Pop-Rock.com






The Roots : du hip-hop qui ne donne même pas de boutons
lundi 1er septembre 2008

Je ne suis pas particulièrement féru de hip-hop, ni même intéressé par toute la culture qui s’y rattache. En cause notamment, son autosatisfaction grossière, son clinquant vulgaire, sa superficialité infecte, etc., tout en gardant à l’esprit que ce jugement de valeur concerne principalement la partie émergée de l’iceberg, celle qui est largement proposée à un dilettante qui n’a aucune envie de se casser la tête à creuser davantage le sujet. Et pour être tout à fait honnête, une bonne partie du rock diffusé sur les chaînes musicales correspond également peu ou prou à cette définition. Bon, tout ça pour dire qu’à mon niveau, l’appréciation d’un album de hip-hop se limite à des critères purement subjectifs et instinctifs, assaisonnés d’une bonne grosse dose d’a priori. Pourtant, allez savoir pourquoi, je déniche de temps à autre un truc qui me botte un max. The Roots, par exemple, collectif qui privilégie le fond à la forme, la création au sampling sauvage, et la réflexion à l’étalage vulgaire de signes extérieurs de richesse. Sur un fond de mélodies acoustiques légères ou d’arrangements électroniques plus froids, le nouvel album des Roots présente un climat inhabituellement sombre qui fait mouche. En outre, une horde d’intervenants en tous genre, que je ne connais ni d’Eve ni d’Adam, lui apportent l’éclectisme qui m’aura permis de venir à bout de ce Rising down sans éprouver la moindre sensation d’ennui. Non que ce dernier ne fonctionnerait pas sans ces collaborations mais, en matière de hip-hop, mon record est d’ordinaire de deux ou trois titres complets avant de me contenter de zapper au rythme de trentre secondes maximum par plage. Bref, quoi que cela puisse signifier, voilà donc un album de hip-hop que même un fan de rock et de metal pathologiquement hostile au genre parvient à trouver à son goût !

M.L.



Répondre à cette brève


LES AUTRES BREVES
DE CETTE RUBRIQUE :

samedi 7 mai
Iggy Pop, Lou Reed, The Cramps, Siouxsie, U2… La Sonuma met en ligne les archives de la RTBF.
jeudi 5 mai
Vogue la galère...
mardi 3 mai
Le député des hardos est mort
lundi 2 mai
Daan en acoustique : c’est encore mieux en live !
vendredi 29 avril
Un single solo et un livre pour Steven Tyler
mardi 26 avril
Décès de Poly Styrene
lundi 25 avril
Le nouveau Beastie Boys en écoute gratuite
mercredi 20 avril
Name-dropping sous influence (updaté)
lundi 18 avril
Envers et contre Thot
vendredi 15 avril
The Young Gods : plus vraiment Young et encore moins Gods.





The Roots : du hip-hop qui ne donne même pas de boutons
3 septembre 2008, par Kevin
The Roots : du hip-hop qui ne donne même pas de boutons
1er septembre 2008, par Le furax paroxystique




The Roots : du hip-hop qui ne donne même pas de boutons

3 septembre 2008, par Kevin [retour au début des forums]

Je crois plutôt que ça va de mieux en mieux. Et puisque vous avez apprécié Rising Down, il faut absolument tester le précédent : Game Theory.

[Répondre à ce message]

The Roots : du hip-hop qui ne donne même pas de boutons

1er septembre 2008, par Le furax paroxystique [retour au début des forums]

Non mais ça va pas ?

[Répondre à ce message]