Pop-Rock.com



Manowar : "Kings of metal"
Que je trépasse si je faiblis !

jeudi 20 octobre 2005, par Marc Lenglet

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Yngwie Malmsteen’s Rising Force : "Marching out"
Whitesnake : "1987"
Mötley Crüe : "Dr. Feelgood"
Testament : "The legacy"
Iron Maiden : "Powerslave"
Scorpions : "Blackout"
Napalm Death : "Scum"
W.A.S.P. : "W.A.S.P."
Iron Maiden : "Iron Maiden"
Venom : "Black metal"


Manowar est un groupe totalement à part dans la scène metal, puisque, des propres dires de ses membres, Manowar est le seul groupe à jouer le metal véritable. Total cliché ambulant, tant au niveau de la musique que des textes ou de l’apparence extérieur, Manowar a livré, avec Kings of metal, un manifeste intégral de sa pensée et de son œuvre.

Il existe un canevas officiel utilisé par Manowar pour élaborer ses albums. Pour faire un bon album de metal, il faut parler de choses qui intéressent les hommes (motos, alcool, plaies et bosses et heavy metal) et il faut jouer très vite et très fort, parce que sinon on risquerait d’être considérés comme des lopettes, ce qui ne saurait, en aucun cas, être toléré.

Kings of metal n’échappe pas à la règle, et s’avère être un parfait condensé de tout ce qu’est Manowar. L’hymne à la virilité motardisée de Wheels of fire et les auto-congratulations de Kings of metal (qui comprend le célèbre refrain devenu depuis lors une profession de foi pour Manowar : "Other bands play, Manowar kills"). Les ballades langoureuses dégoulinantes d’atermoiements au piano ne sont pas oubliées (Heart of steel), pas plus que les odes heroic-fantasy aux rois guerriers tolkienniens. Enfin, le petit instrumental Sting of the bumblebee, reprise de l’œuvre du compositeur russe Nikolaï Rimski-Korsakov, offre un solo de basse assez bluffant.

Voici donc un panorama exhaustif des idées musicales... Je voulais dire, DE l’idée musicale de Manowar, ainsi qu’une réponse à l’angoissante question existentielle qui tourmente l’être humain depuis la haute antiquité : qu’est ce que l’homme ? Manowar, bien connu pour son goût de l’ellipse et son esprit de synthèse, nous apporte enfin la vérité : un homme, c’est quelqu’un qui roule sur une moto puissante, qui écoute la seule unique forme d’expression artistique décente (le heavy metal), et c’est quelqu’un qui ne rechigne pas, à ses moments perdus, à enfiler son armure de plates pour combattre les forces du mal. Platon, Descartes et Kant n’ont qu’à bien se tenir. Avec Jean-Claude Van Damme, Manowar est peut être bien la synthèse ultime de deux millénaires de pensée humaine.

Et les femmes, dans tout ça ? Rassurez vous, mesdames, vous avez tout à fait votre place dans l’univers de Manowar... en tant que Pleasure slaves ! Quand l’homme rentre de son combat contre les forces des ténèbres, c’est bien la moindre chose après tout. Plus sérieusement, ce titre qui commence en gémissements orgasmiques (non simulés, dixit ces musiciens dont les chevilles n’enflent décidément jamais) ponctués d’un rire gras, propose un des plus hallucinants exploits littéraires jamais vu. "She’s waiting / to kiss my hand/ But she will wait / for my command. Woman ! Be my slave / That’s you only reason to live". Du second degré assurément, sans quoi les ligues féministes américaines seraient déjà venues planter leurs crocs dans le poitrail velu de Joey DeMaïo et ses potes culturistes. De mon point de vue, il n’y a aucun second degré là dedans, et pourtant, je n’irais pas jusqu’à y voir une misogynie crapuleusement consciente. Manowar aime les femmes, c’est certain. Elles fréquentent d’ailleurs en grand nombre les concerts, et n’ont pas toutes le physique de l’ogresse concupiscente. Dans leur cervelle liquéfiée sous les décibels et la Budweiser, nos mâles dominants pensent sincèrement et en toute innocence - ce qui est peut être le pire - que le devoir premier de la femme est de satisfaire les moindres besoins de l’homme. Même pas de trace de mépris condescendant là dedans, juste une inadéquation totale avec le denier siècle écoulé. La chanson est incroyablement mauvaise musicalement parlant, mais tellement hilarante de décalage involontaire (du moins pour un humain du XXIème siècle) qu’on peut se la passer en boucle un bon bout de temps avant de s’en lasser.

Tonton Eric raconte également une belle histoire sur les Seigneurs du metal à son petit neveux avec force effets spéciaux. The warrior’s prayer n’est rien d’autre qu’un court récit de trois minutes, noyé sous les bruits martiaux et les hurlements de berserkers assoiffés de sang. Voilà typiquement le genre de plage que seul un fanatique prêt à mourir pour la cause saura écouter avec le sérieux et la gravité requises par ce récit dramatique. Les autres auraient bien tort de retenir leurs gloussements. L’album se termine comme il avait commencé : sur les chapeaux de roue, avec un brillantissime Blood of the Kings brutal et chevaleresque à souhait. Petit clin d’œil aux fans monomaniaques : l’essentiel des paroles de ce dernier morceau se compose de titres d’anciens morceaux de Manowar.

Une telle arrogance pourrait mal être perçue. Un tel talent inné pour le comique involontaire a de quoi répugner. Mais Manowar assène ses vérités avec une telle candeur, avec de telles certitudes simplistes et primitives qu’on a tendance à leur pardonner. Heureux les simples d’esprit, car ils verront Wotan (Evangile selon Joey 12, 20-22). Manowar ne triche jamais sur la marchandise, il faut au moins leur laisser ça. Ils ne sont pas le groupe le plus violent au monde, ni le plus bruyant, ni le plus extraordinaire. Ils ne l’ont jamais été. Mais peu importe, ils sont sincèrement persuadés du contraire. C’est dans ce mélange de prétention démesurée et de naïveté extrême que réside tout l’intérêt de Manowar. Voilà une formation qui ne crée jamais de chef d’oeuvres, juste des titres basiques et globalement bien ficelés, susceptibles de plaire instinctivement à tout individu amateur de gros riffs et de vocalises hurlées. Manowar fait du metal à destination d’une seule catégorie de personnes : les fans de Manowar. Ceux qui souhaitent se donner l’impression d’appartenir à une secte très fermée d’initiés et d’élus. Mais les gens normaux dotés d’un sens de l’humour minimal pourront tout de même juger à sa juste valeur un album garni de quelques morceaux basique et rentre-dedans (ce qui constitue après tout ce qu’on attend d’un morceau heavy à la base), et sauront savourer comme il se doit ces textes d’un surréalisme primesautier. Les autres n’y verront que mégalomanie débile d’adolescents attardés, ce qui n’est pas entièrement faux non plus. En attendant, la galaxie Manowar reste un monde à part, avec ses lois, ses règles, ses obsessions, et cette parfaite introduction à leur discographie ne laissera certainement personne indifférent.



Répondre à cet article

Marc Lenglet





Il y a 12 contribution(s) au forum.

Manowar : "Kings of metal"
(1/11) 20 mars 2007, par Tikoune
Manowar : "Kings of metal"
(2/11) 26 février 2007, par Leniel
Manowar
(3/11) 3 septembre 2006, par N
Manowar : "Kings of metal"
(4/11) 15 juillet 2006, par thekorner
Manowar : "Kings of metal"
(5/11) 2 janvier 2006, par Frédéric
Manowar : "Kings of metal"
(6/11) 2 novembre 2005, par Flod
Manowar : "Kings of metal"
(7/11) 20 octobre 2005, par Uncle Luke
Manowar : "Kings of metal"
(8/11) 20 octobre 2005, par wizardjeje
Manowar : "Kings of metal"
(9/11) 20 octobre 2005, par Zouzou
Manowar : "Kings of metal"
(10/11) 20 octobre 2005, par glenda
Manowar : "Kings of metal"
(11/11) 20 octobre 2005, par Youki Smayas




Manowar : "Kings of metal"

20 mars 2007, par Tikoune [retour au début des forums]

LOL !

Hey no offense big, mais ta review est pas fameuse. Drôle mais t’as pas compris l’essentiel de Manowar.

Petite note en passant ; Regardez donc dans le livre des records guiness c’est qui qui a donné le concert le plus BRUYANT.

Donc, "Ils ne sont pas le groupe le plus violent au monde, ni le plus bruyant". Peut-être pas les plus bruyants, mais les plus bruyants, oui. Ils sont plus bruyants qu’un avion qui décolle.

Ah et leur bassiste est un OSTI de dieu.

Et le chanteur est très facilement l’un des meilleurs du Metal... Si ce n’est pas LE meilleur.

Venez pas me faire chier que non, j’connais pas grand monde qui chante des Opéras et crie une note aigue pendant 40 secondes en show. (Pour faire répéter la foule par après... Mais personne ne crie assez longtemps. =( )

En tout cas c’est ça qui est ça. Eux au moins, ce qui leur importe le plus, c’est leurs fans.
Fuck the World, Hail and Kill !

[Répondre à ce message]

Manowar : "Kings of metal"

26 février 2007, par Leniel [retour au début des forums]

Salut !
J’arrive un peu après la bataille, si j’en crois les dates des précédents messages, néanmoins, il m’apparaît urgent de rétablir une vérité qui dérange, hélas : le hard-rock est fait de codes, vous le saviez ? Alors pourquoi s’en prendre, pour rigoler bien sûr, à des groupes qui se sont appropriés les codes jusqu’au bout ? Que dire alors d’un Bowie, de Queen, de Mötley Crüe etc. (et la liste est longue) ??? La musique, pour parler enfin d’elle, de Manowar est-elle plus mauvaise que celle des autres ? Elle est certainement moins grand public, et pour cause, mais je crois que la musique est avant tout affaire de goût et il me semble qu’il n’y a pas que des ados prépubères et autres débiles mentaux pour apprécier de la musique puissante et passablement bien faite, dans son domaine, évidemment.
A très bientôt.
Leniel

[Répondre à ce message]

Manowar

3 septembre 2006, par N [retour au début des forums]

Eh bien je vois que l’apparence du groupe à encore une certaine importance dans le jugement.
Eh oui, j’adore Manowar. Une musique à ne pas s’en lasser, que de bons albums... D’accord, leurs idées sont totalement stupides, oui leur look est à faire tordre le tripes, c’est vrai que la modestie ne les effleure pas une seconde, leur record du monde est véritablement merdique ("le groupe qui joue le plus fort au monde"), je suis d’accord quelques fans font vraiment peur à voir... Mais qu’est ce qu’on s’en fou bordel ! Tout ce qui importe c’est la musique ! Les paroles de "Blood of the Kings" sont reprises de leurs précédents albums, c’est bien mais ça n’a aucune importance ; il aurait pu chanter sur les derniers amours de Barbie et Ken, ce serait la même chose : de l’excellente composition musicale. Pour moi, "Pleasure Slave" est le plus mauvais morceaux de l’album, j’ai laissé échapper un petit sourire en l’écoutant, mais peu importe. Dans la chanson "Metal Warriors", ils rétorquent : "Si tu n’écoutes pas du métal, tu n’es pas mon ami". Eh bien soit, ils ne savent ce qu’ils loupent... La chanson reste excellente.

Bref, Manowar est un groupe excellent musicalement parlant, donc excellent tout court. Je continue d’être plein d’émotions en écoutant des morceaux tels que "The March", "Master of the Wind", "Carry on" ou encore "Sword in the Wind" même en sachant que l’on me prend pour un ado écervelés dans son petit monde à part (eh oui, je n’ai que 18 ans).

Comme dirait P.P.D.A. : "Vous regardez trop la télévision. Ah tchao bonne journée"

[Répondre à ce message]

Manowar : "Kings of metal"

15 juillet 2006, par thekorner [retour au début des forums]

Manowar sans ses clichés n’est plus Manowar... il ne faut pas oublier une chose je crois, qui se perd tellement le heavy metal devient technique et compliqué (avec l’apparition notamment de tous ces nouveaux groupes hyper techniques à tendance prog), c’est qu’à la base le rock, le hard rock et le heavy metal sont des musiques simples, basiques, reposant sur une bonne dose de puissance, et composée pour les concerts... et l’attitude plus ou moins rebelle a toujours été de la partie... l’originalité de Manowar, c’est que ces mecs vivent le truc à fond, ils vivent pour et par leur musique (les clichés ont été assez détaillés) et cela se fait ressentir lorsqu’on les écoute : par exemple, quand j’écoute cet album "Kings of metal", bah je suis désolé mais moi aussi j’y crois, suffit d’un "Wheels of fire" pour s’imaginer chevauchant une harley en levant le poing ou d’un "Hail and kill" pour se croire en plein milieu d’une bataille...et c’est ça la plus grande force de Manowar, c’est que nous aussi, pauvre mortel, on arrive à se sentir, le temps d’une chanson, prêt à combattre le monde et à être un frère du metal ; c’est naïf, c’est bête même mais le heavy metal est une musique naïve, c’est un concept relativement enfantin à base de super héros, et Manowar endossent parfaitement ce status... et lorsqu’on est un super héros, rien de plus logique que montrer sa technique ("Sting of the bumblebee") ou d’affirmer qu’on est le meilleur ("Kings of metal")...

Puis il ne faut pas également oublier la qualité des compositions (merci Joey) et des musiciens : niveau musical beaucoup de groupes de heavy metal doivent à Manowar, et pour ne citer que lui, le chanteur Eric Adams est complètement exceptionnel, que ce soit par sa technique ou l’émotion qu’il arrive à nous communiquer. D’ailleurs j’insiste encore une fois sur l’émotion qu’arrive à faire passer Manowar, prenez la chanson "Heart of steel" : qui peut penser qu’une bande de 4 gros ricains remplis de bières peut nous émouvoir à ce point ? pourtant ce "Heart of steel" est bien une des plus belles ballades du heavy metal qu’il m’ait été donné d’écouter...

Voila, en conclusion, Manowar est un groupe hors du commun, qui mérite qu’on l’écoute avant de le juger, et j’peux vous assurer que si vous arrivez à "rentrer dans leur truc", leur musique, puissante et profonde malgré tout, prend encore une tout autre dimension...

[Répondre à ce message]

Manowar : "Kings of metal"

2 janvier 2006, par Frédéric [retour au début des forums]
le petit Musée des Marques

Chronique en lien sur le petit Musée des Marques, dans un billet où il est question de la protection juridique de la marque Manowar.

http://museedesmarques.ouvaton.org/index.php/2006/01/02/363-manowar-vs-man-o-war

[Répondre à ce message]

Manowar : "Kings of metal"

2 novembre 2005, par Flod [retour au début des forums]
Hoy !!

Oui, Manowar semble s’enfermer dans un monde à part, où heavy metal, discours machistes et motos s’entrechoquent à merveille.. Mais il ne faut pas oublier que musicalement parlant ces 4 guerriers des temps modernes sont véritablement à la hauteur, et nous pouvons même trouver des chansons sur les vieux albums où les textes sont vraiment bien écrits et ne parlent pas seulement de motos qui défilent à 521 klms dans la nuit brouillardeuse !!! Prenez The Triumph Of Steel par exemple, et plongez vous dans des morceaux comme Achilles Agony And Ecstasy, The Power Of Thy Sword, Master Of The Wind, ou encore sur le récent Warriors Of The World, avec des titres tels Hand Of Doom, Call To Arms, qui tout en restant capsulés dans les clichés du genre, arrivent tout de même a me (nous) transporter..

Pour peu qu’on arrive a prendre d’un autre côté et à tourner en dérision l’attitude un peu basique de ces 4 braves heavy-metalleux, Manowar peut, je pense, véritablement s’apprécier à sa juste valeur musicale, car n’oublions pas que la musicalité prime avant tout (jusqu’à un certain point nous sommes d’accord).

Hail And Kill.
Flod Of Towersound.

[Répondre à ce message]

Manowar : "Kings of metal"

20 octobre 2005, par Uncle Luke [retour au début des forums]

C’est marrant, dans mon souvenir (quand je les ai découverts à 14 ans), ils étaient moins... heu... comment dire... moins "comme ça", quoi !

[Répondre à ce message]

Manowar : "Kings of metal"

20 octobre 2005, par wizardjeje [retour au début des forums]
http://www.wizardkind.be

Haaaaaaa, Manowar !

Vus au Graspop 99 (ou 2000 ?). Un souvenir inoubliable ! Je n’ai jamais autant ri à un concert ! Je vous raconte...

Parce qu’il faut reconnaître une chose : les Manowar sont des bêtes de scène... Donc nous voilà en festival pour un groupe que je ne connais pas encore. Je vous plante le décor : un monde de dingue devant la scène du Graspop, un public en délire et déjà plus moyen d’aller chercher des chopes ou d’aller pisser sans se retrouver au fond, tout au fond, très loin, quasi près du camping, avec un mur humain infranchissable devant soi. Festival, quoi.

Là ils arrivent et dès leur entrée sur scène, ils donnent le ton : le bassiste se pointe avec ses béquilles et une jambe plâtrée jusqu’à la hanche. Il vient de se péter la jambe. Que je trépasse si je flaiblis ! ;-) Non, monsieur ! Ce n’est pas leur style d’annuler un concert pour une pareille broutille. Ils font du métal "inoxydable", siouplé ! (note : dommage, ils ne font pas de plâtres en métal, on se serait bien marrés...)

Puis ils nous font la totale : va-z-y que je te monte sur scène avec les Harley, que je te montre comment un vrai guerrier du métal afonne sa chope, que je te fais venir sur scène une blondasse décolorée, genre professionnelle locale engagée pour l’occasion, que je te harangue le public avec des :
- "Y a-t-il des fans de métal ce soir ?"
- OUEEEEEEEEEE ! (Là les fans de Jéronimo commencent à se douter qu’ils se sont gourrés de concert)
- "Y a-t-il des guitaristes dans le public ?"
- Ouèèèèèèè ! (un peu moins de monde, logique)
- "Toi" (il désigne un gars la main levée), "tu montes sur scène nous montrer ce que tu sais faire ! Et si tu sais jouer, tu repars avec la fille (la pouf blonde, professionnelle locale, blabla...)"

Le gars monte sur scène, prend la guitare qu’on lui tend, et te tape un solo avec plein de notes dans la plus pure veine heavy. Délire total dans le public ! Du coup ils entament un morceau tous ensemble avec le soloïseur fou, tout le monde chante, puis ils se quittent à grands coups d’embrassades viriles, et le gars repart en backstage avec la pouf ! Moi je pleure et j’ai mal au ventre tellement je ris. La suite est à l’avenant, et à chaque fois je me dis : mais jusqu’où s’arrêteront-ils ?

En bref, ils sont à fond dans leur trip, et c’est ce que je leur reconnais comme grande qualité. Du pur jus. Même plus, je dois avouer une certaine sympathie pour leur musique. Et j’irai certainement les revoir en concert si j’ai l’occasion parce les voir eux, ça vaut *vraiment* la peine.

En somme, du premier degré à écouter au second...

[Répondre à ce message]

Manowar : "Kings of metal"

20 octobre 2005, par Zouzou [retour au début des forums]

Je ne connais pas le moindre morceau de Manowar, mais que ça fait du bien de ce réveiller avec ce genre de chronique ! Merci Marc.

[Répondre à ce message]

Manowar : "Kings of metal"

20 octobre 2005, par glenda [retour au début des forums]

non, pas indifférent, c’est certain

bidonné, quelles merdes il a du entendre ! :-O

[Répondre à ce message]

Manowar : "Kings of metal"

20 octobre 2005, par Youki Smayas [retour au début des forums]

PTDR :) En pleine forme Mr Lenglet. Je pousserai neanmoins ma petite critique redondante sempiternelle et nevrotique. 90% (environ, ne pinaillons pas) de l’article sont, comme d’habitude, consacrés aux textes au look, à l’environnement et à la philosophie des musiciens, et seulement 10% à la musique. Mais dans ce cas précis, c’est probalement justifié. En tout cas c’est bon de rire à 2 heures du mat’. Merci.

[Répondre à ce message]