Pop-Rock.com



Le Top 10 de l’année de Tokyo Montana
Ce que l’année aurait produit de meilleur ?

samedi 2 janvier 2010, par Tokyo Montana

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Le Top 10 de l’année d’Albin Wagener
Le Top 10 de l’année de Yû Voskoboinikov
Le Top 10 de l’année de Vincent Ouslati
Le Top 10 de l’année de Boris Ryczek
Le Top 10 de l’année d’Arnaud Splendore
Le Top 10 de l’année de Mathieu, mélomane
Le Top 10 de l’année de Jérôme Delvaux


Le top 10, pas spécialement dans l’ordre mais presque :

1. Benjamin Biolay - La superbe. Au sommet de sa forme mais pas de son Art.

2. Edward Sharpe & The Magnetic Zeros - Up from below. Déjà défendu sur P-R, pour certains chiant comme la pluie, pour d’autres (enfin mon humble personne) une petite perle, même de pluie.

3. Jamie T - Kings & queens. A tort pourrait être confondu avec la relève de M Skinner. Belle palette de compositions urbaines.

4. Harlem Shakes - Technicolor health. Lorsque Vampire Weekend rencontre Clap Your Hands..., un enfantement bien supérieur aux productions parentales.

5. The Dead Weather - Horehound. Sans doute le plus propre des plus crades albums de rock de l’année. Et puis marier White et Mosshart fut la réalisation d’un fantasme non encore assouvi.

6. Wild Beasts - Two dancers. Surprenant, rien à dire de plus.

7. Wave Machines - Wave if you’re really there. ELO est de retour, après Of Montreal mais en beaucoup mieux.

8. Dear Reader - Replace why with funny. Indie mélancolique mais sans le pathos souvent accolé à ce genre de création musicale.

9. Sunset Rubdown - Dragonslayer. Inclassable, un héritage de Swan Lake mais plus actuel tout en sonorité ancestrale et en moins chiant avec des titres super longs comme j’adore.

10. Arctic Monkeys - Humbug. Parce que je ne les connaissais pas avant et ne voulais pas les connaître, j’ai du réviser mon jugement. Simple, efficace, jouissif.

En outsiders

Bob Dylan - Together through life. Pour la surprise.

Grizzly Bear - Veckatimest. Pour faire dans l’air du temps.

Pete Doherty - Grace / Wastelands. Il s’est quand même fendu de quelque chose de vachement bon autre qu’une redite des Libertines et Babyshambles qui n’ont finalement rien amenés, si ce n’est la provoc’ de Doherty, alors autant l’encenser lui.

Placebo - Battle for the sun. Enfin un album de Placebo où je n’ai pas l’impression qu’il n’y a qu’une seule plage de 50 minutes, pourrait sans doute être encore meilleur.

King Creosote - Flick the Vs. Pour citer le nom et ainsi un espoir de faire grimper leurs ventes, il serait malheureux de passer à côté même si ils ne méritent pas le top 10.

Comme pour les césars/oscars, et parce que trop tôt disparu... Pour l’ensemble de sa carrière, Alain Bashung.

Les Bouses

Women - Women. Ennui garanti, dépassant le seuil de la mort, pour l’éternité. A éviter.

Glasvegas - Glasvegas. Trop drôle qu’il fut la révélation NME et les considérer comme la relève du rock britannique est la meilleure blague de ce magazine peu digne de confiance.

Animal Collective - Merriweather post pavilion. Désolé mais le prog, l’expérimental, le prétentieux, le n’importe quoi, j’adhère pas, même si artistiquement il peut contenir à lui seul plus de valeur que le top que j’ai fourbi. La musique est un alliage de feeling et d’originalité mélodique, tous deux absents de cet album.

The Jim Jones Revue - The Jim Jones Revue. J’ai failli exploser mes belles enceintes et j’ai du l’enlever de mon iPod pour ne pas griller mes tympans (même iTunes n’a pu balancer le son), je ne suis pourtant pas hermétique au rock garage, sauf quand le garage prend le dessus.

Phoenix - Wolfgang Amadeus Phoenix. Je ne comprends toujours pas l’engouement pour cet album. Trop commun, peu d’étincelle, peu de sensibilité. Alignement de lieux communs, tant dans la composition, la structure, la production. Je n’ai toujours pas trouvé la brique que cet album aurait pu apporter à l’édifice pop/rock.



Répondre à cet article

Tokyo Montana





Il y a 18 contribution(s) au forum.

Le Top 10 de l’année de Tokyo Montana
(1/7) 6 janvier 2010, par Killgore01
Le Top 10 de l’année de Tokyo Montana
(2/7) 4 janvier 2010, par 2deNeurone
Le Top 10 de l’année de Tokyo Montana
(3/7) 3 janvier 2010
Le Top 10 de l’année de Tokyo Montana
(4/7) 2 janvier 2010, par Plunk
Le top 10 de l’année de Tokyo Montana
(5/7) 2 janvier 2010, par kozmik
Le top 10 de l’année de Tokyo Montana
(6/7) 2 janvier 2010, par Davidxxx
Le top 10 de l’année de Tokyo Montana
(7/7) 2 janvier 2010, par J.




Le Top 10 de l’année de Tokyo Montana

6 janvier 2010, par Killgore01 [retour au début des forums]

Je suis revenu ici en me demandant pourquoi je n’était plus venu depuis longtemps...

Maintenant, je sais : il m’a suffi de voir le premier cité dans cet article, insulte vivante aux termes auteur-compositeur.

Adieu !

[Répondre à ce message]

Le Top 10 de l’année de Tokyo Montana

4 janvier 2010, par 2deNeurone [retour au début des forums]

Encore une bonne année de blablabla pompeux et abscon en perspective sur pop-fiotte ??
Tokyo Montana ... descendant direct de Tokyo Hotel et Hannah Montana ???

on est tellement trop pressé de flinguer gratuitement du ’Hype’ par ici qu’on en oublie de chroniquer ’vic chesnutt & elf flower’ et/ou Portugal. The Man

Ok, je sors

[Répondre à ce message]

Le Top 10 de l’année de Tokyo Montana

3 janvier 2010 [retour au début des forums]

Demain, Monsieur Coosemans nous expliquera - avec force arguments - pourquoi ce top/flop "c’est du n’importe quoi". En attendant ce grand moment de journalisme teinté de prétention, bonne nuit à tous.

[Répondre à ce message]

Le Top 10 de l’année de Tokyo Montana

2 janvier 2010, par Plunk [retour au début des forums]

Ouah, tu dois être la seule personne que j’aie croisée sur le web à avoir aimé le dernier Placebo. :-)

[Répondre à ce message]

Le top 10 de l’année de Tokyo Montana

2 janvier 2010, par kozmik [retour au début des forums]

C’est plutot vachard de placer les Jim Jones Revue dans la même catégorie que Phoenix. Ces enfants putatifs de Little Richard, dont le chanteur excellait déja dans les honteusements méconnus Thee hynotics (qui au passage mériteraient bien un coup de projo), au rock incandescent, brûlant et qui se consume sur scène ne méritent pas de cotoyer une bande de faiseurs dont la stratégie de conquête du monde a été élaboré dans des bureaux et qui bénéficient de la complaisance des médias traditionnels qui perdent encore un peu de crédibilité au passage (si c’était encore possible).

[Répondre à ce message]

    Le top 10 de l’année de Tokyo Montana

    2 janvier 2010 [retour au début des forums]


    Sans doute vachard, mais même Little Richard faisait un rien d’effort pour que ses morceaux soient écoutables. Franchement j’ai pas des enceintes de merde (sans doute pas super top, mais pas nulles non plus) et elle ne cesse de grésiller à l’écoute de l’album. Je suis certain qu’une production un rien plus propre (faut pas non plus un son à la cold play) rendrait le truc vachement plus agréable

    [Répondre à ce message]

Le top 10 de l’année de Tokyo Montana

2 janvier 2010, par Davidxxx [retour au début des forums]

Découvrir les Artic Monkeys en 2009... c’est pas très crédible pour un chroniqueur rock...
Et placer Phoenix dans les flops de l’année... mon Dieu ! Que cet album ne vous parle pas, je peux comprendre, mais une bouse...
C’est qui Tokyo Montana ???

[Répondre à ce message]

    Le top 10 de l’année de Tokyo Montana

    2 janvier 2010 [retour au début des forums]


    Parce que j’attends que ma femme ait fini de nettoyer...

    Phoenix est une hype qui ne mérite pas le foin que l’on a fait (et qui continue) autour.

    Pour les Arctic Monkeys, je continue de regretter de les avoir zappés jusqu’à présent, errare humanum est.

    Pour en terminer, ce n’est sans doute (certainement) pas le seul groupe de rock qui en vaille la peine que j’aie raté, rate et raterai.

    [Répondre à ce message]

      Le top 10 de l’année de Tokyo Montana

      3 janvier 2010 [retour au début des forums]


      Et pan ! Réponse imparable.

      Il paie le troll pour lire des avis (forcément) subjectifs de chroniqueur bénévole ? Il s’estime en droit de réclamer auprès du SAV (allo Omar et Fred) ?

      [Répondre à ce message]

    Le top 10 de l’année de Tokyo Montana

    4 janvier 2010, par fabrice [retour au début des forums]


    Le terme "Hype" pour Phoenix ne me semble pas réellement approprié, sachant qu’ils roulent leur bosse depuis de nombreuses années et en sont déjà à leur troisième album. "Hype", ils le furent alors qu’ils officiaient en tant que backing band de Air période Sexy Boy. Cet album, c’est une pop presque parfaite. Certes rien de nouveau à l’horizon mais n’est-ce pas la définition de pop(ulaire) ?
    Tu ne peux effectivement connaître tous les groupes pop-rock cher Tokyo Montana mais on parle ici des Arctic Monkeys... 1er single (2005) #1 des charts anglais, record des ventes pour un 1er album, etc. Découvrir ce groupe en 2009, cela relève de l’autisme. Personnellement, je trouve ce 3ème album plus faible que ses prédécesseurs. En cause, une production bien trop lourde sur des morceaux intrinsèquement plus faibles.
    Enfin, relisant ton avis sur Doherty, je note que tu estimes que les Libs n’ont "finalement jamais rien amenés". Outre la forme (plume ou plomb ? c’est quoi ce s à amené ?), je m’étonne du fond. N’ayant connu les Arctic Monkeys avant cette année, je présume que tu ne suivais guère davantage les Libertines. Un groupe donnant l’envie à des centaines d’adolescents de former un groupe "amène" une des choses les plus importantes dans le rock cher Montana, le kick.

    [Répondre à ce message]

      Le top 10 de l’année de Tokyo Montana

      4 janvier 2010, par Tokyo Montana [retour au début des forums]


      L’autisme me semble en odeur de sainteté sur pop-rock, notemment confondre le fait de découvrir un groupe et celui de n’en avoir jamais entendu parler. Ce que j’entendais de ci de là ne me tentait pas à l’époque point barre. Mon avis changeant, il n’est pas impossible que je me repenche sur la question dans un futur proche

      L’autisme s’est s’offusquer que Phoenix, qui n’apporte rien, même à la pop, juste bon appliquer des préceptes déjà 100 fois entendus (si pas 1000) et de ne point s’étonner de la présence d’Animal Collective dans la même classe alors que ces derniers sont 1000000 de fois plus créatifs que ceux pour lesquels on s’élève.

      L’autisme c’est prendre un groupe de provoc et l’ériger en modèle fédérateur. Doherty est puant et je trouve dommage qu’il soit une idole. C’est appliquer des recettes Marketing, sortir un groupe avec un leader déjanté, pas mauvais en soi mais guère plus, et essayer de le vendre à un max. Pécepte également appliqué aux Monkeys...leur jeune âge. On peut y adérer et je le comprends, personnellement je n’ai pas envie d’encenser ce qui n’a pas lieu d’être

      Faire le parallèle 1er Chart Anglais, toutes les presses qui l’encensent avec qualité est faire preuve d’un autisme que je pensais disparu de Pop-Rock depuis belle lurette.

      Et finalement, l’autisme c’est aussi refuser de comprendre que les gouts des uns ne sont pas ceux des autres. Et qu’il existe encore sans doute des gens de 60 berges qui découvrent LED ZEP !!

      [Répondre à ce message]

        Le top 10 de l’année de Tokyo Montana

        4 janvier 2010, par fabrice [retour au début des forums]


        Doherty n’était pas LE leader des Libertines. C’était un Libertine, au même titre et rang que Barat et les deux autres. C’est cela qui faisait la force et constituait le côté attractif du groupe. Du temps des Libertines, on n’entendait pas réellement parler (au sens celebrity gossip du terme) de Doherty. Ce n’est qu’à la fin, alors qu’il cambriola l’appartement de Barat avant de se faire virer, que ce fut le cas. L’actuel personnage Doherty est né après les Libertines. T’as rien compris...
        Tu déclares que les Libertines n’ont jamais rien "apportés" mais salue l’album solo du Peter Doherty (oui, cet album est signé PeteR et non plus Pete, tu aurais pu le noter). Je l’apprécie également par moments (dont New Love Grows on Trees) mais, même si Doherty peut remercier l’apport de Graham Coxon, il n’arrive pas à la cheville des 2 LPs des Libs. Déclarer le contraire relève, oui, de la crétinerie.
        Quant à Phoenix... Je ne tiens pas à m’en faire le défendeur. Ce n’est pas ton avis qui me gratte mais, une nouvelle fois encore, l’absence de toute tangibilité et logique dans ton "argumentation". Phoenix et Animal Collective "dans la même classe". A ta gauche, un groupe batterie-basse-guitare+clavier additionnel. A ta droite, un trio le nez sur leurs machines. Tu préfères ces derniers ? Aucun soucis. Mais les comparer et les ranger "dans la même classe"... C’est ridicule cher Tony Hotel...
        Le tout assaisonné du dernier Placebo...
        Ce que je ne partage pas, ce ne sont point tes albums abordés individuellement (je place également Biolay et Jamie T dans mon top de l’année), c’est l’absence totale de logique derrière ton classement qui laisserait présager une culture musicale "pop/rock" pour le moins sommaire. Je ne dis pas que c’est le cas mais la manière dont tu t’exprimes le laisse penser.

        [Répondre à ce message]

          Le top 10 de l’année de Tokyo Montana

          4 janvier 2010, par fabrice [retour au début des forums]


          Autre chose ! Prenant lecture de ta critique du Dead Weather, je note que tu ne "connais que très peu QOTSA"(c’est récurent...tu connais quoi en fait ?).
          Pour ta gouverne, Josh Homme, leader/membre de QOTSA/Eagles of death metal et Them Crooked Vultures, a produit Humbug des Arctic Monkeys.
          Mais cela, en tant que membre de l’équipe d’un webzine rock et tenant cet album en haute estime, tu devais le savoir.

          [Répondre à ce message]

            Le top 10 de l’année de Tokyo Montana

            4 janvier 2010, par Tokyo Montana [retour au début des forums]


            Merci de me gouverner, mais je savais que Josh Homme avait produit une partie du dernier Monkeys (et comme je sais lire, j’ai quelques sources d’infos, pas trop tops, mais non nulles)...comme quoi je ne suis peut être pas trop lobotomisé. J’avais en son temps écouté (peu de fois je te l’accorde) un album des QOTSA (et au fait je sais aussi que Homme fait partie de Them Crooked, qu’il s’amuse à faire des deserts sessions, etc...), songs for the deaf pour être précis, ainsi que quelques morceaux de Lullabies To Paralyze (mais sans doute pas dans de bonnes conditions) et je n’ai guère apprécié la chose...
            Je ne donne un avis que ce sur quoi j’ai pu réellement me poser, ce qui n’était pas le cas de Qotsa. Dans ce cas je préfère dire que je ne connais pas trop le groupe. La prochaine fois, et je viens de l’apprendre, mieux vaut se prendre pour le gourou style Ysaye et taper de la référence en veux-tu en voilà, dire que l’on a écouté tout ce qui se fait (en mp3 c’est pas grave), s’est fait sur l’année.
            Je me dis que je perds un peu mon temps car je n’ai en rien comparé AC et Phoenix, j’ai juste dit que les remarques les plus énervées et les moins tolérantes sont venues pour un groupe guère créatif. Sans doute que les fans d’AC sont plus tolérant et peuvent comprendre que l’on adère pas à ce qu’ils font.
            Pour terminer, en ma tendre enfance, souvent l’adage suivant revenait : la culture, c’est comme la confiture....je te laisse remplir le reste. Et c’est ce que je veux éviter, quitte à passer pour un ignare.

            [Répondre à ce message]

            Le top 10 de l’année de Tokyo Montana

            4 janvier 2010, par Bonobo [retour au début des forums]


            Bonjour, je m’appelle Fabrice et pour combler ma vie, je bizute ;-)

            Tout cela me donne envie d’une bonne chronique des Desert Sessions tiens !

            [Répondre à ce message]

      Le top 10 de l’année de Tokyo Montana

      4 janvier 2010, par Jérôme Delvaux [retour au début des forums]


      Fabrice, veux-tu bien foutre la paix au petit nouveau ?!

      [Répondre à ce message]

Le top 10 de l’année de Tokyo Montana

2 janvier 2010, par J. [retour au début des forums]

Désolé pour le "chiant comme la pluie" ; c’est moi qui l’ai dit, c’était gratuit, j’étais de mauvaise humeur... Hargneux donc, et lâché après 2min à peine d’écoute sur Youtube.

Mea culpa

[Répondre à ce message]