Pop-Rock.com



Chimaira : "The infection"
Et c’est grave docteur !

dimanche 27 décembre 2009, par Vincent Ouslati

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Tarja : "My winter storm"
Heaven & Hell : "The Devil you know"
Opeth : "Watershed"
Fantômas : "The director’s cut"
Steel Panther : "Feel the Steel"
Bullet For My Valentine : "Scream aim fire"
Megadeth : "The system has failed"
Waltari : "Below Zero"
Sinergy : "Suicide by my side"
Hardcore Superstar : "Dreamin’ in a casket"


Si vous souhaitez lire une chronique résolument objective, tapant dans le mou, se bornant à se tirer sur l’élastique avec autant de conviction qu’un bonobo paralytique, je vous conseille de ne pas dépasser la hauteur de ce galurin. Ici, nous allons la jouer violence aveugle, et ça soulage.

Et qui c’est qui va morfler, c’est qui le cobaye qui va s’en prendre plein la tronche sur vingt lignes d’une éclaboussante bestialité, Chimaira ! Applaudissements du public haineux, cris des femmes dont les hormones appellent le sang, l’arène est comble et la bête va crever.

The infection est simplement la plus mauvaise poussée diarrhéique du moment (dans sa catégorie certes), l’accomplissement d’un étron aussi majestueux que nauséabond, évitons de parler de petit virus malingre, abordons le cas telle une épidémie de peste moyenâgeuse, c’est du même gabarit. Chimaira n’a jamais été un surdoué dans son genre, soit le metalcore, il faut en revenir à Thursday ou récemment les petits Anglais de The Eyes Of A Traitor pour retrouver les bons élèves, appliqués et inspirés. Chimaira est un cancre paresseux, juste assez intelligent pour copier les notes du voisin, assez friqué pour échanger quelques bonnes idées contre deux caramels. Et niet, pas plus.

Ils font illusion un moment avec ce genre de petites magouilles, un peu de publicité collé sur l’auto-bronzant et ça la joue gros groupe de rebelles trop dans l’air du temps que même eux ils l’ont aussi inventés (l’air du temps). Puis dès que le vent tourne, ça sent la merde.

Et cette infection-ci (quelle touchante sincérité dévoile ce titre), elle pue au delà du raisonnable, c’est la toute grosse saleté garantie avec pustules et secrétions noirâtres. Ça fait pas envie et ça dégoute, virage de tête et fuite dans le sens de la brise.

Douze titres, cinquante minutes pour les remplir, et rien que du lourd de chez pesant qui n’offre rien, car le vide peut être lourd, révisez vos cours de physique, c’est possible, même des blaireaux comme Chimaira peuvent vous le démontrer les doigts dans la prise. Ils ont voulu faire dans du thrash cette fois, alors que naturellement moins méchants, moins sombres. Tel le jeune richard se rêvant loubard, la mue passe bien trop mal, et que ça casse les bonbecs de l’auditeur moyen. Pas de mais, pas de quand même là c’est pas mal et ce riff, et cet accord, et stop les tièdes, vos gueules les mous !

Il faut cesser de considérer la moindre niaiserie comme potable, suffit de tolérer la première bouse venue, il y a de grands albums, même en 2009, même dans ce registre. Il y a de grands groupes innovants, courageux, talentueux, qui veulent et peuvent se remettre en question, virer de bord sans virer d’âme, ça existe, ça se trouve, ça s’écoute, on en parle même ici (*) de temps en temps (auto-publicité qui vaut ce qu’elle vaut...).

Mais ce disque, non, cessons de faire passer un trou noir pour de la prise de risques. The infection est une honte infâme, seul Lacuna Coil avait osé pareille dégringolade cette année (oui je sais, fallait pas espérer un miracle non plus, voyez ici...), Chimaira vient de les devancer de la tête jusqu’au rectum dans la nullité.

* Allez voir par ici et par , entre autres belles sorties métalliques de cette année.



Répondre à cet article

Vincent Ouslati





Il y a 3 contribution(s) au forum.

Chimaira : "The infection"
(1/2) 8 décembre 2015
Chimaira : "The infection"
(2/2) 2 janvier 2010, par Plunk




Chimaira : "The infection"

8 décembre 2015 [retour au début des forums]

They never failed to impress their fans by making wonderful collection of songs. - Marla Ahlgrimm

[Répondre à ce message]

Chimaira : "The infection"

2 janvier 2010, par Plunk [retour au début des forums]

Euh... Thursday, du metalcore ? Faudrait pas exagérer.

D’accord avec la chronique, sinon.

[Répondre à ce message]

    Chimaira : "The infection"

    2 janvier 2010, par Vincent Ouslati [retour au début des forums]


    Houps, oui le clavier a fourché. Eyes of a traitor et le dernier album de Thursday me sont tombés dessus dans la même semaine. Si le premier est bien métalleux, le second est bien plus nuancé.

    Thursday est plutôt à mettre dans l’Emocore (putain ces genres, oui on sait), très bon album qui plus est.

    [Répondre à ce message]