Pop-Rock.com






Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie
mercredi 19 décembre 2007

Citez moi un jeune groupe rock anglo-saxon qui a su combiner cette année la sortie d’un vrai bon disque avec des prestations live de qualité ET un succès significatif. Bloc Party ? Certainement pas. A weekend in the city est une bouse infâme qui a totalement annihilé la crédibilité et le capital sympathie dont le groupe londonien bénéficiait jusque-là. Art Brut ? Non, même si leur deuxième album, It’s a bit complicated, est bien torché, le groupe d’Eddie Argos n’a pas réussi à retrouver le vif intérêt du public et des médias qui avait accompagné la sortie de sa première plaque. The Horrors ? Du tout. Strange house est un bon petit album mais les cinq affreux cocos de Southend n’ont suscité qu’un engouement très relatif hors des cercles d’initiés de la cause indie. Les Kaiser Chiefs ? Non, eux, ils sont déjà morts, même s’ils ne le savent pas encore. Alors, The View ? Laissez-moi rire, n’en déplaise aux rêveurs/menteurs du NME, Hats off to the buskers est l’un des pires navets de l’année ! Les Klaxons ? Mauvaise réponse, relisez l’épisode IV.

Quid des Babyshambles ? Force est de constater que Pete Doherty continue de faire davantage parler de lui pour ses frasques de junkie et sa vie sentimentale agitée que pour la musique de son groupe. Dommage car, comme le disait Marc Lenglet, Shotter’s nation, qui est sorti en octobre, est « bancal, mal foutu, mais curieusement attachant ».

Non, le groupe qui, selon nous, a le mieux tiré son épingle du jeu sur la scène indie cette année n’est autre que Arctic Monkeys. Sur Pop-Rock, on avait accueilli Whatever people say I am that’s what I’m not, le premier opus de ces jeunots de Sheffield, avec une certaine frilosité, mais son successeur, Favourite worst nightmare, sans être un chef-d’oeuvre, les voit s’élever un cran plus haut et confirmer que leur succès phénoménal n’est pas dû au hasard. Même s’il est toujours délicat de prendre des paris à long terme après un bon deuxième disque (et le triste parcours d’Interpol est là pour nous rappeler), Alex Turner et ses acolytes ont des raisons d’y croire. Cette année, faute de concurrence sérieuse, ils s’en sortent en tout cas très bien. Du coup, on va même se reprendre une petite louche de Brianstorm pour fêter ça… Yeah !



Répondre à cette brève


LES AUTRES BREVES
DE CETTE RUBRIQUE :

samedi 7 mai
Iggy Pop, Lou Reed, The Cramps, Siouxsie, U2… La Sonuma met en ligne les archives de la RTBF.
jeudi 5 mai
Vogue la galère...
mardi 3 mai
Le député des hardos est mort
lundi 2 mai
Daan en acoustique : c’est encore mieux en live !
vendredi 29 avril
Un single solo et un livre pour Steven Tyler
mardi 26 avril
Décès de Poly Styrene
lundi 25 avril
Le nouveau Beastie Boys en écoute gratuite
mercredi 20 avril
Name-dropping sous influence (updaté)
lundi 18 avril
Envers et contre Thot
vendredi 15 avril
The Young Gods : plus vraiment Young et encore moins Gods.





Quel dommage de passer à côte du meilleur album Indé des britons...
19 janvier 2008, par popgood
Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie
20 décembre 2007, par MMA
Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie
19 décembre 2007, par Benji
Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie
19 décembre 2007, par Triskelion
Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie
19 décembre 2007, par kozmik
Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie
19 décembre 2007
Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie
19 décembre 2007
Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie
19 décembre 2007
Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie
19 décembre 2007
Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie
19 décembre 2007
Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie
19 décembre 2007, par Davidxxx
Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie
19 décembre 2007
Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie
19 décembre 2007, par Geoffroy Bodart
Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie
19 décembre 2007, par Reen




Quel dommage de passer à côte du meilleur album Indé des britons...

19 janvier 2008, par popgood [retour au début des forums]

à savoir Our Earthly pleasures de Maximo Park

Il faut écouter cet album pour se rendre compte combien la bande de Paul Morrissey est au-dessus du lot à tout point de vue.
Dommage pour le site donc...(surtout après le ridicule et grotesque argumentaire dans la retro V consacré à la New Wave)

[Répondre à ce message]

Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie

20 décembre 2007, par MMA [retour au début des forums]

Une question que j’aimerais poser à la rédaction de Pop-Rock :
Pourquoi parler toujours de ces artistes et de ce genre de musique que vous - apparemment - méprisez (même si le terme n’est pas des mieux choisis) après qu’on l’eut encensée ? Pour le dire autrement, je me demande parfois si vous n’êtes pas un peu maso. Vous choisissez de parler de groupes (que, soit dit en passant, je n’écoute pas) que vous ne voulez que descendre (j’emploie à dessein le verbe "vouloir" car c’est vraiment l’impression que me laisse ces billets de bilan de l’année) ?

Pourquoi ne pas parler alors des artistes qui vous ont intéressés ? Parce qu’en 2007, il y aussi eu du bon, voire du très bon (en vrac, pour moi : The national, Mendelson, Soy un caballo... la liste pourrait être allongée. Et pour vous ?).

Parfois, je me demande si vous n’écrivez pas sur ces artistes parce que vous savez pertinemment que ce seront ceux qui vont attirer un certain public. Et comme le disait un autre intervenant, il est probable que si les articles étaient moins "démolition man", les réactions seraient un peu moins stupides. J’en veux pour exemple la différence de niveau existant entre les réactions sur les forums de journeaux grand-public et celles de certains blogs spécialisés.

Néanmoins bon vent pour 2008, et au plaisir de savoir ce qui vous a alors plu.

[Répondre à ce message]

    Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie

    21 décembre 2007, par Geoffroy Bodart [retour au début des forums]


    Chaque année, Pop-Rock publie le top de ses rédacteurs. Le cru 2008 va bientôt arriver et tout ce que je peux vous dire, c’est qu’il comporte énormément de disques différents. D’ailleurs, si vous parcourez un peu le site, vous ne pourrez que constater que le nombre d’articles tirant vers l’éloge est beaucoup plus important que celui d’articles "demolition man", comme vous dites. Mais nombre de lecteurs ne semblent retenir que ces derniers...

    [Répondre à ce message]

      Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie

      21 décembre 2007, par MMA [retour au début des forums]


      Ma question ne portait pas tant sur les critiques (qui sont effectivement ce qu’elles sont et auxquelles nombre de personnes qui réagissent sur ces forums feraient bien de se reporter, sans sauter une ligne sur quatre, avant d’éructer leurs insultes à tout-va) mais sur ces articles de fin d’année : pourquoi parler de ce qui ne vous plait pas ? Si ce n’était qu’un article, ok, mais 5 ou 6... Tokio Hotel, franchement qui en a quelque chose à ficher parmi vos lecteurs ? Moi pas en tout cas...

      Pour ce qui est des tops, je me prononcerai sur pièce :-) mais en parcourant rapidement toutes les critiques de l’année, je m’interroge tout de même un peu quant à la diversité des albums critiqués : ne serait-il pas possible d’élargir un peu et de quitter le domaine quasi-exclusif du mainstream pseudo-alternatif (je ne sais pas si formulé ainsi cela est compréhensible, mais il me semble que oui. Et que l’on ne prenne pas ma formulation pour une insulte, ce qu’elle n’est pas, d’autant plus que certains de ces groupes me plaisent ou m’ont plu, même si comme dit plus haut, le cru 2007 n’a pratiquement pas effleuré mes oreilles) ?

      oh, et puis je ne vais pas vous emm... plus longtemps, c’est votre site, vos avis et vos goûts. Et si cela déplaît tant à certains internautes, qu’ils ouvrent les leur (de sites) ou qu’ils cessent de la ramener sans cesse avec les mêmes poncifs.

      [Répondre à ce message]

Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie

19 décembre 2007, par Benji [retour au début des forums]

Vous avez remarqué comme tout le monde se fout du dernier White stripes ?

L’est pas mal pourtant mais je pense qu’on arrive à saturation avec la sur-exposition (liée à internet) de tous ces groupes .

[Répondre à ce message]

Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie

19 décembre 2007, par Triskelion [retour au début des forums]

Tout ça pour dire, les meilleurs restent les Kings of Leon !

[Répondre à ce message]

Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie

19 décembre 2007, par kozmik [retour au début des forums]

Le groupe anglo-saxon qui combine "bon disque avec des prestations live de qualités" existe, il s’agit de : Eighties matchbox B-line disasters avec l’album ’In the garden’. "Et pour la popularité ?"me direz vous. Elle arrive ; car ils vont faire la 1ère partie de la tournée sold-out des queens of the stone Age en angleterre.

[Répondre à ce message]

Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie

19 décembre 2007 [retour au début des forums]

Dis pop-rock j’ai deux questions :
- dessine-moi un mouton ;
- pourquoi avez-vous rouvert le forum à tous après l’avoir cloisonné pour évacuer la ’racaille’ que nous sommes ? On vous manquait, hein ?

[Répondre à ce message]

Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie

19 décembre 2007 [retour au début des forums]

Pfff, ridicule encore une fois. Au fait, pourquoi ne parlez-vous pas des prestations live des Artics Monkeys ? A ce que j’en ai vu, c’était plus mou qu’un concert d’Henry Salvador. Alors, c’est bien gentil "d’oublier" ce détail, qui compte tant pour les autres groupes susmentionnés, pour asseoir AM en tête des groupes Indie (du moins, ce que vous considérez comme Indie)...

En fait, c’est un peu l’esprit rebelle de Pop-Rock : Quand un artiste a du succès, Pop-Rock crache dessus, peu importe la qualité de l’album il trouvera toujours quelquechose à redire. Mais si un artiste quitte les feux de la rampe, devient un peu plus "underground" (terme qui à l’ère de la communication de masse n’a plus aucune signification) alors là Pop-Rock s’empresse de l’encenser et de crier au génie, via les mêmes procédés propagandistes.

Malheureusement les mecs, plus personne n’y croit.

[Répondre à ce message]

    Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie

    19 décembre 2007, par Marc Lenglet [retour au début des forums]


    En fait, ce que vous nous reprochez (élitisme) est exactement le contraire de ce que d’autres nous reprochent (populisme).

    [Répondre à ce message]

      Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie

      19 décembre 2007 [retour au début des forums]


      monsieur Lenglet,

      ce qu’on (pour être correct, ce que je) vous reproche, c’est ni élitisme ni populisme. C’est l’inconséquence dans vos raisonnements, et le fait que vous ne répondiez pas aux questions qui vous dérangent, en l’occurence :

      pourquoi avez-vous rouvert le site à la racaille que vous méprisez tant ? Je trouve que vous avez pris une bonne décision, mais çà fait un peu bizarre comme volte-face.

      Est-ce par charité, ou bien parce que le site ne vivait plus trop ? Ca vous fait pas une impression bizarre de réaliser que vous méprisez la plus grosse partie de votre lectorat, non ?

      Dans tous les cas, je ne prendrai pas personnellement, car je reste un fanatique, et que vous avez de temps à autre des critiques bien écrites.

      Au plaisir de vous lire,

      Mathieu

      [Répondre à ce message]

        Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie

        19 décembre 2007 [retour au début des forums]


        Ca me paraît logique qu’ils aient rouvert les forums vu le contexte de fin d’année où ils balancent ces brèves de rétrospectives. Ca permet de prendre la température de tout le monde quant aux sujets concernés. Au final, les discussions des lecteurs, même des plus cons, sont plus riches sur ces sujets que sur les articles individuels. J’suis plutôt content de venir lire ce que les gens ont à dire, même si encore trop se contentent de dire "le site a tort, c’est des cons" plutôt que "moi je vous conseille plutôt ce groupe-ci...".

        [Répondre à ce message]

          Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie

          19 décembre 2007 [retour au début des forums]


          assez d’accord avec vous, mais l’’ardissonnerie’ ambiante sur ce site est assez irritante (du style ’j’insulte et je suis de mauvaise foi parce que j’ai besoin de çà pour ne pas passer inaperçu ou pour me sentir exister/aimé/important.. au choix !), surtout qu’elle ne rajoute rien au contenu et que le plaisir de lecture s’en trouve réduit..

          J’ai souvent l’impression qu’il y un gachis de talent et une priorité autre que la transmission de la passion de la musique..

          Enfin, peut-être qu’ils ont enfin compris que sur leur site, ce sont les échanges (quel que soit le niveau) qui sont enrichissants, et que c’est la raison que le site est à nouveau ouvert à tous sans qu’on doive monter patte blanche...

          [Répondre à ce message]

        Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie

        19 décembre 2007, par Marc Lenglet [retour au début des forums]


        Je souscris à la réponse ci-dessus. La fermeture antérieure des Forums provient d’une certaine lassitude, couplée à l’envoi de spams en masse extrèmement chiants à éradiquer. Prenez par exemple l’article sur Radiohead. Il y a eu près de millier de consultations en deux jours et pas loin de 100 commentaires. Parmi ces commentaires, lesquels sont intéressants ? Pratiquement aucun. Qu’on nous dise que nous avons tort et que Radiohead est génial pour X ou Y raison, il n’y a aucun problème. Le problème, c’est que 95% des commentaires ne sont d’aucune utilité à personne. Ce pourrait être des fans des Klaxons, de Slayer ou de Lorie, nous n’en savons rien. Aucun ne nous explique pourquoi Radiohead est génial, ou pourquoi Radiohead est à chier. Au mieux, on a droit aux sublimes incarnations de l’inconscient collectif, qui fait que Radiohead "est" génial. Personnellement, j’aimerais bien savoir pourquoi Radiohead est génial, même si c’est en trois lignes. Les slogans, très peu pour moi. On attend du ressenti, de l’expérience...mais à mon avis, c’est surestimer le lecteur moyen. Pop-rock attire les trolls. Sans doute l’a-t-il cherché, mais d’un autre côté, cela me convainc que ceux qui ont les choses les plus intéressantes à dire sont ceux qui se taisent (et ce n’est pas valable que pour ce site en particulier. Ca fonctionne du Monde.fr à Lorie.fr et au delà). Il y a bien quelques interventions intéressantes mais elles sont noyés au milieu de coms inutiles provenant de "lecteurs" superflus. Si vous êtes celui qui signiez jadis "Matthieu, mélomane", aussi loin que je m’en rappelle, vous n’êtes pas concerné par ce constat mais vous êtes une des rares exception au milieu de l’imbécilité navrante qui prévaut sur ces forums. Assez représentatif de la société en général, somme toute.

        J’étais favorable à l’interdiction des forums, ne serait-ce que pour lasser la vermine, tout comme j’étais favorable à leur réouverture compte tenu de la nature même de la rubrique "Le comptoir"’...mais finalement, je constate qu’il s’agissait encore une fois d’une surestimation du niveau mental du lectorat dans sa globalité.

        [Répondre à ce message]

          Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie

          19 décembre 2007 [retour au début des forums]


          Ahah, égocentrisme quand tu nous tiens. Tu serais très bien passé si tu avais vécu en 1789 : De grandes paroles, de très belles envolées lyriques...mais très peu de contenu.

          Moi ça m’a toujours fait rire qu’un fan de "gros son" vienne me demander de lui expliquer "pourquoi Radiohead c’est bien". Autant expliquer l’art conceptuel à Rubens.

          [Répondre à ce message]

            Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie

            19 décembre 2007, par Marc Lenglet [retour au début des forums]


            Le contenu, qu’il soit positif ou négatif, ayant assez peu d’importance lorsqu’on parle de musique, je ne m’en sens pas frustré. La plus belle chronique du monde ne me convaincra jamais qu’un groupe vaut ou ne vaut pas quelque chose. Tout au plus me persuadera-t-elle de jeter une oreille à une formation que je ne connais pas.
            Néanmoins, je n’ai pas commencé par le "gros son"...mais plutôt par le rock "alternatif", comme tous les ados en mal de respectabilité. Votre intervention témoigne juste de la morgue pédante dont font preuve nombre d’amateurs de rock, qui réclament pourtant perpétuellement la tolérance à leur égard.

            [Répondre à ce message]

          Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie

          19 décembre 2007 [retour au début des forums]


          Quelle est l’utilité de savoir que parmis vos chroniqueurs, il y en a un qui aime bien, un qui déteste et trois qui se foutent de Radiohead ? Quel est l’intérêt de parler de groupes dont finalement vous n’avez pas grand-chose à en dire sans avoir la modestie ni le recul suffisant pour l’avouer. Quelles sont l’utilité et l’intérêt d’un site ouvert aux commentaires mais qui n’accepterait que ceux qui se limitent au jeu du "j’aime/j’aime pas" ou ceux qui cirent les pompes des rédacteurs. Quelle est la crédibilité d’un chroniqueur qui, s’il se permet d’avoir des avis tranchés et souvent cassants sur des groupes et leur public, ne semble pas pouvoir encaisser la moindre critique à propos de son travail ?

          Moi je dis ça pour vous, hein. C’est pas pour faire mon troll. Et contrairement à toi je trouve les commentaires souvent plus enrichissants que les articles. Ou simplement marrants, ce qui est déjà pas mal.

          [Répondre à ce message]

            Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie

            19 décembre 2007, par Marc Lenglet [retour au début des forums]


            Et quel est l’intérêt d’une chronique, ou même d’un site web, si ce n’est vous permettre de tuer le temps de manière un peu plus plaisante qu’en faisant des Réussites ?
            Quand à la nature des commentaires, on en laisse déjà beaucoup trop passer à mon goût. Si les rédacteurs de ce site se font traiter d’incapables d’une manière qui présente un minimum d’intérêt (au hasard, Coosemans fait très bien ça), je ne vois aucun problèmes à publier le commentaire. Or, la majorité des messages sont moins vexants qu’ennuyeux et redondants, c’est tout le problème.

            [Répondre à ce message]

              Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie

              19 décembre 2007 [retour au début des forums]


              L’intérêt d’une chronique ? Découvrir un artiste, en apprendre un peu plus sur un autre que l’on connait déjà ou découvrir le point de vue original et pertinent d’un amateur éclairé sur la musique en général. Or ici, à quelques rares exceptions prêt, on a surtout droit à l’étalage de stéréotypes éculés qui réduisent le monde à des castes de beauf rockeux, bobos folkeux, minettes de starac ou autres intellos du krautrock. Ou bien votre avis sur des groupes que personne ne vous a attendu pour écouter parce qu’on en a déjà parlé mille fois. Cette année, par exemple, Yelle, Tokio Hotel et les Plasticines sont les seuls artistes(?) dont je n’avais jamais entendu le nom avant de lire pop-rock. Tu parles d’une découverte... (bien sûr, il y a eu quelques exceptions mais comment se fier à l’avis d’un chroniqueur qu’on a l’habitude de voir se vautrer dans les clichés les plus puerils ?)

              [Répondre à ce message]

          Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie

          20 décembre 2007 [retour au début des forums]


          Vous avez bien deviné pour le mathieu, mélomane..

          Mais je pense que vous vous trompez dans votre conclusion. Je pense que vous n’y croyez pas vous-même en votre réponse, car le fait même d’avoir ouvert à nouveau votre site a créé des échanges et des discussions, et pas seulement autour de Radiohead. (aussi à propos de Etron, on n’en parlera jamais assez !!) Vous-même croyez en cet échange, et en plus, la solution, vous l’avez en main. Dépolémisez un peu, et mélomanisez un peu, et d’office le niveau moyen des interventions augmentera !!

          Je vous lis déçu par la qualité des réponses, mais je pense que vous ne pouvez pas jeter le bébé avec l’eau du bain.. Les échanges positifs, je les lis régulièrement sur votre site..

          Bien que je sois irrité par l’aspect polémique du site, je persiste à le visiter car je trouve certains articles agréables et instructifs ( ne suivant pas de près la musique contemporaine, j’aime bien rester un minimum informé). Honnêtement, le reste (la polémique, donc) je le prends avec parce chacun a le droit d’avoir sa personnalité... Mais je trouve que vous n’êtes pas des polémistes. Vous jouez un rôle qui vous convient moins que celui de l’amoureux de la musique (argument valide que si l’on accepte un instant la fiction qu’il existe une personne qui s’appelle ’pop-rock.be)

          Bon, je vous laisse j’ai du travail, et j’aimerais encore lire votre critique du Uncle Meat de Zappa !

          Au plaisir de vous lire,

          mathieu, mélomane

          [Répondre à ce message]

          Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie

          21 décembre 2007, par Jimbo [retour au début des forums]


          La musique ne s’explique pas au travers de quelques lignes comme vous le pensez Monsieur Lenglet mais elle se ressent, c’est une question de sentiments. Pour le commun des mortels, comme moi qui ne suis pas musicien, la musique me transcende sans que je puisse l’expliquer. Alors, vous qui faites partie de l’intelligentsia bien pensante laissez moi vous dire que vos expressions et tout votre charabia me font l’effet d’un suppositoire. Bien à vous.

          [Répondre à ce message]

            Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie

            21 décembre 2007 [retour au début des forums]


            pas d’accord.

            Les musiciens sont eux-mêmes mélomanes, et leurs oeuvres sont généralement bien réfléchies, le fruit de plusieurs années de travail et de reflexion intense. Si le résultat est, lui, ressenti, l’oeuvre, elle, est réfléchie.

            Le critique peut essayer d’analyser ce processus de réflexion et de création de l’artiste, et raconter des choses très intéressantes en partant du résultat.

            Lisez les critiques que Truffaut, le cinéaste, a écrit sur divers films. Regardez les excellents documentaires que Martin Scorsese a réalisé, entre autres sur l’histoire du cinéma américain jusqu’à l’avènement de sa propre génération.

            Plusieurs écrivains, artistes rock, jazz et classique (Henry Rollins, Will Oldham, Bobby Gillespie, Bob Dylan, mais aussi Boris Vian) se sont laissés prendre au jeu et au plaisir de la chronique, et ils ont prouvé que réfléchir sur une oeuvre, et l’analyser n’en n’exclut pas du tout le ressenti, ni n’en réduit la qualité ou l’intensité.

            Bien à vous,

            Mathieu

            [Répondre à ce message]

    Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie

    19 décembre 2007 [retour au début des forums]


    Si t’as attendu Pop-Rock pour découvrir Tokio Hotel, tu dois habiter sur une île, toi...

    [Répondre à ce message]

      Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie

      19 décembre 2007 [retour au début des forums]


      Et bien... détrompe-toi, ils en ont parlé très tôt (cfr : les 20 cm de cheveux en moins sur la tête de DragonBall ici : http://www.pop-rock.com/breve.php3?id_breve=1178). Pour ce genre de truc qui ne trompe que les ados sms si facile à casser par après en se plaignant du niveau des lecteurs, ils sont tout de suite sur la balle. Crédibilité toujours...

      [Répondre à ce message]

Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie

19 décembre 2007 [retour au début des forums]

On s’en fout des chouchous de l’un qui sont les têtes de cons des autres. La vraie question à se poser, c’est : qu’est-ce que l’indie en 2007 ? Certainement pas Arctic Monkeys, lancé en Angleterre avec une pub supérieure à bien des boys bands par un label qui fonctionne désormais exactement comme les majors d’il y a 10 ans.

[Répondre à ce message]

    Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie

    19 décembre 2007, par Djéb [retour au début des forums]


    "On s’en fout des chouchous de l’un qui sont les têtes de cons des autres."

    "lancé en Angleterre avec une pub supérieure à bien des boys bands."

    Ouais, enfin tu le donnes implicitement ton avis quand même...

    [Répondre à ce message]

      Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie

      19 décembre 2007 [retour au début des forums]


      On s’en fout de mon avis. J’écoute pas Arctic Monkeys, je sais à peine ce qu’ils font. Je te signale juste que dans les gares anglaises, il y avait en début d’année plus de pub pour leurs disques que d’affiches pour 50 Cent et qu’ils sont partenaires de tous les grosses radios, gros promoteurs, etc... Bref, drôle d’indépendance...

      [Répondre à ce message]

        Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie

        19 décembre 2007, par Djéb [retour au début des forums]


        Tout d’abord ton avis (comme celui de n’importe qui) intérésse tout le monde (moi le premier), sinon à quoi bon faire des chroniques de disques/artistes et d’avoir la possibilité de pouvoir les commenter et en discuter dans ce cas ?

        Secundo, je ne pense pas que la question d’être indie ou pas est le véritable noeud du problème : c’est plutot celui d’avoir des artistes de qualité et je te rejoins concernant les Arctic Monkeys (beaucoup trop de bruit pour ce qu’ils sont au fond).

        Je risque de me faire taper méchamment sur les doigts (mais j’assume) mais les deux premiers Cd d’Obispo (machine à fric ultra médiatisée pour ceux qui l’ignoraient encore) sont plus que corrects pour la catégorie à laquelle ils appartiennent (variétoche) et je me surprends même à les écouter encore de temps à autre...

        Oui, on peut être hors du système et faire de la daube et être honteusement markétté et être intéréssant.

        Enfin, on peut également être markétté et ne provoquer aucun buzz (regarde les vainqueurs de la star ac à part jenifer et peut être nolween leroy) et être couronné de succès en partant de rien ou de pas grand chose.

        Il n’y a pas de règle (ou presque pas) et l’étiquette "indie" ne me donne pas plus envie d’écouter tel ou tel artiste.

        [Répondre à ce message]

    Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie

    19 décembre 2007 [retour au début des forums]


    Les véritablement indépendants aujourd’hui, c’est Prince en 1 et Radiohead jusqu’à la semaine passée. Faudrait pas l’oublier ça.

    [Répondre à ce message]

      Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie

      19 décembre 2007, par Alex Stevens [retour au début des forums]


      Les vrais indépendants c’est Etron. Cette année ils ont encore été contactés par le Parrain Di Antonio pour jouer a Dour et ils ont encore refusé.

      [Répondre à ce message]

Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie

19 décembre 2007 [retour au début des forums]

Ce n’est que mon avis... Arctic Monkeys c’est surtout un groupe capable de réussir une première partie d’album (les 6 premiers titres) sympathique (sans plus à vrai dire... La voix du chanteur n’est pas la plus accrocheuse qui soit et la musique n’est pas des plus révolutionnaires) et une seconde quand même relativement chiante (le son est beaucoup trop "sec" et pauvre) et peu originale...

Dans le genre "énérgique", je préfère plutot un Weezer ou un Dandy Warhols (peut être moins hérmétique et plus commerciale mais mettant nettement plus la patate).

Ce n’est que mon avis, une fois de plus...

[Répondre à ce message]

Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie

19 décembre 2007 [retour au début des forums]

Citez-moi un jeune rédacteur de pop-rock qui a su chroniquer cette année la sortie d’un vrai bon disque avec un article de qualité ET des arguments significatif. Delvaux ? Certainement pas. sa prose est une bouse infâme qui a totalement annihilé la crédibilité et le capital sympathie qu’on pouvait encore à la rigueur accorder à l’ensemble des autres rédacteurs, pourtant pas non plus les derniers sur la grille de départ du championnat des egos boursouflés.

[Répondre à ce message]

    Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie

    19 décembre 2007, par Geoffroy Bodart [retour au début des forums]


    Que faut-il exactement comprendre sous l’appellation "vrai bon disque" (à opposer, j’imagine, aux "faux bons disques") ? S’agit-il de disques intrinsèquement bons, même si nous ne les avons pas aimés ? De disques qu’il est de bon ton d’encenser, qui n’acceptent aucune critique ?

    A l’inverse, pami tous les albums dont nous avons dit du bien cette année (et il y en a un paquet), il n’y aurait selon vous que des chiures que nous nous gargarisons d’aimer simplement pour entretenir une attitude de poseur ?

    [Répondre à ce message]

      Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie

      19 décembre 2007 [retour au début des forums]


      Ma boutade sert seulement à montrer qu’il est facile d’enchainer une suite de qualificatifs péjoratifs et de faire passer ça pour une critique argumentée. Inutile de s’attarder sur la distinction "vrai" ou "faux" bons disques. Toute chronique est subjective, on le sait, et c’est pour ça qu’elle ne devient intéressante que lorsqu’elle va (en toute subjectivité) au-delà du simple avis perso de son rédacteur. Ou à défaut si elle est tournée avec style.

      C’est marrant que ce soit toi qui me réponde parce que, selon moi, tu es le seul qui tire un peu son épingle du jeu sur ce site grâce à ton sens de l’humour.

      Allez... et Marc Lenglet quand il parle d’un truc qu’il aime bien. Les autres, c’est du niveau scolaire d’une rédaction de premier cycle de l’enseignement secondaire inférieur rénové par Marie Arena.

      [Répondre à ce message]

    Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie

    19 décembre 2007, par kozmik [retour au début des forums]


    Les rock-critiques belges ont toujours étés d’un niveau infâme. Dans les années 70 Piero Kenroll (déja ce pseudo) portait aux nues Slade ; les pires tâcherons du glam rock. Dans les années 80 les scribouillards de Rock this Town sortaient des numéros spéciaux de 100 pages sur les mérites de naze comme simple minds et Front 242 et on pouvait lire de fabuleux articles sur simply Red et U2. Télémoustique dans ces années là soutenait Big Country, China Crisis...Et ils raillaient déja les francais Best et rock n Folk qui faisaient de chouettes articles sur Springsteen, Elliot Murphy, Gun Club, Cramps, Pretenders. Dans les année 90 c’était la guerre entre les 2 feuilles de choux a audiences confidentielles (riff raff et Mofo). En fait les rédacteurs de pop-rock sont dans la tradition, le seul truc ici c’est qu’en plus ils aiment la polémique a 2 cent qui est la seule manière de mettre un peu de vie sur leur forum.

    [Répondre à ce message]

      Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie

      19 décembre 2007 [retour au début des forums]


      C’est vrai. Et dans 15 ou 20 ans une nouvelle génération de musiciens redécouvrira peut-être avec plaisir The Horrors, Babyshambles, Klaxons et tous ces autres seconds couteaux sacrifiés sur l’autel de la hype. Comme la génération actuelle a pu le faire avec avec des groupes comme A Certain Ratio, Shriekback, Spizz Energy, Gang of Four et tous ces seconds couteaux oubliés des années 80.

      [Répondre à ce message]

      Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie

      19 décembre 2007, par ex prof [retour au début des forums]


      Un peu réducteur la vision à propos de Pierre Vermandel ;sans lui pas de rock -criticism en Belgique francophone...Et il a commencé bien avant les seventies (et Slade ,qui était un groupe marrant à l’époque).Bon nombre de groupes belges lui doivent une chandelle (taille au choix).....Jengiz Khan and so on...cf ’il suffirait de presque rien’
      Anyway,toutes ces rétrospectives c’est comme blowin in the wind.

      [Répondre à ce message]

        Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie

        20 décembre 2007 [retour au début des forums]


        Du publi-reportage pour Machiavel et Rapsat ne fait pas de bonnes chroniques. Ce mec est un nain. Obtus, qui plus est (voire sa détestation du yéyé, du punk, etc...)

        [Répondre à ce message]

          Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie

          21 décembre 2007, par exprof [retour au début des forums]


          Piero n’a jamais détesté le punk...
          Au contraire ,il a créé du temps de ’More ’(ask G Verlant),un club en dessous de Forest National où on a pu voir des tas de groupes ’épingles à nourice’ style ;’Generation X ’ou pour les belges ’Chainsaw’.
          Il a été un des premiers en Belgique à voir que certains bands devenaient des dinosaures.
          Ok ,il exprimait une ’haine’ infantile vis-à-vis des yés yés et tout ce qui se faisait in French ,mais historiquement cela pouvait se comprendre.
          Bien sûr ,il voyait tout au travers d’oeillères,son jugement était manichéen.Est-ce mieux aujourd’hui ?

          [Répondre à ce message]

            Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie

            21 décembre 2007 [retour au début des forums]


            Pas mieux, pas pire, toujours aussi nul. D’ailleurs, c’est souvent les mêmes mecs que ces années là, la critique musicale en belgique, c’est un boulot stable

            [Répondre à ce message]

Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie

19 décembre 2007, par Davidxxx [retour au début des forums]

Et War Stories d’Unkle ?

[Répondre à ce message]

Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie

19 décembre 2007 [retour au début des forums]

"le triste parcours d’interpol"..
quelle prétention d’oser détruire tout un parcours en si peu de mots.. vous venez de perdre toute la crédibilité que vous aviez encore à mes yeux..
les retrospectives hâtives de fin d’année ça vout réussit pas.. pesez un peu vos mots au lieu de raconter des conneries !

[Répondre à ce message]

    Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie

    19 décembre 2007 [retour au début des forums]


    Pourquoi, le brillant parcours d’Interpol, ça sonne mieux aux oreilles ? Commencer si haut, continuer presque aussi haut et aboutir si bas, j’appelle ça aussi un triste parcours (ou un parcours triste, ça évite le double sens).

    [Répondre à ce message]

      Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie

      19 décembre 2007 [retour au début des forums]


      "si bas"
      t’as écouté leur cd au moins ?
      tous les fans adorent cet album et ici vous le démontez, juste parce que ça faisait longtemps que vous aviez plus cassé quelque chose.. en meme temps c’est ce genre de discours qui ramenent des visiteurs sur votre site, et vous deviez en avoir besoin, comme quand vous rouvrez vos forums aux racailles.. ça avait du plomber les stats de bloquer les commentaires

      [Répondre à ce message]

Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie

19 décembre 2007, par Geoffroy Bodart [retour au début des forums]

Pff... aussi indie que ta mère en tablier à fleurs (sorry, pas pu m’en empêcher).

[Répondre à ce message]

    Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie

    19 décembre 2007, par kozmik [retour au début des forums]


    Finalement c’est vous, qui raillez vos lecteurs, la racaille. Comme votre gourou. Bientot une petite chronique élogieuse de Carla Bruni..mmm ?

    [Répondre à ce message]

Rétrospective 2007 (VII) : faute de mieux, les Arctic Monkeys confirment leur leadership sur la scène indie

19 décembre 2007, par Reen [retour au début des forums]

Dites, lequel d’entre vous s’est fait casser la gueule par Carlos D. ?

[Répondre à ce message]