Pop-Rock.com



E.V. : "Mar Plij"
Rock breton et sans concessions

samedi 13 mars 2010, par Tokyo Montana

DANS LA MEME RUBRIQUE :
The Clash : "Essential"
A-Ha : "How can I sleep with your voice in my head ?"
David Bowie : "Christiane F., Wir Kinder vom Banhof Zoo"
Creed : "Greatest Hits"
Placebo : "Once more with feeling"
New Order : "Singles"
Depeche Mode : "Remixes 81-04"
Le Nouveau Rock’n’Roll français
Nada Surf :"Live in Brussels"
Killing Joke : "The Peel Sessions 1979-1981"


A l’entamme du millénaire, surfant sur la vague plus vraiment déferlante de la musique dite celtique engendrée par Manau, un rassemblement de farfelus se mit en tête de concurrencer la foire aux bestiaux de Lorient. Le cadre un village de Wallonie profonde appartenant soit aux Fagnes, soit aux Ardennes en fonction de la provenance de celui qui interroge, Anthines. Lors de cette première édition, l’organisation n’hésita pas à user de ses relations et convia un groupe de rock breton à clôturer en apothéose la soirée du samedi, à savoir E.V. Ils répondront présent encore pour les deux éditions suivantes, récurrence facilement compréhensible lorsqu’une fois dans votre vie vous avez la chance de vivre une prestation de ces bardes déments.

Mar Plij est un album de fin de contrat en forme de pied de nez, et pourtant il est bien nécessaire dans la discographie de ces Nantais afin de permettre aux malchanceux de goûter, de loin certes, à l’ambiance surchauffée régnant lors des prestations scéniques des énergumènes. C’est aussi l’album de la relève de Harri (frère de Jari) décédé d’une leucémie quelque temps auparavant par Christophe Rossini (Tof pour les intimes). Le line-up ne bougera plus sur les albums suivant, il est vrai qu’il n’y en eu plus des masses. Composé du Fakir et Gweltaz pour la partie bretonne et Jari pour le côté finlandais. Si les influences sont surtout bretonnes, il arrive qu’un brin de finnois s’insère de temps à autres.

Leur musique est d’une simplicité exemplaire, un rock de base mais efficace. A ces caractéristiques viennent s’ajouter les instruments nécessaires à donner le son du pays de la crêpe (pas celle de plages), la bombarde et l’accordéon. Pour réaliser la set-list, ils n’ont pas hésité à piocher allègrement dans leur discographie intégrale (à savoir trois pièces) antérieure, ce qui nous donne une sorte de "best of" public.

On navigue entre traditionnel et rock bien carré. La reprise de An alarc’h pourrait passer pour sacrilège auprès des puristes s’étant trop abreuver à la pompe Stivell ou Tri Yann. Leur version aurait pu dans un monde meilleur décrocher la première place des charts mondiaux et multiculturels. Cover qui se situe bien au-delà de toute les reprises rapo-celtiques du trio aux même origines et déjà précité (La tribu de Dana est grandement inspirée/plagiée plus que réelle reprise de Tri Martolod). Ni a sell ouzh an heol m’a toujours fait penser à du Nirvana en kilt. Lorsque Fakir se déchaîne à l’accordéon et Gweltaz à la bombarde à l’entame d’Ihala, les meubles du salon se mettent à bouger et vous vous prenez à esquisser les pas d’une petite gavotte. On se sent une folle envie de s’adonner à du Hair Guitar à l’écoute de Kan bale a.r.b.

Ces ingrédients définissent au mieux E.V., une énergie pure, une envie de faire la fête dès qu’ils présentent leur faciès sur la scène. En kilt et chaussure militaire, jamais ils n’économisent leurs efforts que pour faire bouger le public. Ils l’interpellent sans cesse, le font participer, danser, le poussent dans un chaudron survolté. Que ce soit une salle comble ou presque vide, un chapiteau, un podium de la foire au boudin, le concert sera emprunt de folie. J’ai assisté à l’un des leur dans une salle de même pas 80 personnes, ce fut un haut fourneau deux heures durant.

Il est inquiétant que depuis plus de cinq ans ils n’aient plus sortis quoique ce soit, que leur site internet ne soit plus accessible et qu’il n’y ait plus eu de connexion sur la page MySpace depuis juin 2009. Je ne trouve plus de nouvelles les concernant et c’est bien dommage car, s’il venait à disparaître, ce serait un pan important de l’identité du rock breton qui s’écroulerait, même si la relève est loin d’être inexistante.



Répondre à cet article

Tokyo Montana





Il y a 33 contribution(s) au forum.

E.V. : "Mar Plij"
(1/3) 10 septembre 2012, par daisy
dropshippingwatch
(2/3) 5 avril 2010, par Administrator
E.V. : "Mar Plij"
(3/3) 13 mars 2010




E.V. : "Mar Plij"

10 septembre 2012, par daisy [retour au début des forums]

Je trouve les échanges si dessous à la hauteur de ce groupe donneur de lecons et qui au final vole pas bien haut...chnlove review

[Répondre à ce message]

dropshippingwatch

5 avril 2010, par Administrator [retour au début des forums]

Montblanc Star Working Chronograph Diamond Marking with White Dial-Lady Size
Montblanc Twin Barrels Chronograph Automatic PVD Case with Black Dial
Montblanc Twin Barrels Chronograph Automatic with Black Dial
39.Montblanc Twin Barrels Chronograph Automatic Gold Case with White Dial
Montblanc Sport Chronograph Automatic Two Tone Case with White Dial
Montblanc Sport Chronograph Automatic with Black Dial
Montblanc Classic Chronograph Automatic with Gray Dial
Montblanc Tourbillon Chronograph Automatic with White Dial
Montblanc Classic Chronograph Automatic with Black Dial
Montblanc Twin Barrels Chronograph Automatic Gold Case with Blue Dial
Montblanc Star Working Chronograph with White Dial-Lady Size
Montblanc Star Working Chronograph with White Dial-Lady Size
Montblanc Star Working Chronograph with Pink Dial-Lady Size
Montblanc Star Working Chronograph with White Dial-Lady Size
Montblanc Time Walker Working Chronograph with White Dial
Montblanc Time Walker Working Chronograph with Black Dial-Silver Marking
Montblanc Time Walker Working Chronograph with Black Dial-Rose Gold Marking
Montblanc Time Walker Working Chronograph with Silver Dial-Rose Gold Marking
Montblanc Villeret 1858 Swiss ETA Movement With Rose Gold Case-Lady Model
Montblanc Skeleton Chronograph Automatic
Montblanc Skeleton Chronograph Automatic
Montblanc Villeret 1858 Swiss ETA Movement With Rose Gold Case-Lady Model
Montblanc Time Walker Working Chronograph with Black Dial
Montblanc Time Walker Working Chronograph with Silver Dial
Montblanc Sport Working Chronograph with Black Dial
Montblanc Sport Working Chronograph with White Dial
Montblanc Skeleton Chronograph Automatic-Number Marking
Montblanc Skeleton Chronograph Automatic-Golden Number Marking
Montblanc Sport Working Chronograph with White Dial-New Version
Montblanc Sport Working Chronograph with Black Dial-New Version
Montblanc Time Walker Working Chronograph with Silver Dial-Authentic Ceramic Bezel

[Répondre à ce message]

E.V. : "Mar Plij"

13 mars 2010 [retour au début des forums]

Je confirme que ce groupe était formidable sur scène, et - hélas - qu’ils ont décidé de séparer il y a quelques années, sans avoir jamais obtenu le succès populaire qu’ils méritaient amplement.

[Répondre à ce message]