Pop-Rock.com



Evanescence : "The open door"
Mange ta soupe !

vendredi 10 novembre 2006, par Geoffroy Bodart

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Ultra Vomit : "Objectif : Thunes"
Motörhead : "Inferno"
Undercover Slut : "Communism is fascism"
W.A.S.P. : "Unholy terror"
Watcha : "Phenix"
Despairation : "A requiem in winter’s hue"
Waltari : "Below Zero"
Saxon : "Heavy metal thunder" (compilation)
Apocalyptica : "Reflections"
System of a Down : "Toxicity"


Ici, nous avons un cas rare de cumul de toutes les tares et tous les défauts que nous pourrions reprocher à un disque. Ce troisième album des Américains est un copié-collé du précédent, Fallen. Toutes les chansons se ressemblent. C’est racoleur, facile, pas inspiré, millimétré pour tenter d’approcher les faramineux chiffres de vente de leur précédent « effort ». Mais le pire, c’est que ça marche.

Pourtant, avec le départ de Ben Moody, guitariste et principal compositeur de l’équipe, on aurait pu s’attendre, au pire, à un grand n’importe quoi ne ressemblant plus à rien et au mieux à une nouvelle orientation artistique. Mais il semblerait que le cuistot ait gentiment laissé traîner sa recette de la « chanson qui marche » en quatre minutes sur le coin de la table avant de s’en aller. Prenez une petite mélodie au piano, saupoudrez d’une rythmique douce, enveloppez dans la douce voix cristalline d’Amy Lee, laissez mijoter une petite minute et demie, puis secouez vivement le tout dans la machine à riff. Le reste n’est qu’une question d’épices et de temps de cuisson.

Au bac, alors ? Même pas. Si on ne dégustera donc pas The open door comme un délicat velouté cuisiné avec amour et talent, on pourra néanmoins se l’envoyer en tant que bon gros potage aux tomates ou au cerfeuil, préparé rapidement mais avec un certain savoir-faire. Le genre de tambouille qu’on sert dans les cantines, en somme. Mais en ces temps de grisaille, une bonne soupe bien chaude, c’est revigorant, et ça enrobe d’une bonne petite couche adipeuse indispensable pour affronter l’hiver.

Trêve de considérations gastronomiques, cet album n’est pas bon, mais il est plaisant et supporte la répétition d’écoutes paresseuses. La production très propre et très lisse confère un son passe-partout à ce groupe qui devrait normalement émerger à la catégorie « Metal ». C’est une honte pour les puristes, mais une aubaine pour les parents. L’album a par ailleurs l’immense mérite de ne pas lasser en cours de route, même s’il est très difficile de reconnaître les différentes chansons tant elles ont tendance à se ressembler. Enfin, au-delà du caractère atrocement catchy de la totalité des chansons, The open door contient quelques titres franchement remarquables, comme les puissants et inspirés Lose control et All that I’m living for.

En le comparant au Karmacode de Lacuna Coil, sorti un peu plus tôt cette année, The open door tient du miracle. Là où les Italiens, jadis groupe respectable, ont joué les Faust pour proposer un album dénué de toute subtilité mais également amputé de toute réminiscence metal trop brutale dans un but bassement mercantile, Evanescence a la décence de ne pas tenter de faire passer des vessies pour des lanternes. Par un étrange concours de circonstances (le bon moment, le bon endroit, le bon marketing), leur style avait trouvé un public, et à partir du moment où nous n’avons pas affaire à des esthètes guidés par la passion de l’art pour l’art, il n’y a aucune raison pour que nous nous mettions à cracher... dans la soupe.



Répondre à cet article

Geoffroy Bodart





Il y a 7 contribution(s) au forum.

Evanescence : "The open door"
(1/3) 22 mai 2010, par Muppet
Evanescence : "The open door"
(2/3) 12 novembre 2006, par Garance
Evanescence : "The open door"
(3/3) 10 novembre 2006, par lolo




Evanescence : "The open door"

22 mai 2010, par Muppet [retour au début des forums]

Salut Geoffroy, tu devrais relire ta critique... et changer de hobbie.
quoi ? c’est ton metier ?
Comment fais tu pour vivre sans argent ?
Tes parents sont riches ? Tu as epousé Cher ?

Bon, au fait, si tu connais beaucoup d’album de daub comme ça, tu peux me les envoyer que je le signe tout de suite. Dailleurs inutile de m’envoyer le groupe ou le genial compositeur de metal qui te fait frissonner (pour tout ca je vais me debrouiller t’inquiete, en plus ca coutera mons cher a enregistré : ce sera moins long) envoie moi juste la chanteuse.

[Répondre à ce message]

Evanescence : "The open door"

12 novembre 2006, par Garance [retour au début des forums]

Warf !! Je suis une fervente adepte de pop-rock.be mais alors là je dois avouer que je suis sacrément déçue. Oui j’écoute Evanescence (non non je n’ai pas 12 ans ni 15 mais 20), et je dois dire que je ne trouve vraiment pas que cet album ressemble au précédent, certes, cela reste du neo métal basique facilement comparable à Linkin Park ou autres groupes du même genre (dont je ne suis pas fervente admiratrice), je dois avouer qu’il m’a fallu plusieurs écoutes pour m’accomoder à cet album, et finalement découvrir que l’ambiance est totalement différente comparée à celle du précédent opus. Il suffit de lire les paroles qui sont beaucoup moins sombres, bon évidemment ça ne plaira pas aux amateurs de "métal" puisque la coutume c’est que les paroles doivent être noire au possible. Mais je ne sais pas, peut-être suis-je facilement influençable par la musique et le système marketing actuel, mais pourtant je ne suis pas du genre à écouter tout ce qu’on nous balance comme conneries à la télé et autres moyens de bourrage de crâne (Kyo, Linkin Park et autres Kinito n’ont pas eu ma peau !!). Evanescence doit être le seul groupe considéré comme "commercial" (bien que pour moi la musique devient commercial à partir du moment où on choisi d’en faire son gagne pain, mais cela n’est qu’une histoire d’opinion) que j’écoute. Bon en gros pour faire court, je suis un peu déçue par cette critique comme je l’ai déjà dit et par toutes les autres que j’ai pu lire sur des sites un tant soi peu pertinents et intelligents, et je suis en train de me rendre compte que je me suis peut-être bien fait bourrer le crâne comme les ados de 12-15 ans et cela m’attriste fort (ou alors peut-être ai-je une défaillance dans le cerveau, qui sait ?). Toujours est il que la critique est fort bien rédigé quand même. A la revoyure !

[Répondre à ce message]

    Evanescence : "The open door"

    13 novembre 2006, par N [retour au début des forums]


    Je suis amateur de "metal" et que les paroles soient noires ou non, je m’en contrefiche. Cessons les préjugés. Sinon pour Evanescence, je ne suis pas très fan bien qu’il y a eu quelques bon morceaux.

    [Répondre à ce message]

    Evanescence : "The open door"

    14 novembre 2006 [retour au début des forums]


    mais non ce n’est pas du neo metal, c’est du goth ;)

    [Répondre à ce message]

      Evanescence : "The open door"

      22 novembre 2006 [retour au début des forums]


      J’avoue c’est goth à mort, ça sonne goth, les robes roses d’Amy Lee font très goths, les dreadlocks rouges de Terry Balsamo sont ultra goths et ah ne l’oublions pas, les cheveux noirs d’Amy Lee (puisqu’ils sont noirs) c’est forcément qu’Evanescence est goth... (enfin bref j’me comprends :p)

      [Répondre à ce message]

Evanescence : "The open door"

10 novembre 2006, par lolo [retour au début des forums]

Grosse déception, voilà le seul mot à donner à cette album.
On dirait que tous les titres sont les faces B ou encore pire les démos non retenues du précédent album.
Si certains groupes du même genre ont fait de gros efforts pour sortir du lot, eux ce sont reposés sur leur acquis. A retenir cette année, l’album du groupe italien "Lunatica : The edge of infinity" qui est trés bien ficelé.

[Répondre à ce message]