, reconnaissables entre tous, sont ceux de Mathias « IA » Eklundh, guitariste suédois fou-fou et décoincé, qui a su apporter une grande goulée d’air frais à un genre où la morgue la plus absolue est de mise. Notamment en ayant avantageusement remplacé le mediator par le vibromasseur à ses débuts !

Depuis qu’il sévit dans la sphère metal, Freak Kitchen est resté fidèle à cette idée de base avec une belle constance. Une constance qui finit même par lui être préjudiciable. A présent que le style particulier de la formation suédoise est bien assimilé, on remarque que les morceaux fonctionnent un peu tous de la même manière. La méthode est payante, c’est certain : ces 12 morceaux pourraient tous faire office de single, tant ils sont, sans exception, catchy au possible. Tout n’est évidemment pas inspiré au même niveau : il y a les hauts (Speak when spoken to, Mussolini mind) et les bas (Becky). Mais si quelques unes des chansons sont moins appréciables, il faut bien admettre qu’elles n’en restent pas moins torchées à la perfection, suivant les principes immémoriaux de la recette pop/rock la plus porteuse. On regrettera tout de même du bout des lèvres que les plans guitare les plus détraqués aient aujourd’hui trouvé refuge sur l’autre projet d’Eklundh, le bizarroïde Freak Guitar.

Dilemme une fois de plus face à Freak Kitchen, car Organic est un album charmant. Charmant par ses facéties pop auxquelles on se laisse piéger de bon cœur. Charmant, car les paroles, généralement décalées et d’une touchante imbécillité heureuse, sont à mille lieux de l’esprit martial ou vengeur qui caractérise d’ordinaire le metal. Ce nouvel opus est totalement à l’image des autres albums de Freak Kitchen, la disparition graduelle de l’effet de surprise en plus : un album ludique, espiègle et amusant, mais qui parvient pas vraiment à tenir la route sur la longueur. Enfin, comme pour le reste de ses projets, le sympathique Mathias Eklundh recherche sans doute davantage dans tout cela un amusement personnel qu’une reconnaissance académique. Organic est donc un gadget de plus à l’actif du plus cabotin et original des Guitar-heroes. Un gadget bien délassant, mais un gadget tout de même...



Répondre à cet article

Marc Lenglet





Il y a 4 contribution(s) au forum.

Freak Kitchen : "Organic"
(1/2) 7 février 2007, par Jailbreak
> Freak Kitchen : "Organic"
(2/2) 16 juillet 2005, par jp




Freak Kitchen : "Organic"

7 février 2007, par Jailbreak [retour au début des forums]

Mathias apporte une bouffée d’air frais incroyable sur le monde de la 6 cordes, avec d’autres gens comme Ron Thal, pour ne citer que lui. Malgré tout, je n’accroche pas à la musique "en général" du groupe, mais ils ont le mérite d’ouvrir des tas de portes. Je suis sûr que Mister "EA" continuera sa tâche. En tant que guitariste, je l’espère, du moins.

[Répondre à ce message]

> Freak Kitchen : "Organic"

16 juillet 2005, par jp [retour au début des forums]

Un groupe de metal qui ne se prend pas au sérieux, ça existe ? Oui, et c’est moins rare qu’on ne le croit.

L’article ne cite aucune influence ou référence.
Pourtant, quelques noms à découvrir m’auraient vachement intéressé.

[Répondre à ce message]

    > Freak Kitchen : "Organic"

    16 juillet 2005 [retour au début des forums]


    Il ne s’agit pas vraiment d’influences à proprement parler. Freak Kitchen est d’ailleurs assez unique en son genre. Simplement, je ne considère pas que des groupes de metal soient tous des Manowar en puissance, persuadés que les récits de cape et de morgenstern soient à prendre au premier degré (et même dans ce dernier cas, j’ai tout de même quelques doutes). Je disais simplement cela car j’ai l’impression que beaucoup de gens prennent les textes et l’esbrouffe des groupes de metal au premier degré, et les trouvent donc forcément ridicules...

    [Répondre à ce message]

    > Freak Kitchen : "Organic"

    16 juillet 2005, par Badrock [retour au début des forums]
    Forum D-janté


    c’est vrai, il serait assez difficile de citer des influence ou des ressemblances faciles car ils ont leur propre style... si tu ne connais pas, je te conseillerais d’écouter d’abord l’album Move car il est pour moi de loin le meilleur, rythmiquement, "surprisement", et la façon dont les chansons sont composée est excellente... de très bonnes structures, des riffs de tarés précis et bien placés,...

    Bref c’est un vrai bon groupe de gars tarés.. j’ai pu les voir en concert à Raismes et ca reste un de mes meilleurs concerts. Ils sont tous plus déjanté les uns que les autres et le bassiste est un vrai clown !! prochain concert le 14 octobre 2005 au Spirit66

    [Répondre à ce message]