Pop-Rock.com






Des nouvelles de Texas Trauma
mercredi 7 novembre 2007

Texas Trauma, ce groupe belge dont nous avons déjà eu l’occasion de vous parler à l’une ou l’autre reprise, est enfin signé. Après plus d’une année et demi passée sur les routes à défendre sa première démo 9 titres Investigation first, le quatuor de la région de Charleroi a finalement décroché une signature sur le jeune label bruxellois Sleep Walking Records (Parade Ground, Modern Cubism). Le deal prévoit la sortie d’un album d’une dizaine de titres vers mars 2008. Celui-ci comprendra cinq nouvelles chansons (dont quatre sont déjà finalisées) et quelques morceaux déjà entendus sur Investigation first, notamment les deux singles en puissance PF girl et God bless anyone. La reprise de Der Mussolini de D.A.F. pourrait également faire partie du track-listing.

Sur scène, Texas Trauma a déjà partagé l’affiche avec des noms prestigieux ; notamment Anne Clark et The Neon Judgement au Coliseum de Charleroi, ou encore Gene Loves Jezebel au Botanique, à Bruxelles. Un concert au mythique bar DNA reste également dans les mémoires des noctambules de la capitale qui ont eu la chance d’y assister. Sur scène, le groupe marie l’électronique aux guitares, un peu à la manière de Clan of Xymox, pour créer des ambiances sombres et envoûtantes qui leur valent à chaque fois de nouveaux fans... 2008 sera sans doute leur année.

www.myspace.com/texastraumamusic



Répondre à cette brève


LES AUTRES BREVES
DE CETTE RUBRIQUE :

samedi 7 mai
Iggy Pop, Lou Reed, The Cramps, Siouxsie, U2… La Sonuma met en ligne les archives de la RTBF.
jeudi 5 mai
Vogue la galère...
mardi 3 mai
Le député des hardos est mort
lundi 2 mai
Daan en acoustique : c’est encore mieux en live !
vendredi 29 avril
Un single solo et un livre pour Steven Tyler
mardi 26 avril
Décès de Poly Styrene
lundi 25 avril
Le nouveau Beastie Boys en écoute gratuite
mercredi 20 avril
Name-dropping sous influence (updaté)
lundi 18 avril
Envers et contre Thot
vendredi 15 avril
The Young Gods : plus vraiment Young et encore moins Gods.