Pop-Rock.com



Edguy : "Mandrake"
La relève de la garde

mercredi 12 février 2003, par Marc Lenglet

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Ozzy Osbourne : "Down to earth"
Mötley Crüe : "New Tatoo"
Madball : "Infiltrate the system"
Grave Digger : "Ballads of a hangman"
Mastodon : "Blood mountain"
Sixx A.M. : "The heroin diaries soundtrack"
The Devin Townsend Band : "Synchestra"
Waltari : "Below Zero"
Therion : "Secret of the runes"
Rhapsody : "Symphony of the enchanted lands II : The dark secret"


La relève du metal classique pourrait bien venir d’outre-Rhin. Les petits gars d’Edguy persévèrent dans ce but et s’améliorent d’albums en albums. Ce Mandrake s’avère être un bel ensemble de titres très travaillés, où il est difficile de ne pas voir l’influence d’Iron Maiden.

Même intérêt pour les sujets historiques ou mythologiques, même capacité indéniable à retranscrire ces événements sous forme musicale, même type de jeu rapide et technique, tout semble les présenter comme de dignes successeurs du groupe anglais. Même le chanteur/claviériste/compositeur Tobias Sammet fait ce qu’il peut pour reproduire, avec plus ou moins de succès, la voix de Bruce Dickinson. Les seules différences réelles entre l’élève et le maître résident dans le son souvent plus musclé et moderne d’Edguy, et les nombreux arrangements qui parsèment les chansons. Sans atteindre le niveau atmosphérique de Nightwish, les claviers du groupe réussissent à instaurer une ambiance plutôt lyrique sur certaines de leurs chansons, très baroque avec l’harmonium de "Painting on the wall", ou plus guerrière avec la cornemuse d’Europe orientale de "Jerusalem". Les refrains sont également souvent chantés en chœur par les musiciens, et rappellent parfois Europe (pas de panique, il s’agit véritablement de leur seul point commun avec ces suédois de sinistre mémoire… !).

Si Sammet partage avec Dickinson le même type de chant, il se rapproche par contre de Steve Harris au niveau de la qualité des compositions. Qu’il s’agisse de titres rentre-dedans ou de compositions plus complexes, Sammet (par ailleurs responsable du superbe opera-metal Avantasia) a un véritable don pour écrire des chansons immédiates et accessible à tous sans jamais tomber dans la facilité commerciale. Les refrains sont de véritables chef d’œuvre d’efficacité, mais jamais la musique ne flatte les bas instincts "easy-listening" des auditeurs. Malgré quelques défauts en surface (arrangements pas toujours opportuns, quelques couacs dans le chant,…), cet album est une grande réussite au niveau de la technique des musiciens, de la composition de la musique et des textes, et de l’ambiance très grandiloquente qui s’en dégage. Si des pistes comme "All the clowns" ou "Tears of a mandrake" rappellent furieusement les créations les plus mélodiques de Maiden, l’implacable "Nailed to the wheel" pourrait figurer sans honte dans le classement des meilleures chansons de Judas Priest, tandis que le superbe chef d’œuvre de 10 minutes au milieu de l’album, "The Pharaoh", soutient la comparaison avec Rhapsody pour le côté grandiose, ou certains morceaux de Dream Theater pour la complexité.

Ces jeunes allemands ne manquent pas non plus d’humour (qualité qui fait souvent défaut à nombre de groupes de metal) : un des titres de cet album ("Save us now") charrie un peu leur batteur, tandis que sur le disque précédent, ils nous avaient déjà gratifié d’une "Ballade des gendarmes"(de St Tropez) à la sauce Oktoberfest ! Je ne souhaite qu’une chose à ces artistes plein de talents : qu’ils continuent comme ça et s’améliorent sans cesse pour nous livrer un de ces jours le parfait album de metal classique de ce début de millénaire !



Répondre à cet article

Marc Lenglet





Il y a 5 contribution(s) au forum.

> Edguy : "Mandrake"
(1/3) 17 juin 2005
> Edguy : "Mandrake"
(2/3) 22 novembre 2004
> Edguy : "Mandrake"
(3/3) 6 octobre 2004, par Geof




> Edguy : "Mandrake"

17 juin 2005 [retour au début des forums]

dis donc toi connard t ki pour parler de Europe com ça ?

[Répondre à ce message]

> Edguy : "Mandrake"

22 novembre 2004 [retour au début des forums]

entièrement d’accord avec ce qui est dit dans cet article...perso, je proclame EDGUY plus grand groupe de métal de tous les temps j’en écoute depuis l’âge de 13 ans (jen ai 42)...jamais je n’ai ressenti de tel frissons à écouter une telle puissance le double live est divin et je l’écoute à genoux, la bible dans les mains...ce groupe est d’une efficacité redoutable
je lis pas mal d’articles dans lesquels on fait l’apologie du chant de Sammet et des parties guitares et basses mais personne ne parle du batteur ce mec est un monstre et il possède un jeu de double grosse caisse jamais entendu ailleurs et il tient ainsi tout un concert chapeau mr Bohnke je crois que l’indéniable puissance que dégage ce groupe, c’est au batteur qu’il le doit
à quand un prochain concert en France, je suis impatient

[Répondre à ce message]

> Edguy : "Mandrake"

6 octobre 2004, par Geof [retour au début des forums]

Alors là, je ne comprends plus. Je viens de tomber par hasard sur cet article et j’y lis des commentaires pas très flatteurs sur Europe (suédois de sinistre mémoire). N’as-tu pas affiché, et même revendiqué, récemment ton attachement à ce groupe ?

[Répondre à ce message]

    > Edguy : "Mandrake"

    6 octobre 2004, par Marc Lenglet [retour au début des forums]


    Bien sûr que si ! Europe est probablement un des pires fossoyeurs du metal des années 80 que je connaisse, en le transformant en pop musclée et en misant à fond sur l’esbrouffe. Un fan de metal intègre a de quoi les haïr à jamais. Je n’en suis pas un, et malgré que, rationnellement, je trouve Europe kitch, grotesque, prétentieux et simpliste, je ne peux pas m’empêcher d’adorer The final countdown. On appelle ça un paradoxe, voire même un goût honteux.

    [Répondre à ce message]