Pop-Rock.com






Nid & Sancy peuvent-ils éclipser Soldout ?
vendredi 6 mai 2005

Depuis la sortie de Stop talking, l’an passé, Soldout n’a cessé d’écumer toutes les scènes de Belgique. Donnant parfois jusqu’à trois concerts par semaine, le duo a joué partout : de la plus petite et plus mal famée discothèque de Charleroi, jusqu’à des salles bruxelloises prestigieuses comme le Botanique et le Cirque Royal. Même si on ne peut pas dire qu’ils ont vraiment inventé quelque chose, Charlotte et David sont arrivés au bon endroit au bon moment avec un concept idéal pour la case « fin de soirée » de n’importe quel concert ou festival, tant de rock que d’electro. Partout, le succès est au rendez-vous et Soldout débarque maintenant en France et en Allemagne. La recette de base (une fille sexy au chant, un homme aux machines qui balance des hymnes d’electro-pop dansante en provenance directe des eighties) est simple et risquait inévitablement de faire des émules.

Et voici que débarque Nid & Sancy, duo flamand à la croisée des chemins entre electro, rock et punk. Pour les plus jeunes, précisons que le nom du groupe est bien évidemment une allusion à Sid Vicious, l’éphémère bassiste des Sex Pistols, et à sa sulfureuse compagne, Nancy Spungen. Pour la petite histoire, Sid fut soupçonné d’avoir assassiné Nancy, avant de lui-même décéder d’une overdose d’héroïne, en 1979.

Dans le circuit depuis quelques années, Nid & Sancy viennent vraiment d’exploser en Flandre et aux Pays-Bas avec leur premier album, Talk to the Machine, sorte de rencontre au sommet entre Kraftwerk, Adult, les Sex Pistols et… Soldout. Bart, avec sa dégaine de Kurt Cobain sur le retour, est aux machines, tandis que Tania (la photo) chante – et hurle parfois – sur un timbre de voix rappelant beaucoup celui de Charlotte Maison. Musicalement, Nid & Sancy se démarquent de Soldout par un son plus sale, plus trash, mais de nombreuses similitudes subsistent. Ils comptent déjà une impressionnante liste de concerts à leur actif (notamment à l’A.B., où ils ont ouvert pour Soulwax, mais aussi au Pukkelpop), et ne vont sans doute pas en rester là. La conquête de la Wallonie est un de leurs principaux objectifs à court terme. Leur récent concert à l’Elektrochok Festival, à Mons, leur a permis de faire monter leur cote dans le sud du pays. Au point de bientôt concurrencer Soldout dans le cœur des fans et des organisateurs d’évènements ? L’avenir nous le dira.

Nid & Sancy seront le 21 mai à l’Hangar 1 d’Ostende, avec The Distillers. Entretemps, on retrouvera Soldout le samedi 14 mai à Bruxelles, au Botanique, avec Human League, Vive La Fête et DJ Morpheus. Ils partiront ensuite en France et seront notamment aux Vieilles Charrues le 22 juillet.

JPEG - 15.2 ko
Soldout

Photos : (c) Frédéric Oszczak - 2005. Droits réservés.



Répondre à cette brève


LES AUTRES BREVES
DE CETTE RUBRIQUE :

samedi 7 mai
Iggy Pop, Lou Reed, The Cramps, Siouxsie, U2… La Sonuma met en ligne les archives de la RTBF.
jeudi 5 mai
Vogue la galère...
mardi 3 mai
Le député des hardos est mort
lundi 2 mai
Daan en acoustique : c’est encore mieux en live !
vendredi 29 avril
Un single solo et un livre pour Steven Tyler
mardi 26 avril
Décès de Poly Styrene
lundi 25 avril
Le nouveau Beastie Boys en écoute gratuite
mercredi 20 avril
Name-dropping sous influence (updaté)
lundi 18 avril
Envers et contre Thot
vendredi 15 avril
The Young Gods : plus vraiment Young et encore moins Gods.





Nid & Sancy peuvent-ils éclipser Soldout ?
27 mars 2015
> Nid & Sancy peuvent-ils éclipser Soldout ?
6 mai 2005




Nid & Sancy peuvent-ils éclipser Soldout ?

27 mars 2015 [retour au début des forums]

Indeed, the bans was very in demand in many place. They have performed in the major and big cities around the country. - Marla Ahlgrimm

[Répondre à ce message]

> Nid & Sancy peuvent-ils éclipser Soldout ?

6 mai 2005 [retour au début des forums]

A la lecture de l’article, ça ne respire pas la fraicheur, l’originalité et l’intégrité tout ça...

[Répondre à ce message]