Pop-Rock.com



Front 242 : "Re-Boot (Live ’98)"
Insubmersibles

vendredi 8 juin 2007, par Jérôme Delvaux

DANS LA MEME RUBRIQUE :
The Beatles : "Love"
David Bowie : "Stage"
Sigur Ròs : "Hvarf/Heim"
A-Ha : "How can I sleep with your voice in my head ?"
Serge Gainsbourg : "Live"
Depeche Mode : "Touring the angel - Werchter Festival"
Keith Jarrett : "The Köln Concert"
Psychic TV : "Beauty from thee Beast"
Mademoiselle K : "Live"
The Bollock Brothers : "Live performances (Official bootleg)"


Après cinq longues années de silence discographique et une multiplication de side-projects pas tous très aboutis, Front 242 revenait en 1998 avec un nouveau concept dévastateur : Re-Boot. Son but était très simple : relifter le répertoire du groupe en utilisant les technologies de pointe actuelles, et ainsi proposer un nouveau show qui allierait titres anciens et sonorités modernes. Même si les fans n’ont pas toujours très bien compris (ou accepté) la démarche, on peut dire que l’objectif fut brillamment atteint.

Du temps de sa splendeur, dans les années 80, Front 242 se démarquait de ses concurrents d’une part par l’utilisation d’un matériel très rudimentaire, d’autre part par le refus de laisser un producteur fourrer son nez dans leurs affaires. Contrairement à Depeche Mode et Nitzer Ebb, pour ne pas les nommer, Front n’aurait ni studios d’enregistrement faramineux, ni aucun technicien de la trempe de Flood ou Gareth Jones qui se chargerait de polir leurs ébauches. Tout se passerait dans le petit studio fétiche d’Aerschot, avec Daniel Bressanutti aux commandes. C’est incontestablement cette approche artisanale, directe et sans concession qui est à la base du son electro si caractéristique (qu’on qualifie aujourd’hui de vintage) des premiers disques de Front 242.

Cette façon de procéder en vase clos, sans jamais soumettre son travail à l’avis d’un producteur extérieur, ni vraiment se remettre en question, amena toutefois le groupe à faire face à ses propres limites. Dans les années 90, l’émergence de formations comme les Chemical Brothers allait donner un coup de vieux considérable aux pionniers de l’EBM. Leur réaction fut de se terrer pendant quelques temps. Même si cette jeune génération (Prodigy, Underworld, mais aussi The Orb) allait leur rendre hommage en remixant certains de leurs classiques sur la compilation Mutage.Mixage, en 1995, les quatre frontistes n’en menaient pas large. Daniel Bressanutti reconnaissait dans la presse qu’il ne se sentait plus à la hauteur, et la fin du groupe semblait plus qu’envisagée... C’était toutefois mal le connaître. Pour faire face à l’adversité, Daniel et son fidèle second, Patrick Codenys, ont entièrement relooké le répertoire du groupe à l’aide des technologies les plus modernes et du matériel le plus sophistiqué. L’idée n’était pas d’enregistrer de nouveaux morceaux, mais seulement de proposer sur scène un show qui tienne la route, ne sonne pas daté et soutienne la comparaison avec ceux des performers précités. Après tout, en terme de présence scénique et d’efficacité, Jean-Luc De Meyer et Richard 23 pouvaient toujours en remontrer à Keith Flint et Maxim Reality de Prodigy, par exemple.

Il suffisait que le son suive à nouveau pour que la machine Front 242 redémarre, pensait-on. Et on peut dire que Bressanutti et Codenys se sont joliment acquittés de la tâche. Avec désormais un batteur sur scène et une palette de sons plus technoïdes que jamais, Front a donné une seconde jeunesse à certains de ses tubes intemporels comme Headhunter, Im Rhythmus Bleiben ou No shuffle, captés en live lors de deux concerts en Belgique, à Bruxelles et à Courtrai. Le traitement appliqué au son est tellement radical que certaines des chansons en deviennent presque impossibles à reconnaître. C’est particulièrement vrai pour No shuffle, le hit de 1985. Même si le fan de base est forcément désarçonné à la première écoute, il ne peut que finir par adhérer à la nouvelle texture sonore du titre, tant celle-ci est désormais plus puissante et énergique (et dieu sait que l’originale l’était déjà). Richard 23, ce vieux punk aux allures de sergent instructeur des marines, y harangue la foule comme à son habitude et scande de nouvelles vocalises endiablées. La cure de jouvence pratiquée se révèlera en fait peu réussie pour un seul titre : Moldavia. La version originale de cette véritable bombe pour dancefloors, extraite de l’énorme Tyranny (For you) de 1991, semblait tout simplement parfaite. Passée à la moulinette de Re-Boot, elle perd son identité sans être remplacée par quelque chose d’équivalent. Jean-Luc De Meyer s’y invite en outre au chant, avec son timbre grave et menaçant (parfois proche de celui de Till Lindemann de Rammstein), ce qui n’est pas un choix très heureux tant cette chanson semble être faite pour être chantée par le seul Richard (qui en a d’ailleurs écrit le texte).

Dix ans plus tard, on peut se dire que ce sont les sonorités de Re-Boot qui ont vieilli (et le groupe revient d’ailleurs sur scène aux sons vintage). Pourtant, malgré quelques approximations inévitables, ce disque s’avère être une très belle réalisation de Front 242. Et un beau témoignage de son époque. Un live qu’il est de bon ton de considérer comme un album à part entière, tant il est original, et qui s’avère en outre être un très bon point de départ pour le novice qui s’intéresserait sur le tard à la carrière de ce groupe unique.



Répondre à cet article

Jérôme Delvaux





Il y a 176 contribution(s) au forum.

Front 242 : "Re-Boot (Live ’98)"
(1/5) 13 juin 2007
Front 242 : "Re-Boot (Live ’98)"
(2/5) 10 juin 2007
Front 242 : "Re-Boot (Live ’98)"
(3/5) 8 juin 2007
Front 242 : "Re-Boot (Live ’98)"
(4/5) 8 juin 2007, par Menton 343
Front 242 : "Re-Boot (Live ’98)"
(5/5) 8 juin 2007, par kozmik




Front 242 : "Re-Boot (Live ’98)"

13 juin 2007 [retour au début des forums]

Etrange quand même qu’un groupe comme Front 242 déclenche des réactions si contrastées... (voir en dessous)

[Répondre à ce message]

Front 242 : "Re-Boot (Live ’98)"

10 juin 2007 [retour au début des forums]

c’était pas mal du tout la pub pour richard 23... l’avant veille des élections

[Répondre à ce message]

Front 242 : "Re-Boot (Live ’98)"

8 juin 2007 [retour au début des forums]

On ne parlera jamais assez d’eux ! Et merde à Cartman et à toute sa bande d’ados prépubères... ils se reconnaîtront sûrement !

[Répondre à ce message]

    Front 242 : "Re-Boot (Live ’98)"

    8 juin 2007, par cartman [retour au début des forums]


    Ado ? Merde, tu parles d’un putain de groupe des 80’s là connard ! Tu as raté pas mal de chapitres pour pouvoir te permettre d’avoir un avis digne d’intérêt. Réécoute Cochran, Link wray ou Son house et après on pourra causer pionniers. Et si après l’écoute tu ne comprend toujours pas, je ne pourrai plus rien pour toi. C’est marrant les gens qui pensent que les 80’s représentent la genèse, alors que c’est plutot la fin des haricots niveau créativité. Les fans d’électro sont définitivement comme les fans de métal, ils vivent dans leur petit cercle fermé, pensent tout connaitre et ratent l’essentiel. HIHIHI ! Quelle ignorance mes amis.

    [Répondre à ce message]

      Front 242 : "Re-Boot (Live ’98)"

      9 juin 2007 [retour au début des forums]


      Je ne t’ai pas insulté à ce qu’il me semble mais vu que tu le prends de haut ;on dit Monsieur Connard !Evidemment dès qu’on chronique un album de Front tu ne peux malheureusement pas t’empêcher de passer ton groin par là !Je voudrais entendre vraiment les sons qui sortent de tes instruments et peut-être qu’à ce moment là on pourrait avoir une once de respect pour ton "oeuvre",pas si imposante que ça d’ailleurs !Continues à jouer dans le métro,c’est chez toi !

      [Répondre à ce message]

      Front 242 : "Re-Boot (Live ’98)"

      9 juin 2007 [retour au début des forums]


      La machine est lancée !Fameuses tes références et où sont-elles à présent ?Je te signale que F242 est tjs en marche et n’est pas prêt de s’arrêter !

      [Répondre à ce message]

      Front 242 : "Re-Boot (Live ’98)"

      9 juin 2007 [retour au début des forums]


      Généralise pas trop vite, Cartman ; tu veux qu’on discute de quoi ? De peinture, de littérature, d’architecture, de musique classique, ...

      On va encore rire à tes dépens.

      Connais-tu suffisamment le métal pour le dénigrer en bloc et à priori ?

      Comme d’habitude, Cartman, il y a toujours dans tes interventions, noyée dans quelques bons trucs (je reconnais), une débilité profonde.

      [Répondre à ce message]

      Front 242 : "Re-Boot (Live ’98)"

      9 juin 2007 [retour au début des forums]


      Quel con, ce Cartman. Parce que le blues crasseux et le rock garage, c’est pas un cercle fermé, peut-être ?

      [Répondre à ce message]

        Front 242 : "Re-Boot (Live ’98)"

        9 juin 2007, par cartman [retour au début des forums]


        Non justement, c’est plus un rite de passage pour pouvoir apréender toute la musique qui a suivi. Et je n’ai rien contre le metal (j’adore slayer, black sabbath ect...), mais contre ses fans les plus sectaires, et pareil pour l’electro, les punks a chiens, les ravers ect... toute logique de cercle fermé me rebute. Mais quand la musique est de qualité je me fout du public qui suit ces groupes. Mais pour front 242 on voit bien ou la connerie du groupe a entrainé certains fans au delà des frontières de la connerie. Bien essayé les mecs (ou es-ce la même personne ?), mais encore raté !

        Ps : si on n’avait pas cité mon nom en me provocant, je ne me serai pas pointé, j’ai déjà dit ce que je pensai de front machin. Allez, avouez que vous vous emmerdez grave quand je suis pas là pour vous mettre le nez dans votre daube !

        [Répondre à ce message]

          Front 242 : "Re-Boot (Live ’98)"

          9 juin 2007 [retour au début des forums]


          Cartman,
          Tes vieux bluesmen, ils ont pris la guitare -instrument à l’époque uniquement utilisé dans la musique classique et les églises- pour chanter leur misère qui n’intéressait pas l’establishment. Au fil des ans, ça s’est électrifié et c’est devenu une industrie qui fonctionne depuis 50 ans.
          Front 242 et tous les autres pionniers de l’electro, ils ont pris des synthés -instruments à l’époque uniquement utilisés dans la variété et les jingles télé- pour chanter leurs visions futuristes que rejetait l’establishment funly-disco. Au fil des ans, c’est rentré dans l’oreille du grand-public et c’est devenu une industrie qui fonctionne depuis 30 ans.
          Cela ne s’oppose pas, donc. C’est complémentaire et ça découle du même esprit pionnier, alternatif, blablabla...

          [Répondre à ce message]

          Front 242 : "Re-Boot (Live ’98)"

          9 juin 2007, par Jimbo [retour au début des forums]


          T’as été longtemps le souffre douleur de tes petits camarades et ça se ressent dans tes coms mais rassures-toi mon cher Cartman,tes tourments ne font que commencer ! Quel dommage,mais c’est de ta faute !Encore une petite chose,révises ton orthographe !!

          [Répondre à ce message]

      Front 242 : "Re-Boot (Live ’98)"

      10 juin 2007, par el_crapo [retour au début des forums]


      Bon deux choses 1-Tu n’es pas mon ami (et de toutes facons je ne voudrais pas l’être !!)
      2- tu fais ch*** Cartman

      [Répondre à ce message]

        Front 242 : "Re-Boot (Live ’98)"

        10 juin 2007, par cartman [retour au début des forums]


        C’est marrant comme vous vous énervez comme des vierges effarouchées ! Je ne chie pas sur l’électro dans son ensemble, juste sur un groupe. J’écoute tous les styles de musique, electro compris. Juste que pour ce groupe, je trouve que c’est très surestimé, que kraftwerk ou suicide ont aidé a développer cette forme de musique en lui donnant ses lettres de noblesses, pour attérir au final sur ce genre musical débile qu’est l’"ebm". Mais si vous aimez la musique en plastique et les rythmes innofensifs (comme les fans de Moby finalement) et que vous prenez ça comme un truc incontournable (parce que vous etes belges et un peu chauvins finalement), et bien amusez vous bien ! Mais ne remettez pas en question la grande histoire rock’n’rollienne pour autant.

        [Répondre à ce message]

          Front 242 : "Re-Boot (Live ’98)"

          10 juin 2007 [retour au début des forums]


          Sans Front 242, Ministry serait toujours un sous-Duran Duran et il n’y aurait ni Nine Inch Nails, ni Marylin Manson, ni Underground Resistance, ni même Rage Against The Machine. Réduire Front 242 à l’EBM, c’est étaler au grand jour ta méconnaissance totale de ce que tu te permet de critiquer sur base d’arguments à la con. T’aimes pas cette zik, c’est ton droit le plus strict. Le notre de droit, c’est de te trouver très très nain quand tu t’embarques dans de piteuses justifications aussi crétinesques que factuellement fausses et bêtes. Ta marque de fabrique, en fait.

          [Répondre à ce message]

            Front 242 : "Re-Boot (Live ’98)"

            10 juin 2007, par cartman [retour au début des forums]


            Peut être mon petit, mais en attendant, c’est moi qui expose une opinion, c’est moi qui argumente et c’est moi qui alimente la discution. Vous, vous aimez juste bêtement. Donnez moi des raisons d’aimer ce groupe plutot que d’avancer des théories non justifiées a propos de ministry ou ratm (dûr d’imaginer tom morello bander sur du front 242 !). Je me met bien plus en danger que vous, planqués derrière votre adoration a 2 balles. Allez, étonnez moi avec votre prose, vendez moi ce groupe que vous aimez tant, mais que vous n’arrivez jamais a défendre sans m’insulter moi, le soit disant mec sans intérêt ! Pauvres fans étrangers a toute connaissance musicale, n’hésitez surtout pas, le premier qui me défend ce groupe sans espérer ma mort brutale dans un accident de la route aura toute mon attention et mon estime. En attendant de vous lire...

            [Répondre à ce message]

              Front 242 : "Re-Boot (Live ’98)"

              10 juin 2007, par Pussy Galore [retour au début des forums]
              http://foxypussy.blogspot.com


              Et pourtant, Tom Morello a joué sur scène avec Front 242 (le morceau "Headhunter") durant le Lolapalooza.

              Pour le coup, tu as choisi un mauvais exemple, Cartman.

              [Répondre à ce message]

              Front 242 : "Re-Boot (Live ’98)"

              10 juin 2007 [retour au début des forums]


              Cartman

              Ministry était en 1983 un groupe de la veine des Thompson Twins et c’est en tournant aux USA avec Front 242 l’année suivante que le groupe s’est radicalisé sous l’influence des belges. Al Jourgensen a par ailleurs formé les Revolting Cocks avec Luc Van Acker et Richard 23. Il ne faut donc rien imaginer, juste connaître l’histoire de ces groupes auquel, une fois de plus, tu ne connais rien malgré tes jugements à prétention définitive.

              [Répondre à ce message]

          Front 242 : "Re-Boot (Live ’98)"

          10 juin 2007, par Jimbo [retour au début des forums]


          Musique plastique telle que Moby ?Ou F242 ?Sur quels critères justifies-tu tes dires ?Tu t’embrouilles mon pote,c’est évident !T’aimes pas c’est pas grave,y’en a d’autres comme toi mais de grâce,casses-toi dans une partie du monde où on n’aura plus à lire tes coms de merde !Une chose encore:c’est vous les chauvins,y’a qu’à écouter une retransmission sportive pour s’en rendre compte !

          [Répondre à ce message]

            Front 242 : "Re-Boot (Live ’98)"

            10 juin 2007, par cartman [retour au début des forums]


            Je n’écoute pas de retransmission sportive. J’attend toujours un témoignage passioné pour sauver ces pauvres front machin des poubelles de l’histoire !

            [Répondre à ce message]

              Front 242 : "Re-Boot (Live ’98)"

              11 juin 2007, par Jimbo [retour au début des forums]


              Si tes oreilles sont remplies de cérumen c’est pas de not’faute alors quant à ce qu’il en est de te faire apprécier Front ça commence à être compliqué !Nettoies tout ça et reviens nous voir.

              [Répondre à ce message]

          Front 242 : "Re-Boot (Live ’98)"

          11 juin 2007, par DAVE [retour au début des forums]


          Salut vous me faite bien rigoler les gars vous vouyez pas que cartman n est là que pour ça ,vous oustillez un peux laissez le dans son monde merveileux qu est la poubelles magique
          ET VIVE FRONT 242

          [Répondre à ce message]

    Front 242 : "Re-Boot (Live ’98)"

    11 juin 2007, par Debbie pinson [retour au début des forums]


    À titre de comparaison, Cartman, tes Cäniches Favöris avec leurs frocs moule-bites en cuir et leur hard rock maniéré n’ont rien à envier à Front 242 question points sur l’échelle de Palmer qui mesure le degré de ridicule vestimentaire. La différence, c’est que les bruxellois (et d’autres) ont eu le mérite de proposer une musique un peu plus originale, ne serait-ce que par l’utilisation expérimentale et audacieuse d’un nouveau type de matériel. Peut-être parce qu’ils ont été capables d’aller au delà d’une vision dogmatique et conservatrice de la Grande Histoire du Rock, telle qu’elle sera bientôt enseignée dans les manuels scolaires par des gens comme toi. Si tous les musiciens raisonnaient comme tu le fais, Cartman, on n’aurait jamais inventé la guitare électrique.

    [Répondre à ce message]

      Front 242 : "Re-Boot (Live ’98)"

      11 juin 2007, par cartman [retour au début des forums]


      Ton raisonnement ne fonctionne pas pour une simple raison (oui, je vais encore me répèter...) : seulement 1 dixième des albums que je possède est un disque de hard rock ! Vous galèrez grave quand on sort des sentiers battus et des petites cases des rayons fnac. Même sentiers battus qui ont pourtant l’air de te déranger debbie. Je ne suis le stéréotype de rien du tout, ni du fan de hard, ni du punk,ni du rock garage ni de la variété ect... pourtant, on a supposé toutes ces choses ici ! Merde, serai-je le seul fan de musique au sens le plus large et le plus noble du terme ici ??? Explique moi mon pinson pourquoi le fait de trouver inutile, chiant et ridicule fornt 242 ferai de moi un adepte de la régression musicale ? J’ai moi même joué dans un groupe électro (ça aussi je l’ai déjà dit il y a quelques posts...). La différence avec un groupe hard "cliché" comme motley crue par exemple, c’est qu’ils sont conscients de leurs aspects les plus discutables et ridicules. Ils ont une image fun, et donnent du fun a leur public. Quand je vois les front 242 droits comme des gardiens de super marché expliquer avec le plus grand sérieux du monde que leur musique évoque les interventions commandos, il y a de quoi trouver ça naze et inutile quand on est fan de rock, non ? A moins que celà ne soit de l’humour belge ? Dans ce cas, toutes mes excuses. Mais on ne m’empêchera pas de penser qu’un spinal tap version ebm, ça serai nettement moins drole...

      [Répondre à ce message]

        Front 242 : "Re-Boot (Live ’98)"

        11 juin 2007 [retour au début des forums]


        Ton avis, c’est ton avis, Cartman et personne de sensé ne le discute. Tes arguments et tes justifications, par contre, c’est de la merde en pot et c’est d’autant plus idiot qu’il est manifeste que tu n’y connais rien. On ne te demande pas d’apprécier Front 242, on te fait remarquer que lorsque tu avances qu’il s’agit d’un groupe très anecdotique, t’es complètement à la masse vu que c’est au contraire l’un des plus influents de ces 30 dernières années. Influence non discutable mais pas toujours fanfaronnée, ceci expliquant que cela échappe à certains.

        [Répondre à ce message]

        Front 242 : "Re-Boot (Live ’98)"

        11 juin 2007, par Debbie Pinson [retour au début des forums]


        Je ne te reproche pas de ne pas aimer Front 242, je m’amuse de voir que pour quelqu’un qui se targue d’être un genre d’homme universel ouvert à toutes les cultures, tu es plus coincé qu’un moine bénédictin fidèle à son "histoire rock’n’rollienne", ses "rites de passage" et autres "pionniers". Et je me demande qui des deux musiciens est le plus inutile : celui qui prend le risque de faire une musique qui peut-être vieillira mal mais qui permettra de faire un peu évoluer ta chère "histoire rock’n’rollienne, ou celui qui n’arrivera jamais à faire mieux que ses idoles, obsédé par l’idée qu’il faut absolument avoir une culture digne de l’académie française pour prétendre à jouer soi-même (vas dire ça aux sex-pistols) et/ou aveuglé par les mythes et les légendes glam-thrash que les médias en mal d’articles vendeurs lui ont fait bouffer à son insu, au point de lui remodeler l’esprit. Du moins c’est l’impression que tu me donnes, mais je sais que tu ne vas pas être d’accord.

        Pour en revenir aux fameuses interventions commandos, je crois que c’était plutôt lié à l’organisation et à la configuration du groupe (toujours une question de matos) qu’à l’idéologie. Un peu comme tes compatriotes, les Béruriers Noirs envisagaient leur groupe comme une "unité mobile autogérée". Leur look n’était d’ailleurs pas si différent. Front 242, c’était plutôt un trip Big Jim et Action Man que IIIè reich, en somme. Aujourd’hui, à l’ère de la playstation, ça ne choquerait plus personne.

        Et pour terminer, un peu d’humour belge (oui, tu as raison, les belges sont chauvins) : La Belgique des années 80 a été un "berceau de l’électro" (pour reprendre l’expression autorisée par les manuels) C’est sans doute lié à sa culture urbaine. Il y a eu du bon et du moins bon mais pour citer les plus connus (et parce que je n’y connais rien) je dirais Front 242, Neon Judgement, a:grumh, Telex, et ça me fait mal au cul de le dire mais toute la scène new-beat à ouvert la porte à l’acid et à la techno qui ont permis l’émergence de labels belges comme R&S sur lequel sont sortis les premiers tracks d’artistes comme Carl Craig, Aphex Twin ou Michael Paradinas.

        Et pendant ce temps-là, en France, vous aviez... Jean-Michel Jarre... Comprends moi quand je te dis que je ne t’en veux pas de ne pas aimer l’electro ;-)

        [Répondre à ce message]

          Front 242 : "Re-Boot (Live ’98)"

          11 juin 2007, par cartman [retour au début des forums]


          Mais au final, mon pinson adoré, qu’est-ce qu’ils nous ont laissé comme héritage tes front 242 ? Ou en est l’electro aujourd’hui ? Un super mouvement sans message, sans émotion, sans sexe et sans révolte. alors on remercie bien les front 242 pour avoir aidé a nous imposer tout ça ! Merci aux idiots electro belges et leurs fans qui n’ont pas compris que les punks 77 et autres crachaient sur les racines du rock juste pour se faire remarquer (et rêvaient en secret de presley en cuir noir). Tu ne peut pas te couper des racines quand tu fait de la musique, sinon tu fais de la merde. Donc arrêtez de dénigrer les choses sous prétexte que votre culture musicale démarre avec joy division (qui vénéraient le velvet et les doors, qui eux mêmes venaient du blues et r’n’b, racines je vous dit !). Et je te signale qu’au delà de jm Jarre, on avait Kas Product et metal urbain (bien que je ne soit pas un grand fan de la production française.). Et je te signale également que le retour perpétuel du rock sur le devant de la scène, ainsi que sa grande vitalité au niveau underground, me donne encore une fois raison : vos petits mouvements et modes passagères ne sont rien face a la sincérité et l’énergie sexuelle du rock’n’roll originel et sa décendence. ça vous fait chier, mais c’est comme ça, vous n’y pouvez rien, personne ne vous oblige a aimer ça. Pensez y quand vous voyez une belle fille en mini-jupe... Et bonsoir.

          [Répondre à ce message]

            Front 242 : "Re-Boot (Live ’98)"

            11 juin 2007, par Debbie Pinson [retour au début des forums]


            Je ne voulais point t’offenser, valeureux Chevalier de la Stratocaster, car je sais que ton coeur est pur et que ta quête est noble. Mais laisse moi donc rigoler de tes Gun’n’Roses, Mötley Crüe, Stones "plus grand groupe du monde, amen" et autres Black Sabbath comme tu te moques des groupes que tu n’aimes pas. Question de cultures. Tu parlais de racines, on n’a peut-être pas forcément les mêmes.

            Sur un point je suis d’accord : l’éléctronique ça vieillit mal, comme toute l’avant-garde en fait. Mais elle fait avancer les choses. Si l’on ne devait accorder de valeur qu’aux musiques qui vieillissent bien, que resterait-il ? Uniquement les chansons qui suivent des formats couplets-refrains. Et moi les formattages... Note que je caricature un peu. Le rock et la pop transcendent souvent ces formats... lorsque ils s’inspirent de l’avant-garde.

            Ah oui ! Personnellement je n’ai pas une âme de collectionneur, je n’ai pas de discographie exhaustive de tel ou tel classique underground ultra rare, je préfère, certes moins approfondir, mais multiplier les expériences tel le papillon qui butine de fleur en fleur ce délicat pollen qui l’enîvre. Ce qui fait que ma culture est assez largement hétéroclite et également daubesque par camions entiers (Je n’y peux rien on m’a forcé à écouter) Mais je m’en fous complètement à vrai dire, de mes lacunes en histoire du rock’n’roll. Ce qui compte c’est le feeling, ce truc qui peut se transmettre lors d’un concert et sur un enregistrement. Que ce soit produit par des doigts contre des cordes, des baguettes contre des peaux ou par des impulsions digitales automatisées. Après, que ça entre ou pas dans le Panthéon des Icônes Incontournables du Rock Classique, bof...

            Allons Allons Nôble Héraut, pourquoi ne pas laisser de côté ces enfantillages de concours du plus fin connaisseur de la "grammaire guitaristique bluesienne" comme il vous plait à dire. Serait-ce un si grand affront à votre orgueil que d’avouer humblement n’y point goûter grand-chose aux délices urbains et technologiques des musiques électroniques ? N’y voyez point une hérésie prête à vous détourner de votre Saint-Graal mais plutôt une forme de musique parallèle, moins médiatisée, mais indispensable l’évolution de votre chère Histoire.

            [Répondre à ce message]

            Front 242 : "Re-Boot (Live ’98)"

            11 juin 2007 [retour au début des forums]


            C’est vraiment un truc de gros blaireau que d’encore opposer l’electro au rock après toutes ces années.

            Mode passagère ?

            Front 242, 26 ans d’existence. The Human League, 30 ans d’existence. Genesis P-Orridge, 32 ans d’activités. Juan Atkins, premier disque en 1981. Kraftwerk, 37 ans d’existence. Cabaret Voltaire, splitté mais influent depuis 1973. Chemical Brothers, 18 ans d’existence. Laurent Garnier, DJ depuis 18 ans. Et je peux continuer comme cela longtemps.

            [Répondre à ce message]

              Front 242 : "Re-Boot (Live ’98)"

              11 juin 2007 [retour au début des forums]


              Rock + Electro= Fade (groupe suisse), Nitzer ebb (deux derniers albums), Paradise lost (Host), Killing Joke, Rammstein, Nine Inch nails, Sisters Of Mercy, Die Krupps entre autres.

              Donc on arrete de parler a cette espèce de pseudo Docteur Es-Musique qui écoute "Bide et Musique" en boucle et qui possède la plus grande discographie de la planète

              Alors on se concentre sur le sujet Re:Boot

              Je suis allé les voir a Dour en 97 pour leur retour, au Botanique et Nandrin en 98 et a L’AB l’an passé bon c’est vrai que leur show est rodé depuis pres de 10 ans mais bon il est toujours aussi puissant !

              Maintenant, j’espère que dans 12 jours a Flemalle il fleurra bon les nouveautés et abbi le nouveau Front

              Ah oui j’oubliais Cartman il y a Bernard Minet (des Musclés) qui vient faire un show a JUMET (c’est près de Charleroi et gratuit) le mardi 24 juillet viens qu’on se rencontre je suis gentil, très rancunier mais "gentil"

              [Répondre à ce message]

                Front 242 : "Re-Boot (Live ’98)"

                11 juin 2007, par Debbie Pinson [retour au début des forums]


                Tu te goures mec. C’est pas Cartman qui écoute Bide et Musique, c’est moi. Lui il vénère le Dieu Rock. Et Best, Rock & Folk, Ph. Manoeuvre et A. Viviant sont ses prophètes. Quiconque se mettra à douter de son universalité suprême et de sa Vérité Historique sera condamné à errer dans les limbes. Là où gémissent les ignorants et les hérétiques amateurs de musique même pas jouée avec des vrais instruments.

                [Répondre à ce message]

        Front 242 : "Re-Boot (Live ’98)"

        11 juin 2007, par el_crapo [retour au début des forums]


        dis moi espece de sous-merde tu sais au moins d’ou vient le nom du groupe ????
        si tu le savais tu comprendrais le pourquoi de leur style "carré", "froid" et synthétique" de leur debut (mais pour ca il faut des neurones !!!!)
        je suis d’accord sur le fait que tu n’aimes pas f242 mais alors pourquoi tu y postes non pas des "opinions" comme tu le pretends mais des critiques négatives.
        t’aime pas ok mais alors ne provoque pas les autres !!!
        moi j’écoute ausi bine du F242, du maiden, du rammstein, du nitzer ebb, du Wagner et meme du commercial c’est pas pour ca que parce que je réagis a des crétins que je suis ignare, inculte ou meme béotien !!!
        retourne a South Park c’est de ton age !

        [Répondre à ce message]

Front 242 : "Re-Boot (Live ’98)"

8 juin 2007, par Menton 343 [retour au début des forums]

Delvaux il s’est tapé qqn de Front 242 ?

[Répondre à ce message]

Front 242 : "Re-Boot (Live ’98)"

8 juin 2007, par kozmik [retour au début des forums]

Bon article. N’oubliez pas Richard dimanche. soulagez vous dans les urnes !

[Répondre à ce message]

    Front 242 : "Re-Boot (Live ’98)"

    8 juin 2007 [retour au début des forums]


    Wééééé !!!! Encore du Front 242, super !!!!
    On n’en a pas encore eu assez, la semaine dernière et celle encore avant et celle encore avant et celle encore avant etc...
    Apèrs ce sera quoi ???? La Xè critique du 3è album de Depeche Mode ou la critique du Very Best of The Best of the Greatest Hits de Morrissey ou des Smiths ???
    Passionnant...
    On a bien compris que vous êtes des inconditionnels de tte cette daube électronique des 80’s, pouvez changer de disque please ??? Y en a qui en ont marre de lire toutes les semaines les même conneries...
    Thanxxxxxxxxxxxx...

    [Répondre à ce message]

      Front 242 : "Re-Boot (Live ’98)"

      8 juin 2007 [retour au début des forums]


      Ah bon, Morrissey et les Smiths ont fait de la musique électronique ?? C’est un scoop, ça !

      [Répondre à ce message]

      Front 242 : "Re-Boot (Live ’98)"

      8 juin 2007, par MarcD [retour au début des forums]


      si certains en ont marre, d’autres apprécient, en gros y aura toujours des contents et des pas contents, voir des râleurs dans ton genre.

      [Répondre à ce message]

        Front 242 : "Re-Boot (Live ’98)"

        12 juin 2007 [retour au début des forums]


        C’est vrai qu’il est limité ce site ... Je viens rarement mais une fois de plus une rubrique sur 242. En fait c’est le "pseudo journaliste (donc qui n’en est pas un réellement, faut lui traduire)" qui sort tout ses vieux disques et qui arrive toujours à dire quelque chose d’ininterressant en fait puisque le lecteur est bien sur plus au courant que les auteurs.

        "Même si les fans n’ont pas toujours très bien compris (ou accepté) la démarche, on peut dire que l’objectif fut brillamment atteint. (...)" Surprenant pour quelqu’un qui pisse dans un tube pour rien dire.
        En tant que fan j’ai pas compris (? ;)). Merci pour votre aide.

        pop-rock le site de la musique de années 80 aux années 80. La semaine prochaine, les Smiths, puis Kraftwerk et après Cure, après après Human League, puis l’eurovision...

        242 est un excellent groupe avec une primauté pour le live, tant d’énergie après tant d’années, rien n’a bougé sinon que du mieux. Châpeau bas à eux.

        Dommage que celui-ci se retrouve souvent sur ce site médiocre rédigé par des pom-pom girls comme celui-ci.

        Bonne journée

        [Répondre à ce message]

          Front 242 : "Re-Boot (Live ’98)"

          12 juin 2007 [retour au début des forums]


          Quelle prétention !

          [Répondre à ce message]

            Front 242 : "Re-Boot (Live ’98)"

            12 juin 2007 [retour au début des forums]


            Donc je réitère, faire du nouveau avec du vieux :

            Pop rock 2003 -> Patrick Codenys : Oui. C’est un peu technique ce que je fais dire, mais les sons de Re-Boot étaient plus factory, entre guillemets. On retrouvait des sons plus proche de la techno ou de ce que jouaient les DJ, et c’était donc beaucoup plus facilement assimilable

            Delvaux 2007 -> relifter le répertoire du groupe en utilisant les technologies de pointe actuelles, et ainsi proposer un nouveau show qui allierait titres anciens et sonorités modernes.

            — -

            Pop-rock 2003 -> Patrick Codenys : quelques groupes comme les Chemical Brothers ont trouvé leur chemin directement, mais plein d’autres se sont cassé la gueule. Il y a eu une remise en question de la technologie. On disait que ce n’était plus les artistes qui faisaient la musique, mais les concepteurs de softwares. Cela sculptait notre façon de travailler. On a donc dû avoir une opposition assez ferme face à l’industrie du logiciel, qui moulait véritablement la musique.

            Pop-rock 2003 (Delvaux) : Jérôme Delvaux : Justement au sujet des années 90, je crois que c’est Daniel qui disait qu’après avoir entendu Prodigy et les Chemical Brothers, vous aviez une sorte de complexe. Vous vous seriez dit que Front n’était plus à la hauteur...

            Delvaux 2007 : Dans les années 90, l’émergence de formations comme les Chemical Brothers allait donner un coup de vieux considérable aux pionniers de l’EBM. Leur réaction fut de se terrer pendant quelques temps. Même si cette jeune génération (Prodigy, Underworld, mais aussi The Orb) allait leur rendre hommage en remixant certains de leurs classiques sur la compilation Mutage.Mixage, en 1995, les quatre frontistes n’en menaient pas large. Daniel Bressanutti reconnaissait dans la presse qu’il ne se sentait plus à la hauteur, et la fin du groupe semblait plus qu’envisagée...

            — -
            Nous pouvons voir ainsi la médiocrité de ce site, revenez dans 15 jours, vous pourrez relire les mêmes choses dites auparavant. C’est bien un site de pom-pom girls vu la faible capacité rédactionnelle.

            Bonne soirée

            [Répondre à ce message]

              Front 242 : "Re-Boot (Live ’98)"

              12 juin 2007 [retour au début des forums]


              Tu sais, faire du nouveau avec du vieux, c’est le propre de l’écrasante majorité des groupes de rock, d’électro, de hip hop...c’est aussi fréquent en peinture, en architecture, en sculpture, dans le cinéma, dans la politique, la philosophie...c’est quasi la règle de base dans toutes les activités humaines. Ca dépend juste comment on le fait.

              [Répondre à ce message]

              Front 242 : "Re-Boot (Live ’98)"

              12 juin 2007 [retour au début des forums]


              Ah ben non alors...si je compte bien ça fait 4 ans tout rond, pas 15 jours. En 2007, difficile de se souvenir de l’opinion d’un site en 2003. Faut vraiment avoir une mentalité d’archiviste monomaniaque pour aller déterrer des preuves pareilles... ;=)

              [Répondre à ce message]

                Front 242 : "Re-Boot (Live ’98)"

                12 juin 2007 [retour au début des forums]


                Sorry cher lecteur l’article date du 25 aout 2006 ...

                http://www.pop-rock.com/article.php...

                Donc je parle uniquement de la capacité rédactionelle (faire du nouveau avec du vieux ...)

                Oui c’est pas mal ca, des pom-pom girls

                Bonne soirée

                [Répondre à ce message]

                  Front 242 : "Re-Boot (Live ’98)"

                  12 juin 2007 [retour au début des forums]


                  Possible...presque un an tout de même. Quand j’achète un mag rock, j’ai droit à l’interview ou au reportage en janvier, et à la review de l’album en février...Généralement, la même chose en plus court. La seule différence, c’est d’avoir été délesté de 6 ou 7euros chaque mois...

                  [Répondre à ce message]

        Front 242 : "Re-Boot (Live ’98)"

        13 juin 2007 [retour au début des forums]


        S’appuyer sur des propos tenus lors d’une interview pour rédiger une chronique, je trouve au contraire que c’est une bonne approche (surtout que tout le monde n’a pas lu l’interview). Ca évite de raconter n’importe quoi... et c’est ce que font presque tous les journalistes (pas qu’en rock d’ailleurs).

        Je crois que tu cherches un peu des pous inutilement...

        [Répondre à ce message]