Pop-Rock.com



Annihilator : "Schizo Deluxe"
Il est fou ou il fait le fou ?

mardi 27 décembre 2005, par Marc Lenglet

DANS LA MEME RUBRIQUE :
John 5 : "Remixploitation"
Motörhead : "Inferno"
Helloween : "Rabbits don’t come easy"
Hellyeah : "Hellyeah"
Austrian Death Machine : "Double brutal"
Metallica : "Death magnetic"
Gene Simmons : "Asshole"
Cavalera Conspiracy : "Inflikted"
Artefact : "Ruins"
Eths : "Sôma"


En raison de son arrivée tardive sur la scène metal, Annihilator n’a jamais récolté le succès que ses talents auraient dû lui valoir. Le temps que ce groupe de haute volée prenne son envol, le metal commençait déjà à souffrir d’une vague de désintérêt général, que seules les formations déjà bien installées surent franchir sans dommages. Ce qui n’a jamais empêché le virtuose Jeff Waters de proposer des albums à la hauteur de ses vues particulières sur le trash metal.

Après un All for you aussi étonnant que grandiose, Jeff Waters semble être revenu vers des choix musicaux plus traditionnels. Nulle trace de ballade sur Schizo deluxe, où le commandant à la barre s’est exclusivement dévoué à la composition de titres furibards, tranchants, dynamiques,... en un mot, époustouflants pour tout qui vénère la sécheresse et la fougue du trash. Ce qui n’empêche pas qu’on finisse par avoir l’impression qu’Annihilator ne sait plus très bien s’il doit se lancer dans une des escapades imprévisibles dont il a le secret, ou rester sagement en place, à maintenir allumé le flambeau du trash metal de qualité.

On mettra tout particulièrement en évidence sur le présent opus la prestation vocale de Dave Padden, un peu décevante sur l’album précédent, mais qui fait ici forte impression. Non content de hurler à pleins poumons comme tout bon trasher qui se respecte, il se montre également apte à faire varier son registre d’une seconde à l’autre, adoptant des inflexions surprenantes, comme on peut le remarquer sur l’étrange refrain décalé d’Invite it. Quant à Jeff Waters, véritable âme du groupe canadien, est-il vraiment nécessaire de préciser qu’il est impérial ?

Schizo deluxe reste pourtant moins novateur que All for you. On se trouve ici face à une orientation plus classique, très similaire aux excellents albums que ce combo nous proposait dans les années 90 : carrés, brutaux et élaborés d’une main de maître. Des morceaux comme Drive ou Pride font preuve d’un dynamisme et d’une vigueur à toute épreuve, et le coup de patte Annihilator reste reconnaissable entre mille. Malgré ce léger manque de nouveautés, Schizo deluxe reste de toute façon nettement plus appréciable que ce que proposent aujourd’hui les survivants de la Bay area, Exodus et Flotsam & Jetsam en tête, qui n’en finissent pas de s’obstiner à réanimer le style d’antan. Et puis, face à une telle cohérence et à une telle maîtrise du gros son qui tue, on peut bien faire passer par pertes et profits le côté un poil trop classique de ce nouveau méfait.



Répondre à cet article

Marc Lenglet





Il y a 3 contribution(s) au forum.

Annihilator : "Schizo Deluxe"
(1/3) 2 décembre 2016
Annihilator : "Schizo Deluxe"
(2/3) 28 novembre 2006
Annihilator : "Schizo Deluxe"
(3/3) 29 décembre 2005, par sebf




Annihilator : "Schizo Deluxe"

2 décembre 2016 [retour au début des forums]

Nice review. I did learn something very important about the band. - Dr. Thomas G. Devlin MD, PhD

[Répondre à ce message]

Annihilator : "Schizo Deluxe"

28 novembre 2006 [retour au début des forums]

C’est chouette qu’il y ait des sites comme celui-ci où on peut lire de bonne chronique de métal.. .

bonne continuation

[Répondre à ce message]

Annihilator : "Schizo Deluxe"

29 décembre 2005, par sebf [retour au début des forums]

je confirme, cet album est excellent, même s’il n’atteint pas les sommets de génie de l’ère Joe Comeau. Je le recommande, il s’agit d’une bonne baffe !!!

[Répondre à ce message]