Pop-Rock.com



Element of Noise : "Unscared"
Sans peur et sans reproches

mercredi 26 août 2009, par Vincent Ouslati

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Cradle Of Filth : "Damnation and a day"
Finntroll : "Jäktens tid"
Cathedral : "The garden of unearthly delights"
Limp Bizkit : "Chocolate starfish & the hot-dog flavoured water"
Murderdolls : "Beyond the valley of the Murderdolls"
Stratovarius : "Polaris"
Epica : "The Classical Conspiracy"
Cannibal Corpse : "Evisceration Plague"
Waltari : "Below Zero"
Rosetta : "Wake/Lift"


On ne pourra dire que Pop-Rock ne vous fait pas ouvrir les portes de genres tous plus atypiques les uns que les autres. Car voici du thrash-brutal-core, voire du thrash-metal-groove, limite death, un peu black. Et bien balancé avec ça. Agréable petite machine à accompagner vos sauteries entre potes, ça se digère entre deux olives cette petite affaire. Du fort bon métal en mode vibreur.

Je ne vais pas me lancer dans une définition incompréhensible de ce sous-sous-style, si ce n’est qu’Element of Noise a bien appris la leçon n°5, article 23 du code du métalleux. Soit faire bruyant, efficace et emballant. Il a aussi assimilé que faire court évite de se perdre en chemin. Ici, l’on fait dans le jouissif rentre-dedans, porte à battants.

Première vraie galette longue durée de ces jeunes et frais Toulonnais, Unscared va vite, ne s’embarrasse pas d’interludes, va a l’essentiel et ça j’aime bien de temps à autre. Sentir vos poils qui poussent, revenir à votre animalité primaire derrière les lunettes pour myopes. Catégorisés rapides et méchants, ils prennent cependant quelques secondes entre deux actes de sauvagerie pour insérer de petits soli de guitares librement inspirés de la belle époque de la NWOBHM. On peut évoluer dans un registre moderne tout en laissant un bout du siège à quelques petits hommages bien sentis.

Unscared porte bien son patronyme, on ne sent aucune hésitation dans ces quelques minutes de brutalité, déroulement ininterrompu de morceaux furieux même si rarement bourrins, toujours recherchés.

Reprenant le chemin balisé n’importe comment par Suicidal Tendencies, voire Infectious Grooves, la sauce d’EON est effectivement bien groovy aux entournures, mais touche autant au bon vieux heavy metal qu’au thrash, le chant nourri à la bière, la production lourde à couler l’USS Enterprise, c’est le genre de prouesses gamines qui vous foutrait la patate un jour de funérailles. Several thruths définit bien cet aspect, avec son break de guitares en plein milieu du carnage, ou encore Hate, voire le très heavy One more beer sous-titulé "merci Adrian Smith pour le solo de guitare", c’est à n’y rien comprendre si vous ne giclez pas des muqueuses avec un tel festival.

Element of Noise, si vous avez les nerfs plus que tendus et la mine de cadavre, jetez-vous là-dessus crocs en avant, ça devrait vous faire de l’effet.



Répondre à cet article

Vincent Ouslati





Il y a 1 contribution(s) au forum.

Element of Noise : "Unscared"
(1/1) 17 novembre 2015




Element of Noise : "Unscared"

17 novembre 2015 [retour au début des forums]

Their songs are very catchy, a groovy kind of music. - Edmond Dentist

[Répondre à ce message]