Pop-Rock.com






S’il ne fallait garder que 5 albums de David Bowie... (I)
mercredi 27 janvier 2010

Une série à suivre, par Jérôme Delvaux.

1. Young Americans

« Do you remember your President Nixon ? Do you remember the bills you have to pay ? Or even yesterday ? »

L’année : 1975.

Le lieu : Philadelphie, avec un crochet par New York pour deux titres avec Lennon.

Le concept : Lors de ses tournées américaines, Bowie a découvert la cocaïne, les femmes noires et la musique soul. Il décide, à 28 ans, d’enregistrer un album articulé autour de ces trois éléments.

Le casting : David Sanborn, au saxophone, reprend le rôle qui était jadis dévolu au guitariste Ronno : après Bowie, il est le musicien qu’on entend le plus sur l’album. Willie Weeks (basse), Andy Newmark (ex-Sly & The Family Stone, batterie) et Pablo Rosario (percussions) forment une section rythmique d’enfer. Un groupe de choristes blacks, formé autour d’Ava Cherry et Luther Vandross, achève de donner aux compositions leur coloration soul. Mike Garson, au piano, est le seul musicien qui avait déjà travaillé en studio avec Bowie précédemment. John Lennon intervient en guest-star sur deux titres : le single Fame (qu’il a coécrit), numéro 1 des charts américains à sa sortie, et Across the universe, une reprise des Beatles pas loin de surpasser l’originale.

Le verdict : Ca passe où ça casse. Les fans de rock les moins ouverts d’esprit classent souvent cet album parmi les moins bons de l’artiste. Les autres le vénèrent et se sont mis à acheter des disques de soul après l’avoir écouté. Mon avis perso est que l’exercice de style afro-américain est magnifiquement réussi. Bien plus que sur ses albums précédents, Bowie s’y distingue par la qualité de son chant et la beauté de sa voix. Il n’est pas qu’un entertainer et une rock-star dépravée, il est avant tout un remarquable chanteur.



Répondre à cette brève


LES AUTRES BREVES
DE CETTE RUBRIQUE :

samedi 7 mai
Iggy Pop, Lou Reed, The Cramps, Siouxsie, U2… La Sonuma met en ligne les archives de la RTBF.
jeudi 5 mai
Vogue la galère...
mardi 3 mai
Le député des hardos est mort
lundi 2 mai
Daan en acoustique : c’est encore mieux en live !
vendredi 29 avril
Un single solo et un livre pour Steven Tyler
mardi 26 avril
Décès de Poly Styrene
lundi 25 avril
Le nouveau Beastie Boys en écoute gratuite
mercredi 20 avril
Name-dropping sous influence (updaté)
lundi 18 avril
Envers et contre Thot
vendredi 15 avril
The Young Gods : plus vraiment Young et encore moins Gods.





S’il ne fallait garder que 5 albums de David Bowie... (I)
10 février 2010
S’il ne fallait garder que 5 albums de David Bowie... (I)
29 janvier 2010, par sebf
S’il ne fallait garder que 5 albums de David Bowie... (I)
28 janvier 2010, par sebastien
S’il ne fallait garder que 5 albums de David Bowie... (I)
27 janvier 2010, par R.T.




S’il ne fallait garder que 5 albums de David Bowie... (I)

10 février 2010 [retour au début des forums]

"Young Americans" parmi les 5 BOWIE à garder ? je l’aurai mis plutôt dans les albums du Thin White Duke à oublier tellement celui-çi est peu bandant mis à part la sublime ballade "Win" et le (trop) répétitif "Fame" à la rigueur

[Répondre à ce message]

S’il ne fallait garder que 5 albums de David Bowie... (I)

29 janvier 2010, par sebf [retour au début des forums]

Pour moi, le top 5 de Bowie, c’est :
1/ Young American : Fame, quel p****n de titre. Je ne m’en lasserai jamais !)
2/ The man who sold the world (Merci Nirvana de me l’avoir fait découvrir !)
3/Let’s dance (Peut-être pas le meilleur, mais là quels titre !).
4/David Live (Bowie était un monstre aussi devant un public, et ce disque nous le prouve)
5/Heroes (pour avoir osé sortir un tel album à l’époque)

[Répondre à ce message]

S’il ne fallait garder que 5 albums de David Bowie... (I)

28 janvier 2010, par sebastien [retour au début des forums]

putain win....quel morceau ! merci delvaux.

[Répondre à ce message]

S’il ne fallait garder que 5 albums de David Bowie... (I)

27 janvier 2010, par R.T. [retour au début des forums]

Mais vous êtes fou, ne garder que 5 albums de Bowie. Impossible !
Mais comment faire un choix entre tous ses "chef-d’oeuvres" !?

J’ai tenté de jouer avec vous. Ci-dessous la liste des albums excellentissimes et, en gras, les albums dont je ne pourrais me passer.

1969 : Space Oddity
1970 : The Man Who Sold the World
1971 : Hunky Dory
1972 : The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders from Mars
1973 : Aladdin Sane
1974 : Diamond Dogs

1975 : Young Americans
1976 : Station to Station
1977 : Low
1977 : "Heroes"
1979 : Lodger
1980 : Scary Monsters (and Super Creeps)
1983 : Let’s Dance

5, vous êtes durs les gars !

[Répondre à ce message]