Pop-Rock.com



Deathstars : "Night electric night"
"Abba avait plus de prestance"

lundi 26 juillet 2010, par Vincent Ouslati

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Rammstein : "Rosenrot"
John 5 : "Remixploitation"
Caïna : "Mourner"
Cannibal Corpse : "Evisceration Plague"
Mastodon : "Blood mountain"
Septic Flesh : "Communion"
Theatre of Tragedy : "Storm"
Hammerfall : "No sacrifice, no victory"
Murderdolls : "Beyond the valley of the Murderdolls"
Napalm Death : "Time waits for no slave"


Il serait facile de taper sur Deathstars, gros produit formaté par Nuclear Blast, look pompé intégralement sur Manson époque Antechrist Superstar, musique calibrée pour jeunes manchots qui trouvent Rammstein trop violent pour leurs boutons d’acnée, et textes d’une rare stupidité même pour un métalleux pourtant pas déjà souvent gâté niveau prose. Facile dis-je, et relativement justifié au regard de ce nouvel album, qui me fait dire que le métal indus pour djeun’s a encore du boulot pour s’acheter une crédibilité.

Soyons honnêtes, je m’étais pas mal trémoussé sur leur premier album, vendu comme du PQ par leur maison de prod’, mais qui n’en restait pas moins sympathique, bien que rapidement digéré. Pour celui-ci, je ne ferai pas de chichis du genre "c’est sympatoche, mais nul", c’est simplement nul. Avec Night electric night, la lassitude vous vient dès le premier titre soit Chertograd, idiotement pompeux, voix naze, chœurs d’émasculés qui se rêvent les nouveaux spartiates de Frank Miller (mauvais exemple...). J’ai cru de prime abord écouter un disque de Monumental Dance teuton à la E Nomine, d’ailleurs si vous ne connaissez pas, ça vaut le coup d’oreille, mais juste un coup.

Le gros point noir de cette "Nuit électrique nuit", c’est son insupportable pesanteur, c’est lourd, pas bon, ça colle aux doigts. Ça m’emmerde. Grave indice, mon cerveau est plus occupé à regarder les secondes qui défilent que s’imprégner de la musique. Pas mortel pour un produit qui se veut destiné aux jeunes goths branchés à la pilosité rare mais au portefeuille garni. Le manque d’innovation pourrait au moins être compensé par une certaine efficacité, voire que ça vous donne envie de danser dans le salon, pattes en l’air et nez au vent. Point ici, quatrième titre, Mark of the gun, déjà plus entraînant, mais la voix de Whiplasher Bernadotte est par trop ridicule pour prendre au sérieux cet ersatz de groupe rebelle à la suédoise. Abba avait plus de prestance !

Au-delà de la musique d’une banalité sans nom, c’est vraiment par la voix que Deathstars se vautre. Alors qu’un Brian Warner peut être troublant de sincérité sur Eat me, drink me, alors que Till Linderman profite de son charisme pour ne jamais sombrer dans le pastiche (du moins involontaire), ce pauvre Bernadotte est par trop mal équipé pour faire croire une seconde à ce qu’il raconte ; ce qui n’a, il est vrai, aucun intérêt de toute façon.

Babylon serait presque bon si il approfondissait plus ses touches disco, mais ne jouant pas le jeu à fond, il ne reste qu’un faible morceau gothico-indus de bien petite envergure, pas aidé par des claviers qu’on ne pensait même pas pouvoir entendre chez Cradle Of Filth dans ses pires baisses d’inspiration, et il y en a eu, le vampire à lentilles m’en est témoin.

Alors, rien à garder de cette bouillie pour gamins troués ? Rien à garder en effet, le tout sonne pourtant tellement clichesque qu’il pourrait être attachant. On pourrait y voir un délicieux pastiche du genre, une grosse blague de temps à autre, on n’est pas contre, on aime bien la déconne, s’pas ? Mais Deathstars ne fait pas rire, car on nous ne le vend pas comme une belle vanne, mais comme un vrai groupe de métal intègre et rebelle (mouarf). Il faut se retirer les doigts des conduits auditifs, Nuclear Blast ferait mieux d’éjecter rapidement cette honte sonore de son catalogue, ça fait drôlement tache à côté de Dimmu Borgir...



Répondre à cet article

Vincent Ouslati





Il y a 3 contribution(s) au forum.

Deathstars : "Night electric night"
(1/3) 26 juillet 2010, par Carla Blondie
Deathstars : "Night electric night"
(2/3) 26 juillet 2010
Deathstars : "Night electric night"
(3/3) 26 juillet 2010




Deathstars : "Night electric night"

26 juillet 2010, par Carla Blondie [retour au début des forums]

Dans la mesure où je n’ai jamais pu supporter la gentillette variété de Abba, (Bien que Ritchie Blackmore soit dithyrambique à leur sujet) j’imagine qu’il me faudra donc éviter Deathstars.

Bon à savoir ....

[Répondre à ce message]

Deathstars : "Night electric night"

26 juillet 2010 [retour au début des forums]

Z’êtes d’une extrème gentillesse, mon bon monsieur. C’est de la vraie merde, oui !

[Répondre à ce message]

Deathstars : "Night electric night"

26 juillet 2010 [retour au début des forums]

"Abba avait plus de prestance !"
ils faisaient surtout de meilleurs compos !!!

[Répondre à ce message]