Pop-Rock.com



Finntroll : "Jäktens tid"
Biture chez les trolls

mercredi 1er janvier 2003, par Marc Lenglet

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Marduk : "Rom 5:12"
Gronibard : "Satanic Tuning Club"
Napalm Death : "The code is red, long live the code !"
Sonata Arctica : "The days of grays"
Soulfly : "3"
Adagio : "Archangels in black"
Tim "Ripper" Owens : "Play my game"
Sixx A.M. : "The heroin diaries soundtrack"
Saxon : "Heavy metal thunder" (compilation)
Vanden Plas : "Beyond daylight"


Les trolls vous invitent à un banquet ce soir ! Simple et frugal, on est entre potes après tout, pas plus d’un ou deux humains par personne. Et après, on ira se soûler comme des tarés en dansant la humpaa autour du feu…

Finntroll, c’est un savant mélange distillé dans les forêts finnoises qui nous donne, si pas un des meilleurs, en tout cas l’album de black metal le plus original de l’année. Prenez du teutonic metal épais et barbare comme les suédois savent si bien le faire, rajoutez y un marteau piqueur humain en guise de batteur, un chanteur black traditionnel bien criard, nappez le tout d’une couche de claviers, et racontez en suédois et en finnois des histoires de trolls. Notez qu’il ne s’agit pas du petit troll chevelu et inoffensif que tout le monde connaît, mais bien de la hideuse bestiole carnivore du folklore scandinave.

A première vue, voilà donc un énième album de heavy/black metal un peu mélodique comme ces gens du nord à la sombre mentalité savent en produire à un rythme inépuisable…sauf qu’ici, l’état d’esprit ne semble pas vraiment être au « kiceki le plus démoniaque et satanique ? ». Même si certains morceaux demeurent classiques et auraient tout à fait leur place dans sur un album d’Entombed, la majeure partie de l’album est littéralement imprégnée d’instruments folkloriques finlandais et de humpaa, la version suomi de la polka. Le morceau le plus réussi, le fabuleux « Jäktens tid », est par exemple une sarabande endiablée parsemée de chants de gorge éthyliques lapons…

Pour apaiser un peu l’atmosphère, de nombreuses petites pistes instrumentales viennent agrémenter l’ambiance, proposant au choix un sermon latin sur fond d’église en flammes ou, plus primesautier, un « Bakom Varje furs » joué au flûtiau évoquant la famille troll gambadant dans les forêts à la recherche de chair fraîche…

45 minutes de Jäktens tid ne vous donneront certainement pas envie de sacrifier un bouc au fond de votre cave, mais plutôt de boire de la vodka finlandaise jusqu’à plus soif…C’était d’ailleurs le but avoué des musiciens !



Répondre à cet article

Marc Lenglet





Il y a 2 contribution(s) au forum.

> Finntroll : "Jäktens tid"
(1/2) 25 février 2004
> Finntroll : "Jäktens tid"
(2/2) 3 février 2004, par Cpt_choc




> Finntroll : "Jäktens tid"

25 février 2004 [retour au début des forums]

finntroll, le groupe qui montre que le métal n’a pas perdu sa créativité, et les morceaux donnent envie de faire la fete et de bouger dans tous les sens comme un fou, bienvenue à la taverne des trolls...

[Répondre à ce message]

> Finntroll : "Jäktens tid"

3 février 2004, par Cpt_choc [retour au début des forums]

J’suis tout a fait d’accord.D’ailleurs les deux autres albums sont aussi géniaux.Y’a pas plus antidépresseur que Finntroll, j’ai beau chercher, non !je trouve pas.Vive la Finlande et les finlandais(es).

[Répondre à ce message]