Pop-Rock.com


Le Flop du mois d’octobre
Brides of Destruction : "Runaway Brides"
Un nouveau frisbee pour Médor

jeudi 10 novembre 2005, par Geoffroy Bodart

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Grip Inc. : "Incorporated"
James Labrie : "Elements of persuasion"
Hammerfall : "No sacrifice, no victory"
Lofofora : "Les choses qui nous dérangent"
Gojira : "The way of all flesh"
Austrian Death Machine : "Double brutal"
Machine Head : "Through the ashes of empires"
Saga : "The Human condition"
Megadeth : "Endgame"
Jesu : "Conqueror"


Marc Lenglet vous l’annonçait en preview dans son article sur les L.A Guns (voir ici) : cet album est une daube ! Et pendant que le sieur Lenglet s’affairait sur sa petite chronique en écoutant Tales from the Strip à fond les manettes et en rêvant à un doux retour à l’époque bénie des Guns’n Roses, moi, je devais me taper ce machin tout mou et chiant. Merci, Marc !

Pourtant, pendant 1 minute 30, cet album fait illusion. La courte intro instrumentale au piano, clavier et batterie fait son petit effet, et les toutes premières mesures de Lords of the mind sont alléchantes. Et puis la chanson et l’album démarrent vraiment et notre plaisir s’envole, tout au contraire de cet opus. Aucune pêche là-dedans, aucun hymne rassembleur, aucun rythme, aucun riff qui fait dodeliner la tête, aucun solo qui fait ouvrir la bouche bêtement.

Ici et là, en creusant bien (et j’ai creusé pour vous, vous pouvez me dire merci), on peut déceler quelques idées de mélodies et quelques clichés hard assez sympas (l’ouverture de Deadman’s ruin, le refrain de This time around, la rythmique de White horse), mais le tout est joué sans aucune énergie. Si ces quelques bouts de chanson avaient été mis bout à bout et joués un peu plus rageusement par des musiciens plus motivés (je ne sais pas moi, Slash ou Blackmore, par exemple) avec un chanteur un peu plus expressif (je ne sais pas moi, Tempest ou Coverdale, par exemple), je suis sûr qu’on aurait tenu une ou deux bonnes chansons qui auraient mérité d’apparaître en face B des singles de Alice Cooper ou Mötley Crüe.

Et les ballades, me direz-vous en songeant vicieusement aux souvenirs lubriques liés à des Looking for love, Still loving you ou autres Don’t cry ? Je dois vous avouer qu’avec des titres comme Never say never ou Tunnel of love, je m’attendais aussi à trouver une ou deux de ces charmantes petites choses, histoire de relever le faible niveau (vous imaginez mon trouble : espérer des ballades langoureuses et dégoulinantes pour relever le niveau...). Pas de chance, derrière ces titres si évocateurs se trouvent d’autres nullités pseudo rock, pseudo 80’s, pseudo cheveux permanentés, mais aucune trace du guitar hero sur sa montagne, ou de la playmate enamourée qui attend le retour de son fringuant motard dans sa villa avec vue sur la vallée. Il y a tout de même une Porcelain Queen un chouia plus sympa que le reste, mais qui ne mettra pas le feu à grand-chose.

Et en ultime cerise sur ce gâteau de médiocrité, la production est dégueulasse, brouillonne et ne permet même pas de profiter dans les meilleures conditions du manque d’inspiration de ces musiciens qui ne sont pourtant pas des manches (on va au moins leur reconnaître ça). Comme quoi, le succès de tous ces groupes des années 80 ne tenait pas que dans les coupes de cheveux et les pantalons en lycra fluos.



Répondre à cet article

Geoffroy Bodart





Il y a 38 contribution(s) au forum.

Brides of Destruction : "Runaway Brides"
(1/5) 26 août 2006, par LedéfenseurdesBOD
Brides of Destruction : "Runaway Brides"
(2/5) 25 août 2006
Brides of Destruction : "Runaway Brides"
(3/5) 12 août 2006
Brides of Destruction : "Runaway Brides"
(4/5) 11 novembre 2005, par Omok
Brides of Destruction : "Runaway Brides"
(5/5) 10 novembre 2005




Brides of Destruction : "Runaway Brides"

26 août 2006, par LedéfenseurdesBOD [retour au début des forums]

Voila ma critique, je précise que je ne revendique pas le statut de chroniqueur ni de journaliste !
Et que ceci est mon premier essai !

L’ortographe laisse à désirer par moments mais je suis plus probant sur papier que sur écran.
Cette critique provient en réponse aux débats mouvementés entre les chroniqueurs de ce site et pins et moi.

Album : Runaway brides
Artiste : Brides of destruction
Année : 2005

Cet album suit le premier opus monstrueux des brides bien que quelques changements ont survenu dans le groupe .
Tout d’abord le mythique Nikki sixx a rejoins motley crue pour la réunification du groupe laissant donc un artiste relativement inconnu le remplacer à la bass le reste du line up n’a pas changé sauf pour john Corabi qui est plus mentionné
Après le départ de Nikki sixx une question était sur toutes les lèvres, les Brides pouvaient elles réussir a continuer le groupe a un niveau élevé ?
Il faut savoir que nikki sixx avait été l’auteur de presque tous les titres du premier album donnant immanquablement son empreinte a la musique de BoD. Son absence serait donc logiquement remarquée sur ce deuxieme opus voir regretée.

Des l’intro on peut entendre des changements quand à la tonalité, on est içi plus dans le glam rock bien glauque que dans les hymnes triomphalistes et rentrant plus dans une mentalité de combat contre le monde extérieur de here come the brides.

Les titres s’enchainent remarquablement on déplore juste quelques erreurs de mixage semble t’il (la voix de legrand est pratiquement inaudible sur la deuxième piste Dead man’s ruin...et les guitares sont parfois mal gérées) globalement le mixage n’est vraiment pas a la hauteur de la majorité des albums modernes !

On constate qu’il y en a pour tous les gouts, de la chanson qui crache sur les gens ‘’white trash’’ qui n’échappe a presque aucun cliché qui fait la réputation du hard-rock , riff ravageur de Tracii guns chant énergique et expressif a la ballade émouvante ,’’ Porcelain queen ‘’qui combine une instrumentation inhabituelle pour les brides (piano et violon) et batterie.
On retient aussi l’excellent never say never qui démarre lentement pour ensuite exploser. London Legrand a su réitérer ses exploits vocaux de here come the brides en dosant aigus et puissance et meme parfois des falsettos en contre chant, sa voix paraît globalement moins bien mixée que sur here come the brides mais tout aussi puissante et encore plus expressive .Vienne aussi des titres comme Tunnel of love ou White horse qui rentrent aussi dans les clichés hard rock et meme punk, white horse rappelant the exploited dans le jeu de batterie et les riffs.
On peut quand meme sentir une certaine innovation de la part des brides avec notamment ‘’this time around’’ dont le chant pourrait ravir les amateurs de pop et variétés s’il n’était pas supporté par une instrumentale qui pourrait elle contenter les amateurs de metal. Dimes in heaven, la derniere chanson, est dédiée au guitariste de pantera Dimebag Darrel qui fut assasiné sur scène .Cette balade aussi montre a quel point les brides sont capables de varier leur musique et de changer de style tant par le chant remarquable içi aussi que par la mélodie de fond.

Les titres les plus décevants de l’article sont sans doute criminal qui manque légerement de punch et lords of your mind qui n’est pas très accrocheur, les autres pistes bénéficient elle du jeu de l’excellent Tracii guns qui utilise plusieurs effets de la wah wah a la whammy ce qui diversifie son jeu. Le musicien le plus décevant de cet album est a mon avis le batteur Scott Coogan, son jeu paraît répétitif et paraît toujours se répéter au bout d’un moment ce qui peut contribuer a une certaine monotonie dans la musique. La bass n’est pas non plus exceptionelle et tient un role minimal de fond sonore.

Pour récapituler cette critique je dirai que cet album n’est pas le meilleur des brides, le premier le dépassant de loin, mais mérite quand meme qu’on l’écoute .Pour moi c’est un bon album .Malgré la production faite à la va vite et la qualité d’enregistrement pratiquement médiocre, cet album comprend assez de bons éléments pour éveiller l’attention ! Quel dommage que les brides se soient apparemment séparées maintenant ...

[Répondre à ce message]

    Brides of Destruction : "Runaway Brides"

    26 août 2006, par LedéfenseurdesBOD [retour au début des forums]


    Lapsus ,avant dernier paragraphe, remplacer article par album ...

    [Répondre à ce message]

    Brides of Destruction : "Runaway Brides"

    27 août 2006, par Rat Scabies [retour au début des forums]


    C’est bien, ducon, tu as juste oublié 53 points et 67 virgules.

    [Répondre à ce message]

    Brides of Destruction : "Runaway Brides"

    27 août 2006, par Marc Lenglet [retour au début des forums]


    Hé bien voilà, c’était aussi simple que ça ! La chronique est précise et détaillée. Ceci dit, comme je vous l’ai dit, je n’aime personnellement pas trop les détails dans les chroniques. Maintenant, cela n’a guère d’importance en soi. C’est votre manière de concevoir les choses, ça plait à certains, ça déplaît à d’autres...Je n’estime pas pour autant qu’une chronique de ce genre doit forcément être considére comme nulle et non avenue. Je - et j’inclus mes camarades de site dans l’histoire - écris d’une certaine manière, sans règles, comme je le sens en fonction des circonstances et de l’impulsion de l’instant. Ca peut être une chronique précise, ou un foutage de gueule en règle de 3 lignes. Je ne sais à quoi ressemblera le texte qu’une fois qu’il est terminé. Et tant qu’il est fidèle à ce que je pense, peu importe sa forme ou son niveau de précision.

    [Répondre à ce message]

      Brides of Destruction : "Runaway Brides"

      27 août 2006, par ledéfenseurdesbrides [retour au début des forums]


      Merci ceçi était juste un exemple de ce que je pensai etre une critique plus dans mes gouts qui critique mais qui argumente aussi un minimum.

      [Répondre à ce message]

        Brides of Destruction : "Runaway Brides"

        27 août 2006, par Pins [retour au début des forums]


        Comme je le disai c’est notre conception de la critique qui change, autant je (nous) la considère comme un article construit, d’une longueur certaine, exposant l’album, autant la vôtre semble plus être un avis donné au coin du bar, ça a son charme et son utilité aussi !
        Content d’avoir pu dialoguer, a+

        [Répondre à ce message]

    Brides of Destruction : "Runaway Brides"

    28 août 2006, par Geoffroy Bodart [retour au début des forums]


    Ne revenons pas sur le fond : vous avez compris que vous ne me feriez pas apprécier cet album, tout comme j’ai renoncé à vous convaincre de sa médiocrité (même si votre chronique n’est pas béate d’admiration).

    Pour la forme, la manière d’appréhender le disque, nous avons déjà rédigé des articles dans ce sens, quand c’était la solution qui s’imposait à nous, mais cela ne concerne pas la majorité de nos chroniques. Comme l’a dit Marc, certains internautes recherchent ce genre d’avis et il existe des sites qui ne font que ça ; d’autres internautes recherchent des avis plus spontanés, dans lesquels transparaît l’avis brut du chroniqueur, éventuellement au détriment du contenu purement informatif et documentaire.

    Tant que tout le monde comprend qu’il peut y avoir plusieurs sons de cloche...

    [Répondre à ce message]

Brides of Destruction : "Runaway Brides"

25 août 2006 [retour au début des forums]

http://www.musicinbelgium.net/pl/mo...

vous avez beaucoup BEAUCOUP a apprendre de ce monsieur

je ne dit pas ca rien parce que la critique est plus positive que la votre mais un peu quand meme enfin vous verrez

deja l’auteur de cet article prend le temps d’informer sur le groupe ensuite il precise plusieurs aspects de la musique qui depassent un peu les ’’quelle daube !’’ ’’ j’en reviens pas’’ ’’ ca fera un frisbee pour mon chien’’
compare certains riffs a ceux de tom morello (connaissez ?) rapproche legrand d’axl rose (connaissez)
biens ur cette critique est un peu courte pour etre complete et ne remplis pas mes exigences pleinement en ce qui concerne l’analyse musicale mais au moins elle detaille l’album de facon superieure a la votre et explique mieux de maniere generale .

[Répondre à ce message]

    Brides of Destruction : "Runaway Brides"

    25 août 2006 [retour au début des forums]


    Rassurez vous, nous connaissons le monsieur. Et sa critique est effectivement très bien tournée, quoique nous ne soyons pas d’accord sur le fond. Mais encore une fois, je vous réitère ma question. Au nom de quoi n’aurait-on pas le droit de zapper les éléments que vous trouvez importants ? Il n’y a pas de règles à suivre pour émettre une opinion. Ca peut tenir en trois lignes ou en trois cent. Que vous appréciez davantage les chroniques détaillées, c’est tout à fait votre droit. Moi, j’apprécie plutôt le phénomène inverse, à savoir les textes qui dérapent et ne m’ennuient pas avec des considérations techniques et une description minutieuse du contenu de l’album.
    J’imagine que vous ne supportez pas quand dans un magazine spécialisé, les chroniqueurs ne vous apprennent rien et s’amusent à partir en couille au sujet d’un album qu’ils n’ont pas aimé. Nous, si, c’est sans doute pour ça que nous ne jugeons pas utile de suivre un canevas précis pour chaque album. Ce sont les opinions à chaud des gens qui sont intéressantes, pas leur capacité à réaliser une démonstration irréfutable sur un sujet comme celui là. Le noeud du problème, c’est que vous prenez la critique (et la musique en général on dirait) de manière beaucoup trop sérieuse. Geoffroy a écrit des chroniques (Archive par exemple) extrèmement complexes. Dans ce cas-ci, il a sans doute jugé - à juste titre - que ça ne servait pas à grand chose de s’étendre avec la rigueur d’un comptable sur un album aussi insignifiant. Bon sang, c’est quand même du rock, pas de la physique quantique !

    [Répondre à ce message]

      Brides of Destruction : "Runaway Brides"

      25 août 2006 [retour au début des forums]


      le rock aussi merite son analyse
      album insignifiant ? pour vous peut etre
      les opinions a chaud c’est plutot pas credible ca sert a rien de voir comment les gens reagissent tout de suite si c’est pour qu’il changent d’avis apres plusieurs ecoutes
      ou alors leur laisser le temps de reflechir et de construire un developpement qui tient la route et pas un enonce d’avis perosnnels qui ne prouvent en aucun cas pourquoi l’album est mauvais

      [Répondre à ce message]

        Brides of Destruction : "Runaway Brides"

        25 août 2006, par Geoffroy Bodart [retour au début des forums]


        Petite divergence entre moi et Marc. Mon avis "à chaud" étant très rarement valable plus d’une semaine, je m’accorde le plus souvent un laps de temps assez raisonnable avant de me lancer dans une chronique (il paraît qu’on est toujours en retard sur l’actualité, ce n’est pas pour rien).

        Mais un avis transcrivant les premières impressions est tout aussi pertinent (ils le sont tous, c’est ce que nous nous tuons à répéter) car la musique ne s’approche pas par tout le monde de la même manière. J’ai peut-être besoin de plus d’écoutes et plus de temps pour faire le tour de la question et me forger un avis qui ne sera pas périmé aussitôt qu’il sera couché sur le papier.

        Enfin, je vous rappelle à nouveau que nous ne cherchons pas à prouver quoique ce soit à propos de cet album. Nous ne faisons que dire que nous, Marc Lenglet et Geoffroy Bodart, l’avons trouvé mauvais, et basta.

        [Répondre à ce message]

          Brides of Destruction : "Runaway Brides"

          25 août 2006 [retour au début des forums]


          non vous ne cherchez pas a dire que vous l’avez trouve mauvais vous cherchez a dire qu’il est mauvais c’est tout le probleme

          [Répondre à ce message]

            Brides of Destruction : "Runaway Brides"

            25 août 2006, par Marc Lenglet [retour au début des forums]


            Evidemment qu’il est mauvais...pour nous. Si vous ne savez même pas faire par vous-même la pirouette mentale qui consiste à percuter que "chronique=avis du chroniqueur" et que "bon" et "mauvais" sont des notions qui n’ont pas de réalité tangible, ce n’est pas notre faute.

            Quand aux "glands" qui pourraient prendre la chronique pour argent comptant, ce n’est pas, mais alors là vraiment pas notre affaire.

            [Répondre à ce message]

              Brides of Destruction : "Runaway Brides"

              25 août 2006 [retour au début des forums]


              j’ai vu un gamin de neuf ans poster sur muse sur votre site
              je sais qu’il perdait son temps a venir içi mais imaginez qu’il lise ça
              il se fera un avis tout fait et évidemment erroné

              [Répondre à ce message]

                Brides of Destruction : "Runaway Brides"

                25 août 2006, par Geoffroy Bodart [retour au début des forums]


                Pourquoi "évidemment erroné" ? Parce que ce ne serait pas le même que le vôtre ? Et que serait un jugement valide ? Ca fait deux jours que nous vous répétons dans toutes les langues que notre avis n’est pas l’Evangile, n’allez pas croire que le vôtre l’est.

                [Répondre à ce message]

                  Brides of Destruction : "Runaway Brides"

                  25 août 2006 [retour au début des forums]


                  Non mais justement si il a 9 ans peut il déja avoir un esprit critique et détecter que votre article n’est qu’une succession de ressentis personnels qui ne reposent sur rien de concret musicalement parlant ? peut il détecter tout l’aspect honteux qu’a l’auteur a au lieu de faire une critique de l’album plutot descendre froidement le cd a base de ’’c’est de la grosse daube’’ ’’ca fera un frisbee pour mon chien ?’’ non bien sur il n’en tirera rien d’instructif sur la musique elle meme ou sur le cd
                  ce n’est pas entierement une question d’avis c’est aussi une question de présentation des choses de votre part.

                  [Répondre à ce message]

                    Brides of Destruction : "Runaway Brides"

                    25 août 2006, par Marc Lenglet [retour au début des forums]


                    Je vous répondrais bien qu’à 9 ans, un gosse n’a rien à foutre tout seul sans surveillance sur Internet, mais je me ferai encore taxer de réactionnaire. Encore une fois, ce n’est pas parce qu’un gamin de neuf ans risque par hasard de lire une chronique qu’il ne comprendra pas qu’il y a la moindre raison valable d’agir autrement. Ce que vous préconisez, cela reviendrait à supprimer tous les films vaguement violents ou trop complexes en soirée sous prétexte qu’il y a des parents assez cons pour laisser leur gosse faire nuit blanche devant le poste. Ce n’est pas à nous de pallier les déficiences des gens. Et après, quoi ? Eviter d’offenser la sensibilité des chrétiens en flinguant P.O.D. ou des satanistes en critiquant le contenu de Mayhem ? Pour le reste, vous n’avez qu’à aller voir ce que j’ai répondu à Pins sur ce forum ou sur l’autre. Vous essayez simplement d’installer une vérité et une vision de la critique, en l’occurence la votre. Vous défendez votre vision des choses, moi je défends simplement le droit à faire n’importe quoi, sans contraites académiques, et sans que l’un ou l’autre pékin vienne pleurnicher parce que la critique ne correspond pas à son prêt-à-penser. Désolé pour vous, mais je préfère lire Nicolas Ungermuth démolir Yes avec une mauvaise fois crasse, qu’un quelconque lampiste se livrer à une dissection minutieuse d’un album qu’au terme de la lecture, je n’aurai plus envie d’écouter tant c’est présenté de manière chiante.

                    [Répondre à ce message]

                      Brides of Destruction : "Runaway Brides"

                      25 août 2006 [retour au début des forums]


                      Si pour vous une analyse en regle est une chose chiante c’est que vous ne portez aucun interet pour la musique elle meme mais que vous vous attachez beaucoup trop a tout ce qu’il y a autour.

                      [Répondre à ce message]

                        Brides of Destruction : "Runaway Brides"

                        25 août 2006, par Marc Lenglet [retour au début des forums]


                        Apparemment, vous y portez tellement d’attention que vous la transformez en un machin imbuvable, aussi sinistre et coincé qu’une pucelle de la Sainte Lucie...

                        [Répondre à ce message]

                          Brides of Destruction : "Runaway Brides"

                          25 août 2006 [retour au début des forums]


                          voila la digne réponse d’un néophyte en musique qui préfère proférer des conneries égocentriques que de critiquer de la musique d’un point de vue musical

                          [Répondre à ce message]

                    Brides of Destruction : "Runaway Brides"

                    26 août 2006, par Geoffroy Bodart [retour au début des forums]


                    Mais si ce gamin de 9 ans lisait la chronique de Musicinbelgium, décidait d’acheter l’album et le trouvait exécrable, que se passerait-il ? Il pourrait aller s’exciter sur le choniqueur, lui dire qu’il n’y connait rien pour encenser cet album. Et le chroniqueur lui répondrait que c’est son avis et que tout le monde ne peut pas le partager. Et il aurait bien raison.

                    Et, s’il-vous-plaît, cessez de sous-entendre qu’il y a quelque chose à apprendre sur la musique avec ce CD. On parle des Brides, pas de Led Zeppelin ou des Doors (groupes que nous abordons bien différemment dans nos chroniques, que nous les aimions ou pas).

                    [Répondre à ce message]

                      Brides of Destruction : "Runaway Brides"

                      26 août 2006 [retour au début des forums]


                      dans ce cas en écoutant les brides vous partez avec des a priori comme si on écoutait we live here de pat metheny en se disant a non y’a rien a apprendre vu que ce n’est ni wes montgomery ni miles davis en terme d’impro

                      [Répondre à ce message]

    Brides of Destruction : "Runaway Brides"

    27 août 2006, par Rat Scabies [retour au début des forums]


    Music in Belgium est un site de merde ! Citer ça en exemple, c’est vraiment se couvrir de ridicule.

    [Répondre à ce message]

      Brides of Destruction : "Runaway Brides"

      27 août 2006, par Ledéfenseurdesbrides [retour au début des forums]


      Dit donc rat scabies on te demande pas vraiment ton avis pas dans cette conversation en tout cas alors dégage, de plus on peut citer le site que l’on veut apprend que ce site est un site de merde pour sans doute pas mal de gens !et music in belgium est aussi appréçié !

      [Répondre à ce message]

Brides of Destruction : "Runaway Brides"

12 août 2006 [retour au début des forums]

jamais lu quelque chose d’aussi con, bravo tu as descendu un groupe d’artiste qui a produit quelque chose que tu ne seras jamasi en mesure de faire tu dois etre tout fier derriere ton pc !
serieusement je vois pas ce qu on lui reproche a cet album evidemment c’est pas indochine ca doit deplaire aux chroniqueurs de ce site mais bon c’est pas une raison pour descendre pour le plaisir de descendre !

[Répondre à ce message]

Brides of Destruction : "Runaway Brides"

11 novembre 2005, par Omok [retour au début des forums]
http://www.l-dopa.net

Quel déception que cet album ! A l’exception de Tunnel of love (co-écrit-par-Ginger-des-Wildhearts-tout-s’explique) et Criminal (dans une moindre mesure) aucun titre ne retient l’attention. Et Geoffroy Bodart a raison : cela commençait plutôt bien avec cette intro piano/batterie et puis...plouf..plus rien qu’une bouillie informe (on comprend mieux pourquoi le producteur s’est fait la mal dès le début), sans queue ni tête et de laquelle on ressort fatigué et las d’entendre leur abruti de chanteur couiner hors tonalité.
Navrant

[Répondre à ce message]

    Brides of Destruction : "Runaway Brides"

    22 août 2006 [retour au début des forums]


    London legrand=abruti de chanteur ?
    oui bien sur
    vive nolwenn leroy vive lorie

    non mais j’hallucine

    [Répondre à ce message]

      Brides of Destruction : "Runaway Brides"

      23 août 2006, par Geoffroy Bodart [retour au début des forums]


      Celle-là, je l’adore. Si on n’est pas du même avis que vous, c’est qu’on est staracophage. Débile !

      [Répondre à ce message]

        Brides of Destruction : "Runaway Brides"

        23 août 2006 [retour au début des forums]


        non mais serieusement si on entend pas que london legrand est un tres bon chanteur c’est qu’on a les oreilles remplies de merde

        de plus c ;est facile de dire que je vous qualifie de staracophage

        je ne fait que vous reprochez le fait d’avoir redigee une critique ridicule qui ne rend en aucun cas justice aux brides et a leur cd !!!

        et en plus qualifier london legrand d’abruti c’est lui manquer de respect si je cite nolwenn leroy ou une autre chanteuse de vbariete c’est bien sur pour souligner l’exces de vos propos et montrer a quel point ils sont outrageux et deplaces

        apprenez a chanter comme legrand vous vous permettreez ensuite de le qualifier d’abruti !!!!!

        [Répondre à ce message]

          Brides of Destruction : "Runaway Brides"

          25 août 2006, par Geoffroy Bodart [retour au début des forums]


          Vous mélangez tout. Ce n’est pas moi qui ai qualifié London Legrand d’abruti de chanteur.

          "apprenez a chanter comme legrand vous vous permettreez ensuite de le qualifier d’abruti". Si je suivais le même raisonnement que vous, je vous répondrais : "apprenez à écrire correctement, avec des majuscules et des signes de ponctuation, et vous pourrez ensuite critiquer la manière dont nous rédigeons nos articles". Mais ce n’est pas comme ça que ça marche. Je suis sûr qu’il y a des groupes que vous n’aimez pas. Chantez-vous pour autant mieux que leurs chanteurs ?

          [Répondre à ce message]

            Brides of Destruction : "Runaway Brides"

            25 août 2006 [retour au début des forums]


            non mais je repondait a votre copain plus haut que vous soutenez plus bas
            et avec un clavier anglais vous pensez que c’est facile de taper dans un francais parfait ?

            de plus de votre article je ne critique pas la forme mais le fond.

            bien que la forme comme je l ai dit plus haut ou sur une autre page est honteusement pedante est jubilatoire.

            ensuite vous n’avez rien compris a mon propos je propose juste de ne pas qualifier legrand d’abruti parce que personne sur ce site est capable de chanter comme lui evidemment.

            de plus les groupes que je n aime pas je trouve pas le moyen de les insulter dans des critiques ou dans des commentaires sur internet la votre site il me rappelle ceux sur limp bizkit ou on lit des pages de

            fred durst is an asshole
            wes borland is god

            etc

            [Répondre à ce message]

              Brides of Destruction : "Runaway Brides"

              25 août 2006, par Marc Lenglet [retour au début des forums]


              On vous signale aussi en passant que personne n’a qualifié Legrand d’abruti de chanteur, le post était d’un visiteur nommé "Omok". Nous avons trouvé son chant tout mou, ça n’en fait pas un abruti pour autant. Mais la comparaison pas aimer Legrand = aimer Nolwenn était proprement ridicule, digne d’un gosse de 14 ans qui ne sait plus quoi dire. On peut apprécier un groupe et pas son chanteur, et l’inverse est également vrai. Votre vision des choses est plutôt monolithique...

              [Répondre à ce message]

                Brides of Destruction : "Runaway Brides"

                25 août 2006 [retour au début des forums]


                si je cite nolwenn leroy ou une autre chanteuse de vbariete c’est bien sur pour souligner l’exces de vos propos et montrer a quel point ils sont outrageux et deplaces

                reecoutez le cd le chant de legrand n’est pas mou soit il y a trop d’effets sur sa voix soit le misage n a pas ete fait comme il faut

                si sur tunnel of love le chant est mou je sais pas ce qu il vous faut

                [Répondre à ce message]

Brides of Destruction : "Runaway Brides"

10 novembre 2005 [retour au début des forums]

Aucune pêche là-dedans, aucun hymne rassembleur, aucun rythme, aucun riff qui fait dodeliner la tête, aucun solo qui fait ouvrir la bouche bêtement.

Putain, avec la tête qui dodeline, avec la bouche ouverte bêtement, ce serait le nirvana ! N’importe quoi !

[Répondre à ce message]