Pop-Rock.com






Mr. Pop-Rock en very special guest à la Pilgrimage Party ce vendredi 8 mai
lundi 4 mai 2009

Pilgrimage, les fameuses soirées alternatives bruxelloises, convient ce vendredi soir Jérôme Delvaux, le fondateur de Pop-Rock.com, à venir étaler trois heures durant derrière les platines du West-Side tout le bon goût qui le caractérise. Voici le pitch :

"En mai, le pilgrimeur fait ce qui lui plaît. C’est-à-dire rejoindre la piste de danse de ses soirées underground préférées… Pour cette dernière Pilgrimage Party avant la pause estivale, Miss Kawa et le dandy pop-rock Jérôme Delvaux donneront la réplique à notre DJ résident X-Pulsiv tout au long d’une nuit très batcave, cold wave, post-punk, indus, electro et ebm. En prime : la présentation du premier et très attendu album des Texas Trauma (http://www.sleepwalking.be/) que vous pourrez emporter sur les plages de sable fin… Osez rejoindre le pèlerinage !"

L’intéressé répond pour nous à quelques questions que nous nous posons tous :

- Musiciens, journalistes, animateurs radio, blogueurs, disquaires, et même chroniqueuses de magazines féminins, tout le monde aujourd’hui réalise des « DJ sets ». Est-ce un effet de mode ?

- Je crois qu’on a assisté il y a quelques années à l’avènement d’une nouvelle forme de Do it yourself. Les platines ne sont plus réservées qu’aux virtuoses du mix et aux professionnels du clubbing. Au contraire, on trouve désormais amusant de voir quelqu’un dont ce n’est pas le métier s’essayer au « deejaying ». Et pas que des Tom Barman qui font ça avant tout pour l’argent. En Belgique, l’exemple le plus parlant reste les soirées RTBF DJ Experience : le présentateur du journal télévisé essaie de faire danser les gens et, parfois, ça marche. Il suffit d’avoir de bons tracks à jouer.

- L’absence de technique n’est pas un problème ? Pour les enchainements ?

- Je me souviens d’une boîte à Bruxelles qui s’appelait Le Sud. Le DJ n’avait qu’une seule platine et il y avait donc un gros blanc après chaque morceau. Cela n’empêchait pas les gens de s’amuser. Et plus récemment, j’ai vu Jacques de Pierpont (animateur sur Pure FM) et Dop (ancien punk, responsable du rayon rock à la FNAC) jouer au Bulex. C’était un désastre sur le plan technique mais il ont mis une ambiance de feu car les morceaux étaient bons.

- Quelle est ta vision d’une soirée réussie ?

- Il faut de l’éclectisme. J’ai détesté sortir au Fuse car on n’y jouait que de la techno non-stop. Pour moi, dans une soirée réussie, tu dois pouvoir suer sur le dernier remix de Digitalism et te retrouver dix minutes plus tard à balancer ton gobelet de bière en l’air sur I wanna be your dog des Stooges ou White riot des Clash. Pour ça, il faut aussi que le DJ comprenne qu’il peut parfois passer sans honte des trucs très connus. En clair, certains devraient arrêter leurs branlettes d’autistes et jouer ce que les gens en face d’eux aiment vraiment entendre.


VOIR EN LIGNE : pilgrimage.be

Répondre à cette brève


LES AUTRES BREVES
DE CETTE RUBRIQUE :

samedi 7 mai
Iggy Pop, Lou Reed, The Cramps, Siouxsie, U2… La Sonuma met en ligne les archives de la RTBF.
jeudi 5 mai
Vogue la galère...
mardi 3 mai
Le député des hardos est mort
lundi 2 mai
Daan en acoustique : c’est encore mieux en live !
vendredi 29 avril
Un single solo et un livre pour Steven Tyler
mardi 26 avril
Décès de Poly Styrene
lundi 25 avril
Le nouveau Beastie Boys en écoute gratuite
mercredi 20 avril
Name-dropping sous influence (updaté)
lundi 18 avril
Envers et contre Thot
vendredi 15 avril
The Young Gods : plus vraiment Young et encore moins Gods.