Pop-Rock.com






Un nouveau Breeders qui manque singulièrement d’envergure
mardi 13 mai 2008

Avec ce quatrième album en presque vingt ans de carrière, les Breeders suivent paisiblement leur parcours je-m’en-foutiste dans les sphères du rock indépendant américain. Contrairement à beaucoup de monde, j’avais trouvé Title TK plutôt sympathique… En tout cas suffisamment réminiscent de l’excellent Last splash pour inspirer une affection innée. Six ans plus tard, en lieu et place du rock déjanté attendu, les Breeders livrent un album minimaliste, empreint de sensibilité et de douceur. Si on excepte quelques petites touches germaniques (German studies) et hispaniques (Regalame esta noche) amusantes et de vagues réminiscences du son des Pixies (Walk it off), les sœurs Deal se laissent surtout aller avec délice à des compositions très dépouillées, dont la délicatesse ou le rythme aguichant ne parviennent pas toujours à masquer le manque d’inspiration. Très reposant, parfois attendrissant ou drôle, Mountain battles manque néanmoins singulièrement d’envergure et des quelques titres plus forts qui auraient pu le faire décoller.

M.L.



Répondre à cette brève


LES AUTRES BREVES
DE CETTE RUBRIQUE :

samedi 7 mai
Iggy Pop, Lou Reed, The Cramps, Siouxsie, U2… La Sonuma met en ligne les archives de la RTBF.
jeudi 5 mai
Vogue la galère...
mardi 3 mai
Le député des hardos est mort
lundi 2 mai
Daan en acoustique : c’est encore mieux en live !
vendredi 29 avril
Un single solo et un livre pour Steven Tyler
mardi 26 avril
Décès de Poly Styrene
lundi 25 avril
Le nouveau Beastie Boys en écoute gratuite
mercredi 20 avril
Name-dropping sous influence (updaté)
lundi 18 avril
Envers et contre Thot
vendredi 15 avril
The Young Gods : plus vraiment Young et encore moins Gods.