Pop-Rock.com



Le Top 10 de l’année de Jérôme Delvaux
Le meilleur et le pire

jeudi 14 janvier 2010, par Jérôme Delvaux

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Le Top 10 de l’année de Yû Voskoboinikov
Le Top 10 de l’année d’Albin Wagener
Le Top 10 de l’année de Boris Ryczek
Le Top 10 de l’année de Tokyo Montana
Le Top 10 de l’année d’Arnaud Splendore
Le Top 10 de l’année de Vincent Ouslati
Le Top 10 de l’année de Mathieu, mélomane


L’ancien rédacteur en chef trainait dans le coin, on lui a donc demandé de nous parler de ce qu’il a aimé et exécré en 2009...

Le Top Ten :

1. DJ Hell - Teufelswerk. Un double album qui déborde de pépites sonores imparables, entre electro typiquement teutonne taillée sur mesure pour les tanzfläsche, krautrock, techno-pop et ambient, le Munichois nous en met une fois encore plein la vue. Avec en plus Bryan Ferry et P. Diddy en guest-stars, cela donne un disque franchement au-dessus de la mêlée.

2. Empire Of The Sun - Walking on a dream. Avant tout parce que le single We are the people m’a accompagné tout l’été. Ensuite parce que l’album, malgré tous ses défauts, son côté kitsch et gay psyché à paillettes est éminemment sympathique. Ce n’est sans doute pas de la grande Musique, mais qu’est-ce que c’est catchy !

3. Daan - Manhay. Daan, ouais. Ce bon vieux Daan a quitté Schaerbeek pour s’installer à Manhay, une petite bourgade wallonne en province du Luxembourg. Ses paysages bucoliques lui ont inspiré cet album que je vois comme son meilleur depuis Victory, qui date déjà de 2004. Un peu folk, un peu rock, un peu electro, c’est une bonne synthèse de tout ce que le Flamand a fait depuis Dead Man Ray. Pour ne rien gâcher, il est de plus en plus bon en live.

4. U2 - No line on the horizon. Ce n’est clairement pas leur meilleur album, mais que les Irlandais parviennent encore à sortir des perles du calibre de Magnificent est remarquable, presque inespéré. C’est probablement leur meilleur single depuis One !

5. Depeche Mode - Sounds of the universe. Grosse déception à la première écoute, le dernier DM a mis plusieurs mois à trouver grâce à mes yeux. Finalement, il n’est pas mal du tout, même si j’avoue ne pas l’écouter très souvent. A l’instar d’Ultra il y a douze ans, il faut du temps pour l’apprivoiser.

6. Simple Minds - Graffiti soul. La première fois que je l’ai entendu en entier, c’était à Bruxelles, tard dans la nuit, une caipirinha à la main, dans les confortables canapés du cosy cocktail-bar du Classic Rock. Je garde de ce moment un souvenir ému. J’épouse en fait complètement l’avis d’Albin lorsqu’il parle de Graffiti soul comme de l’un de leurs meilleurs albums : un disque urbain, urgent, enthousiaste et sombre.

7. Nephew - Denmark/Danmark. Une découverte enthousiasmante venue du froid. Entre rock indus et electro-pop, cette ode au Danemark est un album très efficace emmené par 007 is also gonna die, un single que ne renieraient pas les plus grands du genre.

8. Miss Kittin & The Hacker - Two. Il y a à boire et à manger sur cet album, c’est clair, et je ne pensais pas en reparler dans les bilans de l’année après l’avoir écouté pour la première fois. Mais il est toutefois parvenu à s’installer insidieusement, se révélant frais, sympa et easy listening dans le bon sens du terme. Moins vintage que le précédent, il m’évoque plus la future pop allemande des années 90 que la synth-pop anglaise du début des 80’s, ce qui n’est pas pour me déplaire. C’est indubitable, je préfère les albums de Michel et Caroline en duo à ceux de Michel tout seul ou Caroline toute seule. Puis, un track comme Ray-Ban, ça fait quand même vachement du bien par où ça passe…

9. A-Ha - Foot of the mountain. C’est un bon cru même si, comme le Depeche Mode, il faut l’écouter plusieurs fois avant de parvenir à l’apprécier. Pour ma part, c’est surtout en live qu’il a commencé à beaucoup me plaire...

10. The Prodigy - Invaders must die. Il ne fait pas dans le détail, certes, mais ce n’est pas non plus ce qu’on lui demande.

Les albums de 2008 que j’ai commencé à vraiment apprécier en 2009 :

David Byrne & Brian Eno - Everything that happens will happen today. Celui-là aussi, il m’a fallu du temps pour rentrer dedans… Mais une fois que ce fut fait, quel bonheur ! Byrne et Eno reprennent leur collaboration là où ils l’avaient laissée, au début des années 80, et donnent une idée d’à quoi aurait pu ressembler un hypothétique neuvième album des Talking Heads, entre nostalgie et modernité. Et le concert de Byrne à Lokeren de cet été fait tout simplement partie mon Top 3 de tous les temps. Mais ouais…

MGMT - Oracular spectacular. Il ont un petit côté « Talking Heads des 00’s », justement, qui ne m’était pas immédiatement apparu à l’époque. Une fois la hype passée, je suis bien forcé de reconnaître que leurs bricolages electro-rock enrobés de mélodies sucrées tiennent foutrement bien la route.

La réédition de l’année, si pas de la décennie :

Bauhaus - In the flat field (1980). Le premier album des pères fondateurs du gothic-rock a enfin fait l’objet d’une réédition CD digne de son rang. Soigneusement remasterisé et livré dans un package hyper luxueux assorti d’un disques bonus de raretés, c’est un must absolu. A noter que le deuxième album, Mask (1981), a fait l’objet d’un traitement similaire, avec encore plus de contenu.

Les grosses hontes :

Muse - The resistance. Une prétention à peine croyable.

Animal Collective - Merrywheater Post Pavillion. Inécoutables. Grotesques. Insupportables. Je les classe entre les Flaming Lips et TV On The Radio, c’est tout dire.

White Lies - To lose my life or to lose my love. Beaucoup de bruit pour (quasi) rien.

Julian Casablancas - Phrazes for the young. Je n’aime pas les Strokes donc je ne comptais même pas l’écouter, mais j’ai changé d’avis quand j’ai lu que le fils-à-papa en chef s’était inspiré de New Order pour son premier opus solo. Verdict ? C’est juste une belle merde.

Morrissey - Years of refusal. Il est urgent que le Moz arrête de faire sa diva et se concentre sur ses compos. Ce disque-ci est son plus faible depuis quinze ans. L’album de trop d’une idole capricieuse et fatiguée ?

Yeah Yeah Yeahs - It’s Blitz !. Bof Bof Bof.

Ghinzu - Mirror Mirror. John Stargasm a perdu toute sa spontanéité et se vautre ici avec un album bouffi, pompeux, surproduit, surmarketé. Un beau bide.

Indochine - La République des Météors. Sirkis est irrécupérable. Après plusieurs fournées d’albums ratés, que nous propose-t-il ici ? Des textes lamentables, de la poésie d’attardés mentaux, de la mauvaise variété. Le fond du fond de la médiocrité. De la musique pour les gens qui n’aiment pas la musique.



Répondre à cet article

Jérôme Delvaux





Il y a 11 contribution(s) au forum.

ColdFusion Assignment Help
(1/8) 6 août 2016, par Kristofer Kihn
B2B marketplace
(2/8) 19 novembre 2012, par shawn07
@ Jérôme Delvaux / Indochine la grosse honte ???
(3/8) 11 juillet 2010, par ManuMusic
Le Top 10 de l’année de Jérôme Delvaux
(4/8) 9 mars 2010, par termaji
Le Top 10 de l’année de Jérôme Delvaux
(5/8) 16 janvier 2010
Le Top 10 de l’année de Jérôme Delvaux
(6/8) 16 janvier 2010, par lkj
Le Top 10 de l’année de Jérôme Delvaux
(7/8) 15 janvier 2010
Le Top 10 de l’année de Jérôme Delvaux
(8/8) 14 janvier 2010, par Kics




ColdFusion Assignment Help

6 août 2016, par Kristofer Kihn [retour au début des forums]

Pleasant line use and great picture this post. this post will be successfully a debt of gratitude is in order for sharing.
ColdFusion Assignment Help

[Répondre à ce message]

B2B marketplace

19 novembre 2012, par shawn07 [retour au début des forums]

Thanks for the post. I found the information informative and useful.

B2B marketplace

[Répondre à ce message]

@ Jérôme Delvaux / Indochine la grosse honte ???

11 juillet 2010, par ManuMusic [retour au début des forums]

@ Jérôme Delvaux
En ce qui concerne Indochine, ainsi que votre prose … les goûts, les couleurs et les styles de musiques ne se discutent, certes, pas … je ne chercherai donc pas à vous convaincre … TOUTEFOIS, pourquoi tant de mépris vis-à-vis d’Indochine … et par procuration, pourquoi tant de mépris vis-à-vis de son immense public, en ce compris les 80.000 personnes (et les autres) qui étaient présentes au Stade de France le 26 juin 2010 … ? INDOCHINE est le plus grand groupe rock francophone … c’est indiscutable … Insinueriez-vous donc que cet IMMENSE public n’y connaît rien … vu qu’il ne partagent pas simplement VOS goûts ? Quant à moi ... j’AIME la musique (comme vous et bon nombres de groupes dans votre top 10 DM, SM, U2, A-ha, DJ Hell …) … j’apprécie la plupart de vos articles … ET j’AIME AUSSI le groupe Indochine ! Bref quelle explication apporter à ce constat ? … Je dirais seulement qu’il est bien dommage que certains critiques musicaux se bornent parfois … à pratiquer la xénophobie musicale pure et simple … pour toute forme d’activité journalistiques … c’est réducteur, peu objectif et tellement indignes de votre profession … Bref, sur ce coup-là, ne serait-ce pas VOUS la GROSSE HONTE … et n’est-ce pas vous (encore) qui taxez les autres de « prétention à peine croyable » … ? ?

[Répondre à ce message]

Le Top 10 de l’année de Jérôme Delvaux

9 mars 2010, par termaji [retour au début des forums]

Connard de prétentieux. Je vomis plus que tout les arrogants et les donneurs de leçons dans ton genre.
Tu critiques des personnes sans te rendre compte que jamais tu n’auras une once de leur talent. Eux créent. Et toi ? Rien.
Une simple petite merde derrière son écran...pathétique

[Répondre à ce message]

Le Top 10 de l’année de Jérôme Delvaux

16 janvier 2010 [retour au début des forums]

Je trouve le nouveau Ghinzu terriblement bon et efficace !!! Peut-être moins fouillé et plus commercial que "Blow" mais des morceaux comme "Cold Love", "Mirro Mirror" ou "Dream Maker" sont tout simplement géniaux !! Pour Simple Minds, je suis d’accord et quel bonheur qd on voit qu’ils reviennent enfin franchement aux guitares électriques ( pour moi leur meilleur album, c’est leur tout premier, Life In A Day !). Sinon, pour Julian Casablancas, je ne suis pas d’accord : ses mélodies sont superbes et je trouve sa voix toujours aussi superbe... Je le préfère avec les Strokes parce que j’aime mieux les guitares que les claviers, mais il faut reconnaître qu’il s’y prend remarquablement... Playing the angel était selon moi bien meilleur et plus risqué que Sounds of tne Universe, qui malheureusement m’a vraiment déçu... Enfin, comment as-tu pu ne pas citer "Humbug", des Arctic Monkey’s ? J’ai aussi bien aimer "Backspacer" de Pearl Jam et le bougeant "Klang" des Rakes

[Répondre à ce message]

Le Top 10 de l’année de Jérôme Delvaux

16 janvier 2010, par lkj [retour au début des forums]

Dommage pour Julian Casablancas car ce "fils à papa" a enregistré un chef d’oeuvre (ce n’est que mon avis). Franchement Jérôme j’aurais pensé que tu en aurais dit du bien. Tant pis.
Sinon ton Top 10 contient le DJ Hell et ça c’est du plaisir même si il n’y a que le titre avec Bryan Ferry qui soit de toute beauté.
Bon et puis pour le reste (Depeche Mode, Simple Minds etc... U2 ?) non.

[Répondre à ce message]

Le Top 10 de l’année de Jérôme Delvaux

15 janvier 2010 [retour au début des forums]

Sur Julian Casablancas : "le fils-à-papa en chef"

la phrase qui nous permet de comprendre pourquoi tu détestes tant ce type...

Le discours aurait probablement été tout autre s’il n’avait jamais joué dans un groupe auparavant et s’il venait d’une famille modeste, un orphelinat... On aurait lu "chef d’oeuvre hommage aux 80’s"

Dommage que des considérations sociales viennent mettre du désordre dans ton esprit critique...

[Répondre à ce message]

Le Top 10 de l’année de Jérôme Delvaux

14 janvier 2010, par Kics [retour au début des forums]

U2, Simple Minds et Ah-a, ça veut tout dire.

[Répondre à ce message]