Pop-Rock.com



Soundgarden : "Telephantasm"
Rengaines et longue attente...

vendredi 19 novembre 2010, par Vincent Ouslati

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Björk : "Livebox"
Le Nouveau Rock’n’Roll français
E.V. : "Mar Plij"
Absynthe Minded : "Introducing"
Siouxsie & The Banshees : "The best of"
Porcupine Tree : "Coma Divine"
Depeche Mode : "Touring the angel - Werchter Festival"
Duran Duran : "Decade"
The Cure : "Entreat"
David Bowie : "Stage"


Je devrais plus régulièrement me servir de Twitter, de Facebook et de tous ces machins communautaires envahissants. Je devrais mais l’on perd déjà tant de temps la tronche devant un écran pour qu’il faille en plus devoir vérifier si machin a écrit sur ton mur (le cochon) ou si truc t’a transmis ce questionnaire à la con (genre, quel psychopathe êtes-vous ?). Quant à retrouver des potes perdus (en ce cas, sont-ce encore des potes ?) et autres z’ex dont la vie ne m’importe absolument plus, je préfère me consacrer à d’autres activités que de jouer à Jacques Pradel. Mais c’est vrai, j’aurais appris que Soundgarden se reformait, youpie...

Par son compte Twitter, Chris Cornell annonçait le 1er janvier 2010 la reformation de Soundgarden, dissous il y a plus de treize années. Trop de frictions entre sa modeste personne, las de gros son, et le guitariste Tim Thayil désireux lui de conserver cette empreinte puissante. Il n’en fallut pas plus pour faire sombrer la barque.
Cornell ira cachetonner chez Audioslave tout en gérant tant bien que mal sa carrière en solitaire lorsque Tom Morello l’embêtait trop. Ca donnera du bon (Audioslave) et du douteux (Scream), mais surtout ça ne valait évidemment pas son passif.

Donc Chris se rabiboche avec ses anciens camarades au grand complet, orgie de poutous dans un océan de larmes, nos gros garçons n’auraient jamais dû se quitter, et qu’est-ce qu’on est cons de se séparer alors qu’on s’aime tellement, et puis tiens je te donne 50% de mes royalties et toi tu me laisses ta femme, c’est toujours émouvant les retrouvailles...
Depuis, on ne peut dire que ce Soundgarden tout neuf fait beaucoup parler de lui, à moins que l’on s’en foute royalement, ce qui est aussi très possible.
Une poignée de concerts dont un quasiment privé au Showbox At The Market à Seattle au mois d’avril (ils se firent alors appeler Nudedragons, anagramme de Soundgarden) et deux autres à Chicago dont l’un dans le cadre du festival Lollapalooza, bonjour le retour fracassant...

En attendant un retour plus concret que des apparitions miséreuses sur le seul continent americain, l’on nous sort Telephantasm, soit une compil’. C’est marrant, vu que Soundgarden avait tiré sa révérence avec une autre compilation, A side en 1997, et sans voir le mal partout, c’est un peu comme si on nous collait encore une fois de la musique dans un ascenseur en panne en espérant que l’attente soit plus agréable, sauf que là on nous la fait payer, la musique.

La sélection ne souffre aucune critique, hormis les habituels oublis impardonnables (mais pourquoi ils ont pas mis mon morceau préféré, le superbe "Biiiip" !) et quelques tubes qu’on a beaucoup trop entendu (la triplette Superunknown, Spoonman, Black hole sun, collés les uns derrière les autres dans le second volume, mais je sais c’est une compilation...). Il reste cependant quelque belles choses sorties du placard, Jesus Christ pose dans une version live, voilà qui dépote gentiment, de même que se retrouver face à Slaves and bulldozers, un morceau que j’avais personnellement un peu oublié et qui me saute à la gueule avec une énergie intacte.

Les connaisseurs du groupe ne seront donc pas surpris et il est fort probable que seuls les true die hard fans et quelques jeunes en quête de vieilleries s’intéresseront à Telephantasm. Pour masquer un peu l’artifice mercantile, certains titres sont extraits de shows de la BBC (Flower), du Saturday Night Live (Pretty noose) ou du MTV Live n’ Loud (Blow up the outside world), toutes de bonnes interprétations, mais c’est juste histoire de donner plus de consistance à un objet sans grand intérêt, vous l’aurez compris.
Pour ceux qui ont de l’argent à dépenser, la version Super Deluxe Limited de ta race (ou quelque chose de ce genre, demandez à votre disquaire) dudit disque ne sera pas inutile, vu qu’elle renferme un DVD contenant vingt clips vidéos, ce qui s’avère au final bien sympathique.

Pour en revenir à la matière strictement musicale, un titre à retenir serait probablement ce Black rain final, un inédit issu des sessions de Badmotorfinger. Ces rythmes lourds, la guitare de Thayil qui s’emporte, Cornell braillant sans retenue, beau témoignage de Soundgarden dans sa belle époque.

Une belle époque que l’on espère émerger de cette reformation, alors que d’autres, mêmes gravement amputés, ont pu produire en guise de retrouvailles un bijou du calibre de Black gives way to blue. Je l’admets, je place la barre très haut pour ce Soundgarden du troisième millénaire, mais les craintes d’un come-back uniquement basé sur le fric commencent peu à peu à faire son chemin, et il est bien entendu qu’on souhaite tout autre chose de Cornell et de ses nouveaux ex-amis.



Répondre à cet article

Vincent Ouslati





Il y a 5 contribution(s) au forum.

Soundgarden : "Telephantasm"
(1/4) 30 avril 2013, par Kallis
Soundgarden : "Telephantasm"
(2/4) 23 avril 2013, par Punk
Soundgarden : "Telephantasm"
(3/4) 26 novembre 2010, par The Badabing
Soundgarden : "Telephantasm"
(4/4) 19 novembre 2010, par LV




Soundgarden : "Telephantasm"

30 avril 2013, par Kallis [retour au début des forums]

All our Advanced Deployment Professional 000-012 real certification made up of Advanced Deployment Professional 000-012 real certification which bond you can 100% happiness 000-012 in your antecedent try 000-012.
1Z0-591 // 250-406 // 299-01

[Répondre à ce message]

Soundgarden : "Telephantasm"

23 avril 2013, par Punk [retour au début des forums]

Plus encore que ces derniers - sans même parler de tous les autres - les Kinks incarnent la pop anglaise la plus typique et

Questions Collection || Exam Questions || BeITCertified

[Répondre à ce message]

Soundgarden : "Telephantasm"

26 novembre 2010, par The Badabing [retour au début des forums]

"le grunge sera à nouveau hype en 2011"

franchement j’en doute.
Kurt Cobain s’est suicidé, Lanye Staley a vécu comme un ermite jusqu’à finalement faire une overdose, Pearl Jam sont passées a autres choses depuis longtemps, Mark Lanegan fait sa route en solo...

Soundgarden j’attendrais l’album pour me prononcer sur la qualité de ce que peux proposer ce groupe en 2011 mais après les conneries de Cornell en solo je suis loin d’être impatient

[Répondre à ce message]

Soundgarden : "Telephantasm"

19 novembre 2010, par LV [retour au début des forums]

"mais les craintes d’un come-back uniquement basé sur le fric commencent peu à peu à faire son chemin"

Et ces craintes sont quand même bien justifiées ! Ils veulent certainement profiter du succès actuel de la musique live pour remplir leurs comptes en banque. Les ados qui les suivaient jadis ont aujourd’hui la petite quarantaine et donc plein de fric pour se payer un bon coup de nostalgie sur un black hole sun live. Puis le grunge sera à nouveau hype en 2011, vous verrez !

[Répondre à ce message]