Pop-Rock.com



Le top 5 de l’année de Jérôme Prévost

mardi 1er janvier 2008

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Le bilan 2007 de Marc Lenglet
Le top 10 de l’année de Clarisse de Saint-Ange
Le top 5 de l’année de Jérôme Delvaux
Le top 5 de l’année de Geoffroy Bodart


1. Paradise Lost - In Requiem

Pour moi qui marche pourtant plus aux vieilleries qu’aux nouveautés, chaque album de Paradise Lost entretient mes oreilles pendant plusieurs mois après sa sortie. Même les opus plus faibles ne me font pas ciller, il m’est donc de fait plus difficile d’être objectif. Mais là, je ne croyais sincèrement pas, malgré les promesses répétées du groupe, retrouver les émotions d’autrefois : la maîtrise de la rythmique, la puissance de la guitare, le chant hargneux de Nick Holmes, tout cela toujours auréolé des ambiances gothiques dont les Anglais ont su se parer depuis bien des années. Premier producteur à être aussi endurant avec le groupe, Rhys Fulber a réussi à trouver enfin l’équilibre entre le passé cher aux vieux fans de PL et le son expérimenté depuis des années. Alors dès le premier titre, Never for the Damned, on retrouve la richesse de Icon, l’album qui définit de façon nette et définitive le style Paradise Lost. Et en concert, même chose : le groupe réussit, grâce aux chansons de cet album, à unir ses deux périodes. In Requiem est le pont que tous les amateurs du groupe attendaient.

2. Einstürzende Neubauten - Alles wieder offen

Depuis Perpetuum Mobile, le dernier album public, Neubauten a sorti pour ses supporters un album privé, huit albums expérimentaux sur souscription, et une quinzaine de chansons à télécharger périodiquement. Pourtant, même sans connaître ces étapes intermédiaires, ce nouvel album public paraît lié au précédent de façon fine et logique. Autant, dans les thématiques sonores et vocales, il n’y a pas de surprise, autant l’inventivité instrumentale des Allemands et leur utilisation de l’espace sonore étonnent encore. Et c’est bien cela la magie de Neubauten : comme la cuisine permet parfois de retrouver des saveurs oubliées qui explosent en bouche, la cuisine sonore du groupe surprend, et permet de réellement apprendre combien les sons qui nous entourent peuvent être musicaux. Alles wieder offen est riche dans ses atmosphères, souvent calmes, parfois puissantes, mais toujours très structurées. Avec Neubauten, le chaos est maîtrisé, canalisé, et les mélodies sont bien souvent proches de la perfection.

3. Klaus Nomi - Za Bakdaz

Ca ressemble à un pari commercial, mais ce n’en est pas un. Si pari il y a, il est indépendant et casse-gueule. Quelle est la place de Klaus Nomi en 2007 ? Si ses deux albums de 1981 et 1982 sont considérés comme des perles de la new wave, les styles couverts par Nomi pendant sa courte carrière sont bien plus larges, et ce disque posthume est plus fidèle à ses envies. Passéiste, expérimentale et futuriste à la fois, la production traite la voix de Nomi comme un élément parmi d’autres, et le résultat est un puzzle étrange. A la première écoute on hausse les sourcils, à la seconde, obsédé par l’idée que l’album contient des enregistrements de Nomi, mais aussi des samples modulés de sa voix, on essaie de discerner les deux. A la troisième écoute, on laisse tomber, on est pris dans ce maelström d’ambiances, et la magie prend. Ressuscité, réanimé, Nomi est là : pas comme avant, cette fois pas de pression contractuelle pour le fondre dans un moule classico-pop, cette fois on est bien dans l’esprit cabaret d’avant-garde d’où venait cet extraterrestre. Un album extraterrestre lui aussi, donc.

4. Modern Cubism - Les plaintes d’un Icare (visuel non définitif)

Mon rédac’chef met en avant l’autre side-project actuel de Jean-Luc De Meyer, à savoir 32crash. L’album de Modern Cubism, prêt depuis un moment, sortira très bientôt, mais nous avons déjà pu l’écouter en long, en large et en travers. Assez éloignée des sonorités parfois dépouillées, voire rétro concoctées par 32crash, mais pas tant sur les couleurs, la production de Jean-Marc Mélot est très affûtée, et se met au niveau de ce qu’exigent les textes de Baudelaire. Alors que sont récemment sortis de véritables massacres d’auteurs (Murat assomme Baudelaire, Pagny assassine Brel), Jean-Luc De Meyer honore les textes qu’il chante. Plutôt que de les mettre en lumière, il les noircit encore, grâce à sa voix inimitable, et certains textes classiques trouvent ici l’interprétation la plus juste possible, et l’ironie du grand Charles nous paraît décidément très actuelle... Modern Cubism, c’est courageux, c’est original, c’est bien mené, c’est donc pour moi indispensable.

5. Siouxsie - Mantaray

Ma peur de la déception était trop grande. L’album est resté un mois en haut d’une pile de CD, sans que j’ose le toucher. Pressé par l’approche de la tournée, je me suis forcé, et pan, dans la gueule ! On a beau lui enlever son divin batteur d’ex-mari et lui coller dans les pattes deux producteurs qui ne collent a priori pas avec son univers, la belle miaule, gueule, feule et geint comme elle l’a toujours fait, mais avec une énergie qui avait un peu disparu ces dernières années. L’album est inégal, pas forcément bien structuré, mais individuellement, chaque chanson, à l’instar des vieux hits, laisse un souvenir mordant. Chacune, qu’elle soit sombre, ludique, puissante ou aérienne, est marquée par le timbre inimitable de la diva, qui semble se jouer de tous les pièges. Pas de révolution, non, mais une belle claque quand même. On se disait, les cinquante ans, ça va l’assagir, la calmer. Raté, elle met le feu, sur scène comme sur disque. Elle ne ment pas.

Jérôme Prévost



Répondre à cet article





Il y a 10 contribution(s) au forum.

Critical Chain Project Management Assignment Help
(1/6) 12 avril 2016, par Jason Akon
Managing Organization Change writing service
(2/6) 12 avril 2016, par Albert Thomas
Marketing Research Project Help
(3/6) 12 avril 2016, par Kiley Muller
Le top 5 de l’année de Jérôme Prévost
(4/6) 7 janvier 2008, par lkj
Le top 5 de l’année de Jérôme Prévost
(5/6) 1er janvier 2008
Le top 5 de l’année de Jérôme Prévost
(6/6) 1er janvier 2008, par kozmik




Critical Chain Project Management Assignment Help

12 avril 2016, par Jason Akon [retour au début des forums]

Critical Chain Project Management Assignment Help and Online Homework Help Critical Chain Project Management Help Introduction Critical Chain Project Management (CCPM) is an approach for preparation.

[Répondre à ce message]

Managing Organization Change writing service

12 avril 2016, par Albert Thomas [retour au début des forums]

That was a very needy help for me.Thanks and keep sharing.
Managing Organization Change writing service

[Répondre à ce message]

Marketing Research Project Help

12 avril 2016, par Kiley Muller [retour au début des forums]

I like it when individuals get together and share thoughts. Great blog, continue the good work !
Marketing Research Project Help

[Répondre à ce message]

Le top 5 de l’année de Jérôme Prévost

7 janvier 2008, par lkj [retour au début des forums]

Hallucinant de retrouver le grand Klaus Nomi dans un top 2008 ! Respect. Et puis il y a en plus la Siouxsie qui nous a pondu un bon album très mal produit (mais qui sait, cela devrait bien viellir). Donc rien que pour cela : bonne et heureuse année 2008 Jérôme.

Bonne année également à l’équipe Pop-Rock.

Un souhait pour 2008 tout de même si vous le permettez : Allez un peu sur le terrain au lieu de vous contenter de chroniques de disques (vous n’allez jamais aux concerts ou quoi ?).

[Répondre à ce message]

    Le top 5 de l’année de Jérôme Prévost

    7 janvier 2008, par Jérôme Prévost [retour au début des forums]


    Hélas lkj (ça faisait longtemps !), ce n’est pas parce qu’on ne parle pas de concerts qu’on ne va pas en voir. Personnellement, je ne me sens pas visé par ta phrase (4 concerts prévus en janvier, 6 en février...). J’insiste d’ailleurs bien dans mon top sur l’aspect live de PL et Siouxsie. Mon problème ne se situe pas dans la case "casanier" mais dans la case "cadre qui bosse trop et n’a plus trop le temps d’écrire, et qui le regrette bien". Sur ce, à bientôt.

    [Répondre à ce message]

      Le top 5 de l’année de Jérôme Prévost

      8 janvier 2008, par lkj [retour au début des forums]


      Et oui cela fait longtemps. Je survole toujours le site même si je n’ai plus tellement envie de participer. La musique dont on parle ici ne m’intéresse que moyennement et quand enfin j’aime bien un truc on dit que c’est une grosse erreur. Enfin bref. Pourquoi ne pas parler des concerts auxquels vous allez ? Les rencontres avec le public, tout ça... ce serait intéressant je trouve. Vous faites comme vous voulez en même temps.

      Trop de taf en tant que "cadre" ? Tu dois mal te démerder Jérôme, normalement quand on est cadre on glande à regarder les autres bosser :)

      Moi j’évites de trop travailler pour gagner trop mais c’est pas l’idée générale en ce moment.

      [Répondre à ce message]

      Le top 5 de l’année de Jérôme Prévost

      8 janvier 2008 [retour au début des forums]


      Le live est l’essence même du rock. Si vous n’avez pas compris ça, faites autre chose.

      [Répondre à ce message]

      Le top 5 de l’année de Jérôme Prévost

      28 décembre 2012, par cp1029 [retour au début des forums]


      The SuperPad VIII aka Flytouch 8 is the latest tablet from iBex. It boast Android 4.0 Ice Cream Sandwich (ICS) operating system, built-in 3g with ...

      [Répondre à ce message]

Le top 5 de l’année de Jérôme Prévost

1er janvier 2008 [retour au début des forums]

Je plussoie (2) pour Siouxsie la vénéneuse.

Je moinsoie pour les 4 autres.

Bonne année.

[Répondre à ce message]

Le top 5 de l’année de Jérôme Prévost

1er janvier 2008, par kozmik [retour au début des forums]

Je plussoie pour Einsturzende Neubauten ; un groupe qui reste toujours audacieux au fil du temps qui passe. Et je m’incline devant l’abnégation de Klaus Nomi qui réussit encore a sortir des albums 25 ans aprés sa mort.

[Répondre à ce message]