Pop-Rock.com






Un samedi soir avec The Hundred In The Hands : live review
dimanche 6 mars 2011

Bruxelles, Saturday night. C’est un Cosy Mozzy tout sourire qui m’accueille dans son antre, le Libertine Supersport, au K-Nal. Rayonnant, il porte un t-shirt aux couleurs du groupe star du jour, The Hundred In The Hands, et je reconnais bien là le côté « fan de base », éternel passionné, qui anime l’ancien directeur artistique du Dirty Dancing. L’après-midi déjà, il m’avait mis l’eau à la bouche, sur Facebook, en présentant le couple new-yorkais comme son groupe préféré de l’année 2010. Rien que ça. Le clip de Pigeons (ci-dessous), que j’avais un peu zappé à l’époque, achèvera de me convaincre que le tout premier concert bruxellois du duo – une signature de chez Warp Records ! – devait valoir le déplacement.

Musicalement, je ne serai pas déçu. L’electro-pop urbaine du groupe jette des ponts entre la culture du clubbing et celle du rock. Eleanore Everdell (voix ensorcelante, sex-appeal et synthétiseurs) et son compagnon, Jason Friedman (guitare électrique, moue boudeuse), se situent quelque part entre l’univers de Ladytron et celui des Kills, mélangeant avec un réel talent claviers eighties, boucles électroniques répétitives, basse punchy et lignes de guitare post-punk. On pense aussi inévitablement parfois à New Order.
Après Pigeons en entrée, ils continuent d’aligner les pépites : Commotion, Young aren’t young, Tom Tom, Dressed in Dresden,… que des tubes (alternatifs). Et le public bruxellois (majoritairement jeune, sexy et fashion) est visiblement sous le charme...
La qualité du son, pourtant, pourrait être meilleure, et on peut déplorer l’usage minimaliste des light-shows. Alors que deux grands écrans sont mis à sa disposition, le groupe n’en fait aucun usage, se contentant d’y afficher son logo. Or, même si aucune projection n’a été préparée pour le live, pourquoi ne pas diffuser au moins les clips, dont l’esthétique est particulièrement léchée ? La question reste en suspens...
Lorsque The Hundred In The Hands quitte la scène – sans rappel –, on reste un peu sur sa faim, on a encore envie de danser, et on ressent le besoin pressant de se procurer la discographie de ces singuliers nightclubbeurs, riche pour l’instant de seulement quelques maxis, un E.P. (This desert) et un album (The Hundred In The Hands, pochette ci-contre, sorti en septembre 2010).

Enfin, pour terminer, il faut souligner à quel point le Libertine Supersport – où je vais de temps en temps sans en être assidu – est décidément un microcosme, un véritable petit village, tout comme l’Anarchic. Et il a bien sûr ses notables, ce village : les starlettes du cinéma belge, les animateurs de Pure FM, ou encore les membres des groupes rock bruxellois en vue, tous accueillis comme des VIP (ce qu’ils sont, à l’échelle locale).
Vendredi prochain, nous retournerons plus que probablement humer l’air du canal, avec cette fois une soirée Fight Klub et rien de moins que Pendulum en tête d’affiche...

J.D.



Répondre à cette brève


LES AUTRES BREVES
DE CETTE RUBRIQUE :

samedi 7 mai
Iggy Pop, Lou Reed, The Cramps, Siouxsie, U2… La Sonuma met en ligne les archives de la RTBF.
jeudi 5 mai
Vogue la galère...
mardi 3 mai
Le député des hardos est mort
lundi 2 mai
Daan en acoustique : c’est encore mieux en live !
vendredi 29 avril
Un single solo et un livre pour Steven Tyler
mardi 26 avril
Décès de Poly Styrene
lundi 25 avril
Le nouveau Beastie Boys en écoute gratuite
mercredi 20 avril
Name-dropping sous influence (updaté)
lundi 18 avril
Envers et contre Thot
vendredi 15 avril
The Young Gods : plus vraiment Young et encore moins Gods.





Un samedi soir avec The Hundred In The Hands : live review
7 mars 2011, par Lib
Un samedi soir avec The Hundred In The Hands : live review
6 mars 2011, par Astreu le petit rebeu




Un samedi soir avec The Hundred In The Hands : live review

7 mars 2011, par Lib [retour au début des forums]

Très bon groupe, à voir en live pour pleinement l’apprécier !

Sans doute de retour dans les festivals cet été (je les vois bien à Dour...).

[Répondre à ce message]

Un samedi soir avec The Hundred In The Hands : live review

6 mars 2011, par Astreu le petit rebeu [retour au début des forums]

"il a bien sûr ses notables, ce village : les starlettes du cinéma belge, les animateurs de Pure FM, ou encore les membres des groupes rock bruxellois en vue."

LOL

[Répondre à ce message]