Pop-Rock.com






Un café avec Coffee Or Not
mercredi 19 mai 2010

Après Faustine Hollander, né de la réunion de deux musiciens talentueux et inspirés, Coffee Or Not s’impose comme la nouvelle sensation rock-folk belge de l’année. A l’image de sa musique, Coffee est un couple discret, calme et sympathique mais également secret et réservé. Il semble d’ailleurs que ce soit la marque de fabrique de ce genre de groupe, comme Mazzy Star, dont ils partagent un peu l’univers sur certains morceaux. Dans les prochains jours, sortira leur album qui est, à mes yeux - mais surtout à mes oreilles -, une belle réussite ! »

- Pop-Rock.com : Bonjour Coffee Or Not. Y aurait-il actuellement de l’échangisme au sein de la scène belge ? Force est de constater que l’on retrouve souvent les mêmes musiciens dans plusieurs formations différentes. Ou alors les sosies de Renaud s’affairent dans de nombreux groupes… !

- Renaud : Oui, c’est un peu ça qui est émoustillant quand on fait de la musique : explorer un nouvel univers avec quelqu’un d’autre, voir ce qui s’en dégage.

- Soho, considères-tu Coffee Or Not comme l’évolution de ton projet solo (Soho Grant) ou comme une formation à part ?

- Soho : C’est quelque chose qui n’est pas vraiment à part. Je continue Soho à côté, même si en ce moment je privilégie Coffee. Mais je compte sans doute sortir une démo ou un album de Soho un jour.

- Tu as un parcours étonnant, Renaud ! On te rencontre dans de nombreuses formations !

- Renaud : Oui, il y en a énormément. Il faut dire je fais de la musique depuis assez longtemps maintenant. J’ai commencé par la batterie, puis la guitare, j’ai commencé à composer, j’ai fait partie de plusieurs groupes, ça va du flamenco à la musique du monde, musique russe, rock… J’ai composé pas mal aussi pour la chanson française, avec Violette, entre autres, puis je me suis remis à la batterie pour me recentrer sur le style qui m’est propre, pop-rock. J’ai ainsi joué dans Calaminotaure, dans Bow, dans Ruacutane…

- Pour toi, Soho, ça a l’air déjà plus simple puisque ton autre projet est un projet personnel. D’où vient ce côté triste voire sinistre dans tes chansons ?

- Soho : Je ne vois pas ça comme vraiment triste. Ca dépend comment une personne de l’extérieur peut voir les choses, et même si ce n’est pas vraiment joyeux, je ne pense pas être quelqu’un de méga négatif non plus. De toute façon, quand on écrit on est toujours influencé par certaines histoires, par la vie, les études, par la musique des autres aussi.

- Justement, vos influences principales, je les trouve assez diverses. Il y a parfois une ambiance à la Grant Lee Buffalo sur certains titres, mais aussi Mojave 3.

- Soho : Moi, je suis amoureuse de Syd Matters, mais sinon c’est vrai que niveau influences, on s’entend bien et on a trouvé un chouette terrain d’entente.

- Renaud : On reste en effet touché par des groupes comme Mojave, Andrew Bird, Cat Power, Low également, des choses assez sombres même si Coffee reste quand même plus vivant, plus lumineux.

- J’ai cru voir sur vos photos une sorte de salle de musique, pour ne pas dire salle de jeux pour grands, c’est là que tout s’opère ? Vous avez enregistré la ?

- Renaud : Oui c’est chez moi, dans ma cave.

- Soho : On voulait travailler "low budget", on a commencé à la maison avec du matériel qu’on a emprunté et qu’on avait déjà, on a été assez surpris de la qualité.

- Renaud : On a commencé à mixer nous-même, puis on a cherché quelqu’un pour le mastering. Là, on a travaillé avec Rudy Coclet, on a eu la chance qu’il ait flashé sur notre musique. Il a alors mixé un titre, Inside our bones. L’album comporte quatorze titres et sort d’ici une semaine si tout va bien.

- Je pense que vous jouez tout à deux sur l’album mais que, sur scène il y aura, d’autres participants...

- Soho : Oui à la base c’est vraiment nous deux, pour l’album on joue un peu de tout, de la batterie, de la basse, guitare, piano… Mais sur la scène on peut pas tout faire, à ce moment-là on aura d’autres musiciens qui viendront. Et ça donne aussi une autre dimension aux morceaux

- Je trouve que vous avez été très vite pour composer et enregistrer quatorze titres, surtout de bonne facture...

Renaud : Oui, en fait ça a été très très, très vite, au départ le projet n’est pas vieux, on a juste commencé à jouer ensemble comme ça, sans but défini, mais Coffee est sans doute né en octobre/novembre 2009. Ensuite on a commencé à enregistrer vers février de cette année.

- C’est donc auto-produit. Vous avez quand même un distributeur ?

Renaud : Oui, COD&S, ce sera distribué en Belgique, France et Pays-Bas. Notre musique sera alors disponible en magasin, et sur iTunes, sans doute assez vite mais on ne sait pas exactement quand...

Coffee or Not sera en concert ce jeudi 20 mai à 20h, au Sazz and Jazz à Bruxelles, et on peut écouter quelques titres sur leur MySpace.

Texte et photo : Marc Durant.



Répondre à cette brève


LES AUTRES BREVES
DE CETTE RUBRIQUE :

samedi 7 mai
Iggy Pop, Lou Reed, The Cramps, Siouxsie, U2… La Sonuma met en ligne les archives de la RTBF.
jeudi 5 mai
Vogue la galère...
mardi 3 mai
Le député des hardos est mort
lundi 2 mai
Daan en acoustique : c’est encore mieux en live !
vendredi 29 avril
Un single solo et un livre pour Steven Tyler
mardi 26 avril
Décès de Poly Styrene
lundi 25 avril
Le nouveau Beastie Boys en écoute gratuite
mercredi 20 avril
Name-dropping sous influence (updaté)
lundi 18 avril
Envers et contre Thot
vendredi 15 avril
The Young Gods : plus vraiment Young et encore moins Gods.





Un café avec Coffee Or Not
27 octobre 2012, par Marcia Tanya




Un café avec Coffee Or Not

27 octobre 2012, par Marcia Tanya [retour au début des forums]

This was a actually very great submit. In theory I’d wish to publish like this also - getting time and actual effort to make a terrific piece of writing… but what can I say… I procrastinate alot and by no means appear to obtain some thing done. http://www.getcoffee.com

[Répondre à ce message]