Pop-Rock.com






Klaus Nomi est vivant !
dimanche 9 décembre 2007

Oui, aucun doute, 24 ans après sa mort, l’icône de la scène new wave du début des années 80, l’exceptionnel performer qui passa des cabarets new-yorkais d’avant-garde à l’adoration éphémère des publics français et japonais avant sa mort du SIDA en 1983, revient nous éclairer de sa voix unique.

Pour ceux qui ignorent qui est Klaus Nomi, des sites comme YouTube leur permettront peut-être de se rappeler que des titres comme Cold Song (la B.O. de A nos amours, de Maurice Pialat), Total Eclipse ou Nomi Song ont hanté les radios et le coeur de beaucoup d’auditeurs. Le look volontairement extraterrestre de notre ami, ses capacités vocales uniques (passant sans problème d’une voix de ténor correcte à une fine tessiture de fausset), et surtout sa volonté de mixer tout ce que sa culture musicale lui apportait ont fait de lui un sujet d’étonnement qui perdure aujourd’hui. Malheureusement, sa courte carrière (deux albums, Klaus Nomi et Simple man, une compilation, Encore... et un live non réédité) reste frustrante pour beaucoup. En 1998, George Elliott (son ancien guitariste et ami) sortit un CD-single limité, contenant deux pièces rares, Za Bak Daz, un titre surprenant issu de répétitions pour un éventuel troisième album qui ne vit jamais le jour, et une reprise du classique de Noël Silent night, à l’origine enregistrée en 1979 pour une cassette offerte à leurs amis. Inutile de dire que ledit single, malgré une production n’ayant pas eu le temps d’être aboutie, devint un objet précieux pour beaucoup. Et voilà qu’en 2005 débarque un documentaire hallucinant, The Nomi Song (disponible aujourd’hui en DVD), qui, sans lever le voile sur le personnage qui reste impénétrable, permet de comprendre à quel point Nomi vécut avec une passion extrême ses choix de vie très anticonformistes.

Et voilà que suite à ce documentaire, George Elliott collabore avec Page Wood, l’ancien batteur et metteur en scène de Nomi, chacun mettant en commun les archives mises de côté pendant tant d’années. Le résultat vient d’être rendu public en CD il y a quelques jours. Appelé Za Bakdaz, cette nouvelle aventure musicale peut être considéré comme le troisième album de Nomi, son opéra non terminé. Mais comme le disent George et Page, "Ce que nous n’étions pas capables de faire était de finir cet album exactement comme il l’aurait fait. Le résultat est est tout autant une collaboration, un hommage, un artefact historique, qu’un mystère". Créé à partir de répétitions, de parties déjà écrites, d’enregistrements partiels, et de reconstitutions de la voix de Nomi, le disque ne correspond pas à ce que à quoi ses fans auraient pu s’attendre, mais il est sans doute fidèle à l’esprit d’expérimentation qui animait Nomi avant qu’il ne soit partiellement dénaturé par le label qui lui fit signer son premier contrat...

Pour le moment uniquement disponible sur le site internet monté par les deux amis (à l’adresse www.zabakdaz.com), où vous pourrez en écouter trois extraits, l’album vous sera vendu sous la forme d’un beau digipack, accompagné de quatre superbes posters, pour peu que vous ayez un compte PayPal. N’hésitez pas à franchir la porte de ce nouveau monde...

J.P.



Répondre à cette brève


LES AUTRES BREVES
DE CETTE RUBRIQUE :

samedi 7 mai
Iggy Pop, Lou Reed, The Cramps, Siouxsie, U2… La Sonuma met en ligne les archives de la RTBF.
jeudi 5 mai
Vogue la galère...
mardi 3 mai
Le député des hardos est mort
lundi 2 mai
Daan en acoustique : c’est encore mieux en live !
vendredi 29 avril
Un single solo et un livre pour Steven Tyler
mardi 26 avril
Décès de Poly Styrene
lundi 25 avril
Le nouveau Beastie Boys en écoute gratuite
mercredi 20 avril
Name-dropping sous influence (updaté)
lundi 18 avril
Envers et contre Thot
vendredi 15 avril
The Young Gods : plus vraiment Young et encore moins Gods.





Klaus Nomi est vivant !
14 décembre 2007, par Raphaël




Klaus Nomi est vivant !

14 décembre 2007, par Raphaël [retour au début des forums]

Il y a une video sur youtube où on peut apercevoir Klaus avec David Bowie pour un show TV. Ce type aurait pu pondre des albums merveilleux si il n’avait pas été victime de cette foutue maladie.

[Répondre à ce message]